VOTE | 51 fans

#302 : A fleur de peau

Titre en VO : Kiki
1ére diffusion Américaine : 27 Septembre 2005
1ere diffusion française : 18 Janvier 2006
Casting : Julian McMahon, Dylan Walsh, Famke Janssen
Réalisateur : Élodie Keene 

Christian opère une femelle gorille, la vie sexuelle de Matt prend un sombre tournant après avoir découvert qu’Ava était un transsexuel, Quentin et Sean s’opposent à Christian à propos de l’opération d’un membre d’un gang, ce dernier est venu se faire enlever ses tatouages afin de se racheter une conduite.


Popularité


4.5 - 2 votes

Titre VO
Kiki

Titre VF
A fleur de peau

Vidéos

Promo 302

Promo 302

  

Matt / Transsexuel

Matt / Transsexuel

  

Course poursuite

Course poursuite

  

Plus de détails

Le Docteur Forsythe vient consulter Sean et Christian à propos de KiKi, une gorille qui a survécu au massacre de sa famille. Cependant elle a une cicatrice qui lui barre le visage. Et KiKi aimerait bien avoir un enfant, mais elle n’assume pas sa cicatrice et a donc peur. C’est pourquoi le Dr Forsythe demande à Sean et Christian d’effacer cette cicatrice, pour que KiKi se sente plus en confiance.


Matt et Ava font l’amour. Et Matt se réveille brusquement, seul. Ce n’était qu’un rêve. Mais Ava lui manquant trop, Matt décide d’aller chez elle pour chercher le second billet de train afin de la rejoindre à Paris. En rentrant dans l’appartement, l’odeur de pourriture saisit Matt. Il cherche d’où vient l’odeur, et tombe sur le cadavre d’Adrian, infesté de larves et de vers, en train de pourrir depuis plus d’un mois.


Liz rejoint Quentin en salle de repos : il fait la vaisselle, ce qui surprend grandement Liz. Quentin lui retourne ses compliments, mais Christian arrive et lui dit qu’il n’a aucune chance car Liz est lesbienne. Quentin lance la discussion sur KiKi : Liz tient à ce qu’elle soit opérée mais Christian est formellement contre.

Sean arrive et parle à Quentin de leur prochain patient : un homme qui veut effacer ses tatouages : Quentin connaît un nouveau laser fabuleux pour ce genre d’opérations : Christian lui répond qu’ils ne peuvent pas se l’offrir. Liz en remet une couche sur KiKi mais Christian la fait taire.


Quentin et Sean font la consultation suivant ensemble : un ex-membre de gang voudrait que ces tatouages soient effacés : les 5 larmes sur son visage représentent le nombre de personnes qu’il a tuées. Sean est touché par la volonté sa volonté de se racheter, mais Quentin lui répond durement.
Liz les interrompt pour dire à Sean que Julia appelle du poste de police et qu’il doit la rejoindre au plus vite. Une fois sur place il apprend de son ex-femme qu’Adrian est mort et que Matt est interrogé par la police : mais il n’y pas d’autres empreintes que celles d’Adrian sur le couteau, la police conclut donc au suicide.
Mais l’affaire devient embarrassante quand la police commence à poser des questions sur Ava, son départ, les relations qu’elle entretenait avec Julia et Christian. Sean finit par avouer qu’il l’a vue très peu de temps avant son départ pour une opération de reconstruction vaginale. Matt est abasourdi et insulte son père. Julia est furieuse contre Sean car il a rompu la promesse qu’ils s’étaient fait, à savoir de ne jamais révéler la vérité à Matt.


Matt rentre à la maison, s’ouvre une bouteille de vin et la boit devant Sean qui essaye de lui faire comprendre que s’il ne lui a rien dit plus tôt c’était pour le protéger.


Liz a enfin persuadé Christian de rendre visite à KiKi. Il l’opère en même temps que Sean et Quentin effacent les tatouages de Marlon. Julia se rend chez Sean pour essayer de discuter avec Matt mais il n’est pas là. Elle trouve sur son lit un livre sur les transsexuels.


Un peu plus tard Matt est dans le salon en train de fumer de l’herbe lorsqu’Erica arrive. Elle lui dit qu’Ava était vraiment magnifique, et Matt lui répond qu’elle était si forte de par la façon qu’elle avait de le tenir. Erica en déduit que Matt est attiré par la force masculine mais que c’est tout à fait normale, elle continue son analyse jusqu’à ce que Matt la coupe. Elle conclue en lui disant qu’elle se fout d’avec qui il couche mais qu’il ne doit pas ignorer ses sentiments sinon ils finiront par le rattraper : « tu veux une vie bien à l’abri, où une vie authentique ? »


Sean examine Marlon et lui applique de la crème pour que les cicatrices disparaissent plus vite. Marlon est déprimé car il cherche du travail et toutes les portes se referment devant lui à cause de ses antécédents. Il est prêt à accepter n’importe quel job, même nettoyer les toilettes de McNamara/Troy, mais Sean n’a pas le droit d’engager un repris de justice.


Matt se trouve dans un bar de transsexuels : il y voit de nouveau Ava en rêve : elle lui dit qu’il ne devrait pas les comparer à elle, car elle, est parfaite, la Venus de Milo. Elle lui demande s’il est prêt à assumer ses fantasmes. Il boit un second Martini quand Cherry, un transsexuel aux longs cheveux blonds vient s’asseoir à côté de lui. Ils vont chez elle, s’embrassent mais au moment crucial, Matt s’aperçoit que Cherry à conserver son pénis. Il est furieux et lui dit qu’elle aurait du le lui dire. Le ton monte encore et Matt devient violent, il la prend par les cheveux et la jette par terre. Elle lui répond qu’elle croyait qu’il était l’un d’eux, ce qui le met encore plus en colère. Il commence à la ruer de coups de pieds, puis de coups de poing dans le visage.

De retour chez lui, il se rase le crâne sous le regard de Sean. Il ne le reconnaît plus, et lui dit qu’il devrait consulter quelqu’un, un spécialiste des problèmes d’identité sexuelle.


Christian et Sean font une liposuccion des fesses lorsque Liz les interrompt pour leur dire que le Dr Forsythe vient d’appeler : la cicatrice de KiKi était devenue invisible mais son partenaire a pu la voir et l’a agressée. Et l’a tuée.


Julia rend visite à Matt et en rentrant dans la maison est saisie par l’odeur de l’herbe. Elle se met à hurler quand elle se rend compte que c’est sa mère qui est en train de fumer. Erica est d’abord confuse mais se met à éclater de rire. Julia lui demande si elle compte partager et fument ensemble, et ont une très belle discussion sur leurs rôles de mère/fille avant de prendre un fou rire.
C’est l’heure de la sortie des cours : Matt quitte le lycée sans se rendre compte qu’il est suivi par Cherry et sa bande.


Marlon au même moment jette une nouvelle demande d’embauche à la poubelle lorsque des personnes qui lui sont familières se lance à sa poursuite, couteaux à la main. Au même moment, Matt se rend compte qu’il est suivi et se met à courir, Cherry et ses ami(e)s à ses trousses. Marlon et Matt se font tabasser. Une fois le visage de Matt en sang, les filles lui urinent toutes dessus.
A la clinique : Sean voit un « crâne rasé » de dos : il s’attend à voir Matt, mais c’est Marlon, le visage tuméfié qui se retourne.

