VOTE | 51 fans

#313 : La femme du père noël

Titre en VO : Joy Kringle
1ére diffusion Américaine : 13 Décembre 2005
1ere diffusion française : 05 Avril 2006
Casting : Julian McMahon, Dylan Walsh, Elizabeth Ruscio (Joy Kringle)
Réalisateur : Greer Shephard

Le père Noël se rend avec sa femme à une consultation à la clinique. Soucieuse de donner une image qui respire la santé, celle-ci veut subir une liposuccion... Pensant qu'elle couve quelque chose, Julia demande à Sean de lui administrer un vaccin. Prudent, le médecin tient à faire une analyse de sang pour s'assurer que tout va bien...

Popularité


4 - 2 votes

Titre VO
Joy Kringle

Titre VF
La femme du père noël

Vidéos

Plus de détails

Joy et Wes Kringle consultent au cabinet. Joy voudrait perdre 7kg à l'approche des fêtes de Noël. Ils travaillent comme père et mère Noël au centre commercial et veulent promouvoir un Noël plus light cette année. Christian et Sean ne sont pas contre mais ne comprennent pas pourquoi dénaturer l'image du père Noël enrobé. Joy explique qu'avec l'accroissement de l'obésité, ils veulent donner une image plus saine des fêtes de Noël.


Matt et Annie font le sapin de Noël chez Julia pendant que celle-ci prépare des gâteaux. Annie demande à Matt si Marie a couché avec Dieu. Matt est amusé et lui répond que Marie s'est tapé Joseph avant d'être marié, et que neuf mois plus tard, Jésus est né. Marie a fait passer cette naissance pour une immaculée conception. Julia est moitié amusée, moitié irritée, surtout lorsque Matt ajoute qu'Annie et lui ne sont pas si différents !! Sauf que dans leur cas, c'est le mari de leur mère qui a fait le coup. Et leur mère a menti pendant très très longtemps, et tout le monde l'a crue pendant très très longtemps. Julia ajoute que dans ce cas là il ne s'agit pas du fils de Dieu ! Peu de temps après, Julia s'évanouit.


A la clinique, Sean fait un prélèvement sanguin à Julia pour n'écarter aucune éventualité. Il lui demande si cette année la dinde de Noël sera de rigueur chez elle. Elle lui répond que Matt est invité à passer Noël chez les Alderman et Annie chez les Epstein. Sean lui dit alors qu'elle pourra consacrer tout son temps libre à Quentin. Julia lui répond qu'ils ne se voient plus car elle l'a viré.


Au lycée, Ariel est atterrée de voir la crèche. Matt aussi. Sauf que lui ne comprend pas pourquoi ils ont mis des "trucs" religieux dans l'enceinte du lycée, alors qu'Ariel est furieuse que les personnages soient noirs.


A la clinique, Sean commence l'opération de Joy Kringle sur une musique religieuse. Il demande à Liz pourquoi ce revirement soudain, étant donnée qu'elle est censée être athée. Elle lui répond que les fêtes de Noël la mettent de très bonne humeur ! Sean arrive, la mine sombre...Il dit à Christian que Julia est enceinte. Il demande à Liz de ne pas le lui dire. Liz lui répond qu'il y a de fortes chances pour que Julia finisse par s'en rendre compte. A ce moment là, Christian touche quelque chose de dur dans le ventre de Mme Kringle. Ils sont contraints d'ouvrir, et découvrent un fœtus complètement ratatiné. 


En pleine nuit, Ariel et Matt volent la crèche du lycée et chargent tout le monde sur la voiture.


Sean rend visite à Julia. Il lui remet un carton rempli de décorations faites par les enfants il y a des années. Elle s'affaire à chercher la première étoile de Noël de Matt, pendant que Sean cherche un moyen de lui avouer la vérité. Ce qu'il finit par faire. Au même moment, Christian dit à Joy Kringle qu'elle est enceinte d'un fœtus pétrifié depuis au moins 15 ans. Julia n'en revient pas. Sean commence à lui parler d'un collègue qui pourrait...Mais Julia l'interrompt. Sean lui demande si elle tient vraiment à garder le bébé de Quentin. Mme Kringle dit à Christian qu'ils ont toujours voulu un bébé. Elle demande à le voir. Mais Christian le lui déconseille. Julia demande à Sean de la laisser seule. Avant de partir, Julia lui demande si elle en a parlé à Quentin. Sean lui répond que c'est à elle de le faire.


Christian rentre dans la chambre de Mme Kringle avec une couverture enveloppant...un bocal contenant le fœtus ! Joy est visiblement émue. 


Quelques instants plus tard, Christian met le bocal dans un carton destiné à l'autopsie. Quentin arrive par surprise et demande si le carton est pour lui. Il veut récupérer sa dernière paye. Christian lui dit qu'il lui enverra le chèque le lendemain. Mais Quentin en a besoin maintenant. En effet, il part en vacances. Christian le questionne sur sa nouvelle relation. Quentin fait semblant de ne pas savoir de quoi il parle. Christian lui demande donc plus clairement si lui et Julia...Quentin lui répond que non, ils n'ont jamais couché ensemble.  Julia aurait voulu aller plus loin, mais Quentin s'est dit que s'il prenait ça pour une corvée, comme pourrait-il aller plus loin? Il avoue à Christian qu'il a du se "finir" sous la douche. Christian fait le chèque, tout excité, car cela signifie, comme il le dit, qu'il ne le verra plus jamais. Il lui remet sa paye et lui souhaite bonnes vacances. 


Ariel et Matt ramènent la crèche chez Ariel et les repeignent en blanc. Ariel demande à Matt si on voit encore que Marie est noire. Matt lui répond qu'on dirait une albinos. Ariel, au contraire  ne les trouve pas assez blancs et veut rajouter une deuxième couche. Matt lui demande si elle se sent bien. Ariel lui demande s'il l'aime assez pour entendre ce qu'elle a à lui dire. L'arrière grand-mère de sa mère était noire. Ce qui signifie qu'Ariel a des origines noires. Elle demande donc à Matt de lui récupérer un de ces pots de crème qui blanchissent la peau. Julia doit probablement en avoir au Spa. Matt ne comprend pas ses inquiétudes et sa honte. Ariel compare son histoire à celle de Matt et de ses origines, le fait que Christian soit son père...


A la clinique, Christian dit à Sean qu'il a du être un garçon très gentil cette année car il a une surprise pour lui.
Quentin ne peut pas être le père du bébé de Julia vu qu'ils n'ont jamais couché ensemble. Sean reproche à Christian d'avoir parlé à Quentin, mais Christian se défend en disant que Quentin a avoué de lui même qu'il n'avait jamais couché avec Julia. Sean est visiblement perturbé de cette réponse. Mais qui est le père ? Christian semble déçu de ne pas le savoir, pendant que Sean a l'air totalement embarrassé.


Au même moment, Wes Kringle hurle après sa femme qui refuse de lui dire qui est le père de l'enfant calcifié. Joy savait qu'il ne le prendrait pas bien.


Christian tente d'apaiser la situation, mais Wes répond qu'il ne se calmera qu'une fois qu'il aura sa réponse. Joy lui dit alors qu'il s'agit d'Andy, leur ancien assistant. Wes n'en revient pas. Il n'avait que 18 ans et travaillait pour eux afin de se payer ses études.  Joy s'emporte à son tour en disant qu'il lui prêtait de l'attention, qu'il était là pour elle. Car après que les médecins aient révélé à Wes qu'il était stérile, il n'était préoccupé que par son boulot de Père Noël et par les enfants émerveillés autour de lui. Wes refuse de l'accepter. Sean lui dit qu'il a vécu une expérience similaire, une vérité a éclaté et son mariage s'est retrouvé sur la corde raide. Wes lui demande si tout leur mariage n'a été qu'un mensonge. Elle lui dit que non, mais que ce n'est pas Noël tous les jours. Parfois elle ne sent pas joyeuse mais nulle. Wes lui fait comprendre que c'est terminé, et que le Père Noël continue en solo.


Julia a préparé un panier cadeaux pour la mère d'Ariel, étant donné que Matt est invité à passer Noël chez eux. Julia lui demande comment est Mme Alderman. Matt lui répond que c'est une maman banale, rien à voir avec elle. Julia ne sait pas si elle doit bien le prendre ou pas, jusqu'à ce que Matt lui dit qu'elle est bien plus qu'une mère pour lui. C'est une femme d'affaire avec une carrière qui s'ouvre à elle. A ce moment là, Julia remarque un pot de crème pour blanchir la peau dans le panier. Elle l'enlève, en disant à Matt que si Mme Alderman s'en était mis par accident, il n'aurait plus jamais été invité chez eux !


A ce moment là, le téléphone sonne : il s'agit de Sean, mais il ne parle pas. Il raccroche. Julia, suspicieuse, le rappelle. Il lui avoue que c'est bien lui qui l'a appelée. Matt en profite pour prendre le panier en y remettant le blanchisseur de peau. Sean dit à Julia qu'il a eu peur, c'est pour ça qu'il a raccroché. Il lui demande ce qu'elle fait pour le réveillon. La tension et la gêne est palpable. Julia lui avoue qu'elle a un rendez-vous  et que préfèrerait être seule ensuite. Sean se propose de l'y conduire.


