VOTE | 51 fans

#215 : Les risques du métier

Titre VO: Sean McNamara
Scénariste: Brad Falchuk
Réalisateur: Greer Shepard
1ère diffusion américaine: 28 Septembre 2004
1ère diffusion française: 19 Janvier 2005
Casting: Dylan Walsh (Sean McNamara), Colin Egglesfield, Jessalyn Gilsig (Gina Russo), Kelly Carlson (Kimber Henry), Georg Stanford Brown (James Sutherland), Rebecca Staab.

Une autre victime du maniaque qui avait précédemment agressé Naomie Gaines se rend à la clinique. Cette fois, c'est un homme qui a été violé et mutilé. Sean paie le prix fort en continuant d'opéré les victimes du découpeur gratuitement ...

Popularité


4 - 2 votes

Titre VO
Sean McNamara

Titre VF
Les risques du métier

Vidéos

Promo 215

Promo 215

  

Sean / Le découpeur

Sean / Le découpeur

  

Christian / Kimber

Christian / Kimber

  

Plus de détails

Au cabinet Christian reçoit Mme Camden pour un carcinome, mais entre sa dérape vite et ils finissent par couchés ensemble. Plus tard il reçoit la visite de Gina, et cette dernière lui annonce qu’elle est séropositive. Il doit faire le test, ainsi que Wilbur et James.

Générique

Christian et Sean reçoivent M. Rourke, c’est la dernière victime du découpeur, et nouveauté cette fois ci, il s’en est pris à un homme. Ils apprennent que le découpeur réussit à maitrisé ces victimes en les droguant. M. Rourke est bouleversé.

Plus tard, Sean surprend Christian qui souhaitait se faire une prise de sang lui-même, il finit par avouer à son ami, la séropositivité de Gina. Sean lui pratique alors la prise de sang, et demande à Christian de contacter toutes ces conquêtes.

Christian contacte donc toutes les femmes avec lesquelles il a couché après Gina, et ce n’est pas de la tarte. En parallèle des appel de Christian, le découpeur fait une nouvelle victime.

Chez Julia, elle est avec Kevin et Sean passe à la télé, il explique pourquoi il a accepté d’opéré toutes les victimes du découpeur. Kevin se moque un peu de Sean, alors que Julia le trouve très beau à la télé.

Christian rend visite à Kimber, elle est en plein tournage de film X, elle lui explique qu’elle fait plusieurs fois des test pour les MST, et qu’elle a eu les résultat il y’a quelques jours, elle n’a rien. Christian est soulagé pour elle, et Kimber tente de lui remonté le moral.

Sean prend une douche, il est alors attaqué par le découpeur, ce dernier le menace mais ne le viole pas. Il lui demande d’arrêté de s’occuper de ces victimes et lui taille un sourire uniquement que sur une joue comme un avertissement.

La police vient chez Sean, il semble juste un peu troublé. Christian est là aussi et lui explique qu’il s’occupera de lui pour l’opération, Julia est également présente.

Le lendemain, Christian a fait appel à Quentin Costa pour l’aider pour l’opération de Sean. Les deux chirurgiens s’entendent plutôt bien et s’occupent à merveille de Sean.

Plus tard, Christian reçoit James Sutherland, et revoit alors Wilbur. Il est ravi, mais James explique alors qu’il devrait être moins cruel avec Gina, bien qu’elle soit ce qu’elle est. Le petit garçon est la preuve qu’elle est capable de faire de bonne chose.

Au cabinet, l’opération de Sean est une réussite. Mais l’inspecteur s’occupant de l’affaire du découpeur débarque et leur explique que ce dernier à encore frappé. Il s’en est pris à la reine de promo du lycée de Matt, et à laisser la carte de Sean et Christian. Le découpeur lance un défi à Sean.

Julia s’occupe de Sean à la maison, il lui explique qu’il a peur des représailles du découpeur si il s’occupe de la jeune femme, mais surtout il a peur de ce que pourrait en penser Julia. Il lui demande de rester car il ne veut pas qu’elle soit seule. Mais Julia lui explique que Kevin est avec elle.

Le lendemain, Sean décide quand même d’opérer la jeune femme.

Christian vient alors rendre visite à Gina qui est à l’hôpital, comprenant qu’elle est seule et qu’elle n’a pas d’assurance pour le traitement, il décide de l’aidé. Christian, James et Wilbur sont séronégatifs, et Gina est rassurée, même si elle a tout gâchée entre eux, il la rassure et tout les deux se remémore des souvenirs communs avec le petit. Il s’allonge alors auprès d’elle, et Christian finit par la remercié pour lui avoir permis de connaitre Wilbur…

Scène 1 : Bureau de Christian

Christian : On dirait bien un carcinome basique, rien de bien méchant. Je peux vous le retirer ici sous anesthésie locale, Mme Kamden.

Mlle Kamden : Mlle Kamden. Mon divorce a été prononcé il y a trois mois.

Christian : Je suis désolé. Je suis désolé de vous dire que vous allez devoir mettre un frein au bronzage intégral.

Mlle Kamden : Non, tout est bronzé chez moi, le cul et les seins blancs, je laisse ça aux touristes allemands et aux stripteaseuses.

Christian : Dans ce cas vous allez devoir vous trouver quelqu'un pour appliquer de la protection solaire indice 50 sur ce petit cul.

Mlle Kamden : Et comment je vais réussir à trouver quelqu'un pour cette tâche ingrate, moi ?

…………………………………………………………………………………………..

Christian : Mardi prochain, ça vous dit, Mlle Kamden ?

Mlle Kamden : Je pense que j'ai un trou ce jour là …………

Gina : Salut, connard …….............

Christian : Tu es comme de l'herpès, à chaque fois que tout va bien dans ma vie, je subis une éruption de Gina ! Qu'est ce que tu veux ?

Gina : Il faut que je te parle, il faut que tu écoutes.

Christian : Nom de Dieu, c'est quoi ce délire, l'étape 9 de ton programme de réinsertion ? Ce n’est pas la peine de t'excuser sur ce qui s'est passé, Gina, je m'en bats les couilles !

Gina : Je suis positive...

Christian : Positive à propos de quoi ? ……………..

Gina : J'avais un champignon dans la bouche, le médecin à la clinique a appelé ça un candi-machin-truc...

Christian : ...candida albicans...

Gina : Ouais...Je pense que ça doit être un des premiers symptômes du sida, alors......ils m'ont fait faire le test...

Christian : Quand est-ce que tu l'as su ?

