VOTE | 51 fans

#308 : Pour ne plus être seul

Titre en VO : Tommy Bolton
1ére diffusion Américaine : 8 Novembre 2005
1ere diffusion française : 01 Mars 2006
Casting : Blair Williamson (Tommy Bolton)
Réalisateur : Guy Ferland

Sean semble éprouvé des sentiments envers Nicole Morretti, Quentin lui se rapproche de Julia. Pendant ce temps, à la clinique, Troy reçoit un patient qui souffre de ne pas ressembler aux autres membres de sa famille. La mère biologique de Christian décide de refaire surface...

Popularité


4 - 2 votes

Titre VO
Tommy Bolton

Titre VF
Pour ne plus être seul

Vidéos

Promo 308 (voix off en polonais)

Promo 308 (voix off en polonais)

  

Christian / Max

Christian / Max

  

Plus de détails

Sean et le Dr Sagamore enlèvent les pansements de Nikki et Austin : ils cicatrisent très bien. Austin demande quand la douleur cessera. Sagamore lui répond que dans une semaine, lorsque leur maison sera prête il n'aura plus mal. Il demande à Sean de sortir pour parler de leur nouvelle adresse. Austin se met en colère quand il apprend qu'il ne pourra plus revoir Sean. Il part, furieux.
Sean s'apprête à partir lorsque Nikki le rejoint : impossible de retrouver Austin qui a disparu. Sean la rassure en lui disant qu'il a du aller chez lui : il lui avait laissé son adresse au cas où.


Christian et Quentin reçoivent la famille Bolton au sujet de Tommy, leur fils aîné. Il est atteint du Syndrome de Down (Trisomie 21). Il voudrait ressembler un peu plus à sa famille, paraît "normal" selon ses mots. Tommy pose des questions à Christian sur sa famille, ce qui l'attriste étant donné qu'il n'en a pas vraiment. Quentin oriente la conversation sur les 60 000 dollars que les 8 opérations coûteraient. Quentin dit au revoir à tout le monde et se retire, laissant Christian seul avec les Bolton, déçus.


Dans la salle de repos, Christian dit à Quentin qu'il n'était pas obligé d'être aussi désagréable avec les Bolton. Quentin répond qu'il réserve la politesse pour les clients qui payent. Christian décide de leur accorder une remise. Quentin refuse et lui propose plutôt de s'allier au Spa De La Mer qui est en plein boom. Christian répond que "le Spa De La Merde n'est qu'un salon de massage tenu par une gouine, une pute et une femme au foyer". Quentin lui dit que s'ils ne font rien pour se remettre en selle rapidement, Christian devra masturber ses clients pour les garder.


Nikki arrive chez Sean, paniquée. Elle trouve Austin, et le serre dans ses bras. Austin part aux toilettes pendant que Sean paye une bière à Nikki. Elle lui dit qu'il a une magnifique maison de famille. Sean lui répond qu'elle n'est plus que hantée par sa famille depuis quelques mois. Nikki va chercher Austin et le découvre endormi dans une chambre. Nikki veut le réveiller car elle a peur que Sagamore s'énerve. Sean lui propose au contraire de rester une semaine en attendant que leur maison soit prête.


Christian mange avec sa mère, qu'il a décidé de recontacter à la suite de son entrevue avec Tommy Bolton : il a lui aussi besoin d'une famille. Il offre à sa mère l'opération de chirurgie esthétique de son choix, en l'honneur de la fête des mères. Il lui dit que lorsque le corps est soumis à un stress important, les cellules du vieillissement s'agitent et blanchissent les cheveux, creusent les rides...Christian se sent en partie responsable de ça. Elle accepte de prendre rendez-vous pour une consultation.


Quentin est au Spa, il a décidé de voir Julia. Derrière un de ces nombreux rideaux qui font parties de la déco du Spa, on voit Quentin sniffer quelque chose. Il entre et trouve Julia au téléphone. Dès qu'elle raccroche, Quentin lui dit qu'elle devrait remettre sa proposition de partenariat en jeu. Quentin est très intéressé. Julia n'est pas vraiment d'accord, mais finit par céder à l'invitation à dîner de Quentin.


Christian reçoit donc Gail, sa mère en consultation. Il lui dit qu'en un après-midi, elle pourrait paraître 10 ans de moins. Christian lui demande si elle a d'autres enfants : elle a effectivement deux autres enfants : Max qui a 18 ans et Sarah qui en a 14. Ils sont extras, et l'ont aidée à s'en sortir. Max voudrait entrer à l'université de Miami, mais il est légèrement dyslexique, ce qui ne lui permet pas d'y entrer. Christian se propose de l'aider, mais Gail ne les a pas informés de son existence. Kimber débarque à ce moment là. Elle salue Gail et lui offre des fleurs. Elle est très nerveuse et rappelle un peu l'ancienne Kimber si légère...Elle tient à inviter Gail et ses enfants au mariage. Christian la prie de l'attendre dans son bureau. Gail, une fois que Kimber est partie, confie à Christian que Kimber est très mignonne, que si Christian l'aime, tout ira bien. Mais pour Gail, tout cela est très difficile.


Nikki et Austin ont subi une petite séance de relookage à l'eau oxygénée. Mais lorsque le téléphone sonne et que personne ne répond à l'autre bout du fil, Nikki s'inquiète et décide de partir. Sean tente de la rassurer. Mais Nikki part tout de même.


Christian trouve Tommy Bolton, son frère et sa sœur en salle d'attente. Ils veulent discuter du prix de l'intervention. Christian suggère une intervention en particulier : tous les membres de la famille Bolton excepté Tommy ont une bosse sur le nez. Christian propose de lui faire la même. Tommy accepte, heureux.

Quentin et Julia dînent dans un restaurant argentin. Quentin fait une offre à Julia. Une garantie de trois ans pendant lesquels les patients qui sortiront de la clinique iront directement au spa. Quentin l'invite finalement à danser, mais Julia refuse. Quentin insiste : le meilleur moyen de survivre à la pression, c'est de décompresser. Ils se lancent donc dans un tango magnifique : Julia s'en sort bien, excepté quelques pas ridicules...


Nikki est couchée dans le lit de Sean. Sean vient récupérer quelques affaires. Nikki lui propose de rester. Il se couche donc à côté d'elle. Austin arrive : il a fait un cauchemar et demande à se coucher avec eux. On voit un revolver planqué sous le lit.


Quentin réveille Julia grâce à l'odeur du café. Julia demande à Quentin de partir avant que les enfants se réveillent. Matt dit "trop tard." Matt demande à sa mère avec combien d'hommes elle a couché depuis qu'elle a quitté Sean. Quentin lui dit que chez lui, les enfants ont un peu plus de respect pour leur mère. Matt lui dit qu'avoir couché avec elle, ne fait pas de cet appartement SON appartement. Quentin essaye de le freiner, mais Matt a le dernier mot.


Christian rencontre Max, le fils de Gail. Max parle à Christian de sa mère : il lui dit qu'elle est formidable. Qu'elle est sage-femme et très douée pour soulager les gens de leurs douleurs. Max lui dit que quand c'est l'inverse, quand c'est elle qui se sent mal, il est le seul à pouvoir la réconforter, il appelle ça le lien du premier enfant. Christian s'arrête quand il entend ça. Max demande à Christian comme sa mère est. Celui-ci répond qu'elle est pareille. Christian lui dit que l'Université de Miami pourrait avoir besoin de quelqu'un comme lui ici. Max est enchanté et invite Christian à sa fête de remise de diplôme chez lui.


Sean prépare des cookies pour Austin et Nikki quand Matt arrive. La tension est palpable. Nikki et Austin s'éloignent pour les laisser parler : en effet ils ne se sont pas revus depuis des semaines. Matt dit qu'il n'a pas pu rester chez Julia car l'endroit est quelque peu encombré. Matt lui dit qu'il a croisé Quentin. Sean semble bien le prendre, ce qui n'est pas le cas de Matt, qui lui reproche d'avoir trouvé une remplaçante. Sean s'énerve et lui dit qu'il n'aurait pas eu besoin de remplaçante si Matt ne l'avait pas laissé tomber. Matt lui répond en hurlant qu'on ne donne pas de médailles pour être père, que tout ce qu'il avait à faire c'était d'être un père. Austin arrive et traite Matt de con. Nikki s'excuse, mais Matt semble amusé : il mime la pose d'un photographe prenant une photo de famille.
Christian opère le nez de Tommy. Il décide ensuite de préparer un album photo pour sa mère. Il y met des photos de lui, de l'inauguration du cabinet, de Sean, de Matt...


