VOTE | 51 fans

#309 : Nouvelle identité

Titre en VO : Hannah Tedesco
1ére diffusion Américaine : 15 Novembre 2005
1ere diffusion française : 08 Mars 2006
Casting : Joely Richardson, Deirdre Lovejoy (Allie Tedesco)
Réalisateur : Michael M Robin

Christian et Quentin se disputent au sujet d'une opération à risque. Tandis que l'un pense aux implications éthiques de l'affaire, l'autre pense plutôt à la réputation du cabinet. Du coté de Sean, ce dernier se demande s'il ne devrait pas profiter de son nouvel emploi de protection des témoins pour disparaître...

Popularité


4 - 2 votes

Titre VO
Hannah Tedesco

Titre VF
Nouvelle identité

Vidéos

Scène Christian

Scène Christian

  

Promo 309

Promo 309

  

Christian / Quentin

Christian / Quentin

  

Sean

Sean

  

Christian / Sosie Kimber

Christian / Sosie Kimber

  

Plus de détails

Quentin et Christian reçoivent Mme Tedesco et une amie, Illana Manning Tedesco leur montre une photo de sa fille : Hannah a eu le visage totalement arraché lors d'un carnaval. La fille d'Illana est cliniquement morte : elle est dans le coma depuis 9 mois sous assistance respiratoire à la suite d'un accident de diabète. Elle voudrait donner son visage à Hannah. Quentin est très surpris de voir qu'elles prennent une transplantation faciale autant à la légère. Christian signale que cette procédure en est encore au stade théorique. Mme Tedesco dit qu'elles ont toutes leurs chances car la fille d'Illana et Hannah présentent de nombreuses similitudes. Elle leur parle aussi de l'excellente réputation de McNamara/Troy en évoquant l'opération sur les sœurs siamoises l'an passé. Quentin est partant pour l'opération bien que Christian soit hésitant à cause de l'absence de Sean. Christian soulève les problèmes éthiques dû à une transplantation faciale non anonyme. Cela pourrait ruiner la vie d'Hannah et d'Illana. 


Sean et Nikki se disputent au sujet de la mort de son mari : Sagamore a dit plus tôt à Sean qu'elle l'avait tué de sang froid mais c'est faux : il s'en est pris à elle et elle lui a tiré dessus pour se protéger. Une fois le malentendu éclairci, Nikki et Sean retournent dans la chambre...


Christian rejoint Quentin en salle de repos : il est au téléphone avec un de ses contacts qui serait prêt à leur faire de la pub. En effet Quentin est prêt à tout pour être sur le devant de la scène.


Christian reçoit Mrs Eubanks. Elle se plaint que depuis que son mari couche avec Kimber, il ne veut plus faire l'amour avec elle. Christian est interpellé et lui demande de répéter : elle corrige ; son mari couche avec la poupée Kimber. Mrs Eubanks veut donc ressembler à Kimber.


Sean, Nikki et Austin sont au parc : Nikki préparent un pique-nique pendant que Sean et Austin échangent des balles comme un père et son fils. A ce moment-là Sean repère un homme qui les observe. Sean va aux toilettes. L'homme qu'il a aperçu le rejoint. Il fait des allusions à Austin. Sean le plaque contre le mur et le menace : l'autre lui explique que Sean a donné le signe. Il pensait simplement pouvoir se retrouver seul aux toilettes avec Sean. Sean finit par le balancer contre le mur et l'assomme puis s'en va. Il dit à Nikki et Austin qu'ils doivent s'en aller.


Quentin est impatient de débuter la procédure. Pendant que Mme Manning dit adieu à sa fille, Quentin se montre impoli et impatient. Elle finit par débrancher les appareils, pendant que Christian prend Quentin à part et lui demande pourquoi il est aussi énervé. Quentin lui répond qu'il est simplement excité.
L'opération commence mais Quentin transpire comme un "porc". Christian hallucine et voit Sean en face de lui, qui l'aide à faire l'intervention. Une fois le visage retiré, Christian propose de prendre un second chirurgien pour la deuxième partie de l'intervention. Quentin dit qu'il est parfaitement capable de terminer. 
Nikki demande à Sean ce qui s'est véritablement passé au parc. Il lui avoue toute la vérité. Elle panique et veut partir. Sean lui propose d'intégrer le Programme de Protection des Témoins avec elle. Elle lui demande s'il serait prêt à tout abandonner pour elle, il répond quoi oui.


Christian rentre chez lui et trouve Kimber et Mme Eubanks habillée et coiffée de la même façon. Christian s'est même tromper en rentrant. Kimber a souhaité l'aidée pour que Mme Eubanks ressemble plus à Kimber, pour qu'ainsi son mari la désire à nouveau. Christian la jette dehors. Il pose ensuite un ultimatum à Kimber : elle doit choisir entre son business et Christian, sinon plus de mariage.


Sean fait ses valises, range ses affaires dans des cartons. Nikki lui demande une fois de plus s'il est sûr de vouloir faire ça. Christian arrive. Il lui dit qu'il a besoin de lui immédiatement au bloc. Sean refuse en prétextant que Quentin en est tout à fait capable. Christian lui répond que Quentin se drogue. Sean finit par accepter, pour la patiente. Quentin est furieux lorsqu'il s'en rend compte. Mais il n'a pas le choix et cela met visiblement Christian de bonne humeur, à tel point qu'il est prêt à laisser Quentin choisir la musique. L'opération est très longue mais se déroule sans encombre. Liz et Sean sont heureux d'avoir retravaillés ensemble. Toute l'équipe était momentanément réunie, mais Sean ne peut pas rester. 


Mme Eubanks retourne chez Christian, qui finit par l'accueillir. Il lui demande de lui faire une démonstration de ses talents d'imitatrices de Kimber. Elle saute sur le lit et se comporte comme elle, sous l'œil affamé de Christian.

Nikki et Sean parlent à Sagamore pour régler quelques détails. Sagamore remet les pendules à l'heure en lui expliquant que ce sera irréversible. Sean est toujours aussi déterminé. Sagamore sort un acide qui servira à effacer les empreintes digitales de Sean. Sagamore lui dit qu'il devra même renoncer à son travail...


Christian enlève les bandages du visage d'Hannah sous les yeux de sa mère, émerveillée. Mme Manning est aussi présente.


Sean va voir Julia : il lui demande si Annie est là. Julia lui dit qu'elle est à sa répétition de solo. Elle a une représentation la semaine suivante. Julia tient à ce que Sean soit là.


Kimber frappe à la porte de Christian. Christian est surpris de la voir ici. Elle a décidé d'arrêter le porno. Mais il doit lui aussi faire une concession ; abandonner les liaisons d'un soir.


Nikki termine d'emballer ses affaires lorsque l'homme du parc la surprend. Nikki est terrorisée, elle essaye d'attraper son arme mais l'autre est plus rapide et la retient par les cheveux avant de la balancer contre le mur. Sean rentre dans la maison et cherche Nikki. L'autre sous-entend qu'il s'est occupé d'Austin, puis tire sur Nikki, au moment précis ou Sean rentre la pièce, qu'il trouve déserte avec une lettre Nikki lui disant qu'ils sont partis et qu'il ne doit pas cherché à les retrouver, c'est mieux pour lui...Soit il a rêvé, soit Nikki et Austin on bel et bien été tués mais leurs corps ont disparu...Christian appelle Sean : ils ont un problème.
La greffe faciale a finalement été rejetée et le visage d'Hannah est bleui, prêt à pourrir. Sean et Christian, assistés par Quentin retirent le visage.

Ecrit par Sophia81

Scène 1 : Ancien bureau de Sean, Salon de consultation.

Christian : Je crois que c'est vous qui avez pris le rendez-vous, Mme Tedesco.

Mme Tedesco : Oui.

Christian : Dans ce cas, dîtes-moi ce que vous n'aimez pas chez vous.

Mme Tedesco : Ce n'est pas pour ça que je suis là. Illana et moi-même sommes venues ici pour parler au nom de nos filles et pour vous demander votre aide.

Quentin : oh ? De quelle manière ?

Mme Tedesco : Je devrais vous montrer Hannah d'abord.

Quentin : Comment est-ce arrivé ?

Mme Tedesco : Un défilé de carnaval. La queue de cheval d'Hannah s'est enroulée autour d'un engrenage pendant qu'il se déplaçait. Elle n'a pas pu sortir de son siège, et la force a juste... tout arraché.

Quentin : C'est terrible. Je suis vraiment désolé.      

Christian : Combien de greffes a-t'elle eu jusqu'ici ?

Mme Tedesco : 18. Peu importe le nombre, chaque docteur auquel j'ai parlé a dit qu'elle ne pourra jamais être mieux que maintenant.

Christian : Mme Manning, votre fille était dans l'accident également ?

Mme Manning : Lisa, non. Non. Elle a une sorte de diabète. Elle est dans le coma depuis 9 mois. Elle est sous assistance respiratoire.

Mme Tedesco : Illana et moi-même nous sommes rencontrées à l'hôpital où Hannah a été soignée.