Gina : Il y a une semaine. Peut-être deux...Je vais bien sinon, ils m'ont prescrit des antibiotiques pour le champignon et ils m'ont dit de prendre le "cocktail" de médicaments contre le sida.

Christian : On sait quand tu as contracté la maladie ?

Gina : Ils ne savent pas exactement, six mois, peut-être un an...C'est pour ça que je suis venue, pour te dire de faire le test.

Christian : Nom de Dieu, comment as-tu pu être aussi irresponsable ?

Gina : Je ne t'ai jamais vu mettre une cagoule sur Popaul, Mr le lapin !

Christian : J'aurais dû en enfiler deux avec toi !

Gina : Tu l'as jamais fait, connard, car tu te crois invincible et tu te fous royalement de moi ou des pétasses dans lesquelles tu te vides depuis les vingt dernières années !

Christian : Dégage ! Dégage de ma vie !

Gina : Attends, Christian, j'ai besoin de toi pour contacter James et Wilburgh …………… Le médecin a dit que j'ai pu l'infecter in utero. Ce qui m'arrive, je m'en fous mais j'ai besoin de savoir si mon bébé est malade. Je peux supporter les pilules, la douleur mais pas de ne pas savoir s'il va bien ou pas.

Christian : Va te faire foutre, tu n'as qu'à te débrouiller toute seule ! Tu es empoisonnée, Gina ! Tout ce que tu touches est immédiatement infecté par ton malheur !

Gina : Tu veux savoir ce que je pense, connard, on a tous les deux été conçus en enfer ! La seule différence entre toi et moi, c'est que moi, j'assume mes responsabilités ! …………….

Générique

Scène 2 : Bureau de Sean

Homme : "La beauté est une malédiction qui plane sur le monde." C'est ce qu'il a dit quand il m'a fait ça ! ...et il a raison. Mon apparence a toujours été ma malédiction !

Christian : Vous ne pouvez pas vous reprocher ce qu'il vous est arrivé, Mr Rourke. Vous avez été agressé par un malade mental !

Mr Rourke : C'est mon apparence qui l'a attiré ! J'ai jamais voulu devenir mannequin ! J'étais à la plage, c'est là qu'on m'a repéré... je venais d'avoir un A en droit et je fêtais ça, il y a un photographe qui est venu me voir, il a pris quelques clichés et un mois plus tard, au lieu de passer l'examen du barreau, je posais pour la couverture du catalogue Jay Crew...

Sean : C'est comme un rêve qui se réalise ………………………….. Vous permettez ? Je suis parfaitement conscient que vous vous dîtes que votre vie est fichue mais vous avez vu Naomie Gaines ?

Mr Rourke : Elle a été une des premières victimes du Découpeur, c'est ça ?

Sean : C'est nous qui avons opéré son visage, elle vient de boucler un contrat pour la couverture de "Self", je ne vois pas pourquoi votre opération ne serait pas tout autant un succès ! On va utiliser de la peau qu'on prélèvera de votre cuisse pour réparer les nerfs et recouvrir les cicatrices.

Mr Rourke : Pas sur ma cuisse, je ne pourrais jamais retravailler avec des cuisses de poulet

Sean : La perte de muscle sur votre jambe sera invisible, si c'est ce qui vous tracasse.

Mr Rourke : Je me dois à moi-même d'être quelque chose de plus qu'une image en deux dimensions dans un catalogue.

Christian : Avez-vous été blessé ailleurs ?

Mr Rourke : Tout ce que je vous dis est couvert par le secret professionnel, hein ?

Christian : Oui.

Mr Rourke : J'ai une couche collée à mon slip ! Il m'a violé. Ca fait une semaine que je chie des lames de rasoir ! Quand je travaille les pecs, je soulève 135 kilos, je suis ceinture noire, bordel mais j'ai même pas pu me défendre contre cet enculé !

Sean : Il vous a maîtrisé ?

Mr Rourke : Il m'a drogué ! Il m'a injecté une saloperie ! Je ne pouvais pas parler, je ne pouvais pas bouger !

Christian : On peut intervenir sur votre rectum pendant qu'on opère votre visage. En attendant je vais vous prescrire des anti-inflammatoires.

Sean : Je suis désolé de vous le demander mais avez-vous fait le test HIV ?

Mr Rourke : Pas besoin. Cet enfoiré était suffisamment lucide, il a utilisé un préservatif ! La police a dit que c'était pour éviter de laisser son ADN. Mais je suis sûr que ce mec là pense que tous les mannequins masculins sont homos. Il ne voulait pas courir de risques ! On n'est jamais trop prudent de nos jours.

Scène 3 : Salle d’interventions

Sean : C'est quoi tout ça ?

Christian : Je me fais une prise de sang. Je me sens un peu abattu ces derniers temps, je me demande si j'ai pas une carence en vitamines...

Sean : T'aurais pas plutôt une carence en sommeil ? T'as plus 20 ans l'ami, toutes ces nuits à faire la fête, ça commence à se sentir !

Sean : Je vais te le...

Christian : Non !

Sean : J'ai toujours été plus habile à trouver la veine que toi. Qu'est-ce qui ne va pas ?

Christian : Gina est séropositive.

Sean : Tu... Tu as couché avec Gina...combien...trois fois ? J'imagine que tu n'as pas eu de rapports à haut risque avec elle...Multiples partenaires, pénétration anale...

Christian : On n'a rien fait de particulier...

Sean : Bien. Je suis sûr que tu n'as rien ! Les probabilités que tu contractes la maladie en ayant des rapports hétérosexuels sont infimes.

Christian : C'est pour ça que tu mets des gants pour me faire la prise de sang ?

Sean : Ecoute, même si tu es séropositif, ce ne sont plus les années 80 ! Le cocktail marche très bien ! Les gens vivent pendant des années.

Christian : Ca marche pour certains, pas pour d'autres ! Pour les médias, l'histoire des vivants est plus intéressante que celle des mourants ! Personne ne parle jamais des effets secondaires de ce cocktail ! Les diarrhées chroniques, les cailloux dans les reins... La redistribution des graisses...

Sean : Je te dis simplement que tu peux mener une vie normale malgré tout.

Christian : Une vie normale ? Tu réalises ce que ça veut dire ? Mis à part le fait que je vais pouvoir faire don de ma bite, on va devoir révéler mon état à tous nos patients, Sean. Tu voudrais qu'un chirurgien séropositif t'opère ? Arrête de jouer les médecins avec moi, comporte-toi comme un ami !

