VOTE | 51 fans

#310 : L'homme de ma vie

Titre en VO : Madison Berg
1ére diffusion Américaine : 22 Novembre 2005
1ere diffusion française : 15 Mars 2006
Casting : Brittany Snow (Ariel Alderman), Hallee Hirsh (Madison Berg)
Réalisateur : Greg Yaitanes

Christian se pose des questions sur son avenir avec Kimber. Gina tente de convaincre celle-ci de le laisser tomber pour de bon. Matt, lui s'est trouvé une nouvelle petite amie, qui n'apprécie pas le travail de Sean et Christian, en effet la jeune femme compare la chirurgie esthétique aux horreurs du nazisme...

          

Popularité


4.5 - 2 votes

Titre VO
Madison Berg

Titre VF
L'homme de ma vie

Vidéos

Promo 310

Promo 310

  

Christian / Sean

Christian / Sean

  

Liposucion Kimber

Liposucion Kimber

  

Christian / Kimber

Christian / Kimber

  

Mariage

Mariage

  

Plus de détails

Christian et avec Kimber : il lui demande pourquoi il doit lui refaire cela. On découvre qu'en fait ils sont au bloc et qu'il s'apprête à lui faire un énième liposuccion pour être fin prête lors du mariage qui approche à grands pas. Scène sympathique d'ailleurs puisque Kimber est réveillée pendant l'intervention et "aide" Christian. 


Christian et Quentin sont avec Madison Berg et sa mère : Madison est juive. Sa mère voudrait que son nez soit refait pour qu'elle puisse trouver un mari sans problème. Madison doute, jusqu'à ce que Christian lui montre quelques photos de leurs patients. Madison accepte donc.


Matt est interpellé par Ariel au lycée. Une petite blonde aux allures gothique. Elle lui fait remarquer le nez bandé de Madison. Ariel commence à déballer des théories racistes sur la dissimulation de l'appartenance ethnique. Matt ne semble pas choqué. Ariel demande à rencontrer Sean pour un exposé.


Kimber est au spa. Gina s'occupe de son épilation intégrale qui est plus une torture qu'autre chose. Gina se venge de ne pas être à la place de Kimber, et de ne pas avoir été invitée au mariage. Elle lui dit que Christian est incapable d'aimer, sauf celle qu'il ne peut avoir, Julia. Kimber la prend à parti plus tard pour lui demander si elle a toujours des sentiments pour Christian. Julia la rassure en lui disant que malgré qu'ils soient de très bons amis, ils ne sont pas amoureux. 


Sean est chez Christian. Ils boivent une bière. Christian tente une nouvelle fois de ramener Sean à la clinique. Matt sonne et entre. Sean est assez mal à l'aise mais Christian brise la glace. Il veut que Sean et Matt soient tous les deux les témoins à son mariage. Matt est d'accord si Christian accepte de se laisser interviewer par Ariel. Christian accepte si Sean participe à l'interview. Christian dit à Matt que la condition pour être témoin au mariage est qu'il reste loin des tondeuses.


Christian et Sean sont au restaurant : ils goûtent les gâteaux. Sean semble ailleurs. Il dit à Christian qu'il ne se souvient pas d'avoir goûté les gâteaux pour son propre mariage. Christian lui répond qu'il ne s'en souvient pas car il n'y était pas, qu'il n'avait pas voulu louper une conférence à Atlanta. C'est pourquoi Christian s'en est occupé avec Julia. Ils ont mangé beaucoup de gâteau, bu beaucoup de champagne, et le reste, comme le dit Sean, c'est de l'histoire ancienne...Christian répète qu'ils avaient effectivement bu beaucoup de champagne. Sean lui demande s'il a de nouveau tenté sa chance avec Julia depuis qu'ils sont divorcés. Christian lui dit qu'il n'a plus de sentiments pour elle. Christian demande à son tour si Sean est encore attiré par Kimber. Sean lui répond que non. A ce moment là, la gérante leur fait une remarque : elle dit à Christian et à Sean qu'ils sont le plus beau couple qu'elle ait jamais vu. Sean et Christian décident de jouer le jeu et font semblant de filer le parfait amour, avant d'éclater de rire.


Sean est à la clinique avec Christian, il constate le changement de la salle de consultation. Exit le bureau, nouvelle décoration, canapés...Matt arrive et leur présente Ariel Alderman. Il les laisse tous les trois. Ariel demande d'entrée à Sean s'il est le père biologique de Matt. Elle tente aussi de faire des déductions hasardeuses sur les origines biologiques de Christian. Elle rentre dans le vif du sujet en demande à ce qu'il obscurcisse sa peau. Ils sont interloqués et ne voient pas où elle veut en venir. Ils sont d'abord surpris quand elle fait allusion à Madison Berg, puis voient très rapidement qu'elle est raciste et que si elle est là ce n'est pas pour rédiger un exposé, mais exposer ses théories racistes selon lesquelles les chirurgiens esthétiques gomment l'appartenance ethnique en refaisant le nez des filles juives, en éclaircissant la peau comme pour Michael Jackson, en liposuçant des fesses noires, tout ça pour que tout le monde aie l'air bien blanc, bien aryen. Christian l'éjecte de force du bureau. Matt demande ce qu'il se passe. Ariel se défend en disant que ses pères défendent trop leur travail. Elle s'en va. Matt se dispute avec eux, puis tente de rattraper Ariel.


Matt et Ariel sont couchés et s'embrassent. Matt remarque la boucle d'oreille d'Ariel portant une croix gammée. Il lui demande si elle est nazie. Elle l'embobine en lui parlant de la véritable origine de la svastika, ses significations religieuses. Matt la croit et se laisse percer l'oreille pour porter la même boucle.


Christian regarde les photos de mariage de Julia et Sean. Kimber s'en aperçoit. Elle pense qu'il serait mieux pour elle de passer la dernière nuit avant le mariage à l'hôtel, pour qu'elle se sente vierge et intacte le lendemain.

Matt est invité à dîner chez Ariel, en compagnie de ses parents. On voit tout de suite d'où Ariel tient ses idées racistes : sa mère collectionne les figurines humiliantes de femmes noires au temps de la colonisation, pendant que son père est fier que Matt ait tabassé Cherry, le transsexuel. Lors du repas, le père d'Ariel lui demande de lui donner les dossiers des patients de son père. Matt refuse, gêné, car c'est tout de même de sa famille dont il est question. Bien entendu,

Matt n'a aucune idée évidemment de ce que la famille Alderman compte faire de ces dossiers...Il pense que c'est pour faire pression sur le gouvernement, afin qu'il prenne des mesures contre les compagnies d'assurances qui accordent les remboursements injustement. Ben voyons...


C'est le grand jour, Christian répète ses vœux, sous l'œil correcteur de Sean. Il lui conseille de zapper la partie où il qualifie l'ancienne Kimber de femme superficielle. Matt arrive en retard, la chemise même pas fermée, la cravate pas mise, la svastika à l'oreille et une paire de rangers en guise de chaussures. Christian est furieux tandis que Sean tente d'apaiser les esprits. Ce qui ne sert à rien puisque Matt décide de partir...


C'est apparemment Quentin qui a emmené Julia à l'église. Quentin n'a pas envie d'être présent, ça tombe bien, il n'a pas été invité. Sean les aperçoit en train de flirter gentiment dans le coupé de Quentin.


Kimber s'admire dans la chapelle, sa robe taille 0 enfilée, le bouquet de fleurs à la main, coiffée, quand Gina débarque, vête de blanc elle aussi. Kimber est sur la défensive après le traitement que Gina lui a infligée pendant son épilation !! Mais elle veut simplement lui remettre son cadeau, et insiste pour que Kimber l'ouvre tout de suite. C'est l'ancien diaphragme qu'elle utilisait avec Christian. Kimber est dégoûtée, pendant que Gina lui assure que tomber enceinte de Christian serait la pire des bêtises. Kimber lui demande si elle est aussi mauvaise à cause de Christian. Gina lui répond qu'elle a toujours été comme ça. Kimber fond en larmes. Elle doute tellement, elle a peur de faire une erreur, peur de le perdre. Gina tente de la rassurer en lui disant qu'il lui suffit de croire que Christian est amoureux d'elle.


Christian est en train de se préparer lui aussi quand Julia entre dans la pièce. Elle fait le noeud de sa cravate. Ils discutent de ce qui a poussé Julia dans le lit de Christian : tous les doutes liés au mariage. Julia avait besoin de savoir si Sean était la bonne personne. Christian est soudain assailli par les mêmes doutes et serre Julia contre lui. Ils finissent par s'embrasser longuement. Julia lui dit que ça ne mènerait à rien, que c'était son cadeau de mariage.


Sean arrive un peu plus tard. Julia propose de porter un toast à eux trois. Tant d'eau à couler sous les ponts et ils sont encore là, debout, toujours aussi fantastiques.