Ecrit par Sophia81

Scène 1 : Bureau de Sean

Sean : Dr. Forsythe, dites-nous ce que vous n'aimez pas chez vous.

Dr. Forsythe : Pourquoi ?

Sean : Pour que nous comprenions mieux comment vous aider.

Dr. Forsythe : C'est Kiki qui a besoin d'aide, pas moi. Je ne suis que son avocate.

Christian : Je suis désolé. Il n'est... pas question d'avoir une consultation sans la présence du patient.

Dr. Forsythe : C'est un gorille.

Sean : Voyons... Je suis sûr que vous exagérez. Nous avons vu toute sorte de cas

Dr. Forsythe : Un gorille des montagnes. Je suis le Dr. Meredith Forsythe de l'Agence de Protection des Gorilles.

Christian : C'est une blague ?

Dr. Forsythe : Vous saviez pas ? J'ai envoyé des informations sur mon travail et votre... infirmière m'a fixé un rendez-vous.

Christian : Pour vous, oui. Pas pour un... singe.

Dr. Forsythe : Un primate. Il y a une différence. Nous partageons 98.4% de notre ADN avec ces créatures.

Sean : J'ai peur qu'il y ait eu un terrible malentendu, Dr. Forsythe. Nous ne traitons pas les animaux.

Dr. Forsythe : Kiki a des problèmes d'image. Elle veut avoir un bébé.

Sean : Elle vous l'a dit ?

Dr. Forsythe : Kiki sait signer plus de 1.000 mots, et elle comprend l'anglais oral. Elle a déjà choisi un compagnon, Koomba... par vidéo-conférence, mais elle ne peut pas le rencontrer tant que sa balafre est visible.

Sean : Vous nous dites que... Kiki a des problèmes avec son image ?

Dr. Forsythe : Ce sont les seules créatures en dehors des humains qui se reconnaissent dans un miroir. Elle sait qu'elle est différente, imparfaite, en quelque sorte.

Christian : Elle pourrait mettre du gloss.

Sean : Je suis désolé, Dr. Forsythe... mais j'ai beaucoup de mal à croire que se détester soi-même se soit étendu au règne animal.

Dr. Forsythe : C'est plus une question de sélection naturelle... qui, en premier lieu, implique le choix d'un compagnon. N'importe quelle sorte de difformité chez un animal le rend indésirable... inadapté, relégué loin du reste de la horde.

Christian : Et donc, elle a opté pour la chirurgie plastique ?

Dr. Forsythe : Je suis vraiment persuadée... que quand Koomba verra sa cicatrice, il l'attaquera, ou, plus vraisemblablement, la tuera. Je fais appel à vous en tant que scientifiques. J'ai commencé à travailler avec elle quand elle était bébé. Elle a été recueillie... après que sa mère ait été massacrée par des braconniers. Ils ont coupé les mains et la tête de sa mère. C'est illégal, mais... ils en vendent encore au marché noir. C'est un aphrodisiaque populaire. Kiki s'en est sortie avec... juste une cicatrice du côté gauche, de sa crête sagittale jusqu'aux lèvres. Ce qui avait commencé comme une étude sur les primates et leur langage s'est transformé en étude permanente de la communication entre les espèces. Il est impératif que Kiki procrée, de façon à déterminer si elle peut transmettre ses capacités linguistiques à sa progéniture. Autrement, tout le travail que nous avons fait... disparaîtra avec elle quand elle mourra.

Christian : Écoutez... Peut-être que Komba peut voir au-delà de la cicatrice de Kiki, sa beauté intérieure. Peut-être n'est-il pas aussi superficiel que nous.

Dr. Forsythe : Ne soyez pas si dur avec vous-même. La beauté attire pour préserver l'espèce. En terme d'évolution, Dr. Troy, tous les mâles sont des salauds.

Générique

Scène 2 : Chambre de Matt

Ava : Oh, ça m'a manqué de t'avoir en moi. J'ai pensé pouvoir t'oublier. Tu es beaucoup mieux sans moi.

Matt : Je ne pense qu'à toi. Personne d'autre n'a d'importance.

Ava : Le billet est encore valable. Prends-le et reviens à la maison …….. Jouis avec moi, Matt. S'il te plaît... jouis avec moi.

Scène 3 : Maison d’Ava

Matt entre, et sent une mauvaise odeur, il découvre le corps d’Adrian en pleine décomposition

Scène 4 : Salle de repos

Liz : Un homme... qui lave un plat... dans ce bureau ? Je dois rêver.

Quentin : Elizabeth Cruz... Quentin Costa. On dit le plus grand bien de vous à Shands Medical.

Liz : Vraiment ?

Quentin : Oh, oui. Une résidente distinguée... puis vous avez fait un stage de gestion de la douleur...

Liz : On vous a payé pour dire ça, ou quoi ?

Quentin : Une femme comme vous doit être entourée d'or tout le temps.

Christian : Gardez ça pour quelqu'un dont vous avez une chance d'enlever la culotte. Liz est gay.

Liz : Bienvenue... chez McNamara/Troy.

Quentin : C'est un honneur. Vous savez... j'ai été informé de vos cas et cette histoire de coupure... Vous n'avez pas peur.

Christian : Liz pense que je suis une femmelette parce que je refuse d'opérer... un primate.

Liz : Un gorille. Un gorille qui peut exprimer environ 1.000 mots.

Sean : Christian, la consultation d'effacement de tatouage est dans mon bureau. Comment se passe ta première matinée ?

Quentin : Je me sens comme chez moi. Merci. Tu sais, Sean, en parlant de tatouages... je peux nous avoir un nouveau Medlife pour 79.000 $. L'état de l'art.

Sean : Le laser à déclenchement ?

Quentin : Oui.

Sean : J'aimerais le voir.

Christian : Regarde, mais pas touche. On ne peut pas...

Liz : Peut-être que la publicité d'un gorille mondialement célèbre...

Christian : Laissez tomber, Liz !

Liz : Bien sûr patron ... C'est toi le chef.

Christian : Merde.

Quentin : Attend, attend. Attend, ne le lave pas. Quand je travaillais au Sud Soudan avec les dinkas... j'ai rattaché l'index de leur chef... donc ils m'ont nommé membre d'honneur de leur tribu.

Christian : Ils vous ont fait dinka pour avoir cousu un bout de doigt de dinka ?

Quentin : Vous voyez, ils ont ce rite du sang. Ils croient que si vous partagez la même cicatrice... vous êtes unis en tant que guerriers. Qu'en dit tu, Sean ? On est une tribu ?

Sean : J'ai ce truc à propos de mes doigts... J'en ai besoin pour opérer.

Quentin : Je sais... moi aussi. Je plaisante ………….. Écoute, je vais venir à cette consultation avec toi. Détend- toi. Je suis là pour alléger votre travail, non ? Allons-y.

Scène 5 : Bureau de Sean

Sean : M. Ramirez, dites-nous ce que vous n'aimez pas chez vous.