Mme Manning : Nous sommes toutes deux mères célibataires, alors se soutenir était important. Et je suis la première à l'avoir suggéré.

Christian : Suggéré quoi ?

Mme Manning : Ma fille est cliniquement morte. Ses docteurs pensent pouvoir la maintenir en vie pour peut-être encore 6 mois. Mais j'ai décidé de la laisser mourir avec dignité, et j'aimerais donner son visage à Hannah.

Quentin : Je suis désolé. Donner son visage ?

Mme Tedesco : Oui. Alors maintenant, nous cherchons des chirurgiens qui seraient disposés à pratiquer une greffe faciale.

Christian : Cette procédure n'en est qu'à sa phase théorique. A Rome, un chirurgien a pratiqué une chirurgie partielle, mais...

Mme Tedesco : Tous les docteurs que nous avons interrogés en Europe et aux Etats Unis, toutes les recherches que nous avons faites pendant ces 6 derniers mois, confirment la même théorie. Selon laquelle grâce aux progrès en thérapie auto-immunitaire, la réussite d'une transplantation est maintenant possible. Le problème étant de trouver des candidats appropriés et de les proposer à des chirurgiens qualifiés. Maintenant, Hannah et Lisa sont les candidates idéales. Elles ont une structure osseuse similaire, les traits fins. Et McNamara/Troy est l'une des meilleures équipes qui existe. Vous avez été les docteurs assez courageux pour pratiquer la chirurgie conjointe sur les jumelles l'an dernier.

Christian : Oui, en effet, mais le Docteur McNamara ne fait plus partie de ce cabinet.

Quentin : Bien qu'heureusement, le Dr. Troy et moi-même continuions à perpétuer cette excellente réputation. Le succès final dépendra en grande partie de la thérapie immunosuppressive qui suivra l'opération. Excepté cela, je ne vois vraiment aucune raison de refuser cette requête …………

Christian : Il y a certaines considérations éthiques.

Mme Manning : Comme quoi ?

Christian : La donation d'organes est généralement une transaction anonyme. Retirer le visage de votre fille, son identité, et les transférer à une étrangère pourrait être un désastre pour vous deux, voire pire pour Hannah.

Mme Tedesco : Docteur, l'identité de ma fille c'était son esprit, lequel est parti maintenant. Elle ne peut pas sortir en public. Les gens la fixent. Ils en rigolent. Ma fille avait tellement confiance, vous savez. C'est la seule manière pour elle de retrouver ce qu'elle a perdu.

Mme Manning : Il y a 50 ans, les gens pensaient qu'une greffe de rein était immorale. Ma fille est tombée dans le coma en attendant une greffe, parce que trop de gens le croient encore.

Christian : Je comprends, mais donner un rein sauve une vie. Ce dont nous parlons est très différent. Les risques encourus dans ce qui reste somme toute une opération facultative...

Mme Tedesco : Il est question de sauver une vie, Dr. Troy. Avant l'accident, Hannah était une jolie fille avec un brillant avenir. C'est le seul moyen pour elle de se regarder, de ressentir, et de vivre à nouveau comme une personne normale. S'il vous plaît, donnez-lui cette chance.

GENERIQUE

Scène 2 : Maison de Sean

Nicole : C'est ma première bonne nuit de sommeil en... je ne me souviens pas. Il reste du café ? ……….. Qu'est-ce qui sent meilleur à ton avis ? Un orage de début de soirée ou cette première tasse de café le matin ?

Sean : As-tu tué ton mari ?

Nicole : Pourquoi me demandes-tu ça ?

Sean : Je ne supporterai plus de malhonnêteté dans cette maison, Nikki. J'ai vécu avec ça dans mon mariage et mon affaire. Je dois entendre la vérité de ta bouche. As-tu tué ton mari ?

Nicole : D'où vient tout ça ?

Sean : J'ai parlé à Sagamore. Il m'a tout dit. Comment tu as fait boire ton mari pour lui tirer une balle dans la tête. C'est un meurtre avec préméditation.

Nicole : On t'a menti, Sean. Vic a découvert que je parlais au FBI. Il m'a traînée hors du lit et a essayé de me tuer. Il s'est servi de ses poings, d'une chaise. Je suis parvenue à me libérer suffisamment longtemps pour saisir l'un des pistolets qu'il garde dans sa table de nuit. Même à ce moment-là je ne voulais pas lui tirer dessus. Je lui ai juste demandé de partir. Il s'en est pris à moi et j'ai appuyé sur la détente.

Sean : Si c'était vraiment de l'auto-défense, pourquoi ne me l'as-tu pas dit ? Tu me faisais assez confiance pour venir ici avec moi. Pour amener ton fils dans ma maison. Pour dormir dans mon lit. Tout ça n'était qu'un mensonge aussi ?

Nicole : C'est vraiment ce que tu ressens ? Je suis désolée. Je voulais si fort que ça marche. Pour nous trois. J'ai même envisagé un avenir ensemble.

Sean : Vraiment ? J'ai ressenti à peu près la même chose. A propos de nous trois.

Nicole : Tu apprécies juste ma cuisine.

Sean : Désolé, chérie, ta cuisine n'a rien de si fantastique. Mais toi oui.

Nicole : Alors t'es en train de dire... qu'il reste un espoir ?

Sean : Si à partir de maintenant on met tout sur la table. Il ne peut plus y avoir de mensonges à propos de qui on est vraiment ou de ce qu'on fait ou de ce qu'on a fait ……………………….

Nicole : Remets-moi au lit.

Scène 3 : Salle de repos

Quentin : Ben, c'est pas précis. Tu n'as pas joui 6 fois, mais 7 ……… Parce que je me souviens de ces choses-là ………. S'il te plaît. Ecoute, bien sûr que c'est un scoop. T'ai-je déjà menti ? Le nom de la patiente est Hannah Tedesco. T-E-D-E-S-C-O ………. Si je suis dur maintenant ? Avec toi, mon amour, elle est toujours comme un roc ….. On se rappelle, Chris.

Quentin : Devine pour qui le contact de l'agent littéraire vient d'obtenir l'histoire principale dans le Journal de la Médecine de New England du mois prochain ?

Christian : Chris est une fille ou un mec ? ………

Quentin : C'est une fille, Christian. Avec un léger problème de moustache, alors je fais comme si c'était un mec quand je la prends par derrière.

Christian : Charmant.

Quentin : La publicité que cette opération Tedesco va nous apporter, c'est une putain d'opportunité. C'est exactement ce dont on a besoin, toi et moi, pour imposer notre profil dans la communauté médicale internationale. Ca va complètement changer le visage de ce business. Sans jeu de mots.

Christian : Le visage de ce business n'a jamais été d'exploiter une intervention, surtout avant d'en connaître les résultats.

Quentin : Hey, bon ou mauvais, on sera propulsés en première page du New York Times si on gère ça correctement. Et devinez quoi ? Si ça ne marche pas, on ne sera pas blâmés pour ça, c'est le système immunitaire du patient qui le sera.

Scène 4 : Bureau de Christian

Femme : Merci d'avoir accepté de me recevoir. Votre infirmière chef m'a dit que vous étiez en pleine préparation d'une grosse intervention.

Christian : Dîtes-moi ce que vous n'aimez pas chez vous, Mme Eubanks.

Mme Eubanks : Mon mari ne veut plus me faire l'amour.

Christian : C'est vraiment très perturbant, n'est-ce pas ?

Mme Eubanks : Il ne veut baiser que votre fiancée.

Christian : Pardon ?

Mme Eubanks : Kimber Henry. C'est votre fiancée, non ? J'ai vu l'annonce de vos fiançailles sur spankgossip.com.

Christian : Revenons à la partie où votre mari baise ma fiancée.

Mme Eubanks : Sa poupée. La poupée Miss Kimber grandeur nature qu'elle vend. C'est ce que j'ai voulu dire.

Christian : Votre mari en a une ?

Mme Eubanks : Oh, ouais. Je la lui ai achetée.

Christian : Pourquoi ?

Mme Eubanks : Vous n'êtes pas encore marié, alors vous n'avez probablement pas ce problème, mais Mark et moi sommes ensemble depuis presque 10 ans, et le sexe est devenu un peu routinier. Alors j'ai acheté la poupée pour épicer le quotidien. Mark a adoré. Il aimait la tordre dans toutes ces folles positions et lui mettre de la lingerie, et nous prendre toutes les deux en même temps.

Christian : Comment puis-je vous aider, Mme Eubanks ?

Mme Eubanks : Oh, ben, il y a environ 6 mois, Mark a arrêté de me faire l'amour et n'a plus voulu s'occuper que de la poupée. Parfois 4 fois par jour. Je sais que ça semble fou, mais si je ne change rien maintenant, je vais le perdre.

Christian : Que suggérez-vous ?

Mme Eubanks : Rien de trop radical. Peut-être une taille de bonnets en plus, me relever un peu les fesses, et si vous pensez que j'en ai besoin, remodeler mon... vous savez... l'endroit... comme les siens.