Gina et Julia sont assises sur le banc. Christian attend la mariée, qui est dans sa "loge" et attend que Sean vienne la chercher. Quelqu'un frappe d'ailleurs à la porte, on ne voit pas qui. Christian attend toujours...et voit Sean arriver, seul. Il murmure quelque chose à l'oreille de Christian. Ils se dirigent tous les deux vers le fond de la chapelle. Ils entrent dans la pièce où se trouvait Kimbe. Le bouquet est posé sur la table. Sur le miroir est écrit au rouge à lèvres "Je ne peux pas".


Pendant ce temps, Matt est à la clinique et photocopie les dossiers des patients pour Ariel. 


Sean rejoint Christian dans l'église vide. Christian lui dit qu'il l'aimait, et que maintenant il est seul. Sean lui dit qu'il pourrait l'aider en revenant travailler au cabinet.

Ecrit par Sophia81

Scène 1 : Bloc opératoire

Christian : Rappelle-moi. Pourquoi est-ce que je fais ça, déjà ?

Kimber : Parce que tu m'aimes. Parce que c'est mon bon vouloir. Et parce que ma robe Monique Lhuillier c'est une taille 0, et que je ne me sentirai pas jeune mariée à moins de rentrer dedans.

Christian : Qu'est-ce qu’on ne ferait pas par amour. Allez-y.

………………………………………………..

Kimber : La lésion va faire mal ?

Christian : Avec la micro lipo, il n'y a pas de lésion. Ca devrait guérir en un jour au plus. En fait, tu te sentiras si bien qu'on pourrait s'éclipser pour un déjeuner rapide.

Kimber : J'ai pas le temps de déjeuner, Christian. J'ai rendez-vous avec l'organisateur du mariage.

Christian : Tu crois que cette angoisse du mariage te rend un peu étourdie, chérie ? Tu n'as pas signé ton contrat de fidélité prénuptial.

Kimber : Ok. je vais le faire. Je sais, c'est moi qui le voulais. C'est juste que je n'ai pas eu une seconde. Ce qui me rappelle que tu vas devoir goûter le gâteau tout seul. Je jeûne.

Christian : Pourquoi tu jeûnes ?

Kimber : Parce que ma robe montre chaque molécule de graisse.

Christian : Que je retire alors que nous parlons.

Kimber : Je sais. Mais en ce moment, je prendrais du poids rien qu'en regardant un gâteau.

Christian : C'est quoi l'intérêt de se marier si on ne peut pas profiter de ce genre de choses ensemble ?

Kimber : Si je reprends du poids, personne ne s'amusera parce que je ne serai pas là.

Christian : Parfait. Je m'occuperai de la dégustation. Mais garde à l'esprit que si tu ne signes pas ce contrat prénuptial en acceptant par écrit d'arrêter de diriger de lucratives partouzes, il n'y aura même pas de mariage.

GENERIQUE

Scène 2 : Bureau de Christian

Christian : Dîtes-nous ce que vous n'aimez pas chez vous, Mlle Berg.

Mme Berg : Je suis sa mère, Miriam Berg. Et je disais juste à Madison que quand j'ai eu 16 ans, mes parents m'ont annoncée, "si tu veux trouver un mari, tu dois te faire refaire le nez."

Mlle Berg : La grosse blague de mes parents c'est que je ne serais pas ici aujourd'hui s'il n'y  avait pas eu ce travail nasal.

Christian : Nous savons que vos parents sont complètement pour, mais nous n'avons pas eu votre avis. Voulez-vous une rhinoplastie ?

Mlle Berg : Ben me marier et avoir des enfants n'est pas au top de ma liste de priorités. Je veux dire, ça l'était pour ma mère parce que les choses étaient différentes à l'époque.

Mme Berg : Tout n'était pas si différent. C'était pas non plus l'âge de pierre, bon sang.

Quentin : Etes-vous heureuse avec votre nez, Mlle Berg ?

Mlle Berg : Tout ce que je sais c'est qu'il a toujours été acquis que je serais assise ici quelques jours avant mon 16ème anniversaire.

Christian : L'important c'est comment vous vous sentez en vous regardant dans le miroir. C'est vrai que nous avons fait beaucoup de rhinoplasties sur des juives, et ça tend définitivement vers un profil plus raffiné. Nous pouvons vous montrer certains de nos travaux si ça peut aider.

Quentin : Je présume que vous voulez profiter de notre fameuse promotion 16 ans.

Mme Berg : Absolument. J'ai lu votre publicité dans la newsletter du temple, qui disait que vous offriez une remise de 20 % sur une chambre de convalescence au SPA De La Mer.

Mlle Berg : Oh, mon dieu, c'est Lisa Burrows. C'est une senior de mon école.

Christian : Vous avez vu sa photo "avant" ?

Mlle Berg : Lisa Burrows est juive ? ……………. Ok. Je marche. Et je veux son nez.

Scène 3 : Lycée

Fille : Quelqu'un dans cette école s'habille chez J. Crew ? T'es le seul chelou que j'aie vu jusqu'ici. C'était un compliment, d'ailleurs.

Matt : Vraiment ? Ben merci, alors.

Fille : Je suis Ariel. Je suis ton cours d'histoire américaine. Je suis nouvelle dans cette école.

Matt : Je suis Matt, le chelou dans la rangée du fond.

Ariel : Salut.

Matt : Salut.

Ariel : Uh-oh. Juive à 15 heures.

Matt : Oh, ouais. On dirait qu'elle vient juste de sortir de l'abattoir que mon père dirige. Il est plasticien. Il fait pas mal de travaux sur le nez des 16 ans.

Ariel : Des juives avec un gentil nez et un gentil nom. C'est vraiment pathétique. Le sparadrap sur son visage ne dissimule pas son nez. Il révèle son auto-haine. Et elle n'est pas la seule. Je veux dire, partout où je regarde, ce n'est qu'un océan de pathétiques imitations et copies.

Matt : Je ne suis pas comme les autres, c'est à peine si je les remarque, tu vois ?

Ariel : Ca me plaît …………. Tu sais, tu pourrais vraiment m'aider pour quelque chose. Je fais une dissertation sur les influences de l'homogénéisation dans la culture des masses. Et ça serait cool de parler à un chirurgien plastique. Tu pourrais peut-être me présenter à ton père ?

Matt : Si ça t'oblige à prendre un café avec moi, je le ferai.

Ariel : Ca marche, "Matt, le chelou".

Scène 4 : Spa de la Mer

Gina : Je dois vous l'avouer, je ne pensais pas que ça puisse arriver.

Kimber : Tout le mérite en revient à Christian. Il a juste ouvert son coeur et s'est laissé aller à ressentir de l'amour.

Gina : Hmm vous êtes jolie et souple. Ca doit venir de toutes ces positions érotiques que vous devez adopter pour vos films pornos.

Kimber : En fait, c'est de la faute à Bradley. C'est notre entraîneur Pilates privé. Il nous entraîne, Christian et moi, tous les matins.

Gina : Oh, c'est pour la maison. Je me suis portée volontaire pour être votre technicienne. Considérez ça comme une partie de votre cadeau de mariage. Oh, et d'ailleurs, je n'ai pas reçu d'invitation pour votre mariage, parce que je présume que c'est un oubli.

Kimber : Vous ne recevrez pas d'invitation, Gina …………

Gina : Je suis vraiment désolée pour celui-là. Vous allez avoir la chatte en feu. Donc, je ne suis pas invitée au mariage.

Kimber : Mettez-vous à ma place, Gina. On ne peut pas faire plaisir à toutes les ex de Christian.

Gina : J'ai besoin que vous vous retourniez. Et j'imagine qu'avec toutes ces râclures, putains et stars du porno que vous avez baisées, ça remplirait complètement l'église, n'est-ce pas ? …… Oh, vous vouliez que je retire les longs poils foncés de votre cul ?

Kimber : J'avais espéré que vous vous comporteriez comme une dame, Gina.

Gina : Vous n'êtes pas une dame, et moi non plus. Vous êtes juste la salope veinarde qui était au bon endroit au bon moment ………. Voilà. Mettez-vous ça sur le cul. La vérité est que je ne l'épouserais pas maintenant, même s'il m'en suppliait. Vous a-t'il dit qu'il avait arrêté de payer pour ma trithérapie ?

Kimber : L'enfermer dans votre tragédie n'est pas le moyen d'avoir le cœur d'un homme.

Gina : C'est vous la tragédie si vous l'épousez, Kimber. Christian Troy n'aimera jamais que celle qu'il ne peut pas avoir, sa précieuse Julia ……………….

Julia : Salut, Kimber. Comment se passe l'épilation ? J'interromps quelque chose ?

Gina : Non. On a fini.

Julia : Je me demandais si vous rempliriez un formulaire de satisfaction du client.

Kimber : Bien sûr.