Matt offre à Ariel son cadeau de Noël : il s'agit d'un rendez-vous chez un psychothérapeute spécialisé dans les problèmes de comportement juvénile. Matt pense qu'elle a besoin de parler de ce qu'elle traverse. Elle lui demande depuis quand il s'y connaît en santé mentale. Elle fouille dans le sac de Matt et y trouve la crème qu'il s'apprêtait à ramener à sa mère. Elle s'en badigeonne le visage et lui demande si cela fait effet.


Sur cette réponse, Ariel se met en colère et lui demande de partir. Mais au dernier moment, elle le rappelle : sa peau brûle! Elle se met à hurler. Matt la met sous la douche mais ça ne passe pas. Il l'amène alors à la clinique où Christian s'occupe d'elle. Elle le remercie, assez gênée par rapport à leur dernière discussion. Christian demande à parler à Matt en privé.


Il lui dit qu'il a eu de la chance, que cela aurait pu être bien pire. Qu'il veuille se raser la tête et foutre sa vie en l'air est une chose, qu'il mette la vie des autres en danger en volant cette crème à sa mère par exemple en est une autre. Matt lui dit qu'il est venu lui demande conseille mais que si ça doit tourner à la leçon de morale ce n'est pas la peine...Mr Alderman arrive à ce moment là et demande à Ariel ce qu'il s'est passé. Christian lui répond qu'elle a fait une réaction à une crème pour blanchir la peau. Alderman demande comment cela est arrivé. Ariel lui explique que Matt a volé cette crème afin de mettre en valeur ses taches de rousseur; Matt se défend en avouant la vérité à propos des origines africaines. Ariel nie, et Alderman est indigné. Lui et sa famille l'ont accueilli à bras ouverts, et c'est comme ça qu'il les remercie? En racontant des mensonges et en essayant de modifier le visage de sa fille pour la mettre à a hauteur? Christian intervient en lui disant que son fils a sauvé Ariel d'une grave brûlure. Alderman lui répond qu'aussi longtemps que Matt restera loin d'Ariel, il n'y aura aucun problème.


Sean reçoit Wes, et sa nouvelle compagne, une jeune afro-américaine. Il s'agit là de la nouvelle Mère Noël. Il voudrait lui offrir une augmentation mammaire pour la récompenser de son merveilleux esprit de Noël.


Christian est chez lui, seul, à manger chinois. Matt passe une enveloppe sous la porte. Christian ouvre avant qu'il ne reparte. Dans l'enveloppe il y a tout ce qu'il faut pour le rembourser du temps qu'il a passé à soigner Ariel. Matt s'apprête à partir, mais Christian lui propose de rester.


Plus tard, Christian est avachi sur son lit, en train de manger, épaulé par Matt, tous deux devant la TV. Christian trouve que ce n'est pas forcément une mauvaise façon de passer Noël. Matt renchérit : deux célibataires qui regardent le foot et mangent chinois, c'est l'Amérique ! Matt en profite pour lui demander comment il va. Christian lui répond qu'il ne pense pas à elle. Il ajoute qu'il est fier de ce qu'il a fait tout à l'heure, qu'il fallait du courage pour affronter Alderman, mais Matt pense au contraire que ça n'aura rien changé et qu'ils vont continuer à vivre dans le mensonge. A ce propos, Christian lui demande s'il a déjà souhaité ne rien savoir concernant le fait que Christian soit son père biologique. Matt dit que ça aurait plus facile de ne rien savoir, mais qu'il s'y fait progressivement...Tout comme Christian.


Loin de là, Julia et Sean sont chez le médecin. Dans la salle d'attente, Sean engage la conversation : c'est le premier réveillon de Noël sans les enfants. Julia lui dit qu'elle pensait justement à la même chose. Quelques secondes plus tard...
L'infirmière vient prévenir Julia que le médecin l'attend. Elle laisse Sean dans la salle d'attente et suit l'infirmière. Sean angoisse terriblement puis finit par se lever et se dirige vers la salle où est Julia. Au même moment, Julia en ressort, encore habillée. Elle refuse de faire ce qu'elle s'apprêtait à faire. Ils ressortent ensemble de la clinique, main dans la main...L'orage se déchaîne sur la ville, alors que la pluie efface la peinture blanche appliquée sur la crèche.

Ecrit par Sophia81

Scène 1 : Bureau de Christian

Christian : Dîtes-moi ce que vous n'aimez pas chez vous, Mme Kringle.

Mme Kringle : Ces derniers 7 kilos. Je n'arrive vraiment pas à m'en débarrasser.

M. Kringle : Les 34 premiers ne sont pas partis tout seul non plus.

Mme Kringle : C'est un fait prouvé que les hommes et les femmes n'éliminent pas la graisse de la même manière. Pourquoi dois-tu toujours comparer ?

M. Kringle : C'est toi qui as pris toutes les barres énergétiques en douce, Mama. C'est tout ce que je dis.

Mme Kringle : Wesley et moi étions tous les deux bien plus gros, mais nous avons fait un régime liquide le printemps dernier, et nous avons tous les deux perdu presque 90 kilos.

Sean : C'est impressionnant. Félicitations.

Mme Kringle : Mais maintenant, les fêtes approchent et je dois perdre ces quelques kilos avant Noël. Une liposuccion peut-elle aider ?

Sean : Nous recevons des demandes comme la vôtre après le nouvel an, quand chacun prend de bonnes résolutions.

M. Kringle : Oh, il y a un an, on a pris la résolution d'en être à 10% de graisse corporelle. C'était pour des raisons professionnelles. Joy et moi sommes l'attraction vedette du centre commercial des Dauphins pendant les fêtes. On travaille comme Père et Mère Noël.

Christian : Avec un nom comme "Kringle", est-ce une surprise ?

M. Kringle : Oh, ce n'est pas une coïncidence, Docteur.

Christian : Merci.

Mme Kringle : Nous nous appelions Mayfield, mais nous avons changé légalement de nom en 91. Je pense que c'est alors qu'on a commencé à prendre du poids, hein ?

M. Kringle : Nous étions très doués pour ça.

Mme Kringle : Bien entendu, avec l'accroissement des problèmes d'obésité infantile, ce n'est plus une image que nous voulons favoriser.

M. Kringle : Les fêtes ne doivent pas représenter la gloutonnerie et le laxisme. Le véritable esprit de Noël c'est la fête et la gaieté, et des études montrent que les gens sont plus heureux quand ils sont en bonne santé. C'est ce qu'on essaye d'enseigner aux enfants. Même nos sucres d'orge sont sans sucre.

Mme Kringle : On fait ça pour les enfants. Nous n'en avons jamais eu à nous et ça gâchait tous nos Noëls, alors une année, pour rigoler, on s'est déguisés en Pères Noël et on a éprouvé tellement de plaisir en voyant le visage des enfants, qu'on n'a jamais arrêté. On prend ça très au sérieux maintenant.

Christian : Ca veut dire qu'il faut qu'on envoie la facture au Pôle Nord ? ………………

Sean : Bon, on peut certainement envisager l'option d'une micro-lipo, bien que je doive dire qu'ayant moi-même deux enfants, l'idée d'un Père Noël mince semble non traditionnelle. Vous rembourrez toujours le costume, cependant, n'est-ce pas ? J'envisageais d'emmener ma fille la semaine prochaine.

Mme Kringle : Nous espérons sincèrement que d'ici que vos enfants aient des enfants, Docteur, le Père Noël ne sera plus considéré comme un obèse. Il sera mince, costaud, et même un peu sexy.

Christian : Et pour les elfes ? Je les ai toujours vus comme une sorte d'esclaves. Comptez-vous faire quelque chose à ce sujet ?

GENERIQUE

Scène 2 : Appartement de Julia

Annie : Tu crois que Marie a fait l'amour avec Dieu ?

Matt : Hmm, ma théorie personnelle est que Marie l'a fait avec Joseph avant le mariage, et ensuite, quand Jésus est né moins de 9 mois après, ils ont dit à tout le monde que c'était une naissance virginale. Comme ça, personne ne saurait qu'elle avait fait l'amour avant d'être mariée. Ca serait assez difficile de prétendre ça de nos jours.

Julia : Matt, ça suffit.

Matt : Encore qu'en y réfléchissant, toi et moi connaissons quelqu'un un peu comme la vierge Marie, sauf que c'est le meilleur ami de son mari qui l'a engrossée avant le mariage. Elle a aussi raconté un énorme mensonge et tout le monde l'a crue pendant très longtemps.

Julia : Oui, mais son bébé n'était pas le fils de dieu.

Matt : C'était une blague, Maman. Je suis désolé. Mon dieu, t'es blanche comme un linge.

Julia : Uh, je ne me sens pas très...

Matt : Oh, ok. Hey, whoa. Je te tiens. Je te tiens, je te tiens. Voilà.

Scène 3 : Bureau de Sean

Sean : Ca fait des années que je te conseille de te faire vacciner contre la grippe, Julia.