M. Ramirez : Ma peau. Je veux me débarrasser de mes symboles. Vous voyez, il y a ce type qui enseigne les arts aux jeunes délinquants, il a dit qu'il me laisserait travailler dans sa boutique si je suis plus tatoué et l'Église du Saint-Esprit a dit qu'elle paierait.

Quentin : Les types du gang MS-13 vous laissent partir ?

M. Ramirez : Juste comme ça ? Vous savez... ils voient que j'ai fait mon temps. J'ai été loyal avec eux tout ce temps... Ils vous laissent partir parfois. Mais c'est terminé... même s'il a fallu que je sorte de la boîte.

Sean : Pardon... sortir de la boîte ?

M. Ramirez : Ben, ils te mettent dans une boîte réfrigérée, ferment la porte, et ils tirent une douzaine de balles dedans. Si tu vis, tu pars. Si tu meurs...

M. Ramirez en espagnol : Tu sais comment ca se passe mon frère, tu connait la chanson, hein ?

Quentin : M. Ramirez, ce n'est pas parce que nous sommes tous deux d'origine latine que nous parlons le même langage.

Sean : Quentin, je...

Quentin : Castro a ouvert les prisons et a inondé nos rivages de Marielitos. Ils font ce qu'ils ont toujours fait. Ils volent, dealent et pullulent.

M. Ramirez : Hé... regarde-moi, mec. Me manque pas de respect comme si je n'étais pas là, hein ?

Quentin : Oh, vous voulez que je vous respecte ? Pourquoi ne pas dire au Dr. McNamara ce que ces larmes représentent ?

M. Ramirez : Une larme... Une larme pour chaque meurtre ……………… Écoutez, j'avais 10 ans. J'avais 10 ans et je mangeais des ordures. Je chiais mes tripes, en gémissant comme un chien dans une ruelle. C'est comme ça qu'ils m'ont trouvé. Ils m'ont donné de la téquila et de l'herbe, on a ri. On a rendu les coups. Pour la première fois de ma vie, j'avais une famille. J'avais un endroit où aller. Ils m'ont demandé si je voulais les rejoindre. et ensuite, ils m'ont chopé, m'ont tabassé, et ils m'ont serré la main. C'était bon. J'étais dedans. À partir de ce jour-là, je n'ai pleuré la mort de personne. Jusqu'au jour... Jusqu'au jour où la mère de Prima a parlé au tribunal. Vous voyez, il faisait partie d'un gang, comme moi. Je croyais que sa mère allait crier et se mettre en boule, mais non. Elle a dit qu'elle me pardonnait. Comme elle avait pardonné Prima, parce qu'elle pouvait rien pour lui. Elle a dit... qu'il y avait... du bon en moi. Que Dieu était Le seul à tout savoir, c'était pas dans les rapports de police.

Liz : Désolée de vous interrompre, Sean, tu as un appel sur la ligne 1.

Sean : Je suis... en consultation.

Liz : C'est Julia. Elle appelle du commissariat.

Sean : J’arrive.

Scène 6 : Commissariat

Sean : C'est quoi ce bordel ?

Julia : Adrian est mort. Le fils d'Ava, Adrian. Matt est passé à la maison. Il l'a trouvé.

Matt : Il a été poignardé.

Sean : C'est elle ?

Julia : Sean...

Sean : Ils avaient une relation incestueuse, Julia. Il a peut etre

Matt : C'était un mensonge. Ils n'ont pas couché ensemble.

Sean : Que faisais-tu là-bas, d'abord ? On avait un accord. Tu as promis que c'était terminé.

Matt : Ava ne l'aurait jamais blessé, ni lui ni personne. Elle en est incapable.

Femme : Désolée de vous avoir fait attendre. Je suis l'Inspecteur Bowser.

Sean : Si mon fils est pas suspect

Inspecteur Bowser : C'est mon bureau, docteur... c'est moi qui pose les questions ……….. Les seules empreintes sur le couteau étaient à la victime. Apriori, ça ressemble à un suicide. Surpris?

Matt : Non. Il était... un peu névrosé.

Inspecteur Bowser : À propos de quoi ?

Julia : Il... a un historique de problèmes mentaux selon sa mère.

Inspecteur Bowser : Sauriez-vous où elle est actuellement ? Nous aimerions la mettre au courant et lui poser quelques questions.

Matt : Elle est à Paris. Du moins elle y était.

Inspecteur Bowser : Pourriez-vous être un peu plus précis ?

Ava : Nous ne sommes pas restés en contact.

Inspecteur Bowser : Pourquoi étiez-vous dans sa maison, puisqu'elle a quitté le pays ?

Sean : Ça suffit. Mon fils n'est pas suspect. Il n'a aucune obligat

Matt : Il y avait un billet supplémentaire. J'essayais de le trouver, pour pouvoir la rejoindre. Je l'aime, et vous ne pouvez rien faire contre ça.

Inspecteur Bowser : Vous avez environ l'âge de son fils... N'est-ce pas ?

Sean : Viens, Matt. On s'en va.

Inspecteur Bowser : Quand l'avez-vous vue pour la dernière fois, Dr. McNamara ?

Sean : Heu... Notre interaction fut... minimale.

Inspecteur Bowser : Mais il y a eu interaction ?

Sean : Elle est venue à mon cabinet pour une intervention avant de partir.

Matt : Quelle sorte d'intervention ?

Julia : Matt, ça ne te regarde pas.

Matt : Non, je veux savoir !

Sean : C'était une reconstruction vaginale. Phase finale de l'opération transsexuelle qu'elle avait eue il y a 16 ans.

Matt : Tu mens, salopard.

Sean : Je peux te montrer le dossier médical, si tu ne me crois pas.

Julia : Matty, chéri...

Matt : Non ! Tu sais quoi ? Tu dis des conneries pour qu'elle paraisse malade et hideuse parce que ce que j'aime, pour une raison obscure, tu dois le détruire !

Julia : Matt...

Matt : Non ! Toi c'est pareil !

Inspecteur Bowser : Vous pouvez le rattraper si vous voulez. C'est beaucoup d'informations à digérer. Pour tout le monde. On reste en contact.

Julia : On était d'accord pour ne jamais le lui dire.

Sean : T'as entendu ce qu'il projetait. Pas le choix.

Julia : Tu avais le choix, Sean. Tu aurais pu me demander ce que je pensais être le mieux !

Sean : Nous ne sommes plus mariés, Julia. T'es plus à la tête de notre petit clan, parce qu'il n'existe plus. Je peux l'éduquer comme je veux ! Si tu n'apprécies pas, va te plaindre à quelqu'un que ça intéresse ! Va chercher quelqu'un.

Scène 7 : Maison de Sean

Sean : Ton portable était éteint. Pourquoi en avoir un si tu l'allumes jamais ? ………………. Je ne te tiendrai pas la tête si tu gerbes ………………………………….

Matt : Alors, c'est un homme ou une femme ? Selon ton opinion d'expert en médecine ?

Sean : C'est un peu plus compliqué que ça.

Matt : Oh, vraiment ? Parce que... je pensais que si t'avais une bite t'étais un mec. Et... que si t'avais une chatte, t'étais une... je sais plus. Qu'est-ce que j'en sais ? Je sais que dalle.