Julia : Et soyez honnête, s'il vous plaît. Nous venons d'ouvrir alors toute critique est la bienvenue.

Kimber : En fait, j'aimerais que vous soyez honnête avec moi, Julia.

Julia : Vous voulez me demander quelque chose ?

Kimber : Pourquoi vous et Christian n'avez-vous pas essayé ?

Julia : Honnêtement, nous avons été attirés l'un par l'autre... Et nous sommes encore de très bons et vieux amis. Mais Christian et moi ne sommes pas amoureux. Tandis que vous et Christian si.

Kimber : Vous savez, j'ai parcouru un long chemin depuis la première fois où je suis tombée avec cette technique de drague minable qu'il utilisait pour trouver des patientes dans les bars. Je peux prendre soin de moi-même. Et je l'aime. Mais je ne veux pas foutre en l'air tout ce pour quoi j'ai travaillé si dur pour me réveiller un jour et découvrir que vous deux avez l'impression d'être passés à côté de quelque chose et qu'il faut que vous tentiez votre chance.

Julia : On ne tentera pas notre chance. C'est du passé tout ça.

Kimber : Merci. J'avais besoin d'entendre ça. Vous savez, pour ce que ça vaut, Julia, vous et Sean devez être les deux personnes les plus classe que je connaisse. Et je l'ai dit à Christian. Bien sûr il s'est moqué de moi. Mais je fais ce rêve que notre mariage vous amène à revenir ensemble tous les deux.

Julia : Bon, ça vous prendra juste une minute de compléter ça, et je vous vois au mariage.

Scène 5 : Appartement de Christian

Christian : T'avais déjà pensé qu'un jour on verrait ça ? Moi, dans un costume, disant "oui" à dieu et à tous les autres ?

Sean : J'avais des doutes.

Christian : Devenir comme tout le monde. Je suis étrangement joyeux. Comment tu vas ?

Sean : Ca va. Je traverse une sorte de phase de transition.

Christian : Reviens au cabinet.

Sean : Je ne peux pas, Christian.

Christian : Si, tu peux. Ca ne marche pas sans toi. On verra ce qu'on va faire de Quentin. Reviens. Tu me manques ……………….. Ne dis pas non. C'est tout ce que je demande.

Matt : Hey.

Christian : Salut, Mattie. Comment va mon petit skinhead ? Hey, il y des gens qui aiment ce look, tu sais ?

Sean : Hey.

Matt : Peut-être que je devrais repasser plus tard.

Sean : Non. Non. Reste. C'est sympa de te voir. Je ne vais pas tarder, de toutes façons.

Christian : Vous allez vous embrasser et faire la paix ? Au cas où vous auriez raté le memo, c'est moi le personnage principal, là. Allez, asseyez-vous ……….. Je vous ai demandé de venir ici parce que je veux que vous soyiez mes témoins. Tous les deux.

Matt : Tu ne voudrais pas d'un skinhead à tes côtés, hein ?

Christian : Je te taquinais, Mattie. Putain. L'un de vous va-t'il dire oui ?

Matt : Je dis oui si tu me fais une faveur. Une de mes amies fait une dissert et elle veut interviewer un plasticien. Si tu acceptes de la rencontrer, je serai à tes côtés.

Christian : Vendu. Mais toi, tu dois faire l'interview avec moi. Prends-le comme un mini pas vers ton retour au cabinet ou un cadeau de mariage anticipé pour moi.

Sean : Je serais enchanté de rencontrer une amie de Matt.

Christian : Alors ça marche. Mais reste loin des tondeuses jusqu'après le mariage.

Matt : Marché conclu.

Christian : Et toi ? Tu penses que tu pourrais mettre ta phase de transition sur pause assez longtemps pour penser aux alliances ?

Sean : Je peux faire ça.

Christian : Je ne sais pas qui est le plus dur à gérer, vous deux ou ma jeune mariée.

Scène 6 : Traiteur

Femme : On appelle celui-là "Passion Eternelle". Les gousses de vanille viennent directement de Tahiti.

Christian : Celui-ci est un peu sucré pour mes papilles gustatives. Qu'en penses-tu ? Tu préfères celui-là au rhum-orange-noix de coco ? Allô ! Sean, un peu de réactivité, s'il te plaît.

Femme : Je vais chercher quelques échantillons de notre gâteau au chocolat. Il est moins sucré.

Christian : Merci.

Sean : c’est fou, tu sais, je te jure que je ne me souviens pas du test des gâteaux pour mon mariage avec Julia.

Christian : Tu plaisantes, pas vrai ?

Sean : Non.

Christian : Tu ne peux pas t'en souvenir parce que tu n'étais pas là, Sean. Tu n'aurais pas renoncé à une conférence sur le laser à Atlanta. Tu te souviens ? Tu m'as demandé de m'en occuper pour toi.

Sean : Et tu l'as fait.

Christian : Ouais.

Sean : C'est vrai. T'es allé à la dégustation avec Julia. Vous avez mangé beaucoup de gâteaux, bus du champagne, et le reste, comme on dit, c'est de l'histoire.

Christian : Comme tu l'as dit, on a bu beaucoup de champagne.

Sean : Je dois te demander quelque chose. Depuis que Julia et moi sommes séparés, avez-vous envisagé de retenter votre chance ?

Christian : Je ne crois pas qu'on se soit retrouvés célibataires en même temps.

Sean : C'est pas une réponse.

Christian : Je n'ai plus aucun sentiment pour elle, si c'est ce que tu demandes. Je ne te referais pas ça... une fois de plus. T'as couché avec Kimber. As-tu, tu sais... Allez.

Sean : Non.

Christian : Non ?

Sean : C'est pas une fille pour moi.

Femme : Je suis désolée. J'ai juste quelque chose à dire. Ca fait des années que je fais ça, et tous les deux, vous êtes le couple le plus élégant que j'aie jamais rencontré. Si honnêtes et si ouverts d'esprit …………

Christian : Julia n'est pas faite pour moi, mon cœur. C'est toi que je veux. Le seul que je veux.

Sean : J'aime quand tu m'aimes de cette façon, bébé. Tu me fait gouter le chocolat ? ………. Mmm, il est divin. Délicieux.

Femme : On fait venir le chocolat de Belgique. On appelle celui-ci "Mon Amour pour Toujours".

Sean : Pour toujours.

Christian : Pour toujours.

Scène 7 : Ancien bureau de Sean, Salon de consultation.

Sean : Tu peux dire que je suis vieille école, mais je pense qu'un docteur devrait être assis derrière un bureau, avoir un peu de dignité.

Christian : T'as qu'un mot à dire et tes affaires sortent de la naphtaline ……….

Matt : Hey, tout le monde, voici Ariel Alderman.

Sean : Sean McNamara. Heureux de vous rencontrer, Ariel.

Christian : Christian Troy. Bienvenue. Je vous en prie, asseyez-vous.

Matt : Je... je serai à côté.

Ariel : Laissez-moi deviner, vous êtes le père biologique.

Sean : En fait, c'est lui.

Ariel : Wow. D’ordinaire je suis vraiment douée pour voir les caractéristiques faciales. Vous avez des traits sombres, plus comme les Irlandais de Matt, et vous semblez avoir du sang des Caraïbes en vous. Les cheveux, le nez plus large. Votre père venait de Cuba ?

Christian : Je n'ai jamais eu de conversation avec mon père au sujet de ses racines. Quoi qu'il en soit, en quoi pouvons-nous vous être utiles ?

Ariel : Je veux que vous teigniez ma peau en noir ……. En fait, je veux un look afro-américain.

Christian : On ne teint pas la peau des gens.

Ariel : Non, mais vous blanchiriez ma peau, n'est-ce pas ?

Sean : Je croyais que vous étiez ici pour des recherches pour une dissertation.

Ariel : C'est de la recherche. Je vous demande d'admettre le fait qu'il est acceptable de transformer un noir en blanc mais pas de transformer un blanc en noir. Michael Jackson est plus blanc que moi.

Christian : Nous ne traitons pas Michael Jackson.

Ariel : Ok. Plus près de nous. Parlons des filles juives qui prennent rendez-vous chez vous avant 16 ans pour faire refaire leur nez. Quel pourcentage de vos revenus émane directement de leur désir de ressembler à Heidii Klum ou à Kirsten Dunst... de gentilles filles nettement anglo-saxonnes ?

Christian : Où voulez-vous en venir ?

Ariel : Je veux dire que vous éliminez les caractéristiques physiques qui composent les différentes ethnies de notre culture. Fondamentalement, tout ce que vous faites c'est le culte d'un archétype. Tout ça pour que tout le monde ait l'air blanc et aryen. C'est le sujet de ma dissert.

Sean : Ce n'est pas correct. Nous offrons un choix aux gens. Nous n'avons de préférence pour aucune appartenance ethnique particulière...