Julia : Ouais, je ne voulais pas te déranger, mais le Dr. Endelman n'est pas en ville, et... je ne me sens vraiment pas bien.

Sean : Tu as eu un mois difficile. Et ça ne serait pas Noël si tu n'essayais pas d'en faire plus qu'il est humainement possible. Au moins quand j'étais là, tu avais un peu d'aide pour tout ça. Ca va piquer un peu.

Julia : Je pense que tu mythifie nos fêtes ensemble, Sean. Ce dont je me souviens le plus c'est que je te harcelais en permanence

Sean : Je me souviens de ça aussi. Tiens ça. Ca me manque tout ça. Heu... donc vous allez faire ce fameux dîner avec la grosse dinde ?

Julia : Non. Pas cette année. Matt est invité chez les Alderman et Annie va à Epcot avec les Epstein.

Sean : Alors j'imagine que toi et Quentin allez partir skier à Gstaad ou faire de la plongée à St. Bart.

Julia : Je ne vois plus Quentin. Et il ne travaille plus au SPA.

Sean : Il a démissionné ?

Julia : Je l'ai viré. S'il te plaît, Sean, pas de "Je te l'avais bien dit" paternaliste.

Sean : J'allais juste dire que j'étais désolé que ça gâche ton Noël.

Julia : Non. J'ai une tonne de boulot, et cette année, Noël est juste un jour comme les autres.

Sean : Ouais.

Julia : Bon, tu ne vas pas me mettre un sparadrap ?

Sean : Si. Désolé ……………

Julia : Quoi ?

Sean : Je  pensais juste que... qu'on pourrait demander à Linda de te faire des tests sanguins, pour nous assurer que tu n'es pas anémique.

Julia : Ouais. Très bien. C'est toi le docteur.

Scène 4 : Lycée

Ariel : C'est vraiment nul.

Matt : Ouais, je sais. Je ne pensais pas qu'ils pourraient mettre des trucs religieux dans l'enceinte de l'école.

Ariel : Matt, t'as vu leur visage ? Ils sont noirs ! Jésus n'était pas noir.

Matt : Ils sont un peu bronzés, peut-être, mais c'est pas comme s'ils avaient les cheveux crépus.

Ariel : Huh. C'est inoui qu'ils aient pu être autorisés à faire ça.

Matt : Si ça te dérange tant que ça, va en parler au proviseur.

Ariel : C'est cela, oui... Le proviseur Goldberg ? Matt, elle est Juive. Elle s'en tape de Noël. Le 25 elle est chez elle, en train de manger de la bouffe chinoise ou autre. Je veux dire, si elle se sentait vraiment concernée, ça ne serait pas arrivé.

Matt : C'est un conte de fées tout ça. Allez. Je croyais qu'on séchait le dernier cours.

Ariel : L'histoire de la naissance de Jésus est sacrée, Matt. C'est la base de tout le christianisme. Dire que Jésus était un bébé nègre c'est comme pisser sur la bible.

Matt : T'es pas censée prendre ça au premier degré. C'est une histoire pour les enfants. Jésus c'est le Père Noël des adultes.

Ariel : Tu sais qui était le Père Noël avant de devenir l'outil de marketing qu'il est aujourd'hui ? St. Nicolas, le saint patron de la charité. Mais en 1930, quand Coca-Cola se l'est approprié, il est soudain devenu ce gros cul obèse en costume rouge, qui vole avec un traîneau et des rennes, corrompant complètement la nativité et se moquant de sa signification religieuse.

Matt : Tu plaisantes.

Ariel : Non, pas du tout. C'est un parfait exemple de ce qu'il arrive quand nous ne protégeons pas notre histoire. Quand nous ne protégeons pas notre vérité elle peut être réécrite. On doit faire quelque chose.

Scène 5 : Bloc opératoire, opération de Mme Kringle.

Christian : Le Messie ? Liz, je croyais que tu étais athée.

Liz : Je prends en quelque sorte le wagon en marche pendant les fêtes. Sinon, on rate trop de bonne musique. Et ça me rend très magnanime.

Christian : En ce cas, j'en suis heureux. Très bien. Allons-nous aspirer les Pringles de la Kringle ? …………………. Oh, désolé, maestro. On a commencé la représentation sans toi ………. Ca va ? On dirait que quelqu'un a laissé tomber un morceau de charbon dans ta chaussette.

Sean : Julia est enceinte.

Christian : Quoi ?

Sean : Elle est venue tout à l'heure pour un vaccin antigrippe, j'ai fait faire une analyse sanguine par précaution, et le labo vient d'appeler pour dire qu'elle est enceinte.

Christian : Tu le lui as dit ?

Sean : Liz, tu garde ca pour toi !

Liz : Je pense qu'il y a de fortes chances que Julia le découvre toute seule. Ca fait combien de temps qu'ils se voient, elle et Quentin ?

Christian : Merde.

Sean : Ouais.

Christian : Non, merde, j'ai heurté quelque chose, regarde.

Sean : A quoi ça ressemble ?

Christian : Je ne sais pas. Une tumeur ou une hernie, peut-être ?

Sean : C'est pas une hernie.

Christian : Comment sont ses vitaux ?

Liz : Augmentation de sa fréquence cardiaque.

Christian : On va devoir l'ouvrir. Je vais parler au Père Noël.

Sean : Okay, il va nous falloir un plateau de laparotomie ………………

Christian : Consentement signé. On peut y aller.

Sean : Lame de 10 ………………………………….

Christian : Qu'est-ce que c'est que ce truc ?

Liz : Ca ne vient pas de son utérus, si ?

Sean : Oh, mon dieu.

Christian : On dirait que quelqu'un d'autre n'a pas encore réalisé qu'elle était enceinte.

Scène 6 : Lycée

Matt et Ariel chargent les personnages de la crèche dans sa voiture

Ariel : Attrape !

Matt : Whow

Ariel : Joli !

Matt : J'ai de bonnes mains, bébé.

Ariel : Comme si je ne le savais pas ………

Ariel : Allons-y.

Scène 7 : appartement de Julia

Sean : Je sais que je suis censé appeler, mais j'ai... tenté ma chance. J'ai pensé que tu les voudrais. C'est les décorations faites à la main pour les enfants quand ils étaient petits.

Julia : Super. Une boîte de plus de décorations à accrocher.

Sean : Annie a dit que vous aviez déjà décoré l'arbre.

Julia : Ouais, tu sais comment c'est, Sean. Tout le monde commence, pétri de bonnes intentions. Et ensuite je me retrouve toute seule à manger tous les cookies en jouant toute seule au Jeopardy. Au fait, as-tu vu l'étoile de Matt quand il était bébé ? Je veux dire, c'est peut-être là-dedans, mais je ne sais pas où elle peut bien être passée. Tu crois que ça porte malheur de perdre sa première décoration de bébé ? C'est comme perdre son alliance ? ………..

Sean : Julia, on a reçu les résultats de tes analyses ……… Tu es enceinte.

Scène 8 : Chambre de repos des patients

Mme Kringle : Enceinte d'un... comment vous appelez ça ?

Christian : Un lithopedion. Litho signifie pierre, pedion signifie enfant. Vous aviez un... fœtus pétrifié en vous.

Mme Kringle : Comment quelque chose comme ça peut-elle arriver ?

Christian : A un moment donné, vous avez eu une grossesse non diagnostiquée et le fœtus est mort. Il est accidentellement resté dans votre cavité abdominale et s'est calcifié avec le temps.

Mme Kringle : Jésus, Marie, Joseph ! Ca fait combien de temps qu'il y était ?

Christian : Je dirais au moins 15 ans, peut-être même 20 vu le niveau de calcification. Le laboratoire de pathologie sera plus précis. Je suis désolée.

Mme Kringle : C’est épouvantable, c’est affreux ce qu’il m’arrive

Scène 9 : Appartement de Christian

Julia : J'le crois pas.

Sean : La preuve est irréfutable.

Julia : Je ne prétends pas être la vierge Marie, mais ce que je veux dire c'est que... Je ne m'y attendais pas.

Sean : J'ai un collègue, un très bon docteur, qui pourrait s'occuper...

Julia : Je ne suis pas prête pour cette conversation, Sean.

Sean : J'essaye juste de me rendre utile, Julia. J'établis probablement une évidence, là, mais Quentin n'est pas quelqu'un que tu peux...

Julia : S'il te plaît, Sean, n'en dis pas plus.

Sean : Tu veux ce bébé ?

Scène 10 : Chambre de convalescence des patients

Mme Kringle : J'ai toujours voulu un bébé. Nous le voulions tous les deux. On nous a dit que ça n'était pas possible …………. C'était un garçon ou une fille ?

Christian : Nous en saurons plus quand ils auront fini tous les tests. Les organes n'étaient pas visibles.

Mme Kringle : Je peux le voir avant que vous ne l'envoyiez ?

Christian : Je ne pense pas que ça soit une bonne idée.

Mme Kringle : J'ai besoin de le voir.

Scène 11 : Appartement de Julia

Julia : J'ai besoin d'être seule maintenant, Sean ………. Tu n'as rien dit à Quentin, n'est-ce pas ?