Christian : Vous voulez que je vous fasse ressembler à une poupée Kimber ?

Mme Eubanks : Qui aller voir d'autre que l'homme qui couche avec l'original, hein ?

Christian : Laissez-moi vous faire économiser de l'argent, ok ? Jetez la poupée quand votre mari n'est pas à la maison. Comme ça, il couchera avec vous.

Mme Eubanks : Vous êtes fou ? Il me tuerait. Je vous le jure, je crois que Mark est amoureux d'elle.

Christian : Mme Eubanks, sans vouloir être cruel, n'avez-vous aucun amour-propre ?

Mme Eubanks : Mon mari préfère baiser une poupée que moi, ok ? Je crois que mon amour-propre est parti dans les toilettes. S'il vous plaît, je veux faire à nouveau fantasmer mon mari. Rendez-moi comme Kimber.

Scène 5 : Dans un parc

Austin : Ma mère a essayé de me lancer la balle une fois. Elle était nulle. Pas vrai, maman ?

Nicole : Hey, au moins j'ai essayé, n'est-ce pas ?

Sean : tu dois avoir beaucoup joué avec ton père.

Austin : Non. Il n'a jamais voulu. Il n'était pas cool comme toi ……………… Ca ne veut pas dire que tu peux te garder la balle maintenant.

Sean : Balle haute. Hey, regarde-moi ça. On a un futur champion, là.

Austin : Sean !

Nicole : Austin !

Austin : Je suis désolé. Il était censé l'attraper.

Sean : Tu as raison, c'était de ma faute.

Nicole : Non, non, non.

Sean : Je vais aller rincer ça.

Nicole : Merci. Qu'est-ce que tu fais, petit fou ? Viens m'aider.

……………………………

Homme : C'est un gentil garçon. Celui avec lequel vous jouez. J'ai bien cru ne jamais vous trouver seul.

Sean : Qui êtes-vous ? Qui vous a envoyé ?

Homme : qu'est-ce que vous faites ?

Sean : Comment nous avez-vous trouvés ?

Homme : Je ne sais pas de quoi vous parlez. C'est vous qui m'avez fait le signe.

Sean : Le signe ? Quel signe ?

Homme : Le signe "Glory Hole". Les hommes utilisent ces lavabos pour ça.

Sean : Vous pensiez que je voulais que vous me tailliez une pipe ?

Homme : Pour quoi d'autre me regardiez-vous comme ça ? C'est ok. Donc nos signaux se sont croisés. Vous allez me laisser partir ou quoi ?

Sean : Connard. Vous avez de la chance que je n'appelle pas la police.

Homme : La prochaine fois ne vous comportez pas en salope allumeuse, on n'aura pas ce problème.

…………………………..

Nicole : J'espère que t'as faim, parce qu'on a pris trop de nourriture.

Sean : Il faut qu'on parte.

Nicole : Quoi ?

Sean : Je suis désolé, c'est merveilleux, mais il le faut. Prends Austin et va attendre dans la voiture.

Nicole : Que se passe-t'il ? Quelqu'un nous a suivis ?

Sean : Non, non. Je... je ne me sens pas bien tout d'un coup. J'ai des allergies et, tu sais, elles empirent. On peut toujours faire le pique-nique à la maison. Ca sera très bien. Partons.

Scène 6 : Hôpital

Quentin : Quand commençons-nous ? On fait quoi ?

Christian : Mme Manning ? Dès que vous êtes prête, on peut commencer.

Mme Manning : 27 heures. C'est le temps qu'a duré l'accouchement. J'ai toujours pensé que la chose la plus difficile que j'aie jamais faite était de la mettre au monde. Je n'ai jamais imaginé à quel point ça serait pire de la retirer de ce monde ………………….

Christian : Prenez tout le temps dont vous avez besoin.

Mme Manning : Non, ça va. Je suis prête.

Christian : Ok.

Mme Manning : On se revoit très bientôt, ok mon cœur ? Ok. C'est... vous voulez bien que je le fasse ? ………………….

Christian : Docteur …………. Nous n'allons pas la brusquer. Arrêtez de regarder ta montre. Pourquoi diable es tu si énervé ?

Quentin : Oh. je ne suis pas énervé, je suis excité. C'est ça la vie, Christian. Pousser nos talents jusqu'aux limites. Voir de quoi on est fait.

Christian : Elle vient de renoncer à sa fille. Tu dois respecter ça …………………

Quentin : Allons-y.

Scène 7 : Bloc opératoire

Quentin : T’a pas chaud ? Il fait chaud ici ? ……… Pouvez-vous augmenter la climatisation, s'il vous plaît ? …………….

Vision de Sean : Marqueur.

Christian : Marqueur.

Quentin : tu es prêt ? …. Christian, tu es prêt ?

……………………………………………………………………………….

Quentin : Bon, il est 15H15, donc nous avons jusqu'à 18 heures pour retourner au cabinet pour la greffe.

Christian : Ca va prendre toute la nuit. Peut-être que ça ne serait pas une mauvaise idée de prendre un autre chirurgien pour la seconde phase.

Quentin : Je crois qu'à nous deux, nous sommes plus que capables de faire le travail... et d'en récolter les lauriers.

Scène 8 : Maison de Sean

Nicole : J'ai dû lui promettre que vous joueriez encore au baseball tous les deux demain. Il est vraiment perturbé. Qu'est-il arrivé au parc, Sean ? Une minute on passe un bon moment. La suivante on se précipite dans une voiture. C'est toi qui as dit qu'on devait commencer à être complètement honnêtes l'un envers l'autre. Si tu ne peux pas le faire maintenant...

Sean : Quelque chose est arrivée. Aux lavabos. Il y avait un type dont je pensais qu'il nous suivait. Et je l'ai assommé.

Nicole : T'as fait quoi ?

Sean : C'était un pervers. Il m'a suivi aux lavabos. Il a dit un truc qu'il ne fallait pas et j'ai cru qu'il voulait vous faire du mal... nous faire du mal. Et je l'ai assommé. Je n'ai rien dit parce que je n'ai pas voulu que tu réagisses mal et que tu penses qu'Austin et toi étiez en danger. Ce qui est arrivé était une complète erreur d'identité. C'est tout.

Nicole : Je le savais. Je sentais que quelqu'un nous regardait. Il a attendu qu'on se sépare et ensuite il s'en est pris à toi en premier.

Sean : Mais je te l'ai dit, c'était juste une...

Nicole : Non. Tu ne comprends pas qui sont ces gens, Sean, leur manière d'opérer. Ils savent que j'ai changé de visage, et ils vont te traquer jusqu'à ce qu'ils m'atteignent, moi et Austin. Tu n'as pas exagéré du tout.

Sean : d'accord, on va se calmer et être rationnels, ok ?

Nicole : Il faut qu'on parte. Je suis désolée. C'est devenu trop dangereux pour nous.

Sean : Partir ? C'est ça ? Tu vas disparaître maintenant ? C'est exactement la réaction que je redoutais.

Nicole : Si on reste ensemble, on va tous mourir.

Sean : Et si je rejoignais le programme ? Si nous avons tous les deux une nouvelle identité, ils ne nous trouveront jamais.

Nicole : Tu ferais ça ? Tout laisser ? Juste disparaître ?

Sean : Je le fais déjà, tu te souviens ?

Scène 9 : Appartement de Christian

Christian : Je vais me changer. Ensuite, toi et moi on va avoir une petite conversation.

Kimber : Salut, chéri.

Christian : Qui est dans le living-room ?

Kimber : Tu ne la reconnais pas ? parfait. Tu vas adorer ça. Miss Kimber, pourriez-vous venir dans la chambre, s'il vous plaît ? ………….. Chéri, tu te souviens de Mme Eubanks, n'est-ce pas ? Tu lui as donné une consultation hier.

Mme Eubanks : Après notre rencontre, j'ai eu le sentiment que vous n'alliez pas faire le travail. Alors je me suis dit, pourquoi ne pas remonter à la source ?

Kimber : On a parlé du problème avec son mari, et je la sentais vraiment mal. Mais ensuite j'ai eu une idée géniale.

Mme Eubanks : Et vous aviez raison, d'ailleurs. La chirurgie était un moyen trop extrême.

Kimber : Ce que tous les hommes veulent vraiment c'est fantasmer, pas vrai. C'est pourquoi la poupée marche. Alors j'ai pensé donner à Colleen quelques tuyaux pour être Kimber. Comme la démarche... l'air aguicheur... comment remonter ses seins...

Christian : Arrête ! C'est ridicule. Je suis fatigué et je dois me préparer pour l'opération. J'ai pas besoin de toutes ces conneries frivoles. Et sortez de mon appartement. Et quand vous serez chez vous, dîtes à votre mari que vous avez besoin d'une thérapie tous les deux. Dégagez. Dégagez ! Je ne veux plus que tu fasses ça.

Kimber : Tu aurais pu me le dire en privé. Ca aurait pu épargner les sentiments de la pauvre fille.