Christian : Sean, tu n'as pas besoin de défendre ce que nous faisons.

Ariel : Si, je pense que si. Petit à petit, vous et tous les autres chirurgiens plastiques êtes en train de créer une nation de blancs non-blancs.

Christian : Matt sait de quoi vous vouliez nous parler ?

Ariel : Il ne savait pas exactement de quoi je voulais parler, ou bien il n'aurait peut-être pas organisé cette rencontre.

Sean : J'ose espérer que non.

Ariel : Chaque fois que vous liposucez un gros cul noir ou que vous rasez la bosse d'un nez juif, ou que vous arrondissez un œil asiatique bridé, vous rendez cette personne plus viable dans un monde blanc. Ensuite cette personne épouse une personne blanche et ils donnent naissance à un enfant métis. En fin de compte, vous éliminez les races. C'est votre objectif ou simplement un effet secondaire de ce que vous faites pour vivre ? ……………………… Lâchez-moi.

Matt : Whoa, whoa, c'est quoi ce bordel ?

Ariel : Tes pères m'ont demandé de partir, Matt. Ils sont très défensifs au sujet de leur travail.

Matt : Qu'est-ce que vous lui avez dit ?

Sean : Je ne sais pas qui est cette fille pour toi, Matt, mais elle n'est pas ce que tu crois.

Ariel : J'ai posé des questions intelligentes et argumentées, mais ils n'ont pas voulu y répondre. Ils veulent juste qu'on adopte leur point de vue. Je te plains, Matt.

Christian : N'envisage même pas d'amener ce petit monstre à mon mariage.

Matt : J'y crois pas.

Christian : Crois-le.

Sean : Pourquoi tu voudrais de quelqu'un comme ça dans ta vie, Matt ? Elle est raciste.

Matt : T'es un connard moralisateur. J'imagine que certaines choses ne changent jamais, hein ?

Scène 8 : chambre d’Ariel

Matt : Qu'est-ce que c'est ?

Ariel : C'est le marteau de Thor. C'est un symbole païen Norvégien.

Matt : C'est une croix gammée dessus ?

Ariel : C'est l'un des plus vieux symboles qui existe. Me dis pas que ça te perturbe. Les gens sont tellement ignorants à ce sujet.

Matt : Ben ça a une certaine mauvaise connotation, Ariel.

Ariel : Il est sur les moulins à prière bouddhistes et les amulettes des natifs américains. Tiens, regarde. C'est 4 L. Light, love, life, and luck. (Lumière, amour, vie et chance) Mon père me l'a donné. Il est très très intelligent.

Matt : T'es... t'es pas dans une sorte de trip neo-nazi, ou raciste, hein ?

Ariel : Non, mais je crois que les gens ne devraient pas se déguiser et masquer leur identité. Je veux dire, je ne cache pas qui je suis, et j'aimerais savoir si quelqu'un est asiatique ou juif ou son vrai sexe. Et, oh, mon dieu, ces opérations de changement de sexe que les plasticiens font ? Tes pères en ont fait ?

Matt : Ouais, je crois que oui.

Ariel : Pour moi, c'est vraiment immoral. Jouer avec quelque chose d'aussi sacré que le sexe de quelqu'un, jouer à dieu, et répandre la maladie et la peur. Je ne suis pas une nazi, Matt. Mais je suis une puriste.

Matt : Tu es féroce, et tu es jolie ……………..

Ariel : Je veux faire quelque chose. T'as confiance en moi ?

Matt : Ouais ……………..

Ariel : T'es prêt ?

Scène 9 : Appartement de Christian

Kimber : Hey, bébé. Qu'est-ce que tu regardes ?

Christian : Le mariage royal.

Kimber : C'est Julia ? ………..

Christian : Je nous ai pris du champagne et du caviar comme ça on pourrait passer une soirée relax avant le grand jour.

Kimber : Qu'est-ce qui t'a fait regarder cet album ?

Christian : Je ne sais pas. La fièvre du mariage.

Kimber : Je ne veux pas de champagne et de caviar, Christian. Je t'ai dit que je jeûnais. D'ailleurs ça ne devrait pas m'étonner que tu ne t'en souviennes pas.

Christian : T'es de mauvais poil, mon cœur, et c'est pas très attrayant.

Kimber : T'en fais pas, je ne vais pas te déprimer plus longtemps. Je vais m'installer à l'hôtel.

Christian : Pourquoi ? Parce que je regardais ces vieilles photos de moi dans un costume bon marché ?

Kimber : C'est pas ça que tu regardais ……………………….

Christian : Chérie, c'était censé être une belle soirée. J'allais baigner la jeune mariée dans une douche savonneuse, lui faire un petit massage, et quand elle aurait décompressé de tout ce stress de mariage, j'allais glisser ma main entre ses savoureuses cuisses taille zéro et...

Kimber : Ok, ok, ok, pourrais-tu juste... T'étais tout larmoyant sur ces photos de Julia, Christian. Sois honnête.

Christian : Mon dieu, Kimber. Pourquoi cette scène de jalousie, j'veux dire, justement ce soir ? C'est moi qui devrais être irrité. T'as même pas signé ton contrat prénuptial …………. Bordel de merde, pourquoi tu pars ?

Kimber : Je vais à l'hôtel parce que si je reste ici, je vais finir par faire l'amour avec toi. Et je veux me sentir vierge demain, comme une vraie jeune mariée. Pure et intacte. Le genre que t'aimerais que je sois.

Scène 10 : Maison des Alderman, dans la cuisine

Mme Alderman : J'ai eu un bon prix pour celui-là. Je viens de l'avoir sur ebay.

Matt : Ouais. Honnêtement, Mme Alderman, je ne comprends pas l'intérêt de ces trucs. Vous savez, je veux dire, ça semble être une sorte d'humiliation, vous savez, une grosse et grasse femme noire en tablier.

Ariel : Pour maman, c'est juste un bout d'histoire de l'Amérique.

Mme Alderman : Oui. C'est d'une autre époque. C'est avant qu'ils veuillent nous ressembler. Vous savez, les noirs étaient noirs, et les femmes appréciaient leurs formes. Vous voyez ? Elle est contente d'être grosse. Elle contient plus de gâteaux.

M. Alderman : Sue, voudrais-tu arrêter d'ennuyer ces enfants et servir le dîner ? Ariel, aide ta mère.

Ariel : Matt, c'est mon père.

M. Alderman : Ah ! Hey, je suis de ton côté, Matt. Si j'étais noir, je ne voudrais pas être immortalisé en bocal à gâteaux. Alors, Matt, tu sais, quand Ariel nous a parlé de toi, j'ai fait une recherche et devine ce que j'ai découvert sur toi ?

Ariel : Oh, mon dieu. Je déteste quand il fait ça.

M. Alderman : Tu as été impliqué dans une violente bagarre gay, hein ?

Ariel : Quoi ?

M. Alderman : Ouais. Ton ami a tabassé un transsexuel. Est-ce qu'il/elle t'a fait des propositions ?

Matt : Oui, monsieur, c'est exact …………. Comment l'avez-vous découvert ?

M. Alderman : Bah, j'ai un ami au Département. Je vérifie chaque personne qu'Ariel amène à la maison. Ca m'aide à dormir la nuit.

Matt : Et donc, c'est là que mon invitation à dîner disparaît ?

M. Alderman : C'est là que je te dis... que tu as toujours une place à cette table.

Matt : Vraiment ?

M. Alderman : Yep. Tu as été dupé de la pire manière qui soit ? Et tu t'en es sorti tout seul. Tu t'es comporté en homme, et il faut des couilles, d'ailleurs. Mon garçon, ces transsexuels peuvent être fourbes, et ils voyagent en groupe.

Ariel : Oh, papa, je t'ai dit que le père de Matt était plasticien ?

M. Alderman : Ah ! Ainsi donc, tu as grandi dans ce milieu libéral, multiculturel et poly sexuel, et tu es quand même devenu un homme d'honneur ? Maintenant je suis vraiment impressionné. Des brocolis ?

Matt : Merci.

M. Alderman : C'est ma fille qui t'a donné ça ?

Ariel : Je lui ai fait un piercing.

M. Alderman : Ouais ? Matt, j'ai un travail pour toi, et je pense qu'il est pile poil pour toi.

Matt : Je crois que vous devez me surestimer, monsieur.

Mme Alderman : Il n'a jamais eu de fils. Il cherche toujours un protégé.

M. Alderman : Et c'est typiquement une remarque hors sujet, Sue …. Putain … Maintenant, penses-tu pouvoir m'obtenir les dossiers des patients du cabinet de ton père ? Matt, tu sais ce que veut dire l'expression "coercition mentale ? C'est quand les gens affirment que leur santé mentale est compromise par quelque chose qu'ils n'aiment pas chez eux, et qu'ils arrivent à faire payer leur compagnie d'assurance. C'est pourquoi on répare le nez des juifs, on coupe les organes des gays, et que moi et beaucoup d'autres travailleurs comme moi qui n'ont pas de temps pour la "coercition mentale" finissent par se retrouver avec des primes plus élevées. Maintenant... écoute, un de ces jours, tu auras ta propre famille.