Sean : Certains cercles médicaux croient que... même si des transsexuels comme Ava modifient leur corps, pour ressembler à une femme.

Matt : Oh, ouais. C'est ça, ressembler.

Sean : Ils ne peuvent encore pas reproduire ou changer leurs chromosomes sexuels ce qui... techniquement établit la distinction... entre l'homme et la femme.

Matt : Excellent. Donc les meilleures pipes que j'aie connues étaient d'un mec. OK.

Sean : L'important c'est la manière dont elle se regarde, Matt. Changer l'opinion publique peut prendre du temps.

Matt : Merci pour les éclaircissements …………

Sean : Matt !

Matt : Tu... aurais dû me le dire quand tu l'as découvert.

Sean : J'ai conclu un marché avec elle, Matt... Je gardais son secret et pratiquais l'intervention si elle partait. Je n'ai pas voulu te blesser.

Matt : Tu fais passer la confidentialité envers tes patients avant ton propre fils ! Quelle sorte de père ferait ça ? Oh, c'est vrai... j'oubliais. T'es pas le vrai.

Scène 8 : Zoo

Liz : Quentin a fait un sacré travail. ta cicatrice a presque disparu.

Christian : Peut-être que tu devrais demander à Quentin de s'occuper de Kiki.

Liz : Je veux juste que tu la rencontre.

Christian : Cet animal ?

Liz : Elle... a une âme.

Christian : Elle imite des gestes de la main et balance son derrière. Qu'est-ce qu'il y a avec cet animal ?

Liz : Elle est bannie de sa tribu et elle en souffre. Je sais ce que ça fait.

Christian : OK, je précise que c'est toi qui viens de te comparer à un gorille, pas moi.

Liz : tu pense n'avoir rien en commun ? Elle va être agressée et tuée, tu ne fais pas le parallèle ?

Scène 9 : salle d’interventions.

Quentin : Heureusement, ces tatouages sont faits maison, mec.

M. Ramirez : Ouais, heureusement.

Quentin : Le jaune et vert résistent, mais le noir absorbe 100 % de la lumière. Plutôt impressionnant, hein ?

Scène 10 : Bloc opératoire

Christian : Comment va notre petite Scarface ?

Liz : Elle est prête pour un gros plan.

Scène 11 : Salle d’interventions

Quentin : Tu veux essayer

Sean : Oui

Scène 12 : Bloc opératoire, opération du Gorille

………………………………………

Scène 13 : Maison de Sean

Julia : Matt, je veux te parler face à face. Je peux entrer, s'il te plaît ? ……………………….

Il n’est pas la, elle découvre un livre « L’art de la transexualité »

Scène 14 : Maison de Sean

Erica : Bonjour Matt ……………..

Matt : Tu veux une taffe ?

Erica : C'est gentil à toi. Mamie tient aux quelques neurones qui lui reste.

Matt : Erica, t'as utilisé le mot en "M".

Erica : Ça sonne mal, n'est-ce pas ? Mais je suis quand même ta grand-mère. Bien que j'admette... n'en avoir pas été une très bonne.

Matt : Maman t'a appelée... à propos d'Ava.

Erica : Elle ne demande pas souvent mon aide, tu sais. J'ai estimé que ça valait bien trois heures d'avion. Oh, et puis zut. L'intelligence est surestimée de toute façon ……………… Vous les enfants, vous n'avez pas idée du goût de la vraie herbe.

Matt : T'étais une hippie, Erica ?

Erica : Tu veux savoir si j'étais contre la guerre ? Si j'ai dépassé les limites du politiquement correct ? Si j'ai composé avec ma conscience pour partager mon corps avec qui ? Tu peux parier ton petit cul que oui. C'est pour ça que c'est génial d'être jeune. Il n'y a pas d'erreurs... seulement de la recherche.

Matt : Ma recherche m'a fait à conclure, docteur, que je bande pour les hermaphrodites. Oups, les transsexuels. Excuse-moi.

Erica : Elle était vraiment une conquête à la beauté stupéfiante.

Matt : Elle était si forte. La façon dont elle me tenait.

Erica : Donc, tu étais attiré par son côté masculin.

Matt : Oublie ça.

Erica : Ça t'a excité. C'est tout à fait naturel pour un jeune homme de ton âge de faire des expériences. Sinon comment tu découvrirais comment un corps d'adulte fonctionne ? Que tu as des nerfs qui te donnent du plaisir ? Tes tétons, ton anus...

Matt : OK, arrête.

Erica : Apprécier la stimulation anale ne fait pas de toi un homosexuel. T'as eu peur que ça soit le cas ?

Matt : Tu sais quoi ? Cherche pas.

Erica : Écoute-moi. Je me fiche du genre de sexualité que tu as, et avec qui... mais si tu es si bouleversé par tes sentiments que tu en nies leur existence ils conditionneront entièrement ta médiocre petite existence. Tu veux une vie sécurisante... ou bien une authentique ?

Scène 15 : Salle d’examen

Sean : Crème aux stéroïdes, matin et soir ………. Alors, quand commencez-vous ?

M. Ramirez : Le type a changé d'avis. J'imagine qu'il a pensé que je ne le ferais jamais. Quand je suis arrivé... il a dit qu'il allait pas bien.

Sean : Il y a d'autres boulots, Marlon.

M. Ramirez : Ouais, comme cette femme, cette vieille dame de l'église, elle dit avoir besoin de quelqu'un pour promener ses chiens, et j'avais même mis une cravate pour l'entretien. Père Ortista lui a dit que j'avais retiré les tatouages. Elle a dit... "Oh, voyons. Un léopard ne change jamais de tâches." Elle n'a même pas assez confiance pour ramasser la merde de chien.

Sean : Elle est étroite d'esprit. Écoutez... il y a des conseillers qui placent des petites annonces. Éventuellement, quelqu'un vous donnera une chance.

M. Ramirez : Meme quand on a été condamné pour meurtre ? C'est demandé sur chaque dossier. Si vous répondez franchement, ils ne rappellent jamais. Mais si vous mentez, vous violez votre liberté conditionnelle. Je me demandais si éventuellement... vous auriez un travail ici ? Vous savez, n'importe quoi. Je pourrais vider les bassins. Ou nettoyer les toilettes, ou...

Sean : Je ne peux pas. Je suis désolé, Marlon. Ce n'est pas légal d'employer un ex-détenu en profession médicale.

M. Ramirez : Oh, ouais. OK. C'est cool, mec. Vous avez fait votre boulot. J'imaginais juste... J'imagine qu’il fallait pas demander.

Sean : Bonne chance, Marlon. Et évitez les ennuis, OK ?

Scène 16 : Club

Matt : Salut.

Barman : Salut !

Matt : Je peux avoir un Martini sec ?

Barman : Tu sais, je te devrais demander ta carte d'identité, mais... t'es vraiment trop chou.

Vision Ava : J'avais les mains très sensibles, tu te souviens ? Des doigts qui savaient exactement comment te toucher... où te toucher... et combien de temps.

Barman : Voilà, mon ange. Sans glace.

Matt : Merci.