L'opération de Tommy Bolton a été un succès : lui et sa famille sont très satisfaits du résultat.


Quentin est au spa et reçoit la première patiente issue de la collaboration McNamara/Troy/De La Mer. Quentin voudrait fêter cela, mais Julia est hésitante. Quentin lui assure qu'il est temps de prendre un nouveau départ.


Sean reçoit la visite de Sagamore qui en veut à Sean d'avoir hébergé Nikki. Il lui avoue la vérité à son sujet : elle a fait boire son mari, et l'a tué d'une balle dans la tête car il avait découvert qu'elle parlait au FBI de ses activités mafieuses. Sean est choqué.


Christian sonne chez Gail. Elle lui ouvre et ne semble pas très heureuse de le voir. Elle est heureuse de ce qu'il a fait pour Max mais il aurait du d'abord lui en parler. Elle sort et ferme la porte derrière elle. Elle lui dit qu'elle pensait pouvoir assumer son rôle. Christian lui dit qu'il a grandi sans rien, mais qu'il a trouvé une fiancée, des amis, un business : il a surmonté cette épreuve difficile. Gail lui répond qu'elle ne pourra pas surmonter cette épreuve si un souvenir de la souffrance qu'elle a subie vient la harceler tous les vendredi soir. Elle a travaillé trop dur pour s'isoler du père de Christian et pour empêcher qu'il ne revienne les tacher. Christian se sent vexé, lui demande si c'est ce qu'il est, une tache ? Gail lui répond qu'il est son fils, mais qu'elle ne peut être sa mère. Christian est abasourdi, s'en va, mais laisse l'album photo sur le pas de la porte.

Ecrit par Sophia81

Scène 1 : Salle d’examens.

Nicole Moretti : Mon dieu ! C'est moi ?

Sean : Votre reflet vous choquera peut-être pendant quelque temps, mais vous vous y habituerez. En fait, je vous trouve très belle.

Nicole Moretti : Merci. J'ai l'impression que c'est une étrangère qui me rend mon regard. Je ne sais pas comment je vais faire pour prendre une douche. Impossible que cette fille me voie nue, je la connais à peine.

Dr. Sagamore : Comment te trouves-tu, Austin ? Je trouve que le Dr McNamara a fait un travail magnifique.

Austin Moretti : La douleur cessera bientôt ?

Sean : Dans une semaine, tu ne prendras plus que de l'aspirine, et encore.

Dr. Sagamore : Ce qui est une bonne chose. On m'a dit que votre planque serait prête à ce moment-là.

Nicole Moretti : Vraiment ? Où nous envoient-ils ? J'espère qu'il y fait chaud. J'ai demandé un endroit où il ne neige pas. Plus question de déblayer la moindre allée.

Dr. Sagamore : Vous voulez bien nous excuser, Dr McNamarra ? Vous n'êtes pas autorisé à connaître l'emplacement de la future résidence des Moretti. C'est pour votre sécurité autant que pour la leur.

Sean : Bien sûr.

Austin : Attendez. S'il ne sait pas où nous allons, il fera comment pour nous joindre ?

Nicole : Il ne pourra pas, chéri.

Austin : Il peut au moins nous laisser son adresse ? Pour que je puisse lui envoyer une carte postale.

Dr. Sagamore : J'ai peur que ça soit impossible, fiston.

Sean : Je ne vois pas pourquoi lui donner mon adresse serait un problème. Je ne vais certainement pas en parler autour de moi.

Dr. Sagamore : Toute tentative pour prendre contact avec vous ou quelqu'un de son ancienne vie pourrait faire connaitre sa position. Vous devrez vous faire vos adieux ici.

Austin : D'abord vous changé mon visage et maintenant vous me dites avec qui je dois être ami ? Je déteste ça !

Sean : Votre comportement vis-à-vis des patients laisse à désirer.

Dr. Sagamore : Vous n'avez jamais été au combat, Dr McNamara. Suivre le protocole sauve beaucoup plus de vies que d'être sensible.

Sean : Ce garçon aura besoin de plus que d'un protocole pour survivre à ce qu'il traverse.

Scène 2 : Chambre de Sean qui prépare sa valise

Nicole : Austin a disparu. Ses affaires aussi.

Sean : Calmez-vous, Nikki. C'est un complexe gouvernemental. Il ne peut pas partir comme ça.

Nicole : Austin et moi, nous avons trouvé 5 endroits dépourvus de gardes depuis qu'on est ici. C'est le genre de truc qu'on fait quand des gens essayent de vous tuer. Je savais que c'était trop pour lui. Et s'il rentre à la maison et qu'ils le voient ? Ils le tueront sur le champ. Ou ils l'utiliseront pour m'atteindre. Il faut que je le trouve.

Sean : Je pense que je sais où il va. C'est ma faute. Je lui ai laissé mon adresse. Je me suis dit qu'il ne l'utiliserait jamais mais que ça lui ferait du bien. J'habite à 2 heures d'ici. J'y vais et je le ramène.

Nicole : Je viens avec vous.

Sean : Vous ne pouvez pas sortir d'ici. Vous vous mettriez en danger. Vous connaissez les règles. Vous les avez acceptées.

Nicole : Vous les connaissiez aussi, et ça ne vous a pas arrêté.

GENERIQUE

Scène 3 : Ancien bureau de Sean, Salon de consultation.

Christian : Alors Tommy, qu’est ce que tu aime chez toi ?

Tommy Bolton : Je suis un médaillé. J'ai gagné ça au Handisport. J'ai couru 440. Un tour de piste.

M. Bolton : Tommy n'est pas le plus rapide, mais c'est le plus endurant.

Quentin : Dis-nous ce que nous pouvons faire pour toi, Tommy.

Tommy : Je veux ressembler à ma famille.

Christian : Désolé, mais je ne comprends pas.

Mme Bolton : Tommy est l'aîné de 3. 2 garçons et 1 fille.

M. Bolton : Les autres enfants sont...

Tommy : ...normaux.

Mme Bolton : Nous n'aimons pas utiliser ce mot. Tous nos enfants sont spéciaux.

Tommy : J'ai le syndrome de Down. Ce n'est pas de ma faute. Je suis né comme ça. Je ne l'ai pas choisi. Ce que je veux, c'est ressembler aux gens que j'aime. Quel mal y a-t'il à ça ?

Christian : Aucun. Je vois pourquoi tu souhaite ça. Tu as une très belle famille, tu as de la chance.

Tommy : Pourquoi ? Votre famille est hideuse, Dr Troy ?

Christian : Non, pas vraiment. Je... je n'ai pas vraiment de famille.

Tommy : C'est triste.

Quentin : Ce dont vous parlez nécessiterait entre 8 et 10 opérations.

Tommy : OK. Mr Sherod, au magasin de perles, me donne plus de temps libre.

Quentin : Ce n'est pas tellement le temps le problème, mais l'argent. Le coût de ces opérations est de 60 000 dollars.

M. Bolton : Nous avons économisé quelques dollars par ci par là, mais rien de comparable à cette somme.

Mme Bolton : Pourrions-nous envisager un paiement échelonné ? Une remise ? Nous avons entendu dire que travailliez parfois gratuitement.

Quentin : Nous avons une nouvelle direction à qui la pratique gratuite d'opérations non indispensables déplaît.

M. Bolton : Non indispensables ? En quoi l'opération de Tommy est-elle moins indispensable que de se faire refaire les seins ?

Quentin : En rien du tout. Mais on ne le fait pas gratuitement non plus. Je suis désolé …….. Félicitations pour ta médaille, Tommy.

Tommy : Merci.

Scène 4 : Salle de repos

Quentin : C'est cassé.

Christian : Tu n'avais pas besoin d'être aussi désagréable avec les Bolton.

Quentin : Je réserve ma sensibilité pour les clients qui payent. Cette affaire doit être comme un TGV, pas comme une brave petite loco.

Christian : Je vais leur faire une remise.

Quentin : Non, certainement pas. On n'est pas chez mère Theresa, ici. Christian, ne laisse pas ta sympathie pour les patients obscurcir ton jugement. Qui plus est, ça ne fera qu'augmenter sa déception.

Christian : Sa vie est une déception. Il veut juste sentir qu'il fait partie de sa famille.

Quentin : Mais il fait déjà partie de sa famille.

Christian : Tu ne comprends pas ce que ça signifie d'être du même sang que quelqu'un mais ne se sentir aucun lien avec ?

Quentin : Tu veux renouer des liens avec quelqu'un ? Et pourquoi pas Julia McNamara ? "De la Mer. Un Spa plein d'élégance" De la Mer est en plein boum. Il faut qu'on fasse affaire avec elle. Nos clients devraient être installés dans ces lits et Julia devrait nous payer pour ce privilège.