Ariel : Papa.

M. Alderman : Et tu vas devoir choisir entre un vélo pour ton enfant et ton assurance santé. A moins, bien entendu, que tu ne marches dans les traces de ton père.

Matt : Ca n'arrivera pas …….. Um, attendez. Les dossiers vont aider à quoi faire ?

M. Alderman : Ecoute, ils vont nous indiquer quelles compagnies d'assurance santé sont les plus clémentes pour ces opérations facultatives, et ensuite on utilisera ces informations pour faire pression sur le gouvernement.

Ariel : Je viendrai pour te soutenir.

Matt : Ecoute, je ne sais pas. Ecoutez, mon problème c'est que c'est de ma famille qu'on parle.

M. Alderman : Tu sais quoi ? Je respecte ça. Et je pense que Sue a peut-être raison. Je pense que j'ai vu un lien de parenté spirituel. Peut-être même une solide amitié. Pardonne-moi. J'ai dépassé les bornes. Tiens.

Scène 11 : Devant l’église

Christian : "Quel incroyable voyage ce fut, te regarder évoluer de cette jolie mais superficielle fille à cette femme profonde, belle, puissante. Tu m'impressionnes chaque jour avec ta dignité, Kimber. Tes capacités pour un amour inconditionnel, ta patience..." Pourquoi elle s'est mise en colère comme ça ?

Sean : C'est temporaire, Christian. Les jeunes mariées peuvent être irrationnelles. Donc, à propos de tes vœux. Tu pourrais zapper la partie où tu l'appelles "fille superficielle".

Christian : t’a raison

Sean : Ouais.

Christian : T'as un stylo ?

Matt : Hey ! Désolé je suis en retard. J'ai dû aller prendre mon smoking chez le loueur.

Christian : Pourquoi t'as attendu jusqu'à une heure avant la cérémonie ?

Matt : Je veux être là pour toi, Christian, mais c'est un peu difficile quand t'es remonté et supérieur.

Christian : Non, non, non. Le plus difficile c'est quand ton fils/garçon d'honneur se pointe à ton mariage en boots de l'armée nazie et bijoux skinhead. Pourquoi t'es un tel petit con ?

Sean : D'accord, on se calme, on se calme. On va lui trouver des chaussures et il peut retirer sa boucle d'oreille. C'est un bon compromis ? ……………………………..

Matt : Pourquoi je devrais faire des compromis ? C'est qui je suis. Pourquoi c'est pas assez bien ?

Christian : Quand ça sera ton mariage, tu pourras t'habiller en drag Queens si ça te chante, mais aujourd'hui c'est mon jour et c'est moi qui décide.

Matt : Alors je présume que je ne suis pas assez bien pour être à ton mariage.

Christian : Déguisé en putain d'invité de Jerry Springer ? Bien vu.

Sean : Allez, Christian.

Matt : Non, ça ne fait rien. En fait, c'est un soulagement d'être viré de ton mariage. Etre auprès d'un abruti suffisant et hypocrite comme toi est la dernière chose au monde que je veuille.

Scène 12 : Dans la voiture de Quentin, devant l’église

Julia : C'est très gentil à toi d'être aussi compréhensif pour tout ça.

Quentin : Tout va bien, Julia. Je ne veux pas être au mariage de Christian, en particulier alors que je ne suis pas invité.

Homme : Bonjour docteur

Sean : Content de vous voir. Merci d'être venu.

Quentin : Amuse-toi bien, et appelle-moi quand t'auras fini. On peut faire notre propre fête post-mariage.

Scène 13 : Salle privé dans l’église

Gina : Quelle coïncidence. On porte toutes les deux du blanc.

Kimber : Que faites-vous ici, Gina ? Vous espérez que je vais me dégonfler et que vous prendrez ma place ?

Gina : J'apporte juste un petit quelque chose pour la jeune mariée. Ca signifierait beaucoup pour moi si vous l'ouvriez maintenant. Choisir le parfait cadeau de mariage n'est pas une tâche facile, Kimmy. Vous savez, j'ai pensé, elle a déjà quelque chose de nouveau... ses seins ; le marié, il ne fait que passer tôt ou tard, il retournera aux femmes de Miami-Dade Quant à quelque chose de bleu, il y aura plein de jours bleus à vivre avec le plus grand connard du monde, alors tout ce qu'il manque c'est quelque chose de vieux.

Kimber : C'est quoi ce truc ?

Gina : Mon vieux diaphragme.

Kimber : Oh, mon dieu.

Gina : C'est celui que j'ai utilisé avec Christian. Vous ne voulez pas tomber enceinte, Kimber. Tôt ou tard, il vous quittera.

Kimber : C'est lui qui vous a fait ça ? Toute cette amertume est le résultat de l'avoir trop aimé ?

Gina : Non. J'ai toujours été une salope …………….. Oh, mon dieu. Je ne pensais pas avoir le pouvoir de vous démolir à ce point.

Kimber : J'ai si peur de faire une erreur, Gina. J'abandonne tout pour lui. Ma carrière, mon commerce J'ai pas mangé pendant des jours pour pouvoir rentrer dans cette robe. On dirait que j'essaye de disparaître pour qu'il m'accepte, Et si je me transformais en rien du tout et que je finissais quand même par le perdre ?

Gina : Ben, vous auriez dû y penser avant d'envoyer les invitations. Oh, il faut rectifier le maquillage de vos yeux. Vous allez devoir sortir d'ici bientôt et vous ressemblez à Courtney Love. Fermez. Maintenant, en dépit de tout ce que j'ai pu dire à propos de vous deux... j'espère ne pas bloquer sur ces mots, mais Christian vous aime, Kimber. Il vous suffit d'y croire. Ouvrez.

Kimber : J'imagine que j'avais besoin de pleurer un bon coup. Merci.

Gina : Vous êtes vraiment jolie, Kimber.

Kimber : Merci.

Gina : Pas aussi jolie que moi néanmoins.

Scène 14 : Salon privé dans l’église

Julia : La porte était ouverte. Je voulais juste te souhaiter bonne chance.

Christian : Merci. Je pourrais en avoir besoin.

Julia : Qui a noué ça ? Sean ?

Christian : T'as vu Kimber ? Elle était si énervée hier soir que je ne serais pas surpris qu'elle ne vienne même pas. Il y a une partie de moi qui souhaite qu'elle soit partie à l'autre bout du monde et que j'aurais juste à dire à tout le monde de rentrer chez eux.

Julia : T'as pas de chance. Je l'ai vue en entrant. Tout le monde est terrifié avant son mariage, Christian. Tu connais ce cliché à propos de ta vie qui défile quand tu fermes tes yeux en mourant ? Ben c'est pareil pour le mariage. Toutes les raisons qui font du mariage une erreur et une impossibilité remontent à la surface. C'est pourquoi il y a tant de champagne aux mariages.

Christian : C'est pourquoi t'as couché avec moi, n'est-ce pas ?

Julia : Toutes mes frayeurs à propos de Sean se sont transformées en besoin de découvrir si tu n'étais pas vraiment le bon.

Christian : Il y a encore quelque chose... quelque chose de non résolu entre nous après toutes ces années.

Julia : Coucher ensemble n'a rien résolu. On a simplement fait une erreur que beaucoup de gens ont payée cher. Je pense qu'on doit voir ces sentiments comme les démons qui surgissent quand on essaye de faire quelque chose de bien pour nous-mêmes. Epouser Kimber est très bien.

Christian : C'est toi que je voulais épouser.

Julia : Ca n'aurait pas marché.

Christian : Et si on était faits pour être ensemble ? Et si les démons dont tu parlais nous empêchent d'être heureux ?

Julia : Ta jeune mariée est superbe et t'attend. Tu dois sortir d'ici et te marier.

Christian : Julia, on est déjà passés par là. Peut-être... peut-être... peut-être que le destin nous offre une seconde chance ………………….. C'est pareil qu'il y a 17 ans.

Julia : C'était juste un baiser, Christian.

Christian : Et quel baiser...

Julia : C'est mon cadeau de mariage pour que tu puisses oublier ça pour toujours. Je ne vais pas te laisser gâcher ta vie.

Christian : Comme j'ai gâché la tienne ?

Julia : Non ……..

Sean : Christian, Kimber m'a demandé de descendre l'allée à son bras. T'es ok avec ça ? Salut, Julia.

Julia : Hey, Sean.

Sean : Wow. T'es superbe.