Sean : C'est à toi de le faire, Julia. Je n'aurais jamais fait ça. Tu vas lui dire ? ………… Je suis désolé. Comme je le disais plus tôt, j'aurais dû appeler avant.

Scène 12 : Chambre de convalescence des patients

Christian apporte le bocal ou est le fœtus, dans une couverture

Mme Kringle : Je ne sais pas comment je vais le dire à Santa.

Scène 13 : Bureau de Christian

Quentin : C'est pour moi ? Vous n'auriez pas dû. Je suis ici pour ma participation, Christian. Vous  n'avez pas répondu à mes appels.

Christian : Je m'en occuperai dans la matinée.

Quentin : J'en ai besoin maintenant. Je pars en vacances dans la matinée.

Christian : Tout seul ? Qu'est-il arrivé à votre relation naissante ?

Quentin : Quelle relation ?

Christian : J'ai eu l'impression que toi et Julia...

Quentin : Julia et moi nous sommes séparés.

Christian : Quel était le problème ? Elle n'avait pas de bite ?

Quentin : Je vais te dire quelque chose, Christian. Elle a essayé de me sucer dans son jacuzi et j'ai eu une révélation. Si elle prenait ça pour une corvée, comment aurais-je pu aller plus loin ? J'ai dû me finir sous la douche.

Christian : Alors toi et Julia n'avez jamais...

Quentin : Non. Pas une seule fois. Je veux mon argent maintenant.

Christian : Pour être honnête, je suis ravi de te faire ce chèque. Ca signifie que je n'aurai plus jamais à poser les yeux sur toi. Quelle aubaine. Bonnes vacances.

Scène 14 : Chambre d’Ariel

Ariel : On voit encore qu'elle est noire ?

Matt : On dirait une albinos. Tu sais, je pensais... Je pensais qu'on pourrait arroser cette peinture, comme ça ils auraient l'air de caricatures.

Ariel : Non. Je pense qu'on va devoir passer une seconde couche sur chacun d'eux. Ils ne sont pas assez blancs.

Matt : Tu plaisantes, pas vrai ?

Ariel : Non, on voit qu'elle est noire. Regarde, quand tu l'illumines, c'est évident.

Matt : Je pense que les gens auront compris.

Ariel : Je ne veux pas que les gens sachent qu'ils étaient noirs avant. Qu'est-ce qu'il y a de mal

Matt : Tu vas bien ?

Ariel : Tu m'aimes ?

Matt : C'est quoi le rapport ?

Ariel : Est-ce que tu m'aimes ?

Matt : Chérie, j'ai volé le petit Jésus uniquement parce que tu me l'as demandé. Oui, je t'aime.

Ariel : Donc, si je te révélais un secret, tu promettrais de ne le dire à personne, pas vrai ?

Matt : Tu peux me faire confiance.

Ariel : Tu as eu Mme Tigh en cours d'histoire, hein ? Elle nous a fait faire cet arbre généalogique, et je pensais que ça serait un beau cadeau de Noël pour ma famille, tu sais, et j'ai... et j'ai découvert que l'arrière grand-mère de ma mère... était noire, ce qui veut dire que ma mère est partiellement noire, ce qui veut dire que je suis... tu ne savais pas que ma mère était une octeronne quand tu l'as rencontrée, n'est-ce pas ? On ne dirait pas.

Matt : Une quoi ?

Ariel : Une octeronne, 1/8 de noir. Et ça veut dire que j'ai 1/16... de noir.

Matt : Chérie, je ne crois pas que quiconque soit capable de remarquer ça.

Ariel : Mon père pourrait. Matt, si je deviens plus foncée, mon père pourra le remarquer.

Matt : Ariel, tu es plus blanche que moi.

Ariel : Génétiquement, j'ai plus de mélanine dans ma peau. Et un jour, je pourrais commencer à changer. Je l'ai lu sur le net, Matt. Tu pourrais m'aider à blanchir ma peau ?

Matt : Quoi ?

Ariel : Oui. Il y a cette crème pour blanchir la peau que tu pourrais te procurer, et ta mère en a probablement au SPA, et tout ce que t'as à faire c'est juste d'en prendre...

Matt : Chérie, c'est dément.

Ariel : Pourquoi ? Les gens font ça tout le temps, c'est un cosmétique.

Matt : Essayer de rendre ta peau plus blanche ? A quoi ça pourrait bien servir ?

Ariel : Parce que si mon père découvre que j'ai du sang noir en moi, il sera furieux. J'veux dire, tu as vu comment il est, et j'ai vraiment peur de ce qu'il pourrait nous faire, à ma mère et à moi.

Matt : Ouais, mais qu'est-ce que ça peut faire que tu aies du sang noir qui date d'un siècle ? Ca ne change en rien ce que tu es maintenant.

Ariel : Oh, non ?

Matt : Non.

Ariel : Et qu'est-il arrivé quand ton père a découvert 17 ans plus tard que tu n'étais pas le fils qu'il croyait que tu étais ? Comment ça s'est passé pour toi ?

Scène 15 : Bureau de Sean

Christian : T'as dû être un très gentil garçon cette année. Le Père Noël avait quelque chose pour toi, avec un peu d'avance, dans sa hotte. Devine qui n'est pas le père du bébé de Julia ?

Sean : Toi.

Christian : Ha ha. Très drôle. Quentin.

Sean : Tu ne lui as rien dit, hein ? J'ai promis à Julia...

Christian : Je n'aurais jamais fait ça. C'est lui qui l'a admis. Il a dit qu'il n'avait jamais couché avec Julia.

Sean : Tu le crois ?

Christian : Pourquoi mentirait-il ? Il est trop coq pour ne pas s'en vanter. Donc elle doit voir quelqu'un d'autre. Elle t'a parlé de quelque chose ?

Sean : Non... rien du tout.

Christian : Tu es sûr ? Pas même une allusion ? J'veux dire, tu sais, un ami ou quelqu'un de nouveau au boulot, ou...

Sean : Non !

Christian : Merde. Vraiment ? Bah alors c'est qui le père ?

Scène 16 : Chambre de convalescence des patients

M. Kringle : Qui est le satané père ?! C'est une question simple, Joy.

Sean : Tout va bien ici ?

Mme Kringle : Je savais qu'il ne le prendrait pas bien.

M. Kringle : Le prendre bien ? Elle me dit qu'elle se trimballe avec le bébé d'un autre homme en elle ? Que suis-je censé dire... ho, ho, ho ? Laisse-moi te dire quelque chose. Il n'y a vraiment pas de quoi rire, Joy.

Christian : Ecoutez, c'est une nouvelle difficile à accepter, Mr. Kringle, mais votre femme vient de subir une grosse intervention, et nous devons rester calmes.

M. Kringle : Oh, je serai beaucoup plus calme une fois que j'aurai eu ma réponse.

Mme Kringle : C'était il y a 17 ans. C'est arrivé une seule fois.

M. Kringle : C'était qui ?!

Mme Kringle : C'était Andy.

M. Kringle : Andy mon assistant ? Il avait... il avait 18 ans. Il... il travaillait pour nous pour payer ses études. Comment t'as pu faire ça, Joy ?

Mme Kringle : Bon sang, il s'intéressait à moi, Wes. Une fois que les docteurs nous ont dit que tu étais stérile, tu t'es jeté tête la première dans le truc de Père Noël et tous les mômes... t'adoraient, et il n'y avait plus qu'eux et ta carrière qui comptaient. Je me suis sentie seule. Je ne pouvais plus te parler. Je ne peux toujours pas.

M. Kringle : Je n'accepterai jamais ça, Joy... Jamais.

Sean : Vous savez, Mr. Kringle, j'ai vécu une expérience similaire. Quelque chose du passé a resurgi dans mon mariage, et a  balayé tout ce que nous avions construit ensemble, je détesterais voir les réactions hâtives prendre le pas ici.

M. Kringle : Tout a été un mensonge, Joy ? Tout notre mariage ?

Mme Kringle : Non, bien sûr que non. Mais ce n'est pas Noël tous les jours. Parfois je ne me sens pas joyeuse. J'en ai ras-le-bol. Je suis fatiguée d'être la Mère Noël. Je veux juste être moi... Joy Beckendahl, ta femme normale, déprimée, entre deux âges.

M. Kringle : Je pense que ça n'est plus possible, Joy.

Sean : Peut-être que certaines choses doivent être dites pour appréhender la vérité, pour vivre dans la réalité d'une relation  au lieu d'un mythe.

M. Kringle : Voilà ma réalité. Elle peut-être la normale petite Joy Beckendahl, ex-Mme Kringle. Le Père Noël continue en solo.

Scène 17 : Spa de la Mer

Julia : Si tu veux, je peux te donner un bon cadeau pour un massage pour Mme Alderman.

Matt : Oh, s'il te plaît, maman. C'est déjà trop.

Julia : En tant que mère, je peux te dire que si tu es invité à passer le réveillon de Noël chez eux, il vaut mieux faire bonne impression.

Matt : Crois-moi. Donner davantage de produits gratuits à Mme Alderman me donnerait l'impression d'être prêt à épouser sa fille.