Sean : En tant qu'ami et médecin, je te conseille de contacter toutes les femmes avec lesquelles tu as eu un rapport physique.

Christian : Je les appellerai après avoir eu mes résultats !

Sean : Combien de temps ça va prendre ? Deux, trois jours ? Combien de femmes avec qui tu as couché vont coucher avec quelqu'un pendant ce laps de temps ? Des vies sont en jeu, Christian ! Y compris ma belle-mère ! Je suis là pour toi, je vais t'aider à surmonter cette épreuve, que les résultats soient bons ou pas, mais tu dois assumer tes responsabilités ! Tu n'as peut-être pas agi en adulte avec ces femmes mais tu sais quoi faire maintenant ! ...pour te repentir ce que tu leur as peut-être fait ! ……………………………………………………………………….

Scène 4 : Appartement de Christian

Christian : Salut Erica, c'est Christian …….. Moi aussi, je suis content de t'entendre. Ecoute, Erica, je ne vais pas y aller par quatre chemins. J'ai couché avec quelqu'un qui est séropositif, ce qui veut dire que je le suis peut-être aussi......ce qui veut dire que toi aussi...Je n'ai jamais dit que je l'étais ! J'ai dit que elle, elle était séropositive ! J'ai fait une prise de sang aujourd'hui, donc ce que je pense......c'est que tu devrais peut-être faire pareil. Ecoute, ma petite, je ne suis pas le seul responsable ! C'est toi qui m'a sauté dessus ! Pourquoi j'ai pas pensé à mettre un préservatif ? La dernière fois que t'as eu peur de tomber enceinte, Reagan était encore au pouvoir ! Arrête tes conneries, Erica ! Je n'ai pas abusé de toi !

………………………………………………………………………………………

Christian : Tu n'avais pas l'air très intéressée par mes aventures précédentes quand t'étais penchée sur mon bureau, le cul en l'air, Mlle Kamden ! Tu crois que ça ne me fout pas les boules à moi aussi ?

……………………………………………………………………………………….

Christian : Arrête de pleurer... Arrête de pleurer... Arrête de pleurer... Arrête de pleurer... Arrête de pleurer

………………………………………………………………………………………

Christian : Arrête de pleurer

…………………………………………………………………………………….

Scène 5 : Appartement de Julia

Andrea Hall télé : Comment mettre un terme à des agressions aussi aléatoires ? Comment combattre un ennemi aussi dangereux? Un homme qui se propose d'amener un début d'explication est le Dr Sean McNamara, chirurgien plastique à Miami qui a consacré son temps et son talent à aider les vic...

Julia : Il est tout beau.

Kevin Hutchk : Un peu de maquillage et de la vaseline sur l'objectif et même mon chien peut ressembler à Demi Moore.

Julia : Tais-toi !

Andrea Hall télé : ...ce n'est pas pour l'argent, vous passez des heures en salle d'op à opérer ces gens gratuitement.

Bureau de Sean

Sean : Comme vous l'avez dit, c'est pour les victimes. Parfois, il faut comprendre qu'on est partie intégrante de ce qu'on voit aux informations, que nous avons une responsabilité envers notre communauté, qu'il faut être actif et participer au combat. Je m'exprime avec mon scalpe

Appartement de Julia

Sean Télé : Mais chacun de nous possède son propre outil.

Andrea Hall télé : D'après la police, le Découpeur dit quelque chose avant de mutiler ses victimes.

Sean : "La beauté est une malédiction qui plane sur le monde."

Andrea Hall télé : Vous êtes plasticien, comment ne pas être touché par ce qu'il dit ?

Sean télé : Ca me touche ! Nous sommes tous entraînés dans le mythe de la beauté. Mais la différence entre ce que fait le Boucher et ce que je fais, c'est qu'il essaye d'exprimer sa haine intérieure en mutilant les gens, alors que moi, j'essaye de faire s'exprimer leur beauté intérieure.

Andrea Hall télé : Andrea Hall, Miami Beach. A vous les studios.

Scène 6 : Plateau, tournage d’un film X

Acteur : Mlle Kimberly, je n'ai jamais vu quelqu'un prendre la température comme ça ……….

Kimber : Coupez ! C'est bien......mais rappelle-toi bien ce qu'il se passe, Fantasia. Il vient de coucher avec une stripteaseuse, donc il faut que tu le suces, pas pour le faire jouir, mais pour le faire t'aimer. Ok ? D'accord. Ah oui, tu devrais sortir tes nichons car ils sont hors champ.

Actrice : D’accord ! ………………

Kimber : En voilà, une bonne surprise !

Christian : On peut parler, seul à seule ?

Kimber : On pourrait croire que ça donne envie de baiser que de bosser sur un film porno toute la journée mais en fait, après quelques heures, c'est tout sauf ça !

Christian : Je suis peut-être séropositif. C'est du sérieux, Kimber, il faut que tu fasses le test !

Kimber : Je le fais très régulièrement, tous les mois, j'ai eu mes résultats la semaine dernière. C'est une loi tacite dans ce milieu. HIV, chlamydia, ghaneria...Je suis clean.

Christian : Mon Dieu ! Bien ! Bien ! …………. J'ai encore un coup de fil à passer, James et Wilburgh.

Kimber : Je suis désolée, Christian ……… Ca va ?

Christian : Je suis tout seul, Kimber. J'ai couché avec des milliers de femmes et la vérité c'est que je n'ai jamais été intime avec aucune d'elles.

Kimber : T'as été intime avec moi, t'as essayé de l'être et ça, ça compte.

Christian : Pourquoi tu es si gentille avec moi ?

Kimber : Parce que je t'aime, Christian !

Christian : Tu aimes ce que je représente ! L'argent, la beauté, les bonnes choses... Sur papier, je suis l'homme idéal à tes yeux. Mais comment tu vas me voir quand j'aurai plus de cheveux et que je pourrai plus bouffer sans tout dégueuler par terre ? ...ou allongé sur un lit d'hôpital, attendant la mort...

Kimber : Ton cœur sera toujours là, tout comme moi.

Scène 7 : Maison de Sean

Il est sous la douche, le découpeur l’observe ……………………………………….