Julia : On l'est tous. Tant d'eau a coulé sous les ponts et nous voilà, encore debout. Encore tellement fantastiques ……. Buvons à nous. A la survie avec grâce …………

Scène 15 : Devant l’autel

Tous les invités sont installés, Christian attend l’entrée de Kimber

Scène 16 : Salon privé dans l’église

Kimber : Entre, Sean.

Scène 17 : Dans l’église

La marche nuptiale retentie …………….. Sean monte l’allée seul, va vers Christian et lui murmure quelque chose. Ils descendent l’allée ensemble, entre dans le salon privé ou Kimber se préparait. Le bouquet est par terre, un tube de rouge a lèvre a coté, et sur le miroir est écrit « Je ne peux pas » ……………………….. Christian reste devant l’autel abattu.

Scène 18 : Clinique

Matt photocopie les dossiers des patients de la clinique avec Ariel

Scène 19 : Devant l’autel

Christian est assied résigné. Sean le rejoint.

Christian : Je l'aimais.

Sean : Je sais.

Christian : Je ne sais pas. Peut-être que je serai toujours seul. Peut-être que c'est comme ça que ça doit être.

Sean : Tu sais, tu n'as jamais vraiment été seul.

Christian : Vraiment ? Ma fiancée me plante devant l'autel, mon associé me laisse pour sa crise de la quarantaine. J'oublie quelque chose ?

Sean : Je peux t'aider pour l'une de ces choses. J'aimerais revenir au cabinet.

Christian : T'es sérieux ?

Sean : Oui.

 

FIN (Ecrit par Sophia81)

Operating room

Christian: Remember me. Why do I do this already?

Kimber: Because you love me. Because it is my whim. And because my dress Monique Lhuillier is a size 0, and that I will not feel bride unless returning it.

Christian: What we would not do for love. Go ahead.

Kimber: The lesion is going to hurt?

Christian: With micro lipo, there is no injury. It should heal in a day at most. In fact, you feel so we could slip away for a quick lunch.

Kimber: I have no time for breakfast, Christian. I have an appointment with the organizer of marriage.

Christian: Do you think this fear of marriage makes you a little dizzy, honey? You have not signed your contract premarital loyalty.

Kimber: Ok I will. I do know is that I wanted. It's just that I have not had a second. Which reminds me that you'll have to taste the cake itself. I fast.

Christian: Why are you fasting?

Kimber: Because my dress shows each molecule of fat.

Christian: What I take as we speak.

Kimber: I know. But right now, I gain weight just by looking at a cake.

Christian: What is the interest of getting married if you can not enjoy these things together?

Kimber: If I take the weight, no one will have fun because I will not be there.

Christian: Great. I'll take care of the tasting. But keep in mind that if you do not sign the prenuptial agreement by agreeing in writing to stop directing lucrative orgy, there will not even marriage.

Office of Christian

Christian: Tell us what you do not like you, Miss Berg.

Ms. Berg: I'm his mother, Miriam Berg. And I said just that in Madison when I was 16, my parents announced, "if you want to find a husband, you have to do a nose job."

Miss Berg: The big joke to my parents that I would not be here today if there had been no such work nose.

Christian: We know that your parents are completely in favor, but we have not had your opinion. Do you want a rhinoplasty?

Miss Berg: Ben get married and have children is not at the top of my list of priorities. I mean, it was for my mother because things were different back then.

Ms. Berg: It was not all that different. It was not the Stone Age, dammit.

Quentin: Are you happy with your nose, Ms. Berg?

Miss Berg: All I know is it was always assumed that I would be sitting here a few days before my 16th birthday.

Christian: The important thing is how you feel you look in the mirror. It is true that we did a lot of rhinoplasty on Jewish, and it definitely tends toward a more refined profile. We can show you some of our work if it can help.

Quentin: I assume you want to enjoy our famous promotion 16 years.

Ms. Berg: Absolutely. I read your advertisement in the newsletter of the temple, saying that you were offering a 20% discount on a room at the convalescent SPA De La Mer

Miss Berg: Oh, my god, this is Lisa Burrows. This is a senior at my school.

Christian: You've seen his picture "before"?

Miss Berg: Lisa Burrows is Jewish? Ok I walk. And I want his nose.

High School

Girl: Someone in this school dresses at J. Crew? You're the weird one I've seen so far. It was a compliment, actually.

Matt: Really? Well thank you, then.

Girl: I'm Ariel. I'm your American history class. I am new to this school.

Matt: I'm Matt, the weird in the back row.

Ariel: Hi.

Matt: Hi.

Ariel: Uh-oh. Jewish to 15 hours.

Matt: Oh, yeah. Looks like she just came out of the slaughterhouse that my father runs. He is an artist. He did a lot of work on the noses of 16 years.

Ariel: The Jewish with a nice nose and a nice name. It's really pathetic. The plaster on his face does not conceal his nose. He reveals his self-hatred. And she is not alone. I mean, everywhere I look, it's just a sea of ​​pathetic imitations and copies.

Matt: I do not like the others, that I hardly notice them, you know?

Ariel: I like that. You know, you could really help me with something. I'm doing a dissertation on the influence of the homogenization of mass culture. And it would be cool to talk to a plastic surgeon. Perhaps you could introduce me to your father?

Matt: If it forces you to have coffee with me, I will.

Ariel: It works, "Matt, the weird."

Sea Spa

Gina: I must admit, I did not think it can happen.

Kimber: All credit goes to Christian. He just opened his heart and allowed himself to feel love.

Gina: Hmm you're nice and soft. It must come from all these erotic positions that you adopt for your porn movies.

Kimber: Actually, it's the fault to Bradley. This is our private Pilates trainer. He leads us, Christian and me every morning.

Gina: Oh, for the home. I volunteered to be your technician. Consider it part of your wedding. Oh, and besides, I have not received an invitation for your wedding, because I assume that's an oversight.

Kimber: You will not receive an invitation, Gina.

Gina: I am really sorry for that. You'll get the pussy. So I'm not invited to the wedding.

Kimber: Put yourself in my place, Gina. We can not please all the former Christian.

Gina: I need you to go back. And I imagine that with all these scrapings, whores and porn stars you kissed, it completely fills the church, is not it? Oh, you wanted me to withdraw the long dark hair of your ass?

Kimber: I had hoped that you would behave like a lady, Gina.

Gina: You're not a lady, and me neither. You're just the slut slut who was in the right place at the right time. There. Get it on your ass. The truth is that I did not marry him now, even if I begged. -He told you he had stopped paying for my triple therapy?

Kimber: The lock in your tragedy is not the way to have a man's heart.

Gina: You're the tragedy if you marry, Kimber. Christian Troy will never love that which he can not have his precious Julia.

Julia: Hi, Kimber. How does hair removal? I interrupt something?

Gina: No. We finished.

Julia: I was wondering if you'd fill out a form for customer satisfaction.

Kimber: Sure.

Julia: And be honest, please. We have just opened, so all criticism is welcome.

Kimber: Actually, I want you to be honest with me, Julia.

Julia: You ask me something?

Kimber: Why you and Christian have you not tried?

Julia: Honestly, we were attracted to each other ... And we're still very good and old friends. But Chris and I are not lovers. As if you and Christian.

Kimber: You know, I've come a long way since the first time I've fallen in with this technique he used to drag shabby patients find in bars. I can take care of myself. And I love her. But I do not want to fuck up everything for which I worked so hard to wake up one day and discover that you both have the impression of being missed something and that you must try your luck.

Julia: We do not try our luck. It's past all that.

Kimber: Thank you. I needed to hear this. You know, for what it's worth, Julia, you and Sean should be the two people most class I know. And I said to Christian. Of course he laughed at me. But I have a dream that our marriage will take you to get back together every second.

Julia: Well, that you only take a minute to complete it, and I see you at the wedding.

Apartment Christian

Christian: You had already thought that one day we would see that? Me in a suit, saying "yes" to God and to all others?

Sean: I had doubts.

Christian: Become like everyone else. I am strangely happy. How are you?

Sean: It will. I go through a kind of phase transition.

Christian: Go back to the office.

Sean: I can not, Christian.

Christian: Yes, you can. It does not work without you. We'll see what we do with Quentin. Come back. I miss you. Do not say no. That's all I ask.

Matt: Hey.

Christian: Hi, Mattie. How's my little skinhead? Hey, there are people who like this look, you know?

Sean: Hey.

Matt: Maybe I should come back later.

Sean: No. No. Rest. It's nice to see you. I'm about, anyway.

Christian: You're going to kiss and make peace? In case you missed the memo, I'm the main character there. Come, sit. I asked you to come here because I want that you be my witnesses. Both.

Matt: You do not want a skinhead at your side, eh?

Christian: I tease you, Mattie. Damn. One of you will say yes you it?

Matt: I say yes if you do me a favor. A friend of mine made an essay and she wants to interview an artist. If you agree to meet her, I'll be at your side.

Christian: Sold. But you have to do the interview with me. Take it like a mini step back to your office or an early wedding present for me.