Christian : De la Merde est un salon de massage qui se donne des airs. Et quand les gens découvriront que les propriétaires sont une gouine, une pute et une femme au foyer, ces 3 femmes d'affaires devront pratiquer des massages spéciaux pour garder leurs clients.

Quentin : Ben voyons. Tu as ta fierté. Mais si on ne fait pas quelque chose pour se remettre en selle et vite, c'est toi qui devras masturber gratuitement nos clients pour nous garder à flots.

Scène 5 : Maison de Sean

Nicole : Ne me refais plus jamais ça, compris ?

Austin : Dr McNamara ?

Sean : Quoi Austin ?

Austin : Je peux utiliser vos toilettes ?

Sean : Ouais. Au fond du couloir sur la gauche.

Nicole : Si quelqu'un m'avait dit que ça serait aussi dur, je serais restée chez moi pour qu'on me tue.

Sean : Vous voulez quelque chose à boire ? Je suppose que le jus d'orange et le lait ont tourné depuis que je suis parti mais il doit me rester des sodas.

Nicole : Je tuerais pour une bière bien fraiche ………..

Sean : Vous voulez un verre ?

Nicole : Non, balancez-le directement dans mes veines ………. Merci. Pour ça, pour tout. Vous avez été comme un dieu pour moi et Austin. Notre ange gardien.

Sean : J'aime assez votre façon de me voir.

Nicole : C'est une belle maison. Elégante mais habitée comme si quelqu'un préparait des gâteaux dans la cuisine.

Sean : Nous avons tout refait ma femme et moi quand nous avons emménagé. Ca nous a pris un an. Nous avons élevé deux enfants dans cette maison. Mais ce n'est plus vraiment un foyer depuis quelques mois. C'est simplement hanté par la famille qui vivait ici.

Nicole : Vous devriez vous estimer heureux. Il est préférable d'être hanté par de bons souvenirs que par des mauvais ……… Austin, tout va bien ? ……. Austin ! ……………… Je devrais le réveiller.

Sean : Non, laissez-le dormir.

Nicole : Il faut qu'on rentre. Sagamore va nous tuer.

Sean : Sagamore ne sait pas encore que nous avons disparu. Votre résidence ne sera pas prête avant une semaine. Vous pouvez faire votre convalescence ici.

Nicole : On est plutôt dangereux à fréquenter, Sean. Si on reste ici, ca fait aussi de vous une cible.

Sean : Une cible pour qui ? Personne ne sait qu'on est ici. Cet endroit a besoin d'une famille, même si ce n'est que pour une semaine. Dans une semaine, vous disparaîtrez et nous ne nous reverrons plus jamais. Encore des fantômes. Tout ce qui nous restera, ce sont nos souvenirs. Tâchons de faire en sorte qu'ils soient bons.

Scène 6 : Terrasse d’un grand restaurant

Gail : 36 dollars pour du poulet ?!

Christian : Ne t'en fais pas, maman.

Gail : Je m'excuse pour ce que je t'ai dit au commissariat. Quand je t'ai regardé, c'est lui que j'ai vu et je... j'ai supposé que tu étais pareil.

Christian : Ce n'est pas grave. Les circonstances n'étaient pas idéales pour des joyeuses retrouvailles.

Gail : Alors pourquoi m'avoir recherchée maintenant ? Le commissariat, c'était il y a des semaines. Qu'est-ce qui a changé ?

Christian : Un jeune homme affligé du syndrome de Down est venu consulter au cabinet, l'autre jour. Il voulait qu'on le fasse ressembler à sa famille. Il a dit une chose qui m'a marqué. Il a dit que ce n'était pas sa faute s'il avait cet aspect là, que c'était son destin.

Gail : Excuse-moi, Christian, mais quel rapport avec moi ?

Christian : Ca m'a donné envie de t'appeler. Il n'a pas laissé son état l'empêcher de s'intégrer à sa famille Et je ne veux pas laisser ce que je suis devenu m'empêcher de m'intégrer à la mienne, d'avoir une mère.

Gail : Je ne t'en veux pas pour ce que ton père m'a fait.

Christian : C'est une bonne chose parce que je veux faire partie de ta vie pas être la représentation d'un mauvais souvenir ……….

Gail : Qu'est-ce que c'est ?

Christian : C'est un cadeau pour la fête des mères. En fait, c'est même 40 cadeaux en un.

Gail : Tu veux m'offrir une opération ? Je dois me sentir insultée ?

Christian : Non, non, du tout. Tu es splendide. Mais tout le monde a un petit quelque chose qu'il souhaite améliorer.

Gail : C'est très généreux de ta part, Christian mais je ne porte même pas de maquillage. C'est une coupe de cheveux à 11 dollars. Et tu ne me dois rien.

Christian : Tu savais que quand une personne subit un traumatisme grave, comme tu l'as vécu, des hormones qui accélèrent le processus de vieillissement sont libérées ? Comme quand les cheveux deviennent gris suite à un gros stress ou à une grande peur. Ces petites lignes autour de tes yeux, de ta bouche, la légère inclinaison de ta mâchoire D'une certaine façon, j'en suis responsable. Viens juste pour une consultation. Tu prendras ta décision à ce moment-là.

Gail : Tu peux vraiment enlever ces lignes ?

Christian : En une petite heure ………. A la famille.

Scène 7 : Spa de la mer

Julia : J'aimerais... Nous n'avons pas ce genre de produit en ce moment ………. Contente que vous aimiez. C'est incroyable …….. Je ne crois pas que ça sera possible ………. J'aimerais beaucoup vous expédier toutes ces caisses de sérum "première vie" mais nous n'avons pas encore fait l'inventaire. Nous le produisons aussi vite que possible …… Comment ? …….. Très bien. Je vous envoie tout ce que nous avons.

Quentin : Apparemment, vous avez des problèmes de riche …….. Désolé. Je peux m'asseoir ? ….. Merci. Tu es occupée alors je vais aller droit au but. Sean et Christian étaient hésitants, mais j'ai toujours été intrigué par votre proposition.

Julia : Sean et Christian auraient dû t’écouter. La proposition ne tient plus.

Quentin : Tu devrais la remettre. Pour l'instant, on ne parle que de vous mais la célébrité, c'est volatile. Dès que vous ne serez les dernières filles à la mode, vous aurez besoin d'une clientèle solide. Nous pouvons vous la fournir. Troy/Costa, c'est la famille.

Julia : McNamara/Troy, c'était la famille. Troy/Costa n'es qu'un cabinet comme les autres.

Quentin : Laisse-moi t’inviter à dîner demain soir. Je te prouverai que ce n'est pas le cas. Donne-nous une chance de nous connaître.

Julia : Ca serait sans doute très agréable, mais je n'ai vraiment pas le temps.

Quentin : On a toujours du temps pour un dîner. Tu veux dire qu'un verre de Sauvignon blanc et une assiette d'huitres grillées ne te tente pas ?

Julia : Si, mais je peux à peine garder les yeux ouverts le soir. J'arrive à 6H, je pars à 21h30.

Quentin : Parfait. Je réserve pour 21h45. Je connais l'endroit idéal.

Scène 8 : Salle d’examens

Christian : Un peu de Botox autour des yeux, un léger gommage peut-être, un peu de Restalin. Tout ça sans hospitalisation. Tu vas perdre 10 ans en un après-midi, heureusement que tu n’a pas mon nez !

Gail : Non, tu as celui de ton père.

Christian : Dis-m'en plus sur toi. Tu as d'autres enfants ?

Gail : Oui, 2. Max à 18 ans et Sarah 14. Sarah est une vraie poupée. Elle refuse de porter des pantalons. C'est un truc de garçons. Et Max veut être chercheur en biologie marine. Il adore les requins. Ne me demande pas d'où il tient ça. Je ne vais pas plus loin que la cheville à la piscine.

Christian : Il est à l'université de Miami ? Ils ont un super département de biologie marine.

Gail : Je sais, on essaye mais il souffre d'une légère dyslexie alors ses notes sont très moyennes et la compétition est tellement rude... Ce sont des enfants géniaux. Ils m'ont sauvée. Ils m'ont ramenée. A cause de ce qui s'est produit.

Christian : Je connais quelques personnes aux inscriptions. Si je peux faire quelque chose...

Gail : Mes enfants ignorent ton existence. Il y a des endroits, tout au fond de nous, que les enfants n'ont pas besoin de connaître ……….

Kimber : Salut ! ….. Tu ne me présentes pas ?