Vision Ava : Tu ne devrais pas les comparer à moi. J'étais la meilleure. La Vénus de Milo. En outre... changer prend du temps. Tu ne deviens pas femme en une nuit. C'est le processus d'une vie... comme pour devenir un homme. Es-tu suffisamment homme pour prendre une décision sur ce qui te plaît ?

Matt : Moi ? Chérie, t'avais trop peur pour me dire la vérité. Tu savais que je t'aurais quittée.

Vision Ava : Au moins, j'ai le courage d'être qui je suis. Et toi ?

Matt : Un autre, s'il vous plaît ………… Merci ………….

Transsexuel : Ce siège est pris ? Tu m'offres un verre ? ……….....

Scène 17 : Dans un appartement

Transsexuel : T'embrasses bien ………… Tu penses quoi d'un peu de musique ? ………… Voilà. C'est pas mieux ? ………… Oh, t'es doux ……….. Dur ! ………….. C'est bon. Oh, c'est vraiment bon. C'est bon, bébé, n'arrête pas …………….

Matt : Oh, putain de bordel !

Transsexuel : Allez, bébé. Reviens.

Matt : T'as une putain de bite !

Transsexuel : Je jouirai où tu veux. Quoi que tu dises.

Matt : T'as une putain de bite ! Pourquoi tu ne m’as pas dit que t'étais pas opéré ?! T'aurais dû me le dire !

Transsexuel : Détends-toi, OK ? Le meilleur des deux. Je ne pensais pas être ton premier.

Matt : Je ne veux pas d'une fille avec une bite, OK ? Je ne suis pas gay, OK ? Ce n’est pas mon truc ! Oh, t'aurais dû me le dire au lieu d'essayer de m'avoir

Transsexuel : Je pensais que tu étais comme nous.

Matt : Quoi ? J'ai l'air d'être comme toi, pauvre tas de merde ?! (Il le passe a tabac) Je n’aime pas qu'on me baise, OK ? Je... n'aime... pas ça !

Transsexuel : Stop !

Matt : Regarde-moi quand je te parle. Si je veux jouer avec une queue, j'ai la mienne, espèce de monstre.

Scène 18 : Maison de Sean

Dans la salle de bain, Matt sort une tondeuse et se rase a blanc.

Sean : Qu'est-ce que tu fais ?

Matt : Tu n'arrêtais pas de me dire de les couper. Je les coupent.

Sean : Je ne suis pas sûr que ça soit une amélioration.

Matt : C'est trop tard maintenant. Je suis juste fatigué de me regarder. J'ai besoin d'un changement.

Sean : Changer d'apparence ne va pas changer ce que tu ressens.

Matt : C'est ce que tu dis à tous tes patients ? Que leur plus grosse poitrine ou leur visage tout neuf ne changera rien ?

Sean : Raser ta tête ne te fera pas sentir plus homme si tu l'es pas à l'intérieur. Tu as besoin de parler à quelqu'un... un professionnel... qui gère les problèmes sexuels.

Matt : Je ne suis pas gay, si c'est ce que tu penses, papa. T'en fais pas. Ta masculinité ne sera menacée en aucune façon.

Sean : Tu es presque méconnaissable. Qu'est-il arrivé à tes articulations ?

Matt : J'étais bourré et j'ai frappé dans un mur. Devine qui j'imaginais que c'était.

Scène 19 : Bloc opératoire

Christian : Matt a appelé.

Sean : Il a parlé de sa nouvelle coupe néo-nazie ?

Christian : Tu lui as dit pour Ava. Tu ne penses pas qu'on aurait pu me le dire ? Ca me concerne aussi ?

Sean : On n’aurait pas dû me dire que le laser que j'ai acheté avait été renvoyé à mon insu ?

Christian : Je t'ai averti, Sean. On ne peut pas se le permettre, en plus du salaire que nous versons à Quentin pour que tu joues avec lui.

Sean : Depuis quand tu es si fiscalement responsable ? Peut-être que si tu venais travailler au lieu de gaspiller ton temps et de l'argent au zoo pour opérer un gorille...

Christian : Tu ne peux pas sérieusement me reprocher de faire du travail bénévole.

Sean : Je te reproche d'agir unilatéralement. Si tu fais partie de l'équipe, arrête de t'apitoyer sur ton sort en brandissant ton agression pour nous miner.

Sean : Nous ?

Christian : Par nous, tu veux dire toi et Quentin.

Sean : Tu dois être entouré de victimes pour être à l'aise. Humaines ou pas.

Christian : Si cet animal enseigne sa linguistique aux futures générations, j'aurai en quelque sorte apporté une contribution scientifique au monde. Moi... pas toi. C'est pas ce qui t'ennuie vraiment, Sean ? J'ai fait quelque chose. Je me suis senti utile. Pour la première fois depuis longtemps, j'ai complètement oublié le Découpeur.

Liz : Le Dr. Forsythe a appelé.

Christian : Comment s'est passée l'insémination ? Ils ont promis de donner mon nom au premier né.

Liz : Ils pensaient qu'assez de temps était passé. Que la cicatrice ne serait plus visible. Apparemment, les animaux ont un 6ème sens pour ces choses. Nous ne pouvions pas la voir, mais... Koomba si. Il a su qu'elle avait quelque chose de différent. Il l'a attaquée. Kiki est morte.

Scène 20 : Appartement de Julia

Julia : Matt, bordel ! Je peux sentir l'herbe depuis la cuisine !

Erica : J'allais le payer, mais... plus que sa valeur. Il faut fumer beaucoup de cette merde pour... sentir quelque chose ……………………………

Julia : Tu vas te garder ce satané truc ou tu vas m'en proposer ?

Erica : Oh, tiens.

Julia : On aurait dû faire ça plus souvent quand je grandissais.

Erica : Tu me désapprouvais suffisamment sans ajouter la corruption à la liste de mes crimes de guerre.

Julia : Mais tu étais une mère terrible.

Erica : Je pensais l'être. Mais apparemment, je n'ai pas fait un si mauvais travail.

Julia : Tu veux dire... comparé à moi ?

Erica : Non... je veux dire en te regardant. On est toutes des mères épouvantables. Tu te lances dans l'entreprise... en espérant que ton enfant sera une meilleure version de toi-même. Et ensuite, ces petits bâtards s'avèrent avoir une âme bien à eux... un destin à accomplir... des rêves et des désirs qui n'ont rien à voir avec nous ou notre ADN.

Julia : Je veux dire, je... Je l'ai porté en moi et... c'est comme si je ne le connaissais pas.

Erica : Ça reviendra.

Julia : Quand ?

Erica : Quand tu grandiras.

Julia : Moi ?

Erica : Quand tu arrêteras d'essayer de le créer à ton image et que tu le verras tel qu'il est.

Julia : T'es défoncée.

Erica : T'avais raison. On aurait dû faire ça plus souvent.