Julia : A quoi ressemble la mère d'Ariel ?

Matt : Elle est gentille. Tu sais, la mère typique. Pas du tout comme toi ………… Je n'ai pas dit ça méchamment.

Julia : Bien sûr que non.

Matt : Non. J'ai voulu dire que tu étais bien plus qu'une mère. Tu es une grande femme d'affaires, avec toute une carrière qui s'offre à toi. C'est sacrément meilleur qu'être une mère au foyer, pas vrai ?

Julia : Oh, chéri, tu n'as pas besoin de ça. C'est un blanchisseur de peau médical.

Matt : Oh, wow merci d'avoir remarqué ça.

Julia : Crois-moi, si M. Alderman avait mis ça par erreur, tu n'aurais plus jamais été invité ………….. SPA De La Mer, allo, allo ……..

Matt : Merci. T'es occupée. Je te rappelle plus tard, ok ?

Sean : Allo

Julia : C'est toi qui viens de m'appeler ?

Sean : Moi ? Heu... ouais.

Julia : Pourquoi t'as raccroché ?

Sean : J'ai eu les jetons …………. Je t'appelais pour savoir ce que tu faisais au réveillon de Noël ……………. T'es occupée ?

Julia : En quelque sorte... J'ai un rendez-vous. Et je préférerai probablement être seule ensuite.

Sean : Peut-être devrais-tu avoir quelqu'un pour t'accompagner …………………….

Scène 18 : Chambre d’Ariel

Ariel : Allez, fais voir, fais voir, fais voir.

Matt : D'accord ……. Joyeux Noël.

Ariel : Tu es idiot. Ce n’était pas la peine de l'emballer …. Qu'est-ce que c'est ?

Matt : Le Dr. Sloan est une psychothérapeute spécialisée dans les problèmes de l'adolescence. Ma grand-mère la recommande.

Ariel : Pour quoi ?

Matt : Je pense qu'il faut que tu parles à quelqu'un de ce que tu traverses, toute cette paranoïa sur le fait d'être noire. Je suis inquiet. Tu sais, t'as l'air d'une anorexique. Sauf que tu n'es jamais assez blanche. Tu prends ça trop au sérieux.

Ariel : Allez... où est la crème ?

Matt : Ecoute, je suis sérieux, Ariel, je pense que tu as besoin d'aide.

Ariel : Et depuis quand es-tu devenu expert en santé mentale ? ………. Aha ! Je l'ai trouvée !

Matt : Elle n'est là-dedans que parce que je vais la rendre. Tu ne peux pas l'avoir.

Ariel : C'est quoi ton problème ? Hier on s'éclatait et t'étais à fond là-dedans.

Matt : Ouais, ben ce n'est plus drôle. Tu envisages de te faire du mal avec quelque chose de dingue.

Ariel : Me faire du mal ? Ils vendent ça dans les salons de beauté, Matt. C'est quoi le problème ?

Matt : Elle a des composants actifs dangereux.

Ariel : Tu sais quoi ? Si j'avais su que tu serais comme ça, je l'aurais commandée sur le net … Tu crois que ça marche ? De quoi j'ai l'air ?

Matt : Un peu cinglé, en fait.

Ariel : Tu sais quoi ? Va te faire foutre, Matt. Je croyais que tu comprendrais ce que je traverse, mais non. Je n'aurais jamais dû te faire confiance ! Va-t'en !

Matt : Très bien.

Ariel : Connard ……… Attends. Ne pars pas.

Matt : Non, je crois que tu as raison. Je ferais mieux de partir.

Ariel : Mon visage... c'est comme s'il était en feu. Mon visage. Comment on l'arrête ? Ca fait mal ! Comment on arrête ça ?!

Matt : Calme toi, attends !

Ariel : C'est de pire en pire !

Matt : Ok, ok ! Viens ! Ca va aller. Je suis la !

Scène 19 : Chambre de repos des patients.

Matt : Alors, ca vas aller ?

Christian : Ce n'est qu'une brûlure au premier degré ….. Vous avez de la chance que Matt vous ait amenée le plus vite possible. Il ne devrait y avoir aucune cicatrice permanente.

Ariel : Merci, merci beaucoup !

Christian : Donc, j'imagine que les plasticiens ne sont plus diaboliques quand vous avez besoin d'eux, hein ? ….. Matt, je peux te dire un mot ? ….. Vous avez eu de la chance tous les deux. Si elle avait été allergique, elle serait en état de choc maintenant.

Matt : Ouais. Je lui ai dit que c'était une mauvaise idée.

Christian : Avant ou après que tu aies volé la crème à ta mère ? Ecoute, que tu veuilles te raser la tête et foutre ta vie en l'air, c'est très bien, mais quand tu blesses d'autres personnes, c'est là que j'ai un problème.

Matt : Ecoute, je suis venu te demander de l'aide, alors si ça tourne en leçon de morale père/fils...

Christian : Arrêtons de prétendre qu'on a une relation père/fils, d'accord ? Je vais te facturer mon temps.

Mr. Alderman : Matt ! Hey... Ariel. Que... que se passe-t'il ici ?

Ariel : Papa, qu'est-ce que tu fais là ?

Mr. Alderman  : Matt m'a appelé. Qu'est-il arrivé à ton visage ?

Christian : Elle a fait une réaction à une crème pour blanchir la peau. Rien de grave. Ca va s'arranger.

Ariel : Pourquoi l'as-tu appelé ?

Matt : Parce que tu ne peux plus cacher ça, Ariel.

Mr. Alderman : Cacher quoi ? Que... Que s'est-il passé ?

Ariel : Matt a dit que je devrais mettre mes taches de rousseur en valeur, alors il a volé de la crème blanchissante au SPA de sa mère, et on l'a mise sur mon visage et j'ai fait une réaction.

Mr. Alderman : Tu as fait ça ?

Matt : Dis-lui ce que tu m'as dit sur tes recherches. Chérie, je ne le laisserai pas te faire de mal.

Ariel : Je ne sais pas de quoi tu parles.

Matt : Ariel a découvert que sa mère, votre femme, a des origines Africaines, mais elle avait si peur de ce que vous pourriez faire qu'elle a essayé de blanchir sa peau !

Mr. Alderman : Quoi ?

Matt : Dites-lui juste qu'être noire pour 1/16ème n'est pas important pour vous. Que votre amour pour elle n'est pas basé sur sa couleur.

Mr. Alderman : C'est vrai ?

Ariel : Bien sûr que non. Papa, je ne suis pas noire. Il te dit ça parce qu'il ne veut pas avoir de problèmes. T'es un malade...

Mr. Alderman : Tu ne crois pas que j'aurais pu te faire du mal, n'est-ce pas ma chérie ? …………… Je vous ai reçu chez moi à bras ouverts, et c'est comme ça que vous me remerciez ? En inventant ces détestables mensonges ?

Matt : Mr. Alderman, elle va faire quelque chose de pire.

Mr. Alderman : Non, ma fille est l'une des femmes les plus fortes et fiables que j'aie jamais connues, et vous n'avez pas pu supporter ça, n'est-ce pas ? Alors vous avez tenté de modifier son visage pour vous sentir mieux par rapport à vous même. C'est exactement le contraire de ce qu'il fait.

Christian : Mon fils a sauvé votre fille d'une grave brûlure. Maintenant vous pouvez avaler vos propres conneries, c'est très bien, mais à moins que vous ne vouliez avoir un problème avec moi, je vous suggère de partir maintenant.

Mr. Alderman : Aussi longtemps que votre fils restera loin de ma fille, on n'aura aucun problème ………….. Pourquoi ne me l'as-tu pas dit ?

Matt : Parce que les gens ne croient que ce qu'ils veulent croire.

Scène 20 : Bureau de Sean 

Sean : Alors, on dirait que mes conseils sont tombés dans les oreilles d'un sourd.

M. Kringle : Oh, je vous ai entendu, Docteur. C'est juste que je n'avais pas encore rencontré Circée. Enfin, c'est pas tout à fait vrai. Joy nous surprenait tout le temps en train de flirter. Circée travaille à Cinnabun, près du Pôle Nord.

Sean : Elle ne va pas vous surprendre ici si c'est ce que vous espériez. Votre femme est sortie ce matin.

M. Kringle : Vraiment ?

Sean : Oui.

M. Kringle : Et alors ? Elle... elle en entendra parler, d'une manière ou d'une autre.

Circée : Je travaille avec le Père Noël maintenant.

Sean : Et vous travaillez vite...

M. Kringle : Ecoutez, Docteur, tout au long de l'année, c'est... "Donnez-moi une x-box. Donnez-moi un Bob l'éponge." J'ai passé ma vie à exhausser les souhaits des autres. Je suis sûr que vous en savez quelque chose. Cette année,  le Père Noël s'est fait un cadeau. Circée a un fantastique et merveilleux esprit de Noël, Et je voudrais l'en remercier avec un double D.

Sean : Ah !

M. Kringle : Allez, Doc. Quel meilleur moyen d'améliorer l'image du Père Noël qu'en montrant sa jeune femme en pleine forme ?