Christian : Non, non, non. je veux dire que je ne veux plus que tu sois dans le porno. Point barre. Et je veux que tu arrêtes de vendre ces poupées. Tu réalises combien d'hommes te baisent maintenant ? Je suis allé sur le net. Des centaines de ces trucs ont été vendues.

Kimber : 1 238. Chaque vente met 8 000 dollars dans ma poche, d'ailleurs.

Christian : Maintenant on va se marier, tu n'as pas besoin d'argent.

Kimber : Mais c'est pas pour l'argent, Christian. C'est... c'est pour ma carrière.

Christian : Comment te sentirais-tu si je faisais un moule de ma bite, si je le distribuais partout à South Beach et que j'appelle ça une carrière ?

Kimber : Si tu pensais que ça serait un business rentable, je te laisserais faire.

Christian : C'est des conneries.

Kimber : Ben au moins je ne serais pas si en colère pour ça. Et je continuerais à t'aimer.

Christian : Savoir que toutes ces autres femmes ont des orgasmes grâce à moi ne t'ennuierait pas ?

Kimber : Je n'aurais pas de problème avec les femmes qui se servent de toi.

Christian : Je t'en prie.

Kimber : Ce qui est important c'est que je te voie comme tu es. Je pense que le problème ici c'est que tu ne me vois pas. Je ne suis pas une poupée, Christian. Je ne vais pas te laisser me traiter comme si j'en étais une.

Christian : Je ne vais pas passer le reste de ma vie marié à une star du porno !

Kimber : Personne ne t'y oblige.

Christian : Laisse tomber le porno ou laisse tomber le mariage. Choisis.

Kimber : Sympa.

Scène 10 : Maison de Sean

Nicole : Je crois que c'est tout pour le refuge, si tu veux bien fermer cette boite.

Sean : On l'a prise à l'anniversaire d'Annie l'an dernier.

Nicole : Tu as une jolie fille. Quel âge a-t'elle ?

Sean : 9 ans. Julia et moi avions planifié cette grande fête cette année. On a toujours aimé organiser des fêtes pour les enfants.

Nicole : T'es sûr que t'es prêt à faire ça, Sean ?

Sean : Absolument. Va chercher le scotch, je vais fermer ça …………………..

Christian : Tu ne répondais pas au téléphone. Je ne pouvais pas prendre le risque que tu évites mes appels. Tu repars déjà ? Où cette fois ?

Sean : C'est pas encore sûr.

Christian : Tout seul ?

Sean : J'allais t'appeler. J'étais juste occupé à faire les paquets et je...

Christian : Tu ne peux pas encore partir. J'ai besoin de toi au bloc. Immédiatement.

Sean : McNamara/Troy n'est plus ma vie désormais. Je ne peux pas juste foncer au bloc et assister. Je suis au beau milieu d'un déménagement.

Christian : Et Quentin et moi sommes au milieu d'une greffe faciale. On a déjà retiré les tissus du donneur. On opère dans moins d'une heure.

Sean : Comment tu t'es trouvé impliqué dans une "allogreffe" ?

Christian : Je t'expliquerai en route. On n'a pas beaucoup de temps. Allez, Sean. Je ne te demande pas de rejoindre le cabinet, par les burnes de Nyarlathotep.

Sean : Je sais que c'est dur pour toi, Christian. J'ai toujours été à tes côtés ou dans la pièce à côté pour chacune de tes interventions, mais tu dois t'habituer à exister en tant que docteur sans moi. Quentin est tout à fait capable. Plus capable que moi pour cette opération, en fait.

Christian : Quentin se drogue. Il était défoncé tout du long pendant la première intervention. Il était énervé, il transpirait à grosses gouttes.

Sean : Peut-être qu'il était seulement nerveux.

Christian : J'ai fait pas mal de conneries en mon temps, Sean. Je connais les symptômes quand quelqu'un en fait trop. Ok, écoute. Ce n'est pas pour moi. C'est pour la patiente. Une jeune fille. Elle mérite d'être plus qu'une expérimentation nombriliste ratée, racontée dans les journaux médicaux. Tu as une fille. Vois les choses avec les yeux de sa mère ……………….. Tu viens ou quoi ?

Scène 11 : Bloc opératoire

Quentin : Que fais-tu ici ?

Christian : Je lui ai demandé d'assister. C'est Sean le plus expérimenté quand il s'agit d'anastomose micro-vasculaire. On n'aurait vraiment jamais dû entreprendre ça sans lui.

Quentin : C'est une blague, hein ? J'apprécie le vote de confiance, Christian, mais je te l'ai dit, je ne vais pas laisser quelqu'un se pointer et finir ce que j'ai commencé.

Sean : Je n'ai pas à demander la permission, Quentin. C'est encore mon cabinet.

Quentin : Que j'ai fait tourner alors que tu étais parti. N'essaye même pas de tirer la couverture, Sean.

Christian : On ne va pas argumenter avec toi, Quentin. On va faire ce qui est le mieux pour la patiente.

Quentin : Les choses se passaient très bien avant, pourquoi essayes-tu de tout bouleverser maintenant ?

Christian : En parlant de bouleversement, pourquoi été tu si énervé cet après-midi ?

Quentin : De quoi tu parles ?

Christian : Je sais à quoi ressemble un abus de cocaïne. tu ne trompes personne.

Sean : Et si quelqu'un le découvre, non seulement tu perdras ta licence mais nous serons poursuivis pour négligence. Tu détruiras complètement ce cabinet en deux secondes.

Quentin : Je vois. Ouais. Je vois ce qu'il se passe ici. J'apporte un procédé chirurgical qui peut réinventer ce métier d'une manière sans précédent, et vous vous dîtes, pourquoi ne pas salir ma réputation et en garder tout le crédit pour vous-mêmes, c'est ça ? C'est des conneries et ça ne va pas marcher.

Christian : Des conneries ? tes pupilles sont dilatées. Tends-moi ta main.

Quentin : Pour la baiser ?

Christian : Pour que je puisse voir si elle tremble.

Liz : Elle est endormie depuis presqu'une demi heure, les mecs. Pourriez-vous vous dépêcher ?

Sean : Tu as deux options, Quentin. Tu peux soit partir et lire les détails de l'opération dans le journal de demain comme tout le monde, ou tu peux venir et assister ……………….

Christian : Tu peux choisir la musique si tu veux !

…………………………………………………….

Sean : Les vaisseaux temporaux superficiels semblent endommagés. On va commencer avec la carotide externe. Les exposer en premier. Microscope …………. Lame de 15.

Christian : Ciseaux ……………………….

Sean : Clamp. T'y es ? ………. Retirez le microscope.

Christian : Merci ……………………………………………………

Sean : Mettons en place les vis Mitek ……………………………… T'y es ?

Christian : Yep ……………………………………………………

Quentin : Les bords s'ajustent parfaitement.

Sean : C'est pas encore un visage tant qu'on n'a pas de structure en dessous. Apportez le microscope ………………………………………………………………….

Sean : Colle.

Christian : colle.

………………………………………………………………………………

Sean : Mettez un léger bandage par dessus, sans serrer. Les prochaines 24 heures sont les plus critiques.

Christian : Pourquoi ne pas rentrer chez toi, prendre une douche ? On t’appellera s'il y a du changement ……………………… C'était épuisant.

Sean : Effrayant.

Christian : Pénible.

Sean : C'est la chose la plus sympa que j'aie faite depuis des années ……………. Liz.

Liz : Oui ?

Sean : C'est bon de te revoir.

Liz : C'est bon de te voir ……………….

Christian : Merci, Liz ……………. Et merci, a toi. Beaucoup ! J'aurais jamais pu faire ça sans toi. Tu ne vas pas vraiment me laisser à nouveau, n'est-ce pas ? M'abandonner avec Quentin ? Tu sais que je ne peux plus faire marcher ce cabinet avec lui maintenant.

Sean : J'imagine que tu vas trouver un moyen.

Scène 12 : Appartement de Christian

Christian : J'arrive !

Mme Eubanks : Salut. Je peux entrer ?

Christian : Nope.

Mme Eubanks : Oh, je suis désolée. Elle n'est pas encore là ? Je pensais qu'on avait rendez-vous à 9 heures, mais elle a peut-être dit 10 heures. Je vais la rappeler …………

Christian : Vous savez quoi ? Vous tracassez pas. Pourquoi n'entreriez-vous pas ? Elle ne devrait pas tarder.

Mme Eubanks : Je suis désolée de ce qu'il s'est passé hier. Kimber m'a dit à quel point votre boulot pouvait être stressant. Et j'ai complètement compris pourquoi vous avez explosé. C'est excitant, n'est-ce pas ? Je parle à toutes mes copines de nos ateliers, maintenant.

Christian : Ateliers ?

Mme Eubanks : Ouais. Faites sortir la star du porno en vous ? C'est vraiment une idée géniale. Très valorisant pour les femmes, je pense.

Christian : Vous savez, j'ai passé la nuit au bloc. Je suis un peu à côté de mes pompes.

Mme Eubanks : Oh, peut-être qu'elle voulait que ça soit une surprise. J'aurais dû...