Scène 21 : Lycée

Matt sort, le transsexuel de la veille le suit avec des amis

Scène 22 : Devant un magasin

M. Ramirez : Ici on embauche, tu parle !

Des membres de son ancien gang l’attendent ………… Il court, ils se lancent a sa poursuite

Scène 23 : Dans la rue

Matt rentre tranquillement, sort un paquet de cigarette, se retourne et voit le transsexuel, il court, ils le poursuivent

Scène 24 : Dans la rue

M. Ramirez court pour fuir les membres de son ancien gang qui le poursuivent

Scène 25 : Dans la rue

Matt court pour fuir les transsexuels qui le poursuivent

Scène 26 : Dans un parking

M. Ramirez est rattrapé par les membres du gang, ils le passent a tabac

Scène 27 : Sur un terrain vague

Matt est rattrapé par les transsexuels, qui le passent a tabac

Scène 28 : Dans un parking

Les membres du gang sortent des couteaux

Scène 29 : Sur un terrain vague

Les transsexuels urinent sur Matt.

Scène 30 : Au cabinet

Sean va a la réception

Sean : Matt ?

M. Ramirez se retourne.

 

Fin (Ecrit par Sophia81)

Office of Sean

Sean: Dr. Forsythe, tell us what you don't like about yourself.

Dr. Forsythe: Why?

Sean: So that we understand better how to help.

Dr. Forsythe: It is Kiki who needs help, not me. I'm his lawyer.

Christian: I'm sorry. There is no question of having a consultation without the patient's presence.

Dr. Forsythe: It's a gorilla.

Sean: Look, I'm sure you exaggerate. We saw all kinds of cases

Dr. Forsythe: A mountain gorilla. I'm Dr. Meredith Forsythe of the Gorilla Protection Agency.

Christian: It's a joke?

Dr. Forsythe: You know? I sent information about my work and nurse set me an appointment.

Christian: For you, yes. Not a monkey.

Dr. Forsythe: A primate. There is a difference. We share 98.4% of our DNA with these creatures.

Sean: I'm afraid there has been a terrible misunderstanding, Dr. Forsythe. We do not treat animals.

Dr. Forsythe: Kiki has image problems. She wants to have a baby.

Sean: She told you?

Dr. Forsythe: Kiki knows sign over 1,000 words and understands spoken English. She has already chosen a mate, Koombes by video-conference, but it can not meet him as his scar is visible.

Sean: You're saying that Kiki has problems with his image?

Dr. Forsythe: These are the only creatures apart from humans who recognize themselves in a mirror. She knows she is different, imperfect, somehow.

Christian: It could put the gloss.

Sean: I'm sorry Dr. Forsythe, but I find it hard to believe that hating yourself is to be extended to the animal kingdom.

Dr. Forsythe: It's more a matter of natural selection, first, involves choosing a mate. Any kind of deformity in an animal makes junk unsuitable relegated away from the rest of the horde.

Christian: So, she opted for plastic surgery?

Dr. Forsythe: I am really confident that when Koombes see his scar, he will attack or, more likely, will kill her. I am appealing to you as scientists. I started working with her when she was a baby. She was raised after his mother was slain by poachers. They cut the hands and head from his mother. It's illegal, but they still sell on the black market. It is a popular aphrodisiac. Kiki got away with just a scar on the left side of his lips to the sagittal crest. What began as a study on primates and their language has become a continuing study of interspecies communication. It is imperative that Kiki procreate in order to determine whether she can pass his language skills to their offspring. Otherwise, all the work we did go away with her when she died.

Christian: Listen. Maybe Komba can see beyond the scar of Kiki, her inner beauty. Maybe it is not as superficial as we are.

Dr. Forsythe: Do not be so hard on yourself. The beauty draws to preserve the species. In terms of evolution, Dr. Troy, all males are bastards.

Matt House

Ava: Oh, I missed it in me to have you. I thought I could forget. You're much better off without me.

Matt: I think only of you. Nobody else matters.

Ava: The ticket is still valid. Take it and come home. Enjoy with me, Matt. Please, enjoy with me.

Rest Room :

Liz: A man who washes a dish in the office? I must be dreaming.

Quentin: Elizabeth Cruz. Quentin Costa. They say the greatest good of you to Shands Medical.

Liz: Really?

Quentin: Oh, yes. A distinguished resident, then you did a course in pain management.
Liz: You were paid to say this, or what?

Quentin: A woman like you should be surrounded by gold all the time.

Christian: Keep it to someone you have a chance to remove the pants. Liz is gay.

Liz: Welcome to McNamara / Troy.

Quentin: It's an honor. You know, I was informed of your case and this story breaking. You're not afraid.

Christian: Liz thinks I am a sissy because I refuse to operate a primate.

Liz: A gorilla who can express about 1,000 words.

Sean Christian, consultation erase tattoo is in my office. How is your first morning?

Quentin: I feel like home. Thank you. You know, Sean, speaking of tattoos, I can we have a new Medlife for $ 79,000. The state of the art.

Sean: The laser-triggered?

Quentin: Yes.

Sean: I see.

Christian: Look, but do not touch. We can not ...

Liz: Maybe the advertising of a world-famous gorilla.

Christian: Let go, Liz!

Liz: Sure boss. You're the leader.

Christian: Damn.

Quentin: Wait, wait. Wait, do not wash. When I worked in South Sudan with the Dinka, I attached the index of their leader. So they named me an honorary member of their tribe.

Christian: They made you Dinka to have sewn a fingertip of Dinka?

Quentin: You see, they have this ritual of blood. They believe that if you share the same scar, you are united as warriors. What say you, Sean? There is a tribe?

Sean: I have this thing about my fingers. I need to operate.

Quentin: I know myself. Just kidding. Listen, I'm coming to this consultation with you. Relax. I'm here to ease your work, right? Let's go.

Office of Sean

Sean: Ramirez, tell us what you don't like about yourself.

Ramirez: My skin. I want to get rid of my symbols. You see, there's this guy who teaches art to young offenders, he said he would let me work in his shop if I'm tattooed and the Church of the Holy Spirit said it would pay.

Quentin: The types of MS-13 gang to let you go?

Mr. Ramirez: Just like that? You know, they see that I did my time. I was honest with them all this time. They let you go sometimes. But it's over, even if I had to get out of the box.

Sean: Sorry out of the box?

Ramirez: Well, they put you in a box cooled, close the door, and they take a dozen bullets in it. If you live, you go. If you die ...

Mr. Ramirez (in Spanish): You know how it happens my brother, you know the song, eh?

Quentin: Ramirez, this is not because we are both of Latin origin that we speak the same language.

Sean: Quentin, I ...

Quentin: Castro opened the prisons and flooded our shores Marielitos. They do what they always have. They fly, and dealent abound.

Mr. Ramirez: Hey, look at me, man. I miss him no respect as if I was not there, eh?

Quentin: Oh, you want me to respect you? Why not say to Dr. McNamara what those tears represented?

Mr. Ramirez: A tear for each murder. Listen, I was 10. I was 10 and I was eating garbage. I chiais my gut, moaning like a dog in an alley. That's how they found me. They gave me the tequila and grass, people laughed. We made the shots. For the first time in my life, I had a family. I had a place to go. They asked me if I wanted to join them. and then they busted me, beat me up, and they shook hands. It was good. I was inside. From that day, I have mourned the death of anyone. Until one day the mother of Prima spoke in court. You see, he was part of a gang, like me. I thought his mother was screaming and balling up, but no. She said she forgave me. As she had forgiven Prima, because it could help him. She said there was some good in me. God was the only one to know everything was not in police reports.