Scène 21 : Appartement de Christian

Christian : Matty. Qu'est-ce que tu fais là ?

Matt : Je ne... je ne pensais pas que tu serais à la maison le soir du réveillon. J'étais juste passé te déposer ça. C'est un bon pour 30 heures de travail... lavage de voiture, café, tout ce qu'il faudra pour payer la consultation d'Ariel. Je ne dispose pas vraiment de liquidités ces temps-ci. Joyeux Noël.

Christian : T'as faim ? Je viens d'acheter une tonne de bouffe ……………………………. C'est pas une mauvaise manière de passer les fêtes.

Matt : Deux célibataires qui matent le foot en mangeant de la bouffe Chinoise, c'est l'Amérique ………… Comment tu vas au fait ?

Christian : Je ne pense pas à elle ……….. Je suis fier de ce que tu as fait tout à l'heure. T'as eu les trippes d'affronter ce connard.

Matt : Ca ne va rien changer, mec. Ils vont continuer à vivre dans le mensonge et personne n'en parlera plus.

Christian : T'as jamais souhaité ne pas avoir appris pour moi ? Que je suis ton père biologique ?

Matt : Ouais. C'était sans doute plus facile de ne pas savoir. Mais, heu... Je m'y fais. Et toi ?

Christian : Je m'y fais aussi.

Scène 22 : Clinique

Julia : Je suis Julia McNamara. J'ai un rendez vous à 19 heures 30.

Infirmière : Veuillez remplir ceci, Mme McNamara ……… Il a commencé à pleuvoir ?

Sean : Pas encore. Mais ça ne va pas tarder.

Infirmière : Merci. Prenez un siège, s'il vous plaît, le docteur va vous recevoir dans quelques minutes …………………..

Sean : J'étais en train de penser... c'est le premier réveillon de Noël en 18 ans, où nous sommes seuls sans les enfants.

Julia : Oui. Je pensais justement à la même chose …………………… C'est ton bébé, Sean.

Sean :  ………. Je sais.

Infirmière : Mme McNamara? Le docteur va vous recevoir.

Julia : Merci ……………………………………………………………………………..

Julia : Je ne veux pas faire ça.

Sean : Moi non plus. Partons d'ici.

 

FIN (Ecrit par Sophia81)

Office of Christian

Christian: Tell me what you don't like about yourself, Mrs. Kringle.

Ms. Kringle: The last 7 pounds. I really can not get rid of.

Mr. Kringle: The first 34 are not left alone either.

Ms. Kringle: That's a proven fact that men and women do not eliminate the fat in the same way. Why do you always look?

Mr. Kringle: It's you hast taken all the energy bars on the sly, Mama. That's all I'm saying.

Ms. Kringle: Wesley and I were both much bigger, but we did a liquid diet last spring, and we both lost almost 90 pounds.

Sean: That's impressive. Congratulations.

Ms. Kringle: But now the holidays are approaching and I need to lose those few pounds before Christmas. Liposuction can help?

Sean: We get requests like yours after the New Year, when everyone takes good resolutions.

Mr. Kringle: Oh, a year ago, we took the resolution to be 10% body fat. It was for professional reasons. Joy and I are the star attraction of the mall of the Dolphins during the holidays. We work as Father and Mother Christmas.

Christian: With a name like "Kringle," is this a surprise?

Mr. Kringle: Oh, it's not a coincidence, Doctor.

Christian: Thank you.

Ms. Kringle: We called ourselves Mayfield, but we have a legal name change in 91. I think that's when we started gaining weight, eh?

Mr. Kringle: We were very good at it.

Ms. Kringle: Of course, with the growing problems of childhood obesity, it is not an image we want to promote.

Mr. Kringle: Celebrations are not to represent the greed and laxity. The true spirit of Christmas is the celebration and joy, and studies show that people are happiest when they are healthy. That's what we try to teach children. Even our candy canes are sugar free.

Ms. Kringle: We do that to children. We never had to us and it spoiled all our Christmases, then a year, for fun, it was disguised as Father Christmas and we felt so much fun seeing the faces of children, we don't has never stopped. We take it very seriously now.

Christian: It means that we have to send the bill to the North Pole?

Sean: Well, we can certainly consider the option of a micro-liposuction, although I must say that having two children myself, the idea of ​​a Father Christmas seems thin non-traditional. You always stuffing the costume, however, is not it? I planned to take my daughter next week.

Ms. Kringle: We sincerely hope that by your children have children, Doctor, Father Christmas will no longer be considered obese. It will be thin, sturdy, and even a little sexy.

Christian: And for the elves? I've always seen as a kind of slaves. Do you do something about it?

Apartment Julia

Annie: Do you think that Mary had sex with God?

Matt: Hmm, my personal theory is that Mary did with Joseph before marriage, and then, when Jesus was born less than nine months later, they told everyone that she was a virgin birth. That way, nobody would know she had had sex before being married. It's kind of hard to argue that nowadays.

Julia: Matt, that's enough.

Matt: More than reflection, you and I know someone a bit like the Virgin Mary, except that it is the best friend of her husband who has knocked up before marriage. She also told a huge lie and everyone has believed for a long time.

Julia: Yes, but her baby was not the son of god.

Matt: It was a joke, Mom. I'm sorry. My god, you're white as a sheet.

Julia: Uh, I do not feel very ...

Matt: Oh, okay. Hey, whoa. Gotcha. I hold you I hold you. There.

Office of Sean

Sean: It's been years since I advise you to get vaccinated against influenza, Julia.

Julia: Yeah, I did not want to disturb you, but Dr. Endelman is not in town, and ... I feel really bad.

Sean: You had a difficult month. And it would not be Christmas if you did not try to do more than is humanly possible. At least when I was there, you had a little help with everything. It will sting a little.

Julia: I think you mythifies our holidays together, Sean. What I remember most is that I will constantly harassed

Sean: I remember that too. Like this. I miss all that. Er ... So you're going to do this famous big turkey dinner with?

Julia: No. Not this year. Matt is invited in Alderman and Annie goes to Epcot with Epstein.

Sean: So I guess you and Quentin will go skiing in Gstaad or snorkel in St. Bart.

Julia: I do not see Quentin. And he no longer works at the SPA.

Sean: He resigned?

Julia: I fired. Please, Sean, no "I'll told you so" paternalistic.

Sean: I was just going to say I was sorry it spoil your Christmas.

Julia: No. I have a ton of work, and this year, Christmas is just a day like any other.

Sean: Yeah.

Julia: Well, you're not gonna put me a tape?

Sean: Yes, sorry

Julia: What?

Sean: I just thought ... one might ask Linda to give you blood tests to make sure that you are not anemic.

Julia: Yeah. Very good. You're the doctor.

High School 

Ariel: That really sucks.

Matt: Yeah, I know. I do not think they could put religious stuff in the school grounds.

Ariel: Matt, did you see their faces? They are black! Jesus was not black.

Matt: They are a little tanned, perhaps, but it's not as if they had kinky hair.

Ariel: Huh. It's incredible that they could be allowed to do that.

Matt: If it bothers you that much, go talk to the headmaster.

Ariel: Yes, yes ... The headmaster Goldberg? Matt, she is Jewish. She would slap Christmas. On 25 she is at home, eating the Chinese food or whatever. I mean, if she was really concerned, it would not have happened.

Matt: It's a fairy tale stuff. Go. I thought it was drying the last class.

Ariel: The story of the birth of Jesus is sacred, Matt. This is the basis of all Christianity. To say that Jesus was a negro baby is like pissing on the bible.

Matt: You're not supposed to take it at face value. It's a story for children. Jesus is Santa Claus for adults.

Ariel: You know that Santa was before becoming the marketing tool it is today? St. Nicolas, patron saint of charity. But in 1930, when Coca-Cola is appropriate, it suddenly became this fat ass obese red suit, who flies with a sleigh and reindeer, the nativity and corrupting completely mocking its religious significance.

Matt: You're kidding.

Ariel: No, not at all. It is a perfect example of what happens when we do not protect our history. When we do not protect our truth can be rewritten. We must do something.

Operating room, Mrs. Kringle operation.

Christian: The Messiah? Liz, I thought you were an atheist.

Liz: I'm sort of the car running during the holidays. Otherwise, you miss too much good music. And it makes me very magnanimous.

Christian: In this case, I'm happy. Very good. Let us suck the Pringles Kringle? Oh, sorry, maestro. We started the representation without you ... Are you okay? Looks like someone dropped a lump of coal in your sock.

Sean: Julia is pregnant.

Christian: What?

Sean: She came just now for a flu vaccine, I did do a blood test as a precaution, and the lab just called to say she is pregnant.

Christian: You have told him?

Sean: Liz, you keep it to yourself!

Liz: I think it is likely that Julia finds herself. It's been how long they are, she and Quentin?

Christian: Damn.

Sean: Yeah.

Christian: No, shit, I hit something, watching.

Sean: What's it like?

Christian: I do not know. A tumor or a hernia, perhaps?

Sean: It's not a hernia.

Christian: What are his vital?

Liz: Increased heart rate.