Christian : Non, non, non, non. Elle l'a déjà mentionné. C'est juste que je n'ai pas écouté. Racontez-moi.

Mme Eubanks : Ben, Kimber a pensé qu'elle pourrait vendre le programme en tandem avec la poupée. Les femmes pourraient s'inscrire pour ces ateliers du week-end et tout apprendre sur comment être une star du porno dans la chambre. C'est un moyen génial d'épicer un mariage, vous ne trouvez pas ?

Christian : Carrément. Et je pense que c'est une idée géniale si je suis là pour donner quelques conseils. Vous l'avez dit vous-mêmes. Personne ne connait mieux Kimber que l'homme qui couche avec l'original. Pas vrai ? Donc... pourquoi ne pas me montrer ce que vous avez appris jusque là ? ……….. Colleen, mon cœur, si tu veux être comme Kimber, il ne faut pas être timide ……………… Hey, baby. Tu vois quelque chose qui te plaît ?

Christian : Wow. Si je ne vous connaissais pas mieux, je vous aurais prise pour Kimber.

Mme Eubanks : Vraiment ?

Christian : Vous m'avez bien eu ……………..

Mme Eubanks : J'embrasse comme elle aussi ?

Christian : Mieux ………. Maintenant on va voir le goût que tu as …………………………

Scène 13 : Maison de Sean

Sean : J'ai pensé mettre la maison en vente une fois qu'on serait installés dans le nouvel endroit.

Nicole : Les paquets sont pratiquement terminés. On sera prêts à partir dans un jour ou deux.

Sean : Bien. En attendant, j'espérais que vous pourriez m'aider à avoir un nouveau permis de conduire.

Dr Sagamore : Nicole. Pourriez-vous nous excuser, Sean et moi, pour un moment ? Quelques questions de sécurité que je dois lui poser.

Sean : Vas y

Dr Sagamore : Puis-je voir vos mains ? Etes-vous vraiment sérieux, Sean ? Au sujet de rejoindre le programme ? Parce qu'une fois que la balle commencera à rouler, il ne sera plus possible de retrouver votre ancienne vie.

Sean : Je comprends ça.

Dr Sagamore : Donc vous comprenez que si vous partez avec Nikki, vous aurez les mêmes ennemis qu'elle.

Sean : Dîtes-moi juste ce que je dois faire.

Dr Sagamore : Bien. La première chose que nous devons faire, c'est de vous débarrasser de vos empreintes digitales. C'est une forme diluée d'acide sulfurique. Ca pourrait piquer un peu.

Sean : Pourquoi c'est nécessaire ?

Dr Sagamore : Une nouvelle identité, ce n'est pas juste changer un permis de conduire. C'est comme la mort, comme tuer ce qu'il reste de l'ancien vous. Les empreintes digitales sont les caractéristiques les plus uniques que chacun a. Afin de disparaître vraiment, vous devez perdre les vôtres, ou risquer de laisser une trace.

Sean : Attendez. Je ne peux pas faire ça. Je suis chirurgien. J'ai besoin de mes mains pour travailler. Si quelque chose se passe mal...

Dr Sagamore : Vous ne pouvez plus être chirurgien, Sean. Vous devrez abandonner ça aussi.

Sean : Pourquoi ne puis-je pas pratiquer la médecine ?

Dr Sagamore : En utilisant votre licence médicale pour avoir un boulot, vous laisserez une autre trace. C'est trop dangereux.

Sean : Que suis-je censé faire ? Je ne sais rien faire d'autre.

Dr Sagamore : Il y a toujours vendeur de voitures, livreur chez UPS, chef magasinier.

Sean : Je ne peux pas subvenir aux besoins d'une famille avec une telle baisse de salaire.

Dr Sagamore : Votre famille n'existe plus pour vous, Sean. Si vous reprenez contact avec elle, même en envoyant de l'argent anonymement, vous laissez une autre trace. Vous mettez tout le monde en danger.

Sean : Je ne pourrai plus jamais revoir aucun d'entre eux ?

Dr Sagamore : Si vous voulez faire pour le mieux pour vous et Nikki, vous devez dire adieu à tout le monde, a votre passé, pour toujours !

Scène 14 : Chambre des patients

………………………………….

Mme Tedesco : Mon bébé.

Quentin : La pression sanguine semble bonne. Il n'y a aucun signe d'infection. On est stables.

Christian : Mme Manning, je ne crois pas que ça soit le meilleur moment.

Mme Tedesco : Non, s'il vous plaît. Laissez-la entrer. C'est sa fille aussi.

Mme Manning : On a réussi. Merci. Merci.

Scène 15 : Appartement de Julia

Sean : J'ai essayé la porte de devant, mais personne n'a répondu.

Julia : Oh, je sors juste de la douche. Je suis en retard pour le travail. Qu'est-ce que tu fais là ?

Sean : Je suis juste passé pour... voir comment tu allais.

Julia : Oh, um, café ? …………. Comment ça rend ? Ma tenue. C'est nouveau.

Sean : C'est superbe.

Julia : J'ai dépensé trop d'argent pour l'avoir.

Sean : Les affaires doivent bien marcher alors.

Julia : Oh, ça ne pourrait pas être mieux. En fait, j'ai beaucoup appris de toi, comment bien diriger une entreprise T'as toujours été bon pour ça.

Sean : Annie est encore là ?

Julia : Non. Matt l'a emmenée à sa répétition. Elle a ce solo à l'école de musique, tu te souviens ? Ca fait trois mois qu'elle répète. Tu viens à la représentation la semaine prochaine ?

Sean : Absolument. Je ne voudrais rater ça pour rien au monde.

Julia : Oh, ma montre. Excuse-moi.

Scène 16 : Bureau de Christian

Christian : Entrez. Que fais-tu ici ? Je croyais que tu étais partie transformer des femmes au foyer en salopes heureuses.

Kimber : Colleen a annulé son rendez-vous. Elle a dit qu'elle n'en avait plus besoin. Que tous ses problèmes s'étaient envolés.

Christian : Elle avait l'air très heureuse quand je l'ai quittée. Juste au cas où tu te demanderais, les femmes mariées font mieux l'amour. C'est trop nul que tu n'aies jamais une chance de tester cette théorie.

Kimber : Je sais que tu as couché avec elle, Christian. Je pourrais le dire au ton de sa voix. J'ai la même après avoir eu trois orgasmes.

Christian : 4. Elle n'en avait vraiment jamais assez.

Kimber : Exactement comme je le lui ai appris. Au début j'étais furieuse. Mais ensuite je me suis dit que si des centaines d'hommes pouvaient utiliser ma poupée pour jouir 4 fois par jour, que tu baises une simili Kimber n'était pas la fin du monde. C'était même flatteur en quelque sorte. Je veux dire, tu m'as trompée, mais avec moi.

Christian : Alors je peux baiser toutes tes élèves maintenant ?

Kimber : Je ne vais plus le faire. J'ai décidé de laisser tomber le porno. Je veux être ta femme, Christian. Ca représente plus pour moi que d'être réalisatrice …………………………. Pas si vite.

Christian : Un contrat prénuptial ?

Kimber : C'est un contrat de fidélité prénuptial. Je l'ai fait rédiger par mes avocats. Ca établit qu'après le mariage, on est d'accord sur deux choses, ok ? Plus de porno pour moi et plus d'aventures pour toi. Je suis encore une femme d'affaire disposant de capitaux, tu sais ? J'ai une réputation à protéger. Oh, ne t'en fais pas, il y a une clause qui autorise les parties à trois. Je ne veux pas non plus tuer notre vie sexuelle juste parce que nous serons mariés ……………….. Dis-moi, elle était presque aussi bien que moi ?

Christian : Rien n'est meilleur que l'original, bébé.

Scène 17 : Maison de Sean

Homme : Wow. Il a vraiment fait un bon boulot. Le docteur qui a fait ton visage. J'aime le nouveau look.

Nicole : Comment tu m'as trouvée ?

Homme : C'est pas parce que tu as changé de visage que tu as disparu. Tu as vraiment l'air d'une personne complètement différente. A part que tu as toujours les mêmes yeux de rat ……….. Désolé, chérie. Je ne suis pas aussi lent que ton défunt mari …………….

Nicole : T'as pas besoin de faire ça.

Homme : C'est la partie de mon boulot qui me plaît le plus.

Nicole : S'il te plaît.

Homme : J'adore quand ils supplient aussi …………………. J'ai une question. Tu crois qu'au paradis toi et Austin aurez l'air que vous avez maintenant, ou celui que vous aviez avant l'opération ?

Nicole : Mon fils. S'il te plaît, ne lui fais pas de mal.

Homme : C'est trop tard.

………………………………………………………………………….

Sean : Nikki ?

Christian : Sean, c'est Christian. On a un problème.

Scène 18 : Bloc opératoire

Christian : On a fait ce qu'on pouvait, Sean. Les rattachements vasculaires étaient impeccables. Son corps à juste rejeté le tissu.

Sean : Je me demande ce que ça fait de grandir avec le visage de quelqu'un d'autre. Voir un complet étranger chaque fois qu'on se regarde dans le miroir.