Christian : Bien sûr, bien sûr. Ma fiancée, Kimber. Kimber, voici...ma...

Gail : Gail, Bonjour.

Kimber : Ravie de vous rencontrer. Elles sont pour vous.

Gail : Merci.

Kimber : De rien.

Christian : Qu'est-ce que tu fais là, chérie ?

Kimber : Chéri, une fille ne va pas rater une chance de rencontrer sa belle-mère. Je suis nerveuse. Excusez-moi. C'est le quatrième ensemble que je mets aujourd'hui.

Gail : Il est ravissant.

Kimber : Merci. Je n'ai pas vraiment de famille, de mon côté alors vous connaître est un évènement spécial, pour nous deux. Vous vous vengerez quand nous aurons nos propres enfants ……

Christian : Si tu allais attendre dans mon bureau, chérie ? Les consultations sont généralement d'ordre privé.

Kimber : Bien sûr. Mais ne partez pas sans laisser à Christian votre adresse pour les invitations au mariage.

Gail : Vous avez fixé une date ?

Christian : On ne sait pas encore. Nous ne sommes fiancés que depuis quelques semaines.

Kimber : Ouais, mais on se connait depuis toujours. Christian est le meilleur, Gail. Il est généreux, drôle, magnifique et prospère. Tout ce qu'on pourrait souhaiter comme mari et fils.

Christian : Gail a un fils et une fille.

Kimber : Vraiment ? On devrait peut-être se voir avant le mariage. Vos enfants pourraient venir au mariage et vous pourriez accompagner Christian à l'autel. Ca serait génial, non ? J'ai été ravie de vous rencontrer. Au revoir …………………

Christian : Je suis désolé. Je lui avais dit que je te voyais aujourd'hui, mais je ne l'avais pas invitée.

Gail : Elle est très gentille. Tu l'aimes ?

Christian : Je pense, oui.

Gail : Alors tout ira bien. Christian, c'est très difficile pour moi. Mais je vais faire de mon mieux, OK ? On va avancer pas à pas.

Scène 9 : Maison de Sean

Nicole : Gardez les yeux fermés. On ne regarde pas ……….. OK. Découvrez les nouveaux Austin et Nikki Moretti, quel que soit le nom qu'ils nous donneront.

Sean : La starlette et le surfeur. Et il a suffi d'une bouteille d'eau oxygénée. Comment tu te trouves, Austin ?

Austin : J'aime bien ne pas ressembler à mon père …………..

Sean : Allo ? Allo !

Nicole : C'était qui ?

Sean : Personne. On a raccroché.

Nicole : Ca vous arrive souvent ?

Sean : Je ne sais pas. Non, pas trop.

Nicole : Va mettre tes chaussures, Austin.

Austin : Mais maman...

Nicole : Fais-le. Il faut que j'emprunte votre voiture.

Sean : C'était juste une erreur, Nikki.

Nicole : Ca commence comme ça, des erreurs, une nouvelle voiture devant la maison de votre voisin, une impression bizarre pendant des courses, des petites choses.

Sean : Personne ne sait que vous êtes là !

Nicole : C'est le genre de choses qui peut vous coûter la vie. S'il vous plaît, Sean ?

Scène 10 : Clinique

Tommy Bolton : Dr Troy !

Christian : Qu'est-ce qu'il se passe ?

Tommy : Mon frère et ma sœur. Evan et Aimée.

Evan Bolton : On voulait vous parler du dossier de mon frère.

Aimé Bolton : C'est à propos de l'argent ………………………

Evan : Aimée et moi avons quelques économies. Du travail et ce que nous ont laissé nos grands-parents.

Aimé : On voudrait vous le donner pour les opérations de Tommy. Pour combler ce qu'il manque à nos parents.

Christian : Vous disposez de combien ?

Evan : Autour de 15 000.

Aimé : S'il vous plaît, Dr Troy. C'est tellement important pour Tommy. Sa vie se compose de deux choses : courir et la famille.

Christian : Tommy, vous comprenez bien que ressembler à votre famille n'est pas ce qui vous permet d'en faire partie.

Tommy : Je vous ai apporté quelque chose, Dr Troy ……… Elle est en or.

Christian : Tommy, venez là une seconde. Vous avez bien regardé le nez de votre frère et de votre sœur ?

Tommy : Non, pourquoi ?

Christian : Ils ont une bosse très marquée. On appelle ça une protrusion de l'arête nasale. Votre père en a une aussi. Et si je vous faisais la même, hein ? La bosse Bolton.

Tommy : La bosse Bolton ?

Christian : C'est un trait familial, sans aucun doute.

Tommy : Une bosse Bolton ………. La bosse de la famille Bolton !

Scène 11 : Dans un restaurant

Julia : Je n'avais pas réalisé que diriger une entreprise était comme être le patriarche d'une famille. Tout le monde compte sur vous. Pour les prêts, les appareils dentaires des enfants et leur bien-être émotionnel. Mon stress, je peux le gérer, mais celui des autres, il me tue.

Quentin : C'est exactement pour ça que vous avez besoin de nous. Nous sommes une institution solide, sur le plan personnel et professionnel. Je parle de vous garantir notre clientèle pendant 3 ans. Chaque patient qui sortira de chez nous ira directement chez vous. Tout ce que vous avez à faire, c'est verser une petite commission pour le transfert. Vous pourrez même la répercuter sur leur note.

Julia : D'après ce que j'ai entendu, vous n'avez pas beaucoup de patients à transférer.

Quentin : Toutes les affaires sont cycliques. Nous referons surface ………. Assez parlé. Dansons.

Julia : Non merci.

Quentin : Non ? …….. Mon père est mort quand j'avais 13 ans. J'ai subvenu aux besoins de ma mère et de ma sœur pendant le lycée et la fac. Je leur envoie toujours de l'argent. Je sais ce que c'est d'avoir des gens entièrement dépendants. S'il y a bien une chose que j'ai apprise, c'est que si on veut survivre à la pression, il faut savoir décompresser de temps en temps.

……………………………..

Quentin : Remarquable ! Où as tu appris le tango ?

Julia : On a pris des cours de danse avec Sean pour notre mariage. On voulait faire un grand numéro de salsa tango, mais il s'est dégonflé.

……………………………

Quentin : Encore une.

Julia : Vous êtes le partenaire de mon ex-mari. Je ne peux pas.

Quentin : Ex-mari, ex-partenaire. Aucune attache, juste deux adultes qui passent un bon moment ……………….

Scène 12 : Maison de Sean

Sean : Excusez-moi. Je veux juste prendre mon livre.

Nicole : Bien sur ! ……. Sean, je suis désolée pour la façon dont j'ai réagi aujourd'hui. Pour la façon dont j'agis depuis qu'on est ici.

Sean : Non c'est moi. J'ai sous-estimé la difficulté de tout cela pour vous. Je rentre chez moi. Vous vous remettez à fuir.

Nicole : Vous êtes un type bien, Sean. Je n'aurais jamais imaginé avoir confiance en un homme après ce que mon mari nous a fait. Et certainement pas qu'Austin s'attache à un autre homme.

Sean : Vous croyez vraiment qu'il est attaché à moi ?

Nicole : Vous plaisantez ? Je l'ai surpris à vous observer.

Sean : Je n'ai pas remarqué. J'ai eu une mauvaise expérience des relations père-fils. Je dois être un peu fermé sur le sujet.

Nicole : Est-ce que tous les enfants brisent le cœur de leurs parents ?

Sean : Tôt ou tard. Les familles sont là pour ça, pour nous briser le cœur.

Nicole : Et nous aider à le reconstruire …………………. Vous voulez rester ? Sans attaches, mais pas seul.

Sean : Pas seul, ça me parait vraiment bien en ce moment ……………… Vous êtes allés où aujourd'hui ?

Nicole : J'ai juste emmené Austin au McDo. J'avais besoin de me calmer ……..

Austin : Maman ?

Nicole : Oui chéri. Qu'est-ce qu'il y a ?

Austin : J'ai fait un cauchemar. Je peux dormir avec vous ?

Nicole : Ouais, bien sûr. Viens.

Scène 13 : Appartement de Julia

Quentin : Bonjour.

Julia : Comment est-on arrivés ici ?

Quentin : Tu m’as invité.

Julia : Oh mon dieu !

Quentin : Non, non, ne t’inquiétez pas. On s'est juste endormis devant une rediffusion des Jefferson, comme un vieux couple. OK ? Ca va ? tiens ! Je prépare du pain perdu.

Julia : Non, je suis désolée mais vous allez devoir partir avant que les enfants se réveillent.

Matt : Trop tard.

Quentin : Bonjour Matt. Tu veux du pain perdu ?