Christian: We'll have to open it. I'll talk to Santa.

Sean: Okay, we will have a tray of laparotomy ... 

Christian: Consent signed. We can go.

Sean: Blade 10

Christian: What is that thing?

Liz: It does not come from her womb, is it?

Sean: Oh, my god.

Christian: It seems that someone else has not yet realized she was pregnant.

High School

Ariel: Grab!

Matt: Whow

Ariel: Nice!

Matt: I have good hands, baby.

Ariel: As if I did not know ...

Ariel: Come on.

Apartment Julia

Sean: I know I'm supposed to call, but I ... tried my luck. I thought you would like them. It's the handmade decorations for the kids when they were little.

Julia: Great. A box of over hanging decorations.

Sean Annie said that you had already decorated the tree.

Julia: Yeah, you know how it is, Sean. Everybody starts, full of good intentions. And then I find myself all alone to eat cookies all by herself playing Jeopardy. By the way, have you seen the star of Matt when he was a baby? I mean, maybe there, but I do not know where she may well be over. You think it is unlucky to lose his first baby decoration? It's like losing his wedding ring?

Sean: Julia, we received the results of your analysis ... You're pregnant.

Rest House patients

Ms. Kringle: a speaker ... how you call it?

Christian: A Lithopedion. Lithography means stone, Pedion means child. You had a ... petrified fetus inside you.

Ms. Kringle: How can something like this it happen?

Christian: At some point, you have had an undiagnosed pregnancy and the fetus died. It was accidentally left in your abdominal cavity and has calcified over time.

Ms. Kringle: Jesus, Mary and Joseph! It's been how long it went?

Christian: I would say at least 15 years, maybe even 20 given the level of calcification. The pathology laboratory will be more accurate. I'm sorry.

Ms. Kringle: That's terrible, it's awful what happened to me

Christian Apartment

Julia: not believe them.

Sean: The evidence is irrefutable.

Julia: I do not pretend to be the Virgin Mary, but what I mean is that ... I was not expecting it.

Sean: I have a colleague, a very good doctor, who may be concerned ...

Julia: I'm not ready for that conversation, Sean.

Sean: I'm just trying to make myself useful, Julia. I make probably the obvious here, but Quentin is not someone you can ...

Julia: Please, Sean, say no more.

Sean: You want this baby?

Chamber of convalescent patients

Ms. Kringle: I always wanted a baby. We both wanted. We were told it was not possible ... He was a boy or a girl?

Christian: We'll know more when they have finished all the tests. The bodies were not visible.

Ms. Kringle: I can see it before you send it?

Christian: I do not think it's a good idea.

Ms. Kringle: I need to see it.

Julia's Apartment

Julia: I want to be alone now, Sean ... You have not told Quentin, is not it?

Sean: It's up to you to do, Julia. I never did that. You gonna tell him?  I'm sorry. As I said earlier, I should call first. 

Room of convalescent patients

Christian brings the jar or the fetus is, in a blanket

Ms. Kringle: I don't know how, I'm going to tell Santa.

Office of Christian

Quentin: I am? You should not have. I'm here for my participation, Christian. You did not answer my calls.

Christian: I'll look in the morning.

Quentin: I need it now. I'm going on vacation in the morning.

Christian: All alone? What happened to your budding relationship?

Quentin: What relationship?

Christian: I had the impression that you and Julia ...

Quentin: Julia and I separated.

Christian: What was the problem? She had no dick?

Quentin: I'll tell you something, Christian. She tried to suck me in his jacuzi and I had a revelation. If she took it to a chore, how could I go further? I had to finish in the shower.

Christian: So you and Julia have never ...

Quentin: No. Not once. I want my money now.

Christian: To be honest, I am delighted to give you this check. It means that I will never again set eyes on you. What a deal. Happy holidays.

Ariel House

Ariel: We still see she is black?

Matt: Looks like an albino. You know, I thought ... I thought we could sprinkle this painting, like that they would look like caricatures.

Ariel: No. I think we'll have to spend a second layer on each. They are not white enough.

Matt: You're kidding, right?

Ariel: No, we see that it is black. Look, when you illuminate it, obviously.

Matt: I think people will understand.

Ariel: I don't want people to know they were black before. What is wrong there

Matt: You okay?

Ariel: You love me?

Matt: What's the connection?

Ariel: Do you love me?

Matt: Honey, I stole the baby Jesus just because you've asked me. Yes, I love you.

Ariel: So if I tell you a secret, you promise not to tell anyone, right?

Matt: You can trust me.

Ariel: You had Mrs. Tigh in history lessons, eh? She gave us this pedigree, and I thought it would be a nice Christmas gift for my family, you know, and I ... and I discovered that the great grandmother of my mother ... was black, which means that my mother is part black, which means I'm ... you did not know that my mother was a octeronne when you meet her, is not it? We would not say.

Matt: A what?

Ariel: A octeronne, 1 / 8 black. And that means I have 1 / 16 ... black.

Matt: Honey, I don't think anyone is able to notice this.

Ariel: My father could. Matt, if I become darker, my father will take notice.

Matt: Ariel, you're whiter than me.

Ariel: Genetically, I have more melanin in my skin. And someday, I might start to change. I read on the net, Matt. You could help me clear my skin?

Matt: What?

Ariel: Yes. There is this cream for skin whitening that you could get, and your mother are probably the SPA, and all you gotta do is just to take ...

Matt: Honey, it's insane.

Ariel: Why? People do this all the time, it is a cosmetic.

Matt: Try to make your skin whiter? What could it serve?

Ariel: Because if my father finds out that I have black blood in me, he will be furious. I mean, you saw how he is, and I really fear what could we do, my mother and me.

Matt: Yeah, but what does it matter that you had black blood that dates back a century? It does not change what you are now.

Ariel: Oh, no?

Matt: No.

Ariel: And what happened when your father was discovered 17 years later that you were not the son he thought you were? How did it for you?

Office of Sean

Christian: You've been a very good boy this year. Santa has something for you, with a little advance in its hood. Guess who is not the father of the baby Julia?

Sean: You.

Christian: Ha ha. Very funny. Quentin.

Sean: You've said nothing to him, eh? I promised to Julia ...

Christian: I never did that. It is he who has admitted. He said he had never slept with Julia.

Sean: You think so?

Christian: Why lie? It is not too much cock to brag about. So she should see someone else. She told you about something?

Sean: No ... nothing.

Christian: Are you sure? Not even a hint? I mean, you know, friend or someone new at work, or ...

Sean: No!

Christian: Damn. Really? Bah, so who's the father? 

Room of convalescent patients

Mr. Kringle: Who is the damn father?! It's a simple question, Joy.

Sean: All is well here?

Ms. Kringle: I knew he would not take it well.

Mr. Kringle: Take good? She said she was trudging along with the baby of another man in it? What am I supposed to say ... ho, ho, ho? Let me tell you something. There is really no laughing matter, Joy.

Christian: Look, this is a new difficult to accept, Mr. Kringle, but your wife just had a big response, and we must remain calm.

Mr. Kringle: Oh, I'm much calmer once I got my answer.

Ms. Kringle: That was 17 years ago. It happened once.

Mr. Kringle: Who was that?!

Ms. Kringle: That was Andy.

Mr. Kringle: Andy my assistant? It was ... He was 18. It ... it worked for us to pay for his studies. How could you do that, Joy?

Ms. Kringle: Damn, he cared about me, Wes. Once the doctors told us that you were sterile, you're thrown headfirst into the stuff of Father Christmas and all the kids ... adore you, and there was more than they had and your career. I felt alone. I could not talk to you. I still can not.

Mr. Kringle: I will never accept it, Joy ... Never.

Sean: You know, Mr. Kringle, I had a similar experience. Something of the past has resurfaced in my marriage, and swept everything we built together, I hate to see the early reactions take precedence here.

Mr. Kringle: Everything was a lie, Joy? All our wedding?

Ms. Kringle: No, of course not. But it is not Christmas every day. Sometimes I do not feel joyful. I'm sick and tired. I'm tired of being Mrs. Claus. I just want to be me ... Beckendahl Joy, your normal woman, depressed, middle-aged.

Mr. Kringle: I think it is possible, Joy.

Sean: Maybe some things need to be said for understanding the truth, to live in the reality of a relationship instead of a myth.

Mr. Kringle: That's my reality. It may be normal early Beckendahl Joy, former Mrs. Kringle. Santa continues solo.

Spa Sea

Julia: If you want I can give you a voucher for a massage to Ms. Alderman.

Matt: Oh, please, Mom. It's already too much.

Julia: As a mother, I can tell you that if you are invited to spend Christmas Eve at home, it is better to look good.

Matt: Trust me. Give more free products to Ms. Alderman would give me the impression of being ready to marry his daughter.

Julia: What does the mother of Ariel?

Matt: It is nice. You know, the typical mother. Not at all like you ... I did'nt say it maliciously.

Julia: Of course not.

Matt: No. I meant that you were more than a mother. You are a great business woman with a career that awaits you. It's best damn being a housewife, right?

Julia: Oh, darling, you don't need that. It is a medical skin whitener.

Matt: Oh, wow thank you for noticing this.