Découpeur : Pas mal comme médicament, hein ? C'est une forme modifiée de levicurian chloride, on utilise ça chez les patients psychiatriques violents. Ca fait les tomber dans une sorte de coma éveillé. L'effet devrait se lever dans quelques minutes. C'est comme un avion qui s'écrase...Les minutes ressemblent à des heures. C'est une sensation horrible ! ...être à la merci de quelqu'un, ne rien contrôler......c'est comme ça que la plupart des gens vivent ! ...des esclaves, sous la tyrannie de la beauté ! Compter les calories, apprendre le kick boxing, le peeling...J'aide ces gens...et vous, vous détruisez tout mon travail ! On m'appelle le Découpeur, mais je suis un artiste, c'est vous le boucher, Cinquante nez identiques, un millier de seins sans défauts, vous êtes le monstre qui taillade ce qui est beau et vrai ! Vous avez l'air moins engourdi, docteur...Le médicament commence à ne plus faire effet...Excellent...La Beauté Est Une Malédiction Qui Plane Sur Le Monde ! Elle nous empêche de connaître l'identité des vrais monstres ! Dénaturez encore une fois un de mes chefs-d’œuvre et la prochaine fois, je vous tuerai !

Scène 8 : Maison de Sean

Sean : Je n'ai pas vu son visage, il portait un masque.

Julia : Je ne comprends pas comment il a pu entrer, nous avons fait installer une alarme...

Inspecteur : Je crois qu'il est entré par la fenêtre de la chambre de votre fils dans la journée et il a attendu que vous rentriez chez vous. Je vais faire surveiller votre maison et votre cabinet.

Christian : Je vais jeter un coup d'œil.

Sean : Merci d'être venue, je leur avais dit de ne pas te déranger mais je suis content qu'ils t'aient appelée.

Christian : On va avoir besoin de nouveaux pansements.

Julia : J'y vais.

Christian : Ce n'est pas aussi profond que les autres victimes. L'incision est juste au-dessus des nerfs donc...Ca ne devrait pas être trop méchant à opérer. On décommande tous les patients et on s'occupe de toi le plus tôt possible. Je vais appeler Quentin Costa d'Atlanta pour lui demander de venir. Pour les opérations au visage, c'est le meilleur. J'affréterai un avion si ça peut le faire venir plus vite.

Sean : Merci.

Christian : Tu sais que je le ferais moi-même si je le pouvais ……………… Il ne t'a pas...?

Sean : Non.

Scène 9 : Bloc opératoire, opération de Sean

Christian : Je vous remercie d'être venu aussi rapidement !

Quentin : Je vous en prie, après tout ce que vous avez pu faire pour les victimes du Découpeur, c'est le moins que je puisse faire.

Christian : On m'a dit à ton cabinet que tu avais fait un séjour au Soudan.

Quentin : C'est dégueulasse, là-bas. En gros, les rebelles mutilent des villages entiers. Je passais mes journées à opérer des gens dont le visage avait été mutilé à coups de machette.

Christian : Un autre soldat de la bonne cause, Sean va t’adorer...

Quentin : Ne me surestime pas, comme récompense, je me suis commandé une bouteille Chateau-Mouton au Shore Club que j'ai sirotée dans ma chambre 4 étoiles.

Christian : J'ai de bons souvenirs de ce club...

Quentin : On devrait aller se prendre un verre ensemble, un jour. On pourrait déchirer tous les deux !

Christian : Bien sûr ! ……….. Les nerfs semblent avoir été peu atteints, il ne devrait pas y avoir de......trop grosse difficulté, un peu d'irrigation et quelques petites greffes...On en déjà parlé, hein ?

Quentin : Deux fois. Doc, ne t’inquiète pas, ton partenaire est entre de bonnes mains.

Christian : Ce gars-là n'est pas que mon partenaire, c'est mon meilleur ami. Je ne veux pas qu'il se déchire le visage à chaque fois qu'il se rase.

Quentin : Aucun souci ! On doit être aussi canon que sa salle d'attente, hein ?

Christian : Je suis désolé...... c'est pas facile......je respecte votre talent, mais voir quelqu'un d'autre opérer Sean, c'est comme voir quelqu'un d'autre coucher avec ma femme.

Quentin : Je te promets d'y aller avec délicatesse …………… Comment allez-vous docteur ?

Sean : C'est étrange d'être de l'autre côté du miroir, je n’arrête pas de trembler à cause de l'adrénaline... Injectez-moi 10cc de recet.

Christian : C'est ton jour de congé, installe-toi confortablement, on s'occupe de tout. Tout va bien se passer, je reste avec toi.

Sean : C'est parti ! ………………………………………………………………………

Quentin : Marqueur.

Scène 10 : Appartement de Christian

………………………………….

Christian : Tu as tellement grandi...

James Sutherland : Je crois qu'il se souvient de vous.

Christian : Salut Wilburgh...

James : Gabriel.

Christian : D'accord... Entrez !

James : Nous vivons dans une petite communauté. Notre médecin habite juste à côté de chez nous. Ca n'a pas été très facile de dire à tout le monde que ma femme n'était pas la mère de mon enfant. Comment vais-je expliquer que mon fils et moi devons faire le dépistage du SIDA ?

Christian : Et Sicilie ? Il vaudrait peut-être mieux qu'on lui fasse une prise de sang.

James : Nous ne sommes plus intimes depuis bien des années. Je vais en mourir, Christian ?

Christian : Je serais étonné d'apprendre que vous êtes infecté, James.

James : Mais si c'était le cas, vais-je en mourir ?

Christian : Nous n'y sommes pas encore !

James : Il suffit d'une seule bêtise, d'une nuit......et vous êtes pris au piège pour le reste de votre vie...

Christian : A toi, mon gars ! Allez viens... Oh t'es lourd ! Comment va-t'il ?

James : Très bien. Il se tient debout tout seul maintenant. Il n'arrête pas de parler. Et lui ? S'il est malade, qu'allons-nous faire ?

Christian : Les chances qu'elle lui ait passé la maladie sont minimes. Si c'était le cas, je suis certain qu'il y a d'excellents spécialistes du traitement du SIDA chez l'enfant à Scottstail ou...Phoenix....

James : J'aimerais, si besoin est, que vous jouiez un rôle dans son traitement. Avoir un médecin en qui vous avez confiance et que vous pouvez appeler est d'une importance capitale.

Christian : Bien sûr.

James : Comment va Gina ?

Christian : Je ne sais pas, elle peut crever.

James : Puis-je vous donner un conseil ? J'ai détesté Gina, je l'ai maudite à bien des reprises......mais quand je regarde Gabriel,......je ne peux m'empêcher de voir le bien qu'il y a en elle.

Christian : Il est la seule chose bien qu'elle ait accomplie dans sa vie.

James : Parfois, il ne suffit que d'une seule chose. Donc, les sentiments que vous avez pour Gabriel, vous les lui devez.