Sean: I would love to meet a friend of Matt.

Christian: So it works. But stay away from lawn until marriage.

Matt: Deal.

Christian: And you? You think you could make your transition to pause long enough to think about alliances?

Sean: I can do that.

Christian: I do not know which is harder to manage, or both of you my bride.

Catering

Woman: We call this one "Eternal Passion." Vanilla beans come directly from Tahiti.

Christian: This is a little sweet for my taste buds. What do you think? Do you prefer this one rum-orange-coconut? Hello! Sean, a little reactivity, please.

Woman: I'll get some samples of our chocolate cake. It is less sweet.

Christian: Thank you.

Sean's crazy, you know, I swear I do not remember the test for my wedding cake with Julia.

Christian: You're kidding, right?

Sean: No.

Christian: You can not remember it because you were not there, Sean. You would not have given up a conference on laser in Atlanta. Do you remember? You asked me to take care of it for you.

Sean: And you did.

Christian: Yeah.

Sean: Right. You went to the tasting with Julia. You've eaten a lot of cakes, champagne bus, and the rest, as they say, is history.

Christian: As you said, we drank plenty of champagne.

Sean: I gotta ask you something. Since Julia and I are separated, have you considered try your luck?

Christian: I do not think it will be found together unmarried.

Sean: It's not an answer.

Christian: I no longer have any feeling for her, if that's what you ask. I do not like you would do ... again. You've slept with Kimber. Have you, you know ... Go.

Sean: No.

Christian: No?

Sean: That's not the girl for me.

Woman: I'm sorry. I just have something to say. It's been years since I do that, and the two of you the most stylish couple I've ever met. So honest and so open-minded.

Christian: Julia is not for me, my heart. It's you I want. The only one I want.

Sean: I love when you love me that way, baby. You made me taste the chocolate? Mmm, it is divine. Delicious.

Woman: We bring the chocolate from Belgium. We call it "Forever My Love."

Sean: Forever.

Christian: Forever.

Office of Sean

Sean: You can say I'm old school, but I think a doctor should be sitting behind a desk, have a little dignity.

Christian: You got one word to say and your business out of mothballs.

Matt: Hey, everybody, here Ariel Alderman.

Sean: Sean McNamara. Glad to meet you, Ariel.

Christian: Christian Troy. Welcome. I pray you, sit down.

Matt: I'll be next.

Ariel: Let me guess, you're the biological father.

Sean: Actually, it's him.

Ariel: Wow. Usually I'm really good to see the facial features. You have dark edges, more like the Irish Matt, and you seem to have the blood of the Caribbean you. The hair, nose wider. Your father came from Cuba?

Christian: I've never had a conversation with my father about his roots. Anyway, how can we help you?

Ariel: I want you dye my skin black. In fact, I want to look African American.

Christian: It does not dye the skin of people.

Ariel: No, but you whiten my skin, is not it?

Sean: I thought you were here to research for a dissertation.

Ariel: It's research. I ask you to admit that it is acceptable to turn a black and white but not to turn a white to black. Michael Jackson is whiter than me.

Christian: We are not dealing with Michael Jackson.

Ariel: Okay Closer to us. Talking about Jewish girls who take an appointment with you for 16 years before beginning their nose. What percentage of your income comes directly from their desire to look like Heidi Klum or Kirsten Dunst, nice girls distinctly Anglo-Saxon?

Christian: Where do you come?

Ariel: I mean, you eliminate the physical characteristics that comprise the different ethnic groups in our culture. Basically, everything you do is the worship of an archetype. All this for everyone to look like white and Aryan. This is the subject of my dissertation.

Sean: This is not correct. We offer people a choice. We have no preference for any particular ethnicity.

Christian: Sean, you do not need to defend what we do.

Ariel: Yeah, I think so. Gradually, you and all other plastic surgeons are creating a nation of white non-whites.

Christian: Matt knows what you want to talk?

Ariel: He did not know exactly what I meant, or he would perhaps not organized this meeting.

Sean: I hope not.

Ariel: Every time you liposucked a big black ass or shave the bump of a Jewish nose or an eye as you round Asian bridled, you make that person more viable in a white world. Then that person marries a white person and they give birth to a mixed-race child. Ultimately, you eliminate the races. This is your goal or just a side effect of what you do for a living? "Let me go.

Matt: What the hell?

Ariel: Your father asked me to go, Matt. They are very defensive about their work.

Matt: What you told him?

Sean: I do not know who this girl for you, Matt, but it's not what you think.

Ariel: I asked intelligent questions and argued, but they would not respond. They just want to adopt their point of view. I pity you, Matt.

Christian: No plans to get even this little monster in my marriage.

Matt: I think so.

Christian: Believe it.

Sean: Why would you want someone like that in your life, Matt? It is racist.

Matt: You're a jerk moralizing. I guess some things never change, eh?

Ariel House

Matt: What's this?

Ariel: It's the hammer of Thor. Norwegian is a pagan symbol.

Matt: It's a swastika on it?

Ariel: This is one of the oldest symbols in existence. Tell me that it disturbs you. People are so ignorant about this.

Matt: Well, it has some bad connotations, Ariel.

Ariel: It is the Buddhist prayer wheels and amulets of Native Americans. Here, look. It is 4 L. Light, love, life, and luck. (Light, Love, life and luck) My father gave it to me. It is very very intelligent.

Matt: You're not in a sort of trip neo-Nazi or racist, eh?

Ariel: No, but I think people should not disguise themselves and hide their identity. I mean, I do not hide who I am, and I wonder if someone is Jewish or Asian or her true gender. And, oh, my god, these sex-change operations that are plastic? Your fathers did?

Matt: Yeah, I think so.

Ariel: For me, it's immoral. Play with something as sacred as sex with someone, play god and spreading disease and fear. I'm not a Nazi, Matt. But I am a purist.

Matt: You're fierce, and you're pretty.

Ariel: I want to do something. Did you trust me?

Matt: Yeah

Ariel: You ready?

Apartment Christian

Kimber: Hey, baby. What are you looking at?

Christian: The Royal Wedding.

Kimber: That's Julia?

Christian: I've taken us for champagne and caviar like that one could spend an evening relaxing before the big day.

Kimber: What made you watch this album?

Christian: I do not know. Fever of marriage.

Kimber: I do not want champagne and caviar, Christian. I told you I was fasting. Moreover it should not be surprised that you do not remember.

Christian: You're a bad mood, my heart, and it is not very attractive.

Kimber: Do not worry, I will not depress you any longer. I will settle at the hotel.

Christian: Why? Because I was looking at these old pictures of me in a cheap suit?

Kimber: That's not what you watched.

Christian: Honey, it was supposed to be a beautiful evening. I was going to bathe the bride in a shower with soap, give a little massage, and when she had unpacked all the stress of marriage, I would slide my hand between her thighs size zero and tasty ...

Kimber: Ok, ok, ok, could you just ... You were all tearful on these pictures of Julia, Christian. Be honest.

Christian: My god, Kimber. Why this scene of jealousy, I mean, just tonight? It is I who should be angry. You're not even signed your prenuptial agreement. Goddammit, why did you leave?

Kimber: I'm going to the hotel because if I stay here I'll end up making love with you. And I want to feel tomorrow virgin, like a real bride. Pure and intact. The kind that love you as I am.

Alderman House, in the kitchen

Alderman: I got a good price for that. I just have it on ebay.

Matt: Yeah. Honestly, Ms. Alderman, I do not understand the point of these things. You know, I mean, it seems to be a kind of humiliation, you know, a big, fat black woman in an apron.

Ariel: For Mom, it's just a piece of American history.

Ms. Alderman: Yes. This is from another era. This is before they want to be like us. You know, blacks were black, and women enjoyed their forms. You see? She is happy to be pregnant. It contains more than cakes.

Alderman: Sue, would you stop bothering these kids and serve dinner? Ariel, help your mother.

Ariel: Matt is my father.

Alderman: Ah! Hey, I'm on your side, Matt. If I was black, I do not want to be immortalized in a jar cake. So Matt, you know, when Ariel told us about you, I did a search and guess what I found out about you?

Ariel: Oh, my god. I hate when he does that.

Alderman: You were involved in a violent struggle gay, huh?

Ariel: What?

Alderman: Yeah. Your friend has beaten a transsexual. Is he / she gave you suggestions?

Matt: Yes, sir, yes. How did you discover?

Alderman: Well, I have a friend in the Department. I check each person brings Ariel home. It helps me sleep at night.

Matt: So, this is my invitation to dinner disappears?

Alderman: That's where I tell you ... you always have a place at the table.

Matt: Really?

Alderman: Yes. You have been duped in the worst way possible? And you stung yourself. You have behaved like a man, and it takes guts, too. My boy, these transsexuals can be treacherous, and they travel in groups.

Ariel: Oh, Dad, I told you that Matt's father was plastic?