Liz: Sorry to interrupt you, Sean, you got a call on line 1.

Sean: I am consulting.

Liz: That's Julia. She called the police.

Sean: I'm coming.

In the police :

Sean: What the hell?

Julia: Adrian is dead. Ava's son Adrian. Matt went home. He found it.

Matt: He was stabbed.

Sean: Is that her?

Julia: Sean ...

Sean: They had an incestuous relationship, Julia. It can be

Matt: That was a lie. They have not slept together.

Sean: What were you doing there anyway? We had an agreement. You promised it was over.

Matt: Ava would never hurt, neither he nor anyone. It can not.

Woman: Sorry to keep you waiting. I am the Inspector Bowser.

Sean: If my son is a suspect

Inspector Bowser: This is my office, doctor. I'm asking the questions. The only fingerprints on the knife were the victim. Apriori, it looks like a suicide. Surprised?

Matt: No. It was a bit neurotic.

Inspector Bowser: About what?

Julia: He has a history of mental problems according to his mother.

Bowser Inspector: Would you know where she is now? We would like the update and ask him some questions.

Matt: It is in Paris. At least it was.

Bowser Inspector: Could you be a little more specific?

Matt: We're not kept in touch.

Inspector Bowser: Why were you in his house, having left the country?

Sean: That's enough. My son is a suspect. He has no Oblig

Matt: There was an extra ticket. I tried to find it, in order to join. I like it, and you can do nothing against that.

Inspector Bowser: You're about as old as his son. Is not it?

Sean: Come on, Matt. We are going.

Inspector Bowser: When have you seen for the last time, Dr. McNamara?

Sean: Uh, Our interaction was minimal.

Inspector Bowser: But there has been interaction?

Sean: She came to my office for a response before leaving.

Matt: What kind of intervention?

Julia: Matt, it does not concern you.

Matt: No, I want to know!

Sean: It was a vaginal reconstruction. Final phase of the operation transsexual she had had 16 years ago.

Matt: You're lying, bastard.

Sean: I can show you the medical record, if you do not believe me.

Julia: Matt, darling.

Matt: No! You know what? You say stupid things so that his sick and ugly because I love, for some reason, you must destroy it!

Julia: Matt ...

Matt: No! You like it!

Inspector Bowser: You can catch it if you want. It's a lot of information to digest. For everyone. We stay in touch.

Julia: We agreed to never tell him.

Sean: Did you hear what he projected. No choice.

Julia: You had the choice, Sean. You could ask me what I thought was best!

Sean: We're not married, Julia. You're more at the head of our little clan, because it no longer exists. I can educate them as I want! If you do not appreciate, you will complain to someone that cares! Go find someone.

House Sean

Sean: Your laptop was turned off. Why have one if you never turn it on? I do not hold you head if you bunches.

Matt: So it's a man or a woman? Based on your expert opinion in medicine?

Sean: It's a bit more complicated than that.

Matt: Oh, really? Because I thought if you had a dick you were a dude. And if you had a cat, you were one, I know. What do I know? I know bugger all.

Sean: Some medical circles believe that even if transsexuals like Ava change their body to look like a woman.

Matt: Oh, yeah. That's like.

Sean: They can not reproduce or even change their sex chromosomes which technically makes the distinction between man and woman.

Matt: Excellent. So the best blowjobs I have ever known were a guy. OK.

Sean: The important thing is how she looks, Matt. Change public opinion can take time.

Matt: Thanks for the clarification.

Sean Matt!

Matt: You should have told me when thou hast found.

Sean: I made a deal with her, Matt. I kept his secret and perform the procedure if she left. I did not want to hurt you.

Matt: You're spending the confidentiality to your patients before your own son! What kind of father would do that? Oh, right I forgot. You're not true.

Zoo

Liz: Quentin was a tough job. Your scar has almost disappeared.

Christian: Maybe you should ask Quentin to deal with Kiki.

Liz: I just want you to meet.

Christian: This animal?

Liz: She has a soul.

Christian: It mimics the gestures of the hand and rocking her back. What was there with that animal?

Liz: She is banished from her tribe and she suffers. I know how it feels.

Christian: OK, I said that it was you who just compare you to a gorilla, not me.

Liz thinks you have nothing in common? She will be attacked and killed, you do not parallel?

Room interventions.

Quentin: Fortunately, these tattoos are homemade, man.

Ramirez: Yeah, fortunately.

Quentin: The yellow and green resist, but black absorbs 100% of the light. Pretty impressive, huh?

Operating room

Christian: How is our little Scarface?

Liz: It's ready for a closeup.

Room interventions

Quentin: You want to try

Sean: Yes

House Sean

Julia: Matt, I want to talk face to face. I can enter, please?

House Sean

Erica: Hello Matt.

Matt: You want a puff?

Erica: That's nice of you. Grandma holds the few neurons that remains.

Matt: Erica, you've used the word "M".

Erica: It sounds evil, does not it? But I'm still your grandmother. Although I admit not having been very good.

Matt: Mom called you about Ava.

Erica: It often does not require my help, you know. I felt it was worth a three hour flight. Oh, what the hell. Intelligence is overrated anyway. You kids, you have no idea of the taste of real grass.

Matt: You were a hippie, Erica?

Erica: You want to know if I was against the war? If I exceed the bounds of political correctness? If I made with my conscience to share my body with that? You can bet your ass it does. That's why it's great to be young. There are no errors just research.

Matt: My research made me conclude, Doctor, I strip for hermaphrodites. Oops, transsexuals. Excuse me.

Erica: It was really a victory to the stunning.

Matt: It was so strong. The way she held me.

Erica: So you were attracted to her masculine side.

Matt: Forget it.

Erica: That thee excited. It is quite natural for a boy your age to experiment. How else you would find out how an adult's body works? You have the nerves that give you pleasure? Your tits, your anus.

Matt: OK, stop.

Erica: Enjoying anal stimulation does not make you a homosexual. You're afraid that that is the case?

Matt: You know what? Not seek.

Erica: Listen to me. I do not care kind of sex you have, and with that, but if you're so overwhelmed by your feelings that you ned in their lives they will shape your poor little life completely. You want a life or a reassuring authentic?

Examination Room

Sean steroid cream, morning and evening. So when do you start?

Mr. Ramirez: The guy changed his mind. I guess he thought I would never do. When I arrived, he said he was not well.

Sean: There are other jobs, Marlon.

Ramirez: Yeah, like this woman, this old lady from the church, she says she needs someone to walk her dogs, and I even put a tie for the interview. Ortista father told him that I had tattoos removed. She said "Oh, come on. A leopard never changes its tasks." She did not even have enough confidence to let me pick up the dog shit.

Sean: It is narrow-minded. Listen, there are advisers who place ads. Eventually, someone will give you a chance.

Ramirez: Even when one has been convicted of murder? It is requested on each case. If you answer honestly, they never call back. But if you lie, you violate your parole. I was wondering if perhaps you have a job here? You know, whatever. I could empty the tanks. Or clean the toilet, or ...

Sean: I can not. I'm sorry, Marlon. This is not legal to employ a former inmate medical profession.