Scène 11 : Salle d’examen

Christian : Très joli, le Dr Costa est presque aussi doué que toi !

Sean : Je suis content que votre cabinet soit à Atlanta, Dr Costa. Si vous étiez dans le coin, vous seriez un sacré concurrent !

Quentin : Je suis heureux d'être un gros poisson dans mon petit étang. J'aurais trop peur de nager dans ces eaux avec les deux requins que j'ai devant moi. A moins que j'y sois invité... Je vous laisse entre les mains de votre excellent partenaire, Dr McNamara.

Sean : Encore merci, docteur.

Christian : Merci ……….. Je pense que tu peux te relancer dans le mannequinat, Sean... Allez, partenaire, souris, tu t'en es bien sorti !

Sean : Vraiment ?

Linda : Docteurs ?

Inspecteur : Je vous amène de mauvaises nouvelles ! Nous avons trouvé ceci à côté de la dernière victime du Découpeur, la reine de promo du lycée Carl Gable.

Sean : C'est là où mon fils va à l'école.

Inspecteur : Il l'a agressée hier soir. Les parents sont effondrés, ils avaient passé la soirée au restaurant.

Christian : Pourquoi il a laissé notre carte là-bas ?

Sean : Il nous lance un défi ! Il veut savoir si on va l'opérer !

Christian : C'est clair, on ne l'opère pas ! Je comprends parfaitement ton désir d'aider ces gens mais il n'est pas question de le faire dans ces conditions.

Inspecteur : Personne ne vous reprochera de ne pas opérer cette fille. Mais j'ai besoin de savoir pour le dire à ses parents. Ils ont demandé que ce soit vous qui vous en occupiez, ils ont dû voir votre reportage aux infos. Alors, vous allez l'opérer ?

Scène 12 : Maison de Sean, dans la chambre

Sean : Ce n’était vraiment pas la peine, Julia !

Julia : Je devais m'occuper d'Annie, ça ne va pas me tuer de rester une demi-heure de plus pour te préparer un petit quelque chose et faire un peu de rangement. Tu as besoin d'autre chose ?

Sean : Vu que tu me le demandes, pourrais-tu me donner le tube de vitamines E ?

Julia : C'est super ! Christian s'est surpassé cette fois-ci ! ……. Attends, je vais le faire... Ca ne cessera jamais de m'étonner de voir ce que les plasticiens sont capables d'accomplir. On sous-estime vraiment votre profession !

Sean : Vraiment ? Je croyais que tu n'étais pas complètement d'accord avec mon travail !

Julia : Pour être honnête, au début, oui. Quand je disais aux gens ce que mon mari faisait comme métier, j'avais un peu honte. Le manque de profondeur de cette profession, la façon dont elle contribue à l'image de notre société.

Sean : Le taré qui m'a fait ça, ça m'embête de l'admettre mais son message n'est pas dénué de sens... J'ai joué un rôle dans l'obsession et le culte de la beauté. J'ai construit cette maison, mon travail a engendré le sien.

Julia : Non, Sean, tu ne peux pas te le reprocher ! J'avais tort d'avoir honte !

Sean : Vraiment ?

Julia : Tout ce que tu fais pour aider ces pauvres gens défigurés par ce monstre ! Tu devrais être fier de toi ! Je suis fière de toi !

Sean : Dommage que tu n'aies pas eu les mêmes sentiments quand on était ensemble.

Julia : J'avais peut-être besoin de te voir sous une autre perspective pour comprendre qui tu étais ……….. C'est bon ou...?

Sean : Oui, merci ….. On m'a demandé d'opérer la fille qu'il a agressée l'autre soir. Ses parents veulent que ce soit moi.

Julia : Ses parents ne savent pas qu'il a menacé de te tuer si tu intervenais à nouveau sur une de ses victimes.

Sean : Tu penses que je devrais le faire ?

Julia : Mon conseil serait de te demander ce que tu penses.

Sean : Je pense que j'ai peur.

Julia : Tu n'es pas obligé de le faire.

Sean : Qu'est-ce que tu penseras de moi si je ne le fais pas ?

Julia : Quelle différence ça fait ?

Sean : La différence, c'est que même si tu m'as profondément blessé, même si on est si loin l'un de l'autre, j'ai encore tellement besoin de ton respect. C'était le cas à la fac, au lancement de notre cabinet... C'est ce qui me pousse à me lever le matin................. Je pense......que tu devrais rester ici jusqu'à ce que j'attrape ce type. Tu peux dormir ici, j'irai dans la chambre de Matt, je crois qu'il a trouvé un moyen de pirater la chaine XXL avec son ordinateur. Je ne veux pas te savoir seule et sans protection.

Julia : Je ne suis pas seule, Sean, Kevin est avec moi.

Scène 13 : Bloc opératoire, opération de la dernière victime du découpeur.

……………………………………………………………………………..

Linda : Quand vous voulez, Sean.

Sean : lame de 15.

Scène 14 : Hôpital

Christian : Qu'est-ce que tu fous à l'hôpital ?

Gina : A toi de me le dire ! Je crois qu'il n'y a qu'un seul médecin dans tout l'établissement et il a commencé à apprendre notre langue la semaine dernière.

Christian : Je n'y comprends rien...Ton infection respiratoire n'est pas importante mais ton compte de globules blancs est de 3... Tu devrais être en meilleure forme avec le cocktail !

Gina : Si je le prenais, oui...

Christian : Tu ne prends pas tes médicaments ? Mais Gina, t'as envie de mourir ou quoi ?

Gina : Je n'ai pas d'assurance... C'est un peu la même chose, non ?

Christian : Pourquoi tu n'es pas venue me voir ?

Gina : Et te quémander de l'argent ? Je me déteste, mais pas à ce point.

Christian : Des escarres ?

Gina : J'ai mal partout...

Christian : Tourne-toi …………… Je vais te masser …………. Je suis en bonne santé.

Gina : C'est bien. Même toi, tu ne mérites pas ça.

Christian : Je viens de voir les résultats de James et Wilburgh......Gabriel. Ils sont séronégatifs.

Gina : Comment est-il ?

Christian : Bien, il a grandi ! Il a tes yeux.

Gina : J'ai tout gâché, Christian. Tu sais ce que c'est d'être clouée dans un lit d'hôpital et de n'avoir aucune visite ? Je n'ai jamais coupé les ponts avec qui que ce soit, je n'ai jamais eu d'amis... Je ne veux pas mourir seule. (Il s’allonge contre elle et la prends dans ses bras)

Christian : Tu te souviens de la fois où il t'a crotté dessus ?