Quentin : Bon, si on veut tourner ça en notre faveur, on peut au moins dire qu'elle est encore vivante.

Liz : Je ne peux trouver aucune musique qui me semble appropriée.

Sean : C'est très bien. On doit se concentrer ……………….. Ciseaux.

…………………………………………………………………………………………

 

FIN (Ecrit par Sophia81)

In Office at the Clinic 

Christian: I think it was you who made the appointment, Ms. Tedesco.

Ms. Tedesco: Yes.

Christian: So, tell me what you do not like you.

Ms. Tedesco: This is not why I'm here. Illana and I've come here to speak for our daughters and to ask for your help.

Quentin: Oh? How?

Ms. Tedesco: I should show you Hannah first.

Quentin: How did this happen?

Ms. Tedesco: A carnival parade. The ponytail Hannah was wrapped around a gear as it moved. She could not leave his seat, and the force has just ... all torn.

Quentin: It's terrible. I'm really sorry.

Christian: How many grafts Is she had so far?

Ms. Tedesco: 18. Whatever the number, every doctor I spoke to said she could never be better than now.

Christian: Mrs. Manning, your daughter was also in the accident?

Ms Manning: Lisa, no. No. She has a kind of diabetes. She is in a coma for 9 months. She is on life support.

Ms. Tedesco: Illana and myself we met at the hospital where Hannah was treated.

Ms Manning: We are both single mothers, then support was important. And I'm the first to have suggested.

Christian: Suggested what?

Ms Manning: My daughter was clinically dead. His doctors think they can keep it alive for maybe another 6 months. But I decided to let her die with dignity, and I'd give her face to Hannah.

Quentin: I'm sorry. Give your face?

Ms. Tedesco: Yes. So now we are looking for surgeons who would be willing to perform a facial transplant.

Christian: This procedure is only in its theoretical stage. In Rome, a surgeon performed a partial nephrectomy, but ...

Ms. Tedesco: All the doctors we interviewed in Europe and the USA, all the research we have done during the last 6 months, confirmed the same theory. That thanks to advances in therapy of autoimmune, the success of transplantation is now possible. The problem of finding suitable candidates and offer them to qualified surgeons. Now, Hannah and Lisa are the best candidates. They have a similar bone structure, fine lines. And McNamara / Troy is one of the best teams out there. You have been brave enough doctors to practice surgery on the twins joint last year.

Christian: Yes, indeed, but Dr. McNamara is no longer part of the firm.

Quentin: Well, fortunately, Dr. Troy and I continue to perpetuate this reputation. The ultimate success will depend largely on the immunosuppressive therapy that follows the operation. Except that, I really do not see any reason to refuse this request.

Christian: There are some ethical considerations.

Ms Manning: Like what?

Christian: The donation of organs is generally a trade anonymously. Remove the face of your daughter's identity, and transfer them to a stranger could be a disaster for both of you or worse for Hannah.

Ms. Tedesco: Doctor, my daughter's identity was his spirit, which is gone now. She can not go out in public. People fix it. They laugh. My daughter was so confident, you know. It's the only way for her to regain what she lost.

Ms Manning: 50 years ago, people thought that renal transplantation was immoral. My daughter fell into a coma while awaiting a transplant, because too many people still believe.

Christian: I understand, but give a kidney saves a life. What we are talking about is very different. The risks involved in what is after all an operation Optional ...

Ms. Tedesco: This is about saving lives, Dr. Troy. Before the accident, Hannah was a pretty girl with a bright future. This is the only way for her to look, feel, and live again as a normal person. Please give him this chance.

Sean House

Nicole: This is my first good night's sleep ... I do not remember. It is the coffee? What feels best in your opinion? A thunderstorm early this evening or first cup of coffee in the morning?

Sean: Did you kill your husband?

Nicole: Why do you ask that?

Sean: I can not stand dishonesty in this house, Nikki. I lived with it in my marriage and my business. I must hear the truth from your mouth. Have you killed your husband?

Nicole: Where is all this?

Sean: I talked to Sagamore. He told me everything. How did you drink your husband to shoot him in the head. It is a premeditated murder.

Nicole: You were lied to, Sean. Vic found out I was talking to the FBI. He dragged me out of bed and tried to kill me. He used his fists, a chair. I managed to free myself long enough to grab one of the guns he kept in his nightstand. Even at that time I did not shoot him. I just asked him to leave. He attacked me and I pulled the trigger.

Sean: If it was really self-defense, why not me not you say? You make me confident enough to come here with me. To bring your son in my house. To sleep in my bed. This was a lie too?

Nicole: That's really what you feel? I'm sorry. I wished so hard that it works. For three of us. I even planned a future together.

Sean: Really? I felt much the same thing. About three of us.

Nicole: You just enjoy my cooking.

Sean: Sorry, darling, your kitchen is not so fantastic. But you yes.

Nicole: So you're saying ... there is still hope?

Sean: If from now on we put everything on the table. He can no longer be any lies about who we really are or what you do or what we did 

Nicole: Put me to bed. 

Rest room

Quentin: Well, it's not accurate. You have not had 6 times, but 7 ... Because I remember those things ... Please. Listen, of course it's a scoop. Have I ever lied? The patient's name is Hannah Tedesco. T-E-D-E-S-C-O ... If I am hard now? With you, my love, she is always like a rock ... We remember, Chris.

Quentin: Guess who contact the literary agent has obtained the main story in the Journal of Medicine New England next month?

Christian: Chris is a girl or a guy?

Quentin: It's a girl, Christian. A slight problem with a mustache, then I like it when a guy I take it from behind.

Christian: Charming.

Quentin: The publicity that this transaction will bring us Tedesco is a fucking chance. That is exactly what you need, you and me, to impose our profile in the international medical community. It will completely change the face of this business. No pun intended.

Christian: The face of this business has never been able to use an intervention, especially before knowing the results.

Quentin: Hey, good or bad, it will be propelled to the front page of The New York Times if you manage it properly. And guess what? If it does not work, we will not be blamed for that is the patient's immune system will be implemented.

Office of Christian

Woman: Thank you for accepting to receive me. Your head nurse told me you were busy preparing a big operation.

Christian: Tell me what you do not like you, Ms. Eubanks.

Ms. Eubanks: My husband does not want to make love to me.

Christian: It's really disturbing, is not it?

Ms. Eubanks: It does kiss your bride.

Christian: What?

Ms. Eubanks: Kimber Henry. It's your girlfriend, right? I saw the announcement of your engagement on spankgossip.com.

Christian: Let's go back to the part where your husband kissing my fiancee.

Ms. Eubanks: Her doll. Miss Kimber doll size sells. That's what I meant.

Christian: Your husband is one?

Ms. Eubanks: Oh, yeah. I bought him.

Christian: Why?

Ms. Eubanks: You're not married yet, then you probably do not have this problem, but Mark and I have been together almost 10 years, sex has become a bit routine. So I bought the doll to spice the day. Mark loved it. He loved the twist in all these crazy positions and put him in lingerie, and we take both at the same time.

Christian: How can I help you, Ms. Eubanks?

Ms. Eubanks: Oh, well, there are about 6 months, Mark has stopped giving me love and no longer wanted to deal only with the doll. Sometimes 4 times a day. I know it sounds crazy, but if I change anything now, I'll lose.

Christian: What do you suggest?

Ms. Eubanks: Nothing too radical. Maybe a cup size and more, get up a little ass, and if you think I need it, reshape my ... you know ... the place ... like his.

Christian: You want me to make you look like a doll Kimber?

Ms. Eubanks: Who else but go see the man who sleeps with the original, eh?

Christian: Let me save you some money, okay? Take the doll when your husband is not home. That way, he lies with you.

Ms. Eubanks: Are you crazy? It would kill me. I swear, I think Mark is in love with her.

Christian: Ms. Eubanks, without being cruel, have you no pride?

Ms. Eubanks: My husband prefers a doll kiss me, okay? I think my self esteem has gone down the toilet. Please, I want to fantasize about my husband again. Give me as Kimber.

In a park

Austin: My mother tried to throw the ball once. It was zero. Not true, Mom?

Nicole: Hey, at least I tried, is not it?

Sean: You need to have played a lot with your father.

Austin: No. He never wanted. It was not cool like you. It does not mean you can you keep the ball now.

Sean Ball High. Hey, look at that. It was a future champion, there.

Austin: Sean!

Nicole: Austin!

Austin: I'm sorry. It was supposed to catch it.

Sean: You're right, it was my fault.

Nicole: No, no, no.

Sean: I'm going to flush it.

Nicole: Thank you. What are you doing, little fool? Come help me. 

Man: It's a nice boy. One with whom you play. I really thought you never be alone.

Sean: Who are you? Who sent you?

Man: What are you doing?

Sean: How did you find us?

Man: I do not know what you mean. It is you who made me sign.

Sean: The sign? What sign?

Rights: The sign "Glory Hole". Men use these sinks for it.

Sean: You think I wanted you to me a blowjob?