Matt : Tu rattrapes vraiment le temps perdu. Ca fait combien de mecs depuis que tu as quitté papa ? 4 ? 5 ?

Quentin : Chez moi, les fils ont droit au martinet s'ils manquent de respect à leur mère.

Matt : C'est pas parce que vous la baisez que c'est ici chez vous. Ce n'est pas parce que Christian se marie que tu dois faire une overdose de mecs, maman.

Julia : Christian se marie ? Avec qui ?

Matt : Kimber. Tu sais, la pornostar qui s'est tapé mon autre père après que tu sois partie. Vous vous l'êtes faite aussi avant de passer à ma mère ?

Julia : Arrête, Matt. Quentin et moi avions une réunion d'affaires qui s'est terminée tard, c'est tout. T'aurais pas pu choisir un partenaire de baise qui ne soit pas un associé de papa ?

Quentin : Ca suffit, Matt.

Matt : Vous, vous la fermez. C'est pas parce que vous m'avez opéré que vous avez le droit de me dire ce que je dois faire. comprende, ese?

Quentin : Tu veux que je le ramène ?

Julia : Non, ça va aller. J'essaye de ne jamais avoir personne quand les enfants sont là. Ces mojitos m'ont vraiment atomisée. Tu plaisante ? Tu était une vraie sauvage chez Manolo. Une vraie furie.

Julia : Je ne m'étais pas amusée comme ça depuis très longtemps.

Scène 14 : Université de Miami

Christian : UM est la seule université de Floride à disposer de son propre sous-marin. Et les étudiants peuvent assister à des cours de l'école Rosenstein.

Max : Inutile de me vendre l'endroit, Dr Troy. Je crève d'envie d'y aller. Mais je suis toujours sur la liste d'attente.

Christian : Je sais. C'est pour ça que je voulais te rencontrer. L'administration souhaite que d'anciens élèves influents, comme moi-même, revoient le cas des étudiants sur liste d'attente. Une sorte d'examen final, en quelque sorte.

Max : Je n'avais jamais entendu parler de ça.

Christian : On essaye de garder ça secret. Autrement, les parents d'étudiants sur liste d'attente m'enverraient des carrés Hermès en échange de mes faveurs.

Max : C'est exactement ce que ma mère aurait fait, même si elle ne peut pas se le permettre.

Christian : Vraiment ? Parle-moi de toi. De ta famille.

Max : Ma mère est la meilleure. C'est ce que tout le monde dit, mais je suis sûr d'avoir raison. Elle est sage-femme, vous savez.

Christian : Non, j'ignorais.

Max : J'ai assisté à un de ses accouchements. C'était intense. Cette femme n'arrêtait pas de hurler. Ma mère lui a pris la main, lui a chanté une berceuse et les cris ont cessé. C'est comme si ma mère avait pris toute la douleur et l'avait envoyée ailleurs. Elle faisait la même chose avec nous quand on était petits et qu'on se blessait ou qu'on avait passé une sale journée. Mais, je ne sais pas, c'est comme de la magie.

Christian : Ca doit être étonnant.

Max : C'est vrai. Mais ça m'inquiète. Parfois, après un accouchement difficile, elle s'enferme dans sa chambre et je l'entends sangloter, comme si ça faisait trop mal.

Christian : Et qu'est-ce que tu fais dans ce cas ?

Max : Je lui prépare un chocolat au lait. Je suis le seul qui puisse la soulager quand elle est comme ça. Nous avons un lien très fort. Le premier né et tout ça. Votre mère est comment, Dr Troy ?

Christian : Pareille. Je pense que l'Université de Miami pourrait avoir besoin de quelqu'un comme toi, Max.

Max : Vous êtes sérieux ?

Christian : Dès que j'aurai appelé le service des inscriptions, ça ne devrait plus poser de problème. Si tu veux toujours venir ici, bien sûr.

Max : Ouais ! Merci. Je n’arrive pas à y croire.

Christian : Tu peux y croire. Allez, va le dire à ta mère.

Max : Il faut que vous veniez à ma fête de fin d'année, vendredi.

Christian : Tu es sûr que c'est une bonne idée ? Tu devrais demander à tes parents d'abord.

Max : Vous rigolez ? Ils vous traiteront comme un roi.

Christian : D'accord, j'y serai.

Max : Parfait.

Scène 15 : Maison de Sean

Sean : Ca a l'air pas mal, hein ? Au four. Et voilà ……… C'est OK. Ce n'est que Matt.

Matt : Salut papa. Joli tablier.

Sean : Le nez a l'air de bien cicatriser. Tu respires sans problème ? Pas de blocage ?

Matt : Non, c'est bon. Qui c'est ?

Sean : Voici mon amie Nikki et son fils Austin. Ils restent avec moi quelque temps.

Nicole : On va se laver les mains, Austin ?

Matt : Depuis quand tu fais la cuisine ?

Sean : Nikki et Austin ont traversé une période difficile. J'essayais de faire en sorte qu'ils se sentent chez eux. En fait, c'est sympa de les avoir ici. La maison semble vide avec tout le monde chez ta mère.

Matt : C'est un peu encombré, là-bas. Ton ex-associé y a passé la nuit hier.

Sean : Christian ?

Matt : Non, l'autre. Quentin ?

Sean : Ta mère est sa propre maîtresse, maintenant.

Matt : Ne me dis pas que ça ne te fait rien.

Sean : Ecoute, si les gens avec qui elle sort te posent problème, c'est à toi de lui en parler. Ce n'est plus mon problème.

Matt : Ouais, on se demande pourquoi, vu que tu sembles lui avoir trouvé une agréable remplaçante.

Sean : Je n'aurais pas eu besoin de remplaçante si tu ne m'avais pas laissé tomber. Je ne t'ai pas vu depuis des semaines. Je n'ai jamais cessé de faire des efforts avec toi ou ta mère, Matt.

Matt : On ne donne pas de médaille pour les efforts, mec. Tu étais notre père. C'était ton boulot.

Austin : Pourquoi tu cries et t'es aussi chiant ? Ce n’est pas cool du tout.

Nicole : Désolée. Il est un peu sensible aux cris.

Matt : Que c’est jolie !

Scène 16 : Bloc opératoire, opération de Tommy

Scène 17 : Chambre de repos des patients

Christian : Ca a l'air bien pour l'instant ………… Voilà. C'est un peu gonflé et contusionné, mais ça devrait disparaître d'ici une semaine.

Tommy : Je ressemble à mon père.

Scène 18 : Hôtel de la mer

Quentin : Mes félicitations, Mme Weiss. Vous êtes la première cliente de Troy-Costa à bénéficier de nos accords exclusifs avec De la Mer. Bon séjour ………. C'est le début d'une belle amitié. Fêtons ça.

Julia : Je ne sais pas, Quentin. C'est une voie dangereuse. Sean et Christian n'apprécieront pas de nous voir ensemble.

Quentin : Il est temps pour toi de cesser de te préoccuper de ce qu'ils pensent. Cette partie de ta vie est terminée. Julia, cet endroit représente un nouveau départ. Ne le ruine pas en transportant de vieilles habitudes avec toi.

Julia : Soit. Mais plus de danse. Mes cuisses me font atrocement mal.

Quentin : Ca marche.

Scène 19 : Maison de Sean

Dr. Sagamore : Dr McNamara ? Ils sont là ?

Sean : Non. Ils ont été à la plage pour la journée.

Dr. Sagamore : Vous n'auriez pas dû les emmener ici, Docteur. Vous vous êtes mis tous les 3 en danger, ainsi que tout notre travail.

Sean : Ce ne sont pas des prisonniers. Elle a déjà témoigné. Ca n'intéresse personne de savoir où elle passe ses derniers jours avant d'être envoyée dans les abysses.

Dr. Sagamore : Ca devrait vous intéresser vous. Et si vous vous inquiétiez de voir plus loin que votre bite, vous auriez vu que la femme que vous avez si aimablement invitée chez vous, n'est pas ce qu'elle semble être.

Sean : Elle semble être une femme qui fait tout son possible pour garder sa famille unie. Et sous une pression incroyable depuis que son mari...

Dr. Sagamore : Le mari de Mme Moretti n'a pas été tué parce qu'il nous donnait des renseignements Elle l'a tué parce qu'il avait découvert qu'elle le faisait. Nous avons investi suffisamment sur elle pour lui donner l'immunité mais elle n'est pas la victime de circonstances maritales regrettables. C'est une femme qui a acheté une arme, a fait boire son mari, et lui a fait sauter la tête. Je ne peux pas vous forcer à me la remettre mais pour votre sécurité et celle de votre vraie famille, je vous le conseille fortement.