Julia: Believe me, if Mr. Alderman had placed it by mistake, you would never have been invited Sea Spa, hello, hello ... 

Matt: Thank you. You're busy. I'll call you later, ok?

Sean: Hello

Julia: It's you who just call me?

Sean: Me? ... yeah.

Julia: Why did you hang up?

Sean: I was the chips ... I called to find out what you did at Christmas Eve. You're busy?

Julia: In a way ... I have an appointment. And I'd rather be alone then probably.

Sean: Maybe you should have someone go with you ...

Ariel House

Ariel: Come on, let's see, let me see, let's see.

Matt: Okay ... Merry Christmas.

Ariel: You're an idiot. It was not worth the packaging .... What's this?

Matt: Dr. Sloan is a psychotherapist specializing in the problems of adolescence. My grandmother recommended.

Ariel: Why?

Matt: I think you have to talk to someone about what you're going through this whole paranoia about being black. I'm worried. You know, you seem an anorexic. Except that you're never white enough. You take it too seriously.

Ariel: Go ... where is the cream?

Matt: Look, I'm serious, Ariel, I think you need help.

Ariel: And since when did you become an expert in mental health? Aha! I found it!

Matt: It is there that because I'll make it. You can't have it.

Ariel: What's your problem? Yesterday we were having fun and you were at the bottom there.

Matt: Yeah, well it's not funny. Are you going to hurt you with something crazy.

Ariel: Do I hurt? They sell it in beauty salons, Matt. What's the problem?

Matt: It was dangerous active components.

Ariel: You know what? If I knew you'd like that, I would have ordered on the net ... You think it works? What do I look?

Matt: A little crazy, actually.

Ariel: You know what? Fuck you, Matt. I thought you'd understand what I go through, but no. I never should trust you! Begone!

Matt: Okay.

Ariel: Asshole ... Wait. Don't go.

Matt: No, I think you're right. I'd better go.

Ariel: My face ... as if it was on fire. My face. How can we stop it? It hurts! How can we stop it?!

Matt: Calm down, wait!

Ariel: It's getting worse and worse!

Matt: Ok, ok! Come! It's okay. I am!

Rest House of patients.

Matt: So it'll go?

Christian: This is a first degree burn ... You're lucky that Matt has brought you as soon as possible. There should be no permanent scar.

Ariel: Thank you, thank you very much!

Christian: So I imagine that artists are not evil when you need them? Matt, I can tell you a word? You got lucky both. If she was allergic, she would be in shock now.

Matt: Yeah. I told him it was a bad idea.

Christian: Before or after you had stolen the cream to your mother? Listen, you to want to shave her head and fuck your life away, that's fine, but when you hurt other people, that's where I have a problem.

Matt: Look, I have come to ask for help, then if it turns into moral lesson father-son.

Christian: Let's not pretend we have a relationship father / son, okay? I'll charge my time.

Mr. Alderman Matt! Hey Ariel. What's going on you it here?

Ariel: Daddy, what are you doing here?

Mr. Alderman: Matt called me. What happened to your face?

Christian: It was a reaction to a skin whitening cream. Nothing serious. It will get better.

Ariel: Why did you call?

Matt: Because you can't hide it, Ariel.

Mr. Alderman: Hide what? What happened?

Ariel: Matt said that I should put my freckles in value, then he stole the bleaching cream to the SPA of his mother, and was put on my face and I had a reaction.

Mr. Alderman: You did that?

Matt: Tell him what you told me about your research. Honey, I will not let him hurt you.

Ariel: I don't know what you mean.

Matt: Ariel discovered that his mother, your wife has African origins, but she was so afraid of what you could do that she tried to whiten his skin!

Mr. Alderman: What?

Matt: Tell him just for being black 1/16th is not important to you. That your love for her is not based on its color.

Mr. Alderman: Really?

Ariel: Of course not. Dad, I'm not black. It tells you that because he does not have any problems. You're a sick ...

Mr. Alderman: You don't think I could hurt you, don't you darling? I've been home with open arms, and that's how you thank me? By inventing these hateful lies?

Matt: M. Alderman, she'll do something worse.

Mr. Alderman: No, my daughter is one of the strongest women I have ever trusted and known, and you could not stand it, is not it? So you tried to change his face to feel better about yourself. This is exactly the opposite of what he does.

Christian: My son has saved your daughter from a serious burn. Now you can swallow your own shit, that's fine, but unless you want to have a problem with me, I suggest you leave now.

Mr. Alderman: As long as your son will stay away from my daughter, we have no problem. Why not me not you say?

Matt: Because people only believe what they want to believe.

Office of Sean

Sean: So, it looks like my advice fell on deaf ears.

Mr. Kringle: Oh, I heard you, Doctor. It's just that I had not yet met Circe. Finally, it is not quite true. Joy surprised us all the time flirting. Circe worked at Cinnabun near the North Pole.

Sean: It will not surprise you here if that's what you expect. Your wife went out this morning.

Mr. Kringle: Really?

Sean: Yes.

Mr. Kringle: And then? She ... she will hear about it one way or another.

Circe: I work with Santa now.

Sean: And you work fast ...

Mr. Kringle: Listen, Doctor, throughout the year is "Give me an x-box. Give me a SpongeBob SquarePants." I spent my life elevates the wishes of others. I'm sure you know something. This year, Santa has a gift. Circe has a fantastic and wonderful spirit of Christmas, and I want to thank him with a double D.

Sean: Ah!

Mr. Kringle: Come on, Doc. What better way to improve the image of Santa Claus by showing his young wife in good shape?

House of Christian

Christian: Matty. What are you doing here?

Matt: I don't think you would be home on Christmas Eve. I just passed you drop it. It is a good for 30 hours, car wash, coffee, whatever it takes to pay for the consultation of Ariel. I really do not have cash these days. Merry Christmas.

Christian: You're hungry? I just bought a ton of food. It's not a bad way to spend the holidays.

Matt: Two singles who matent football by eating Chinese food, this is America. How are you anyway?

Christian: I don't think about it ... I am proud of what you did earlier. You had the guts to confront this asshole.

Matt: It will change nothing, man. They will continue to live a lie and no one will talk more.

Christian: Did you ever wish not to have learned for me? I'm your biological father?

Matt: Yeah. It was probably easier not to know. But, I myself do. And you?

Christian: I am doing well.

Clinic

Julia: I'm Julia McNamara. I have an appointment at 7:30 p.m..

Nurse: Please complete this, Ms. McNamara ... It started to rain?

Sean: Not yet. But it's not going away.

Nurse: Thank you. Take a seat, please, the doctor will see you in a few minutes.

Sean: I was thinking ... this is the first Christmas Eve in 18 years, when we are alone without children.

Julia: Yes. I was just thinking the same thing. It's your baby, Sean.

Sean: I know.

Nurse: Ms. McNamara? The doctor will see you.

Julia: Thanks ... I don't want to do that.

Sean: Me neither. Leave here.

Kikavu ?

Au total, 20 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

wolfgirl88 
22.06.2018 vers 01h

Siobhan62 
19.10.2017 vers 21h

Ali3nBrain 
14.05.2017 vers 13h

jonathan68 
16.12.2016 vers 12h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

LovelyEmy 
Date inconnue

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvre le hors-série de notre magazine HypnoMag, consacré à la série Roswell qui fête ses 20 ans !
HypnoMag | Hors-série 20 ans Roswell

Tentez de gagner une HypnoCard Collector Roswell grâce à notre jeu HypnoChance !
Tirage au sort le 15/10 | Collector Roswell !

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs

Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs
Julian McMahon a été interviewé par Télé Loisirs.  Il s'exprime sur la série Marvel's Runaways dans...

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1
L'acteur Dylan Walsh est dans la série Whiskey Cavalier, qui sera diffusée sur TF1 à partir du 29...

Julian McMahon dans la série F.B.I.

Julian McMahon dans la série F.B.I.
Julian McMahon apparaît dans la série F.B.I. créée par Craig Turk & Dick Wolf. Il apparaît en effet...

Design Nip Tuck

Design Nip Tuck
Un tout nouveau design signé Spyfafa et placé sous le soleil de Miami est en ligne ! Merci pour sa...

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique
Le film australien Swinging Safari réalisé par Stephan Elliott est sorti il y a un peu plus d'un an,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

cinto, Hier à 18:03

vous avez des questions? posez-les à Henry VIII au sondage chez The Tudors. Merci pour votre vote. Et voyez la pdm, assez drôle!

cinto, Hier à 18:04

Changez le titre de la série Ma sorcière Bien Aimée en votant au sondage. Merci à ceux qui ont déja voté et à ceux qui vont le faire!

quimper, Hier à 20:45

Les quartiers Sherlock et Rizzoli & Isles proposent de nouvelles PDM. N'hésitez pas à passer

pretty31, Hier à 21:26

Les jeux d'Halloween vous attendent sur HypnoClap, et quelques chapeaux de sorcières sont encore disponibles pour "Un bonbon ou une cards ?"

pretty31, Hier à 21:26

qui vous permettra peut être de gagner ... Une HypnoCard ^^

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site