Man: For what else do you look at me like that? It's ok. So our signals crossed. You'll let me go or what?

Sean Asshole. You're lucky I do not call the police.

Man: Next time do not behave in slutty skank, we will not have this problem. 

Nicole: I hope you got hungry, because it took too much food.

Sean: We've got to go.

Nicole: What?

Sean: I'm sorry, it's wonderful, but I must. Austin and am going to wait in the car.

Nicole: What's going on? Someone followed us?

Sean: No, no. I ... I do not feel good all of a sudden. I have allergies and, you know, they get worse. We can always do a picnic at home. It will be fine. Let's go.

Hospital

Quentin: When do we start? Now what?

Christian: Mrs. Manning? Once you are ready, we can begin.

Ms Manning: 27 hours. This is the time it took delivery. I always thought the hardest thing I ever did was put it in the world. I never imagined how much worse it would be to withdraw from this world.

Christian: Take all the time you need.

Ms Manning: No, that's fine. I'm ready.

Christian: Ok

Ms Manning: See you soon, ok my heart? It's OK ... you'd like me to do?

Christian: Dr ... We will not rush. Stop looking at your watch. Why the hell are you so angry?

Quentin: Oh. I'm not angry, I'm excited. That's life, Christian. Push our talents to the limits. See what we did.

Christian: She has just given up her daughter. You gotta respect that 

Quentin: Let's go.

Operating Room

Quentin That not hot? It's hot here? Can you increase air conditioning, please?

Vision Sean marker.

Christian: Marker.

Quentin: are you ready? .... Christian, are you ready? Well, it is 3:15 p.m., so we have up to 18 hours to return to the cabinet for the transplant.

Christian: It's gonna take all night. Maybe it would not be a bad idea to another surgeon for the second phase.

Quentin: I think the two of us, we are more than capable of doing the job ... and to reap the laurels. 

Sean House

Nicole: I had to promise him that you'd play baseball again both tomorrow. He is really upset. What happened to the park, Sean? One minute is a good time. The following people rush into a car. It was you who said we should start to be completely honest with each other. If you can not do it now ...

Sean: Something happened. To sinks. There was a guy I thought he was following us. And I knocked.

Nicole: You did what?

Sean: It was a pervert. He followed me to the washroom. He said something he should not and I thought he wanted to hurt you ... do us harm. And I knocked. I said nothing because I do not want you react badly and you think that Austin and you were in danger. What happened was a complete mistaken identity. That's it.

Nicole: I knew it. I felt someone watching us. He expected that separates and then he attacked you first.

Sean: But I told you it was just a ...

Nicole: No. You do not understand who these people are, Sean, how they operate. They know that I changed my face, and they will stalk you until they reach me, me and Austin. You have not exaggerated at all.

Sean: OK, we'll be rational and calm down, ok?

Nicole: We've got to go. I'm sorry. It became too dangerous for us.

Sean: Go? Right? You'll disappear now? That's exactly the reaction I feared.

Nicole: If we stay together, we'll all die.

Sean: And if I joined the program? If we have both a new identity, they never find us.

Nicole: You'd do that? Leave everything? Just disappear?

Sean: I do already, remember?

Christian Apartment

Christian: I'm going to change. Then you and I are going to have a little chat.

Kimber: Hi, honey.

Christian: Who is in the living room?

Kimber: Do not you recognize it? perfect. You'll love it. Miss Kimber, could you come into the room, please? Honey, you remember Ms. Eubanks, is not it? You gave him a consultation yesterday.

Ms. Eubanks: After our meeting, I felt that you were not going to work. So I thought, why not go to the source?

Kimber: We talked about the problem with her husband, and I felt really bad. But then I had a great idea.

Ms. Eubanks: And you were right, too. The surgery was a way too extreme.

Kimber: What all men really want is fanciful, not true. That is why the doll market. So I thought to give Colleen a few tips for Kimber. As the process ... Air seductive ... how to put her breasts ...

Christian: Stop! This is ridiculous. I'm tired and I have to prepare for the operation. I do not need all that crap frivolous. And out of my apartment. And when you get home, tell your husband that you need therapy both. Clear. Clear! I do not want you to do this.

Kimber: You could tell me in private. It could have spared the feelings of the poor girl.

Christian: No, no, no. I mean I do not want you to be in porn. Point bar. And I want you to stop selling the dolls. You realize how many men you fuck now? I went on the net. Hundreds of these things were sold.

Kimber: 1238. Each sale is 8000 dollars in my pocket, too.

Christian: Now we'll get married, you do not need money.

Kimber: But it's not about the money, Christian. It's ... is for my career.

Christian: How would you feel if I made a mold of my dick, if I distribute it throughout South Beach and call it a career?

Kimber: If you thought it would be a profitable business, I'd let you do.

Christian: That's bullshit.

Kimber: Well at least I would not be so angry about this. And I would still love you.

Christian: Knowing that all these other women have orgasms with me do not you mind?

Kimber: I would have no problem with women who use you.

Christian: I beg you.

Kimber: What is important is that I may see you as you are. I think the problem here is that you do not see myself. I am not a doll, Christian. I will not let you treat me as if I were one.

Christian: I'm not going to spend the rest of my life married to a porn star!

Kimber: Nobody forces you there.

Christian: Forget the porn or drops the wedding. Chosen.

Kimber: Fine.

Sean House

Nicole: I think that's all for the shelter, if you'll close this box.

Sean: It has taken Annie's birthday last year.

Nicole: You have a beautiful daughter. How old is she?

Sean: 9 years. Julia and I had planned this big party this year. We always loved to organize parties for children.

Nicole: Are you sure you're ready to do that, Sean?

Sean: Absolutely. Go get the tape, I'll close this ... 

Christian: You did not answer the phone. I could not take the risk that you avoid my calls. You leave again already? Where this time?

Sean: It's not clear yet.

Christian: All alone?

Sean: I was going to call you. I was just busy doing the packets and I ...

Christian: You can not leave. I need you to block. Immediately.

Sean McNamara / Troy is no longer my life now. I can not just go for the block and attend. I'm in the middle of a move.

Christian: And Quentin and I are in the midst of a face transplant. It has already withdrawn from the donor tissue. It operates in less than an hour.

Sean: How you found yourself involved in an "allograft"?

Christian: I'll tell you on the road. We did not have much time. Come on, Sean. I'm not asking you to join the firm by the balls of Nyarlathotep.

Sean: I know it's hard for you, Christian. I was always by your side or in the room next to each of your actions, but you gotta get used to exist as a doctor without me. Quentin is quite capable. More capable than me in this, actually.

Christian: Quentin drugs. He was stoned all the way during the first intervention. He was upset, he was sweating profusely.

Sean: Maybe he was just nervous.

Christian: I did a lot of crap in my time, Sean. I know the symptoms when someone is doing too much. Ok, listen. Not for me. It is for the patient. A young girl. She deserves more than a botched experiment parochial, told in medical journals. You have a daughter. See things through the eyes of his mother. You coming or what?

Operating Room

Quentin: What are you doing here?

Christian: I asked him to attend. Sean is the most experienced when it comes to micro-vascular anastomosis. It really would never have undertaken it without him.

Quentin: It's a joke, eh? I appreciate the vote of confidence, Christian, but I've told you, I'm not going to let someone turn up and finish what I started.

Sean: I did not ask permission, Quentin. It is still my firm.

Quentin: That I ran while you were gone. Do not even try to pull the cover, Sean.

Christian: We will not argue with you, Quentin. We will do what is best for the patient.

Quentin: Things went very well before, why are you trying to change everything now?

Christian: Speaking of change, why were you so upset this afternoon?

Quentin: What are you talking about?

Christian: I know what it's like an abuse of cocaine. you are not fooling anyone.

Sean: And if anyone finds out, you not only lose your license but we will be sued for negligence. You completely destroy the firm in two seconds.

Quentin: I see. Yeah. I see what happens here. I bring a surgical procedure that can reinvent the profession in unprecedented ways, and you say, why not sully my reputation and keep all the credit for yourself, right? That's bullshit and it will not work.

Christian: Some crap? your pupils are dilated. Hold out your hand to me.

Quentin: For the kiss?

Christian: So I can see if it shakes.

Liz: She is sleeping for almost a half hour, guys. Could you hurry?

Sean: You have two options, Quentin. You can either go and read the details of the operation in tomorrow's newspaper like everyone else, or you can come and watch

Christian: You can choose the music if you like!

Sean: The superficial temporal vessels is damaged. We will start with the external carotid. Exposing them first. Microscope ... Blade 15.

Christian: Scissors

Sean: Clamp. Are you there? Remove the microscope.

Christian: Thank you

Sean: Let us create Mitek screws are you there?

Christian: Yep

Quentin: The edges fit perfectly.

Sean: It's not a face so we have no structure below. Bring the microscope.

Sean: Glue.

Christian: glue.

Sean: Put a light bandage over it, loosely. The next 24 hours are most critical.

Christian: Why not go home, take a shower? You shall be called if the change. It was exhausting.

Sean: Scary.