Scène 20 : Maison de Gail

Christian : Tu ne m'invites pas à entrer ? Je suis en partie responsable de cette fête.

Gail : Ecoute, je te suis très reconnaissante de ce que tu as fait pour Max. Il exulte positivement mais tu n'aurais pas dû, pas sans m'en parler d'abord.

Christian : Je sais. Je voulais te faire une surprise.

Gail : Ecoute, Christian. Je pensais pouvoir y arriver. Toi et moi. Il y a des moments où quand je te regarde ou quand j'entends ta voix, je sens que tu fais partie de moi, comme mes autres enfants.

Christian : C'est tout ce que je veux. Faire partie de ta famille.

Gail : Mais quand Max est rentré et m'a parlé du type génial qui l'a aidé à entrer à la fac, je me suis sentie malade.

Christian : J'ai grandi dans des familles d'accueil, privé de tout. Maintenant, j'ai une vie, une fiancée, des amis, une entreprise. On peut tout traverser.

Gail : Pas si tu as un rappel vivant de ta souffrance qui vient manger tous les vendredi soir. J'ai travaillé dur pour construire des murs autour de ma famille pour que le mal que m'a fait ton père ne nous souille pas.

Christian : C'est ça que je suis pour toi ? Une souillure ?

Gail : Non. Tu es mon fils. Mais je ne peux pas être ta mère. Au revoir, Christian.

 

FIN (Ecrit par Sophia81)

Examination room.

Nicole Moretti: My god! That's me?

Sean: Your reflection may shock you for a while, but you get used to it. In fact, I find you very beautiful.

Nicole Moretti: Thanks. I feel it's a stranger who returned my gaze. I do not know how I'm going to take a shower. Impossible that this girl see me naked, I hardly know her.

Dr Sagamore: How do you find yourself, Austin? I find that Dr. McNamara has done a magnificent job.

Austin Moretti: The pain will stop soon?

Sean: In one week, you may take more than aspirin, and again.

Dr Sagamore: This is a good thing. I was told that your stash is ready for that time.

Nicole Moretti: Really? Where are they sending us? I hope there is hot. I asked where it does not snow. No question of any clear path.

Dr Sagamore: Would you excuse us, Dr. McNamara? You may not know the location of the future home of Moretti. It is for your safety as much as for theirs.

Sean: Sure.

Austin: Wait. If he does not know where we go, how will it reach us?

Nicole: It will not, darling.

Austin: He can at least give us his address? So I can send him a postcard.

Dr Sagamore: I'm afraid it is impossible, son.

Sean: I do not see why give him my address would be a problem. I'm certainly not going to talk about me.

Dr Sagamore: Any attempt to contact you or someone from his old life would make known its position. You'll have to say your goodbyes here.

Austin: First, you changed my face and now you tell me who I should be friends? I hate it!

Sean: Your behavior vis-à-vis patients is poor.

Dr Sagamore: You've never been in combat, Dr. McNamara. Follow the protocol saves more lives than to be sensitive.

Sean: This boy will need more than a protocol to survive this crosses it.

Sean House prepares his suitcase

Nicole: Austin was gone. His business also.

Sean: Do not worry, Nikki. It is a government complex. He can not leave like this.

Nicole Austin and I've found 5 places without guards since it is here. That's the kind of thing you do when people try to kill you. I knew it was too much for him. And if he comes home and they see? They will kill him immediately. Or they will use to reach me. I must find him.

Sean: I think I know where it goes. It's my fault. I gave him my address. I thought I would never use it but it would do him good. I live two hours away. I go and I brought him back.

Nicole: I'm with you.

Sean: You can not get out of here. You would put in danger. You know the rules. You've accepted.

Nicole: You know them well, and it does not stop you. 

Former Office of Sean, salon consultation.

Christian: So Tommy, what do you like about yourself?

Tommy Bolton: I am a medalist. I won the Disabled Sports. I ran 440. A lap.

Mr. Bolton: Tommy is not the fastest, but it is the most enduring.

Quentin: Tell us what we can do for you, Tommy.

Tommy: I want to be like my family.

Christian: Sorry, but I do not understand.

Mrs. Bolton: Tommy is the eldest of 3. 2 boys and 1 girl.

Mr. Bolton: The other children are ...

Tommy: ... normal.

Mrs. Bolton: We do not use that word. All our children are special.

Tommy: I have Down syndrome. It's not my fault. I'm born like that. I did not choose. What I want is to look like the people I love. What is wrong with you it was-that?

Christian: None. I see why you want this. You have a beautiful family, you're lucky.

Tommy: Why? Your family is hideous, Dr. Troy?

Christian: No, not really. I do not really have family.

Tommy: That's sad.

Quentin: What you're talking about would require between 8 and 10 operations.

Tommy: OK. Mr Sherod, the bead store, gives me more free time.

Quentin: This is not the problem so much time, but money. The cost of these transactions is $ 60 000.

Bolton: We saved a few dollars here and there but nothing like that amount.

Mrs. Bolton: Could we consider a progress payment? A discount? We have heard that sometimes work for free.

Quentin: We have a new direction in which the practice of free dislikes unnecessary operations.

Mr. Bolton: Not necessary? What Operation Tommy is less essential than it is to redo the breasts?

Quentin: In anything. But it does not free either. I'm sorry ... Congratulations on your medal, Tommy.

Tommy: Thank you.

Rest room

Quentin: It's broken.

Christian: You did not need to be as uncomfortable with Bolton.

Quentin: I reserve my feelings for paying customers. This case should be like a bullet train, not like a good little loco.

Christian: I'll give them a go.

Quentin: No, definitely not. You are not at Mother Theresa here. Christian, do not let your sympathy for patients darken your decision. Moreover, it will only increase his disappointment.

Christian: His life is a disappointment. He just wants to feel part of his family.

Quentin: But it is already part of his family.

Christian: You do not understand what it means to be someone of the same blood but feel no connection with?

Quentin: You want to reconnect with someone? Julia McNamara and why not? "From the Sea Spa A full of elegance" From the Sea is booming. We must do business with. Customers should be installed in these beds and Julia should we pay for the privilege.

Christian: In the Merde is a massage parlor that gives itself airs. And when people discover that the owners are a dyke, a whore and a housewife, these three businesswomen will perform special massages to keep their customers.

Quentin: C'mon. You have your pride. But if we do not do something to get back in the saddle and quickly, it's you who'll have to masturbate free our customers to keep us afloat.

Sean House

Nicole: Do I ever redo it, okay?

Austin: Dr. McNamara?

Sean: What Austin?

Austin: Can I use your bathroom?

Sean: Yeah. At the end of the corridor on the left.

Nicole: If someone had told me it would be too hard, I would have stayed at home to kill me.

Sean: You want something to drink? I guess the orange juice and milk have shot since I left but I must stay sodas.

Nicole: I'd kill for a cold beer 

Sean: You want a drink?

Nicole: No, swing it directly into my veins. Thank you. For this, for everything. You were like a god to me and Austin. Our guardian angel.

Sean: I rather like the way you see me.

Nicole: It's a beautiful house. Elegant but lived as if someone was preparing cakes in the kitchen.

Sean: We have redone my wife and me when we moved. It took us a year. We raised two children in this house. But this is not really a home for several months. It is simply haunted by the family who lived here.

Nicole: You should be thankful. It is better to be haunted by memories than bad. Austin, everything is fine? Austin! I should wake him.

Sean: No, let him sleep.

Nicole: We have to go home. Sagamore will kill us.

Sean: Sagamore do not yet know that we have gone. Your residence will not be ready until a week. You can make your recovery here.

Nicole: It is rather dangerous to go, Sean. If we stay here, it also makes you a target.
Sean: A Target for that? Nobody knows we're here. This place needs a family, even if only for a week. In one week, you will disappear and we shall never meet again. Even ghosts. All we have left are our memories. Strive to ensure that they are good. 

A large terrace restaurant

Gail: $ 36 for chicken?!

Christian: Do not worry, Mom.

Gail: I apologize for what I told the police. When I watched it I saw him and I assumed you were the same.

Christian: It does not matter. The circumstances were not ideal for joyous reunions.

Gail: So why was I looking for now? The police station was there for weeks. What has changed?

Christian: A young man afflicted with Down syndrome came to visit the office the other day. He wanted to do it like her family. He said something that struck me. He said it was not his fault that he had this aspect, it was his destiny.

Gail: Excuse me, Christian, but what to do with me?

Christian: It made me want to call you. He did not let his condition prevent him from integrating his family And I do not want to leave what I got to help fit in mine, to have a mother.