Ramirez: Oh, yeah. OK. That's cool, man. You've done your job. Just imagined. I guess he should not ask.

Sean: Good luck, Marlon. And avoid trouble, OK?

Club

Matt: Hi.

Bartender: Hi!

Matt: I have a dry martini?

Bartender: You know, I should ask you your identity card, but you're really so cute.

Vision Ava: My hands were very sensitive, remember? Fingers knew exactly how to touch you, touch you where and how long.

Bartender: Well, my angel. Without ice.

Matt: Thank you.

Vision Ava: You should not compare them to me. I was the best. The Venus de Milo. In addition, change takes time. You do not become a woman overnight. It is the process of life as to become a man. Are you man enough to take a decision on what you like?

Matt: Me? Darling, you were too afraid to tell me the truth. You knew I'd have left.

Ava Vision: At least I have the courage to be who I am. And you?

Matt: Another one, please. Thank you.

Transsexual: This seat taken? You offer me a drink?

In an apartment

Transsexual: embrace you. What do you think a little music? There. It's not better? Oh, you're sweet. Hard! Good. Oh, it's really good. It's good, baby, do not stop.

Matt: Oh, bloody hell!

Transsexual: Come on, baby. Come back.

Matt: You're a fucking dick!

Transsexual: I will enjoy wherever you want. Whatever you say.

Matt: You're a fucking dick! Why did not you said you were not made?! You shoulda told me!

Transsexual: Just relax, OK? The best of both. I did not think your first.

Matt: I do not want a girl with a cock, OK? I'm not gay, OK? This is not my thing! Oh, you should've let me know instead of trying to me

Transsexual: I thought you were like us.

Matt: What? I seem to be like you, poor piece of shit? " I do not like to kiss me, OK? I do not like it!

Transsexual: Stop!

Matt: Look at me when I speak. If I want to play with a tail, I have mine, sort of monster.

House Sean

Sean: What are you doing?

Matt: You just kept telling me to cut them. I cut them.

Sean: I'm not sure it would be an improvement.

Matt: It's too late now. I'm just tired of looking at me. I need a change.

Sean: Changing appearance does not change what you feel.

Matt: That's what you tell all your patients? Their biggest chest or face brand new does not change?

Sean: Shaving your head will not make you feel more human if you're not the inside. You need someone to talk to a professional who handles sexual problems.

Matt: I'm not gay, if that's what you think, Dad. Do not worry. Your masculinity will not be threatened in any way.

Sean: You're almost unrecognizable. What happened to your joints?

Matt: I was drunk and I hit a wall. Guess who I imagined it was.

Operating room

Christian: Matt called.

Sean: He talked about his new haircut neo-Nazi?

Christian: You told him to Ava. You do not think we would have told me? I care too?

Sean: You would not have told me that the laser that I bought had been returned without my knowledge?

Christian: I warned you, Sean. We can not afford, in addition to salary we pay to Quentin that you play with him.

Sean: Since when you're so fiscally responsible? Maybe if you came to work instead of wasting your time and money to the zoo to make a gorilla.

Christian: You can not seriously accuse me of doing volunteer work.

Sean: I accuse you of acting unilaterally. If you're part of the team, t'apitoyer stops on your fate in your brandishing assault to undermine us.

Sean: We?

Christian: For us, you mean you and Quentin.

Sean: You have to be surrounded by victims to be comfortable. Human or not.

Christian: If this animal teaches the language to future generations, I have somehow contributed to the scientific world. Me, not you. This is not what really bothers you, Sean? I did something. I felt useful. For the first time in years, I completely forgot the cutter.

Liz: Dr. Forsythe called.

Christian: How did the insemination? They promised to give my name to the first born.

Liz: They thought enough time had passed. The scar is no longer visible. Apparently the animals have a sixth sense for these things. We could not see it, but if Koombes. He knew she was something different. He attacked. Kiki died.

Apartment Julia

Julia: Matt, damn! I can smell the grass from the kitchen!

Erica: I was going to pay, but more than its value. He must smoke a lot of this crap to feel something.

Julia: You're going to keep this damn thing or you'll offer me?

Erica: Oh, well.

Julia: You should do this more often when I was growing up.

Erica: You blame me enough without adding corruption to the list of my war crimes.

Julia: But you were a terrible mother.

Erica: I thought so. But apparently I did not do a bad job.

Julia: You mean compared to me?

Erica: No, I mean looking at you. We are all terrible mothers. You throw yourself in the company, hoping that your child will be a better version of yourself. And then these little bastards are found to have a soul all their own, a destiny to fulfill, dreams and desires that have nothing to do with us or our DNA.

Julia: I mean. I wore it in me and it's like I knew him not.

Erica: It will return.

Julia: When?

Erica: When you grow up.

Julia: I?

Erica: When you stop trying to create in your image and you will see it as it is.

Julia: You're screwed.

Erica: You were right. It should do this more often.

Front of a store

Ramirez: Here are hired, you talk!

Cabinet

Sean Matt?

Kikavu ?

Au total, 20 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

wolfgirl88 
19.06.2018 vers 01h

Siobhan62 
19.10.2017 vers 21h

Ali3nBrain 
14.05.2017 vers 13h

jonathan68 
16.12.2016 vers 12h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

LovelyEmy 
Date inconnue

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvre le hors-série de notre magazine HypnoMag, consacré à la série Roswell qui fête ses 20 ans !
HypnoMag | Hors-série 20 ans Roswell

Tentez de gagner une HypnoCard Collector Roswell grâce à notre jeu HypnoChance !
Tirage au sort le 15/10 | Collector Roswell !

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs

Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs
Julian McMahon a été interviewé par Télé Loisirs.  Il s'exprime sur la série Marvel's Runaways dans...

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1
L'acteur Dylan Walsh est dans la série Whiskey Cavalier, qui sera diffusée sur TF1 à partir du 29...

Julian McMahon dans la série F.B.I.

Julian McMahon dans la série F.B.I.
Julian McMahon apparaît dans la série F.B.I. créée par Craig Turk & Dick Wolf. Il apparaît en effet...

Design Nip Tuck

Design Nip Tuck
Un tout nouveau design signé Spyfafa et placé sous le soleil de Miami est en ligne ! Merci pour sa...

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique
Le film australien Swinging Safari réalisé par Stephan Elliott est sorti il y a un peu plus d'un an,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

cinto, Hier à 18:03

vous avez des questions? posez-les à Henry VIII au sondage chez The Tudors. Merci pour votre vote. Et voyez la pdm, assez drôle!

cinto, Hier à 18:04

Changez le titre de la série Ma sorcière Bien Aimée en votant au sondage. Merci à ceux qui ont déja voté et à ceux qui vont le faire!

quimper, Hier à 20:45

Les quartiers Sherlock et Rizzoli & Isles proposent de nouvelles PDM. N'hésitez pas à passer

pretty31, Hier à 21:26

Les jeux d'Halloween vous attendent sur HypnoClap, et quelques chapeaux de sorcières sont encore disponibles pour "Un bonbon ou une cards ?"

pretty31, Hier à 21:26

qui vous permettra peut être de gagner ... Une HypnoCard ^^

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site