Gina : Oui, il avait redécoré ma chemise ! Quand il chiait, il ne faisait pas semblant.

Christian : Et tu te souviens de la première fois qu'il a mangé un smarties ? Il courait dans tous les sens, on avait l'impression qu'il venait de goûter au paradis ……..  Merci.

Gina : Pour quoi ? ………….

Christian : Pour lui.

 

FIN (Ecrit par Sophia81)

Office of Christian

Christian: It looks like carcinoma basic, nothing too serious. I can remove it here under local anesthesia, Ms. Kamden.

Kamden Miss: Miss Kamden. My divorce was there three months.

Christian: I'm sorry. I'm sorry to say that you'll have to stop tanning.

Miss Kamden: No, everything is at my tanned, ass and breasts white, I leave that to the German tourists and strippers.

Christian: In this case you'll have to find someone to apply sun protection factor 50 on that little ass.

Miss Kamden: And how I'll manage to find someone for this thankless task, me?

Christian: Next Tuesday, it tells you, Miss Kamden?

Miss Kamden: I think I have a hole that day.

Gina: Hi, asshole.

Christian: You're like herpes, whenever things are going well in my life, I suffered a rash of Gina! What do you want?

Gina: I must speak to you, you must plays.

Christian: Name of God, what is this madness, Step 9 of your rehabilitation program? It is not worth apologizing about what happened, Gina, I fuck!

Gina: I'm positive ...

Christian: Positive about what?

Gina: I had a fungus in the mouth, the doctor at the clinic called it a candy-like-thing.

Christian: Candida albicans ...

Gina: Yeah, I think it should be an early symptom of AIDS, then they made me take the test.

Christian: When do you did know?

Gina: There was one week. Maybe two. I'm fine if they prescribed me antibiotics for the fungus and they told me to take the "cocktail" of drugs against AIDS.

Christian: We know when you contracted the disease?

Gina: They do not know exactly, six months, maybe a year. That's why I'm here to tell you to do the test.

Christian: Name of God, how could you be so irresponsible?

Gina: I've never seen you put a hood over Popol, Mr. Rabbit!

Christian: I should have put two with you!

Gina: You've never done, asshole, because you think you're invincible and you royally mad at me or in which you bitches you empty the last twenty years!

Christian: Get out! Out of my life!

Gina: Wait, Christian, I need you to contact James and Wilbur. The doctor said that I was able to infect in utero. What happens to me, I'm crazy but I need to know if my baby is sick. I can cope with the pills, but not the pain of not knowing if he is okay or not.

Christian: Fuck you, you just have to fend for yourself! You're poison, Gina! Everything you touch is immediately infected by your misfortune!

Gina: You want to know what I think, asshole, it has been designed both to hell! The only difference between you and me is me, I take my responsibilities!

Office of Sean

Man: "Beauty is a curse that hangs over the world." That's what he said when he did that to me! And he's right. My appearance has always been my curse!

Christian: You can not blame what happened to you, Mr. Rourke. You were attacked by a mentally ill!

Mr Rourke: It's my appearance that drew him! I never wanted to be a model! I was at the beach, this is where we spotted me, I had just had an A in law and I celebrated that, there is a photographer who came to see me, he took some shots and a months later, instead of passing the bar exam, I asked for the catalog cover Jay Crew.

Sean: It's like a dream come true. Do you mind? I am perfectly aware that you're saying that your life is but damn you saw Naomi Gaines?

Mr Rourke: It was an early victim of the Carver, right?

Sean: It was us who made her face, she just completed a contract for the cover of "Self", I do not see why your operation is not as much a success! We will use the skin that will charge your thigh to repair the nerves and cover the scars.

Mr Rourke: Not on my thigh, I could never work again with chicken legs

Sean: The Loss of muscle on your leg will be invisible, if that bothers you.

Mr Rourke: I owe it to myself to be something more than a two-dimensional image in a catalog.

Christian: Have you been injured elsewhere?

Mr Rourke: Everything I say is covered by professional secrecy, eh?

Christian: Yes.

Mr Rourke: I have a layer glued to my underwear! He raped me. It's been a week since I shit razor blades! When I work the pecs, I lift 135 kilos, I am black belt, but hell I could not even defend myself against this motherfucker!

Sean: You have mastered?

Mr Rourke: He drugged me! He injected a crap! I could not speak, I could not move!

Christian: We can intervene on your rectum while you operate your face. In the meantime I'll prescribe anti-inflammatory.

Sean: I'm sorry to ask but have you been tested for HIV?

Mr Rourke: No need. This motherfucker was lucid enough, he used a condom! Police said it was to avoid leaving his DNA. But I'm sure this guy think all male models are gay. He did not take any chances! It is never too careful nowadays.

Operating room

Sean: What's all this?

Christian: I'm getting a blood test. I'm feeling a little down lately, I wonder if I have not a vitamin deficiency ...

Sean: Oh, and you not rather a lack of sleep? You're 20 years or friend, all those nights of partying, it's starting to feel!

Sean: I'm going on ...

Christian: No!

Sean: I've always been more adept at finding the vein as you. What's wrong?

Christian: Gina is HIV positive.

Sean: You slept with Gina, what three times? I guess you did not had high-risk with it. Multiple partners, anal intercourse.

Christian: We did nothing special.

Sean: Okay. I'm sure you've got nothing! The odds that you contract the disease by heterosexual sex are minimal.

Christian: That's why you wear gloves to give me a blood test?

Sean: Look, even if you are HIV positive, they are no longer the 80's! The cocktail works very well! People live for years.

Christian: It works for some, not others! For the media, the history of the living is more interesting than dying! Nobody ever talks about the side effects of this cocktail! The chronic diarrhea, kidney stones, fat redistribution.

Sean: I'll just say you can lead a normal life despite everything.

Christian: A normal life? You realize what that means? Apart from the fact that I can donate my dick, we'll have to reveal my status to all our patients, Sean. You want a surgeon will operate on HIV? Stop playing with my physicians, conduct yourself as a friend!

Sean: As a friend and doctor, I advise you to contact all the women with whom you had a physical relationship.

Christian: I call them after having my results!

Sean: How long will it take? Two or three days? How many women with whom you slept with someone going to sleep during this time? Lives are at stake, Christian! Including my stepmother! I'm here for you, I will help you overcome this ordeal, the results are good or not, but you must assume your responsibilities! You have perhaps not act like an adult with these women but you know what to do now! To repent that thou hast done maybe!