Alderman: Ah! So you grew up in that environment liberal, multicultural and poly-sexual, and you're still become a man of honor? Now I'm really impressed. Broccoli?

Matt: Thank you.

Alderman: My daughter gave you that?

Ariel: I gave him a piercing.

Alderman: Yeah? Matt, I work for you, and I think it is for you hair cell.

Matt: I think you overestimate me, sir.

Ms. Alderman: It never had a son. It seeks always protected.

Alderman: And that's typically off-topic note, Sue .... Damn ... Now, do you think can get me the records of patients in the office of your father? Matt, you know what is meant by "mental coercion? It is when people say that their mental health is compromised by something they do not like home, and they come to pay their insurance company. That is why we repaired the nose of the Jews, we cut the bodies of gays, and that I and many other workers like me who have no time for "mental coercion" eventually end up with higher premiums. ... Now listen, one of these days you'll have your own family.

Ariel: Daddy.

Alderman: And you'll have to choose between a bike for your child and your health insurance. Unless, of course, that you do not walk in the footsteps of your father.

Matt: It will not happen. Wait. The records will help to do what?

Alderman: Listen, they'll tell us what health insurance companies are more lenient for these optional operations, and then use this information to lobby the government.

Ariel: I will come to support you.

Matt: Look, I do not know. Listen, my problem is that my family is talking about that.

Alderman: You know what? I respect that. And I think Sue may be right. I think I saw a spiritual kinship. Maybe even a solid friendship. Forgive me. I crossed the line. Want.

Front of the church

Christian: "What an amazing trip it was, see you evolve from this beautiful but shallow girl to woman deep, beautiful, powerful. You impress me daily with your dignity, Kimber. Your capacity for unconditional love, your patience .. ". Why she was angry like that?

Sean: It's temporary, Christian. Brides can be irrational. So, about your wishes. You could zap the part where you call "superficial girl".

Christian: you're right

Sean: Yeah.

Christian: You got a pen?

Matt: Hey! Sorry I'm late. I had to go pick up my tux from the owner.

Christian: Why have you waited until an hour before the ceremony?

Matt: I want to be there for you, Christian, but it's a bit difficult when you're back and better.

Christian: No, no, no. The hardest part is when your son / best man shows up at your wedding in the Nazi army boots and jewelry skinhead. Why did such an asshole?

Sean: Okay, it calms down, it calms down. We'll find her shoes and he can remove his earring. It is a good compromise?

Matt: Why should I compromise? This is who I am. Why is not good enough?

Christian: When it is your wedding, you can dress in drag Queens if you feel like it, but today is my day and I decide.

Matt: So I guess I'm not well enough to be at your wedding.

Christian: Disguised as a fucking guest Jerry Springer? Good point.

Sean: Come on, Christian.

Matt: No, it does nothing. In fact, it is a relief to be transferred to your wedding. Being from a moron like you enough and hypocritical is the last thing in the world I want.

Quentin in the car outside the church

Julia: It's very nice of you to be as comprehensive for all that.

Quentin: All right, Julia. I do not want to marry Christian, especially when I am not invited.

Man: Hello Doctor

Sean: Glad to see you. Thank you for coming.

Quentin: Have fun and call me when you'll have finished. We can do our own post-wedding celebration.

Private room in the church

Gina: What a coincidence. It is both white.

Kimber: What are you doing here, Gina? You hope that I will deflate and you will take my place?

Gina: I bring just a little something for the bride. It would mean a lot to me if you open it now. Choosing the perfect wedding gift is not an easy task, Kimmy. You know, I thought she was already something new ... her breasts, the groom, it merely passes sooner or later he will return to the women of Miami-Dade As for something blue, there will be full of blue days to live with the biggest asshole in the world, then all that is missing is something old.

Kimber: What's that thing?

Gina: My old diaphragm.

Kimber: Oh, my god.

Gina: That's the one I used with Christian. You do not want to get pregnant, Kimber. Sooner or later, you leave.

Kimber: He gave you that? All this bitterness is the result of having loved too well?

Gina: No. I've always been a bitch. Oh, my god. I did not have the power to destroy you at this point.

Kimber: I'm so afraid of making a mistake, Gina. I give up everything for him. My career, my business I have not eaten for days to fit into that dress. Looks like I try to remove it to accept myself, And if I turn into anything and I ended up losing anyway?

Gina: Well, you ought to think before sending invitations. Oh, we must rectify the makeup of your eyes. You'll have to leave here soon and you look like Courtney Love. Close. Now, despite everything I have said about you two ... I hope I do not hang on these words, but Christian love you, Kimber. Just believe. Open.

Kimber: I guess I needed a good cry. Thank you.

Gina: You're really pretty, Kimber.

Kimber: Thank you.

Gina: Not as pretty as me though.

Private room in the church

Julia: The door was open. I just wanted to wish you good luck.

Christian: Thank you. I might need it.

Julia: Who has built it? Sean?

Christian: Did you see Kimber? She was so upset last night that I would not be surprised if she does not even come. There is a part of me that wants to be a party to the other side of the world and that I would just tell everyone to go home.

Julia: You're out of luck. I saw her entering. Everyone is terrified before her marriage, Christian. You know that cliche about your life that runs when you close your eyes in dying? Ben's the same for marriage. All the reasons that make marriage a mistake and a failure back to the surface. That is why there are so many champagne at weddings.

Christian: That is why have you slept with me, is not it?

Julia: All my fears about Sean turned into a need to discover if you were not really good.

Christian: There is still something ... something unresolved between us after all these years.

Julia: sleep together solved nothing. We simply made a mistake that many people have paid dearly. I think we should see these feelings as the demons that arise when one tries to do something good for ourselves. Marrying Kimber is very good.

Christian: It's you that I wanted to marry.

Julia: It would not work.

Christian: And if we were meant to be together? And if you were talking about demons prevent us from being happy?

Julia: Your bride is beautiful and waiting for you. You gotta get out of here and get married.

Christian: Julia, we've been here. Maybe ... maybe ... Perhaps that destiny offers us a second chance. It's like there is 17.

Julia: It was just a kiss, Christian.

Christian: And what a kiss ...

Julia: It's my wedding gift for you to remember this forever. I will not let you ruin your life.

Christian: Because I wasted yours?

Julia: No.

Sean Christian, Kimber asked me to come down the aisle on his arm. You okay with that? Hello, Julia.

Julia: Hey, Sean.

Sean: Wow. You're beautiful.

Julia: It is all. So much water has flowed under the bridge and we're still standing. Still so fantastic. Let's drink to us. A survival with grace.

Private room in the church

Kimber: Come in, Sean.

In the church

Christian: I liked her.

Sean: I know.

Christian: I do not know. Maybe I'll always be alone. Maybe that's how it should be.

Sean: You know, you never really been alone.

Christian: Really? I plant my fiancee at the altar, my partner left me for his midlife crisis. I forget something?

Sean: I can help you with any of these things. I return to office.

Christian: Are you serious?

Sean: Yes.

Kikavu ?

Au total, 20 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

wolfgirl88 
21.06.2018 vers 14h

Siobhan62 
19.10.2017 vers 21h

Ali3nBrain 
14.05.2017 vers 13h

jonathan68 
16.12.2016 vers 12h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

LovelyEmy 
Date inconnue

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvrez le numéro 11 de notre magazine HypnoMag avec une interview exclusive de Jaicy Elliot !
HypnoMag | Découvre le numéro 11 !

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs

Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs
Julian McMahon a été interviewé par Télé Loisirs.  Il s'exprime sur la série Marvel's Runaways dans...

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1
L'acteur Dylan Walsh est dans la série Whiskey Cavalier, qui sera diffusée sur TF1 à partir du 29...

Julian McMahon dans la série F.B.I.

Julian McMahon dans la série F.B.I.
Julian McMahon apparaît dans la série F.B.I. créée par Craig Turk & Dick Wolf. Il apparaît en effet...

Design Nip Tuck

Design Nip Tuck
Un tout nouveau design signé Spyfafa et placé sous le soleil de Miami est en ligne ! Merci pour sa...

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique
Le film australien Swinging Safari réalisé par Stephan Elliott est sorti il y a un peu plus d'un an,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

chrismaz66, Hier à 12:11

Bonjour, 2 nouveaux sondages Kaamelott et Torchwood, l'un des 2 est drôle ^^

Steed91, Aujourd'hui à 08:57

Nouveau sondage concernant l'épisode 10.21 (pour son titre VF) de la série Modern Family

Steed91, Aujourd'hui à 08:57

Venez nombreux, vous pouvez voter même si vous ne connaissez pas la série

stella, Aujourd'hui à 13:33

Un nouveau thème attend vos votes dans les préférences. Merci aux votants

James723, Aujourd'hui à 18:20

Nouveau sondage sur Malcolm, venez nombreux, merci !!!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site