Christian: Painful.

Sean: It's the coolest thing I've done for years Liz.

Liz: Yes?

Sean: It's good to see you.

Liz: Nice to see you

Christian: Thank you, Liz. And thank you, your turn. A lot! I would never have done it without you. You're not really leave me again, is not it? Leave me with Quentin? You know I can not run this office with him now.

Sean: I guess you'll find a way.

House of Christian

Christian: I'm coming!

Ms. Eubanks: Hi. Can I come?

Christian: Nope.

Ms. Eubanks: Oh, I'm sorry. She's not here yet? I thought we had an appointment at 9 am, but she may have said 10 hours. I'll remember ... 

Christian: You know what? Not worry. Why not enter you not? It should not delay.

Ms. Eubanks: I'm sorry what happened yesterday. Kimber told me how your job could be stressful. And I completely understand why you exploded. It's exciting, is not it? I talk to all my girlfriends of our workshops now.

Christian: Workshops?

Ms. Eubanks: Yeah. Take out the porn star in you? It's really a great idea. Very rewarding for women, I think.

Christian: You know, I spent the night at a block. I am a little off of my feet.

Ms. Eubanks: Oh, maybe she wanted it to be a surprise. I should have ...

Christian: No, no, no, no. She has already mentioned. It's just that I did not listen. Tell me.

Ms. Eubanks, Ben Kimber thought she could sell the program in tandem with the doll. Women may register for these workshops the weekend and learn all about how to be a porn star in the room. It is a great way to spice up a marriage, you can not find?

Christian: Yep. And I think it's a great idea if I'm here to give some advice. You said it yourself. Nobody knows better than Kimber man who sleeps with the original. Right? So ... why not show me what you've learned so far? Colleen, my heart, if you want to be like Kimber, do not be shy. Hey, baby. You see something you like?

Christian: Wow. If I do not know better, I would have taken to Kimber.

Ms. Eubanks: Really?

Christian: You had me right

Ms. Eubanks: I embrace it as well?

Christian: Better. Now we will see that you have the taste.

Sean House

Sean: I thought putting the house up for sale once it is installed in the new location.

Nicole: Packages are nearing completion. It will be ready to go in a day or two.

Sean: Okay. Meanwhile, I was hoping you could help me get a new license.

Dr Sagamore: Nicole. Could you excuse us, Sean and me for a moment? Some security issues that I have to ask.

Sean: C'mon

Dr Sagamore: Can I see your hands? Are you really serious, Sean? About joining the program? Because once the ball starts rolling, it will not be possible to regain your old life.

Sean: I understand that.

Dr Sagamore: So you understand that if you go with Nikki, you will have the same enemies it.

Sean: Tell me just what I do.

Dr Sagamore: Good. The first thing we must do is get rid of your fingerprints. It is a diluted form of sulfuric acid. It might sting a little.

Sean: Why is it necessary?

Dr Sagamore: A new identity, not just change a driver's license. It's like death, like killing what remains of the old you. Fingerprints are the most unique characteristics that each a. In order to really disappear, you have to lose yours, or risk leaving a trace.

Sean: Wait. I can not do that. I am a surgeon. I need my hands to work. If something goes wrong ...

Dr Sagamore: You can no longer be a surgeon, Sean. You will need to abandon it too.

Sean: Why can not I practice medicine?

Dr Sagamore: Using your medical license for having a job, you let another trace. It's too dangerous.

Sean: What am I supposed to do? I know nothing else to do.

Dr Sagamore: There's always a car salesman, driver for UPS, chief storekeeper.

Sean: I can not meet the needs of a family with such a pay cut.

Dr Sagamore: Your family is most important to you, Sean. If you reconnect with her, even sending money anonymously, you let another trace. You put everyone in danger.

Sean: I can never see any of them?

Dr Sagamore: If you want to do well for you and Nikki, you have to say goodbye to everyone at your past, forever!

House of patients 

Ms. Tedesco: My baby.

Quentin: The blood pressure looks good. There is no sign of infection. It is stable.

Christian: Mrs. Manning, I do not think it is the best time.

Ms. Tedesco: No, please. Let her go. His daughter too.

Ms Manning: It was successful. Thank you. Thank you. 

Julia's Apartment

Sean: I tried the front door but nobody answered.

Julia: Oh, I just got out of the shower. I'm late for work. What are you doing here?

Sean: I'm just past ... see how you were going.

Julia: Oh, um, coffee? How does it make? My outfit. It's new.

Sean: That's great.

Julia: I spent too much money for it.

Sean: The business should work well then.

Julia: Oh, it could not be better. In fact, I learned a lot from you, how well run a company You always been good for that.

Sean: Annie is still there?

Julia: No. Matt took her to reoccur. She has this solo to music school, remember? It's been three months she repeated. You come at the performance next week?

Sean: Absolutely. I would not miss it for anything.

Julia: Oh, my watch. Excuse me.

Office of Christian

Christian: Come in. What are you doing here? I thought you were part of the housewives turning into sluts happy.

Kimber: Colleen canceled his appointment. She said she no longer needed. That all his problems had gone.

Christian: She seemed very happy when I left. Just in case you wonder, married women are more love. It's too bad that you never a chance to test this theory.

Kimber: I know you slept with her, Christian. I could tell by the tone of his voice. I have the same after having three orgasms.

Christian: She had never really enough.

Kimber: Exactly as I have taught him. At first I was furious. But then I told myself that if hundreds of men could use my doll to enjoy 4 times a day, you're fucking a mock Kimber was not the end of the world. It was very flattering in a way. I mean, you got me wrong, but with me.

Christian: So I can kiss all your students now?

Kimber: I'm not going to do. I decided to drop the porn. I want to be your wife, Christian. It represents more to me than being a director. Not so fast.

Christian: A prenuptial agreement?

Kimber: It is a prenuptial agreement fidelity. I did write from my lawyers. It establishes that after the wedding, we agree on two things, okay? More porn for me and more adventures for you. I'm still a businesswoman with capital, you know? I have a reputation to protect. Oh, do not worry, there is a clause that allows the parties to three. I do not want to kill our sex life just because we are married. Tell me it was almost as good as me?

Christian: Nothing is better than the original, baby.

Sean House

Man: Wow. He really did a good job. The doctor who did your face. I like the new look.

Nicole: How you found me?

Man: Just because you have changed the face that you disappeared. You really look like a completely different person. Except that you have always the same rat eyes. Sorry, honey. I'm not as slow as your late husband.

Nicole: You do not need to do that.

Man: That's part of my job that I enjoy most.

Nicole: Please.

Man: I love it when they beg too. I have a question. You think that in heaven you and Austin will look you now, or that you had before the operation?

Nicole: My son. Please, do him no harm.

Man: It's too late. 

Sean: Nikki?

Christian: Sean. We have a problem.

Operating Room

Christian: We did what we could, Sean. Vascular attachments were impeccable. His body just rejected the tissue.

Sean: I wonder what it's like to grow with the face of someone else. See a complete stranger every time you look in the mirror.

Quentin: Well, if it wants to turn in our favor, we can at least say she's still alive.

Liz: I can not find any music that seems appropriate.

Sean: That's fine. We must concentrate, Scissors

Kikavu ?

Au total, 20 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

wolfgirl88 
21.06.2018 vers 14h

Siobhan62 
19.10.2017 vers 21h

Ali3nBrain 
14.05.2017 vers 13h

jonathan68 
16.12.2016 vers 12h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

LovelyEmy 
Date inconnue

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs

Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs
Julian McMahon a été interviewé par Télé Loisirs.  Il s'exprime sur la série Marvel's Runaways dans...

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1
L'acteur Dylan Walsh est dans la série Whiskey Cavalier, qui sera diffusée sur TF1 à partir du 29...

Julian McMahon dans la série F.B.I.

Julian McMahon dans la série F.B.I.
Julian McMahon apparaît dans la série F.B.I. créée par Craig Turk & Dick Wolf. Il apparaît en effet...

Design Nip Tuck

Design Nip Tuck
Un tout nouveau design signé Spyfafa et placé sous le soleil de Miami est en ligne ! Merci pour sa...

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique
Le film australien Swinging Safari réalisé par Stephan Elliott est sorti il y a un peu plus d'un an,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

langedu74, Avant-hier à 18:35

HypnoClap : il reste 4 chapeaux disponibles pour tenter de gagner Un bonbon ou une Cards ! Et toujours les jeux d'Halloween

pretty31, Hier à 12:46

Plus que deux chapeaux disponibles pour tenter de gagner Un bonbon ou une Cards sur HypnoClap

juju93, Hier à 17:48

Encore 3 jours pour voter à la 3ème catégorie des L d'or (awards) de The L Word : personnage secondaire masculin. Oui nous avons aussi des hommes !

ophjus, Hier à 19:50

Bonsoir, un nouveau sondage est sur le quartier Reign, pas besoin de connaître la série !

chrismaz66, Aujourd'hui à 12:11

Bonjour, 2 nouveaux sondages Kaamelott et Torchwood, l'un des 2 est drôle ^^

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site