Apartment Christian

Christian: Hi Erica, Christian. I too am glad to hear you. Listen, Erica, I'm not going to beat around the bush. I slept with someone who is HIV positive, which means that I am perhaps too, which means that you, too. I never said I was! I told her she was HIV positive! I did a blood test today, so what I think is that maybe you should do the same. Listen, my dear, I'm not the one responsible! It is you who jumped on me! I thought why not use a condom? The last time you got scared of getting pregnant, Reagan was still in power! Stop the bullshit, Erica! I have not abused you!

Christian: You did not seem very interested in my previous adventures when you were leaning on my desk, ass in the air, Miss Kamden! You think that I don't care about the balls too?

Christian: Stop crying ... Stop crying ... Stop crying ... Stop crying ... Stop crying

Apartment Julia

Andrea Hall TV: How to put an end to attacks as random? How do you fight an enemy so dangerous? A man who proposes to bring an early explanation is Dr. Sean McNamara, plastic surgeon in Miami who has devoted his time and talents to help victims ...

Julia: It's all beautiful.

Kevin: A little makeup and Vaseline on the lens and even my dog can look like Demi Moore.

Julia: Shut up!

Andrea Hall TV: This is not about the money, you spend hours in the operating room to make these people free.

Office of Sean

Sean: As you said, is for the victims. Sometimes you have to understand that is part of what we see information that we have a responsibility to our community, it must be active and participate in combat. I speak with my scalpel

Apartment Julia

Sean TV: But each of us has his own tool.

Andrea Hall TV: According to police, Carver said something before mutilating his victims.

Sean: "Beauty is a curse that hangs over the world."

Andrea Hall TV: You're an artist, how not to be touched by what he said?

Sean TV: It touches me! We are all trained in the myth of beauty. But the difference between what the Butcher and what I do is that it tries to express his inner hatred mutilating people while I'm trying to express their inner beauty.

TV Andrea Hall Andrea Hall, Miami Beach. To you the studios.

Film set of a porn movie

Actor: Miss Kimberly, I've never seen anyone take the temperature like that.

Kimber: Cut! That's fine, but remember what happens, Fantasia. He comes to bed with a stripper, so must you suck, do not enjoy, but for the love you make. Ok? Okay. Ah yes, you should leave your tits because they are out of scope.

Actress: Okay!

Kimber: Here's a nice surprise!

Christian: We can talk alone?

Kimber: One might think that makes you want to fuck than working on a porn movie all day, but in fact after a few hours, it is anything but that!

Christian: I may be HIV positive. This is serious, Kimber, you must do the test!

Kimber: I do very regularly, every month I got my results last week. It is an unwritten law in this medium. HIV, chlamydia, ghaneria. I'm clean.

Christian: My God! Good! Good! I still have a phone to pass, and James Wilbur.

Kimber: I'm sorry, Christian, okay?

Christian: I'm all alone, Kimber. I slept with thousands of women and the truth is that I have never been intimate with any of them.

Kimber: You've been intimate with me, you've tried to be and it Matters.

Christian: Why are you so nice to me?

Kimber: Because I love you, Christian!

Christian: Do you like what I represent! Money, beauty, good things. On paper, I am the ideal man in your eyes. But how you gonna see me when I have more hair and I can eat more without any puke on the floor or lying on a hospital bed, awaiting death.

Kimber: Your heart will always be there, just like me.

House Sean

The Carver: Not a bad drug, huh? It is a modified form of levicurian chloride, it is used in violent psychiatric patients. It makes them fall into a sort of coma awake. The effect is expected to rise in a few minutes. It's like a plane crash. The minutes like hours. It feels horrible! thank you to be somebody, do not control, that's how most people live! Slaves under the tyranny of beauty! Counting calories, learn kickboxing, peeling. I help these people and you, you destroy all my work! They call me the chopper, but I am an artist, you're the butcher, Fifty identical nose, a thousand breasts without flaws, you are slashing the monster that what is beautiful and true! You seem less numb, doctor. The drug starts to do more to end, excellent. Beauty is a curse that hangs over the world! It prevents us from knowing the identity of the real monsters! Denature again one of my masterpieces and the next time I'll kill you!

House Sean

Sean: I did not see his face, he wore a mask.

Julia: I don't understand how he could enter, we did install an alarm.

Inspector: I think it came through the bedroom window of your son during the day and he expected you to go home. I'm going to monitor your home and office.

Christian: I'll take a look.

Sean: Thanks for coming, I told them not to bother you but I'm glad they called t'aient.

Christian: We will need new dressings.

Julia: I'm going.

Christian: It's not as deep as the other victims. The incision is just above the nerves then. It should not be too bad to operate. It cancels all patients and we take care of you as soon as possible. I'll call Quentin Costa Atlanta asking him to come. For operations in the face, is the best. J'affréterai a plane if it can make it come faster.

Sean: Thank you.

Christian: You know I'd do it myself if I could. Has not he ...?

Sean: No.

Operating room, operation of Sean

Christian: Thank you for coming so quickly!

Quentin: I pray you, after what you have done to the victims of the chopper, it's the least I can do.

Christian: I was told your office that you had made a trip to Sudan.

Quentin: It's disgusting down there. Basically, the rebels mutilate entire villages. I spent my days operating on people whose face had been mutilated with machetes.

Christian: Another soldier of the good cause, Sean will adore.

Quentin: Do not overestimate me, as a reward, I ordered a bottle Chateau Mouton at the Shore Club as I sipped from my room 4 stars.

Christian: I have fond memories of this club.

Quentin: We should go have a drink together one day. We could tear them both!

Christian: Of course! The nerves appear to have been little affected, it should not be too big problem, just some small irrigation and grafting. We already talked about, eh?

Quentin: Twice. Doc, do not worry, your partner is in good hands.

Christian: This guy is not my partner, my best friend. I do not want him to tear his face every time he shaves.

Quentin: No worries! It should be as canon as his waiting room, eh?

Christian: I'm sorry, it's not easy, I respect your talent, but to see someone else make Sean is like watching someone else sleep with my wife.

Quentin: I promise to go with delicacy. How are you Doc?

Sean: It's weird to be on the other side of the mirror, I can not stop shaking because of the adrenaline. Inject me 10cc of recipes.

Christian: It's your day off, sit back, take care of everything. Everything will be alright, I'll stay with you.

Sean: Let's go!

Quentin: Marker.