Gail: I do not blame you for what your father did to me.

Christian: It's a good thing because I want to be part of your life not be a representation of a bad memory.

Gail: What's this?

Christian: It's a gift for Mother's Day. In fact, even 40 gifts in one.

Gail: You want to offer me a trade? I should feel insulted?

Christian: No, not at all. You're beautiful. But everyone has a little something he wants to improve.

Gail: That's very generous of you, Christian but I do not even wear makeup. It's a haircut to $ 11. And you owe me nothing.

Christian: You knew that when a person undergoes severe trauma, as you have lived, hormones that accelerate the aging process are released? Like when the hair becomes gray after a big stress or great fear. These little lines around your eyes, your mouth, the slight tilt of your jaw a certain way, I am responsible. Just for a consultation. You make your decision on this point.

Gail: You really can remove these lines?

Christian: In one hour A family.

Spa Sea

Julia: I ... We do not have that kind of product right now. Glad you liked. It's incredible. I do not think it will be possible. I would love to send you all these cases serum "first life" but we have not yet done an inventory. We produce it as fast as possible. How? Very good. I send you all we have.

Quentin: Apparently you have problems with rich. Sorry. I sit down? Thank you. You're busy so I'll cut to the chase. Sean and Christian were hesitant, but I've always been intrigued by your proposal.

Julia: Sean and Christian have been listening to you. The proposal no longer holds.

Quentin: You should give it. For the moment we only talking about you, but celebrity is volatile. Once you are no recent fashionable girls, you'll need a strong customer base. We can provide it. Troy / Costa, is the family.

Julia: McNamara / Troy, was the family. Troy / Costa're just like any other firm.

Quentin: Let me invite you to dinner tomorrow night. I'll prove that this is not the case. Give us a chance to know us.

Julia: It would probably be very nice, but I really did not have time.

Quentin: There was always time for dinner. You mean a glass of Sauvignon Blanc and a plate of grilled oysters does not tempt you?

Julia: Yes, but I can barely keep my eyes open in the evening. I arrive at 6 o'clock, I'm leaving at 21:30.

Quentin: Great. I reserve 21:45. I know the place.

Examination room

Christian: A little Botox around the eyes, a light scrub, perhaps, a little Restalin. All without hospitalization. You'll lose 10 years in one afternoon, luckily you did not have my nose!

Gail: No, you have one of your father.

Christian: Tell me more about you. You have other children?

Gail: Yes, 2. Max at 18 and Sarah 14. Sarah is a real doll. She refuses to wear pants. It's something boys. And Max wants to be a researcher in marine biology. He loves sharks. Do not ask me how it got it. I'm not going further than the ankle to the pool.

Christian: It is at the University of Miami? They have a great department of marine biology.

Gail: I know you try but it suffers from mild dyslexia, so his grades are very moderate and the competition is so fierce ... They are awesome kids. They saved me. They brought me back. Because of what happened.

Christian: I know a few people for registration. If I can do something ...

Gail: My children are unaware of your existence. There are places, deep within us, that children do not need to know.

Kimber: Hi! ... .. Do not you introduce me?

Christian: Sure, sure. My girlfriend, Kimber. Kimber, here is my ...

Gail: Gail, Hello.

Kimber: Nice to meet you. They are for you.

Gail: Thank you.

Kimber: Nothing.

Christian: What are you doing, darling?

Kimber: Honey, a girl does not miss a chance to meet his stepmother. I'm nervous. Excuse me. This is the fourth set I put today.

Gail: It's lovely.

Kimber: Thank you. I do not really have family, then you know my side is a special event for us both. Avenge you when we have our own children.

Christian: If you were going to wait in my office, dear? Consultations are usually a private matter.

Kimber: Sure. But do not leave without giving your address to the Christian wedding invitations.

Gail: You have set a date?

Christian: It is not known yet. We are engaged only in recent weeks.

Kimber: Yeah, but we have known each other forever. Christian is the best, Gail. He is generous, funny, beautiful and prosperous. Everything you could want as a husband and son.

Christian: Gail has a son and a daughter.

Kimber: Really? It should perhaps be before marriage. Your children may come to the wedding and you could accompany the Christian altar. It would be great, right? I was delighted to meet you. Bye.

Christian: I'm sorry. I told him that I saw you today but I had not invited.

Gail: It is very nice. You love her?

Christian: I think so.

Gail: So everything will be fine. Christian is very difficult for me. But I'll do my best, OK? We will go step by step.

Sean House

Nicole: Keep your eyes closed. You do not look. OK. Discover the new Austin and Nikki Moretti, whatever name they give us.

Sean: The starlet and the surfer. And all it took was a bottle of hydrogen peroxide. How you are, Austin?

Austin: I like do not like my father.

Sean: Hello? Hello!

Nicole: Who was that?

Sean: No one. We hung up.

Nicole: It happens to you often?

Sean: I do not know. Not too much.

Nicole: Go put your shoes on, Austin.

Austin: But Mom ...

Nicole: Do it. Must borrow your car.

Sean: It was just a mistake, Nikki.

Nicole: It starts like this, mistakes, a new car before the house of your neighbor, a strange feeling for racing, the little things.

Sean: Nobody knows you're there!

Nicole: It's the kind of things that can cost you your life. Please, Sean?

Clinic

Tommy Bolton: Dr. Troy!

Christian: What's happening?

Tommy: My brother and sister. Evan and Aimee.

Evan Bolton: We wanted to talk about the case of my brother.

Bolton: It's about money

Evan: I have some savings. Work and what we have left our grandparents.

Beloved: We want you to give Tommy operations. To fill what's missing in our parents.

Christian: You have how many?

Evan: Around 15,000.

Liked: Please, Dr. Troy. It's so important for Tommy. His life consists of two things: running and family.

Christian: Tommy, you understand that resemble your family is not allowing you to take part.

Tommy: I brought you something, Dr. Troy ... It is gold.

Christian: Tommy, come here a second. You've watched the nose of your brother and your sister?

Tommy: No, why?

Christian: They have a very pronounced hump. It's called a protrusion of the nasal bridge. Your father has one too. And if I did the same, eh? The Bolton boss.

Tommy: The Bolton boss?

Christian: It's a family trait, no doubt.

Tommy: A bump Bolton. The Bolton boss of the family!

In a restaurant

Julia: I did not realize that running a business was like being the patriarch of a family. Everyone is counting on you. For loans, the braces for children and their emotional well-being. My stress, I can manage, but that of others, it kills me.

Quentin: That's exactly why you need us. We are a strong institution, personally and professionally. I speak to guarantee our customers for 3 years. Each patient will be released from us directly at you. All you have to do is pay a small fee for the transfer. You can even pass it on to their score.

Julia: From what I heard, you do not have many patients to be transferred.

Quentin: All business is cyclical. We refer surface. Enough said. Dancing.

Julia: No thank you.

Quentin: No? My father died when I was 13. I supported the needs of my mother and my sister during high school and college. I always send them money. I know what it is to have people totally dependent. If there's one thing I learned is that if we want to survive the pressure, we must know decompress from time to time. Remarkable! Where did you learn the tango?

Julia: We took dance classes with Sean for our wedding. We wanted to make a large number of salsa tango, but it has deflated. 

Quentin: One more.

Julia: You are the partner of my ex-husband. I can not.

Quentin: Ex-husband, ex-partner. No ties, just two adults who have a good time

Sean House

Sean: I'm sorry. I just want to take my book.

Nicole: Of course! Sean, I'm sorry for how I reacted today. For the way I act since it is here.

Sean: No it's me. I underestimated the difficulty of it all for you. I get home. You are recovering to flee.

Nicole: You're a good guy, Sean. I never imagined I trust a man after my husband what we did. Austin and certainly not committed to another man.

Sean: You really think he is present with me?

Nicole: Are you kidding? I caught you out.

Sean: I did not notice. I had a bad experience of father-son relationship. I must be a bit closed on the subject.

Nicole: Is that all children break the heart of their parents?

Sean: Sooner or later. The families are here for, to break your heart.

Nicole: And we help rebuild. You want to stay? Unattached, but not alone.

Sean: No one, it seems to me really well right now. You went where now?

Nicole: I just took the Austin McDonald. I needed to calm down.

Austin: Mom?

Nicole: Yes darling. What's the matter?

Austin: I had a nightmare. I can sleep with you?

Nicole: Yeah, sure. Come.

Julia's Apartment

Quentin: Hello.

Julia: How did we get here?

Quentin: You invited me.

Julia: Oh my god!

Quentin: No, no, do not worry. It was just asleep in front of a replay of Jefferson, like an old couple. OK? Ca va? want! I make French toast.

Julia: No, I'm sorry but you'll have to leave before the kids wake up.

Matt: Too late.

Quentin: Hello Matt. You want some toast?

Matt: You really catch up on lost time. It's been how many guys since you left Dad? 4? 5?

Quentin: In my son's right to have the whip if they are disrespectful to their mother.

Matt: Just because you kiss it here at home. This is not because Christian married you have to do an overdose of guys, Mom.

Julia: Christian married? With whom?

Matt Kimber. You know, the porn star who has typed my other father after you left. You're done as you before I go to my mother?

Julia: Come on, Matt. Quentin and I had a business meeting that ended late, that's all. You would not have chosen a partner who does not kiss a member of Dad?

Quentin: That's enough, Matt.

Matt: You, you close it. Just because you have made that you have the right to tell me what I should do. comprende, ese?

Quentin: You want me back?

Julia: No, I'll be fine. I try to never have one when the children are there. These mojitos I really fragmented. You kidding? You were a real wild in Manolo. A real fury.

Julia: I had not had fun like that for a very long time.

University of Miami

Christian: UM is the only university in Florida to have its own submarine. And students can attend during school Rosenstein.

Max: Do not sell me the place, Dr. Troy. I dying to go there. But I'm still on the waiting list.

Christian: I know. That's why I wanted to meet you. The administration wants to influential alumni, like myself, review the case of students on the waiting list. A sort of final exam, so to speak.

Max: I had never heard of this.

Christian: We try to keep it a secret. Otherwise, parents of students on the waiting list would send me the squares Hermes in return for my favor.

Max: That's exactly what my mother would have done, even if she can not afford it.

Christian: Really? Tell me about yourself. Your family.

Max: My mother is the best. That's what everyone says, but I am sure of being right. She is a midwife, you know.

Christian: No, I did not know.

Max: I attended one of his deliveries. It was intense. This woman kept screaming. My mother took her hand, he sang a lullaby and the cries ceased. It's as if my mother had taken all the pain and sent her elsewhere. She did the same thing with us when we were kids and we got hurt or they had had a bad day. But I do not know, it's like magic.

Christian: It must be amazing.

Max: Yes. But it worries me. Sometimes, after a difficult delivery, she locks herself in her room and I hear sobbing, as if it was too painful.

Christian: And what are you doing here?

Max: I would prepare a chocolate milk. I am the only one who can relieve when she is like this. We have a strong bond. The first born and all that. How is your mother, Dr. Troy?

Christian: none. I think the University of Miami might need someone like you, Max.

Max: Are you serious?

Christian: When I called service registration, it should no longer be a problem. If you still want to come here, of course.

Max: Yeah! Thank you. I can not believe it.

Christian: You can believe it. Go, go and tell your mother.

Max: You must come to my party year-end on Friday.

Christian: Are you sure that's a good idea? You should ask your parents first.

Max: Are you kidding? They treat you like a king.

Christian: Okay, I'll be there.

Max: Okay.

Sean House

Sean: Sounds not bad, eh? The oven. And that's OK. Only Matt.

Matt: Hi Dad. Nice deck.

Sean: The nose looks good heal. You breathe without problems? No blocking?

Matt: No, it's good. Who is it?

Sean is my friend Nikki and her son Austin. They stay with me awhile.

Nicole: We will wash their hands, Austin?

Matt: Since when you're cooking?

Sean: Nikki and Austin went through a difficult period. I tried to make them feel at home. In fact, it's nice to have them here. The house seems empty with everyone from your mother.

Matt: It's a bit crowded there. Your ex-partner will spent the night yesterday.

Sean Christian?

Matt: No, other. Quentin?

Sean: Your mother is his own master now.

Matt: Do not tell me it does not bother you.

Sean: Look, if people with whom she leaves you a problem, it's up to you to tell him. This is no longer my problem.

Matt: Yeah, one wonders why, since you seem to have found him a pleasant substitute.

Sean: I should not need replacement if you had not dropped. I have not seen you for weeks. I never ceased to strive with you or your mother, Matt.

Matt: We do not give a medal for the effort, dude. You were our father. It was your job.

Austin: Why did you cry and you're too boring? It is not cool at all.

Nicole: Sorry. It is a bit sensitive to the cries.

Matt: That's nice!

Rest House patients

Christian: It looks good for now. That's it. It's a bit swollen and bruised, but it should disappear within a week.

Tommy: I resemble my father. 

Hall of the Sea Spa

Quentin: Congratulations, Mrs. Weiss. You're the first customer of Troy-Costa advantage of our exclusive agreements with De la Mer Enjoy your stay. This is the beginning of a beautiful friendship. Celebrate it.

Julia: I do not know, Quentin. It's a dangerous path. Sean and Christian will not like to see us together.

Quentin: It's time for you to stop you worrying about what they think. This part of your life is over. Julia, this place represents a new beginning. Do not ruin carrying old habits with you.

Julia: All right. But more than dance. My thighs make me terribly ill.

Quentin: It works.

Sean House

Dr. Sagamore Dr McNamara? They are there?

Sean: No. They were at the beach for the day.

Dr Sagamore: You should not have to take them here, Doctor. You put all three in danger, and all our work.

Sean: They are not prisoners. She has already testified. It does not interest anyone to know where she spends her days before being sent into the abyss.

Dr Sagamore: This should interest you you. And if you were concerned to see further than your dick, you would have seen the woman that you so kindly invited you, is not what it seems.

Sean: It seems a woman who makes every effort to keep his family together. And under tremendous pressure from her husband ...

Dr Sagamore: The husband of Ms. Moretti was not killed because he was giving us information, it killed him because he had discovered that she did. We have invested enough on her to give him immunity, but it is not the victim of unfortunate circumstances marital. She is a woman who bought a gun, made to drink her husband, and he blew his head. I can not force you to give it to me but for your safety and your real family, I recommend it highly.

Gail House

Christian: You do not invite me to come? I am partly responsible for this celebration.

Gail: Look, I am very grateful for what you did to Max. He exults positively but you should not have, not without talking to me first.

Christian: I know. I wanted to surprise you.

Gail: Listen, Christian. I thought I could get there. You and me. There are times when I look at where or when I hear your voice, I feel that you belong to me, like my other children.

Christian: That's all I want. Being part of your family.

Gail: But when Max came home and told me about the great guy who helped him get into college, I felt sick.

Christian: I grew up in foster care, deprived of everything. Now I have a life, a girlfriend, friends, business. We can all go through.

Gail: Not if you have a living reminder of your suffering that comes to eat every Friday night. I worked hard to build walls around my family for evil to me that your father does not stain.

Christian: That's what I am for you? A stain?

Gail: No. You are my son. But I can not be your mother. Bye, Christian.

Kikavu ?

Au total, 20 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

wolfgirl88 
21.06.2018 vers 14h

Siobhan62 
19.10.2017 vers 21h

Ali3nBrain 
14.05.2017 vers 13h

jonathan68 
16.12.2016 vers 12h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

LovelyEmy 
Date inconnue

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs

Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs
Julian McMahon a été interviewé par Télé Loisirs.  Il s'exprime sur la série Marvel's Runaways dans...

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1
L'acteur Dylan Walsh est dans la série Whiskey Cavalier, qui sera diffusée sur TF1 à partir du 29...

Julian McMahon dans la série F.B.I.

Julian McMahon dans la série F.B.I.
Julian McMahon apparaît dans la série F.B.I. créée par Craig Turk & Dick Wolf. Il apparaît en effet...

Design Nip Tuck

Design Nip Tuck
Un tout nouveau design signé Spyfafa et placé sous le soleil de Miami est en ligne ! Merci pour sa...

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique
Le film australien Swinging Safari réalisé par Stephan Elliott est sorti il y a un peu plus d'un an,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Locksley, Aujourd'hui à 13:27

Bravo aux membres qui ont gagné un HypnoCard Collector Roswell en participant à notre jeu HypnoChance !

Locksley, Aujourd'hui à 13:27

Qui sont-ils ? Réponse sur la page du jeu et dans la news de l'Accueil ! Bonne journée à tous !

Flora12, Aujourd'hui à 15:24

Nouveau sondage sur le quartier Sanctuary, venez nombreux !

cinto, Aujourd'hui à 18:49

Un nouveau titre pour Ma sorcière bien aimée? N'hésites pas à voir le sondage , à voter et à commenter. Merci pour votre passage.

cinto, Aujourd'hui à 18:51

Vous voulez poser une question à Henry? RDV au sondage chez The Tudors et Régalez-vous à commenter. Merci à tous.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site