Apartment Christian

Christian: You have grown so much ...

James Sutherland: I think he remembers you.

Christian: Hi Wilbur ...

James Gabriel.

Christian: Okay. Enter!

James: We live in a small community. Our doctor lives right next door to us. It was not easy to tell everyone that my wife was not the mother of my child. How will I explain that my son and I have to do the testing for AIDS?

Christian: And Sicily? It might be better if we give him a blood test.

James: We're more intimate for many years. I'm going to die, Christian?

Christian: I would be surprised to learn that you are infected, James.

James: But if so, will I die?

Christian: We're not there yet!

James: It only takes one mistake, one night and you're trapped for the rest of your life.

Christian: To you, my boy! Come on. Oh you're heavy! How is wrong?

James: Okay. He stands all alone now. He keeps talking. And him? If he is sick, what do we do?

Christian: The chances that she had passed the disease are minimal. If this were the case, I'm sure there are excellent specialists in AIDS treatment in children with Scottstail or Phoenix.

James: I would, if necessary, whether you play a role in its treatment. Having a doctor you trust and you can call is of paramount importance.

Christian: Sure.

James: How is Gina?

Christian: I do not know, she may die.

James: Can I give you some advice? I hated Gina, I cursed many times but when I look at Gabriel, I can not help but see the good that is in it.

Christian: It is the only thing that she has accomplished in his life.

James: Sometimes it only takes one thing. So the feelings you have for Gabriel, you owe him.

Examination Room

Christian: Very nice, Dr. Costa is almost as good as you!

Sean: I'm glad that your office is in Atlanta, Dr. Costa. If you were in the corner, you might quite a competitor!

Quentin: I am happy to be a big fish in my pond. I'd be too afraid to swim in these waters with two sharks that I have before me. Unless I am invited. I leave you in the hands of your excellent partner, Dr. McNamara.

Sean: Again, thank you, doctor.

Christian: Thank you. I think you can revive yourself in the modeling, Sean. Come on, partner, smiled worry you're well out!

Sean: Really?

Linda: Doctors?

Inspector: I bring you bad news! We found this next to the last victim of the Carver, the high school prom queen Carl Gable.

Sean: That's where my son goes to school.

Inspector: He was assaulted last night. Parents are collapsed, they had spent the evening at the restaurant.

Christian: Why he left our card there?

Sean: It challenges us! He wants to know if it will operate!

Christian: It's clear you do not works! I fully understand your desire to help these people but there is no question of doing in these conditions.

Inspector: No blame on you not to make this girl. But I need to know to tell his parents. They asked whether it is you that you were in, they had to see your story on the news. So you're going to operate?

Sean House, in the bedroom

Sean: It was really not worth it, Julia!

Julia: I had to take care of Annie, it's not going to kill me to remain a half-hour to prepare yourself a little something and do a bit of storage. You need something else?

Sean: Since you ask me, could you give me a tube of vitamin E?

Julia: That's great! Christian has surpassed this time! Wait, I'll do it. It never ceases to amaze me to see what the artists are able to accomplish. We really underestimated your profession!

Sean: Really? I thought you were not completely agree with my work!

Julia: To be honest, at first, yes. When I told people that my husband did for a living, I was a little ashamed. The shallowness of this profession, how it contributes to the image of our society.

Sean: The calibrated who did this to me, it bothers me to admit it but his message is not meaningless. I played a role in the obsession and the cult of beauty. I built this house, my job has created his own.

Julia: No, Sean, you can not get the blame! I was wrong to be ashamed!

Sean: Really?

Julia: Whatever you do to help these poor people disfigured by this monster! You should be proud of you! I'm proud of you!

Sean: Too bad you did not have the same feelings when we were together.

Julia: Maybe I need to see you another perspective to understand who you were, it's good?

Sean: Yes, thank you. I was asked to make the girl he assaulted the other night. His parents want to be me.

Julia: Her parents did not know that he threatened to kill you if you speak again on one of his victims.

Sean: You think I should do?

Julia: My advice would be to ask you what you think.

Sean: I think I'm scared.

Julia: You are not obliged to do so.

Sean: What do you think of me if I'm not doing it?

Julia: What difference does it make?

Sean: The difference is that even if you gave me deeply hurt, even if it is so far from each other, so I still need your respect. This was the case in college at the launch of our firm. That's what makes me get up in the morning. I think you should stay here until I get this type. You can sleep here, I'll go in the room with Matt, I think he has found a way to hack the chain XXL with his computer. I do not want to learn alone and unprotected.

Julia: I'm not alone, Sean, Kevin is with me.

Operating room, operation of the last victim of the carver.

Linda: When you want, Sean.

Sean blade 15.

Hospital

Christian: What are you doing in hospital?

Gina: You tell me! I believe there is only one doctor in the entire property and started to learn our language last week.

Christian: I do not understand. Your respiratory infection is not important but your white blood cell count is 3. You should be in better shape with the cocktail!

Gina: If I took it, yes.

Christian: You do not take your meds? But Gina, you want to die or what?

Gina: I have no insurance. Much the same thing, right?

Christian: Why did not you come see me?

Gina: And you beg for money? I hate, but not at this point.

Christian: pressure sores?

Gina: I hurt everywhere.

Christian: Turn around. I'll massage. I am in good health.

Gina: Okay. Even you do not deserve this.

Christian: I just saw the results of James and Wilbur ... Gabriel. They are HIV negative.

Gina: How is it?

Christian: Well, it has grown! He has your eyes.

Gina: I blew it, Christian. You know what it is to be confined to a hospital bed and have no access? I never cut ties with anyone, I never had any friends. I don't want to die alone.

Christian: Do you remember the time he splashed over thee?

Gina: Yes, it was redecorated my shirt! When he shat, he was not pretending.

Christian: And do you remember the first time he ate a smartie? He ran in all directions, it seemed he had a taste of paradise. Thank you.

Gina: Why?

Christian: For him.

Kikavu ?

Au total, 21 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

wolfgirl88 
18.06.2018 vers 04h

Siobhan62 
19.10.2017 vers 21h

kazmaone 
24.09.2017 vers 00h

Ali3nBrain 
14.05.2017 vers 13h

jonathan68 
16.12.2016 vers 12h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvrez le numéro 11 de notre magazine HypnoMag avec une interview exclusive de Jaicy Elliot !
HypnoMag | Découvre le numéro 11 !

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs

Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs
Julian McMahon a été interviewé par Télé Loisirs.  Il s'exprime sur la série Marvel's Runaways dans...

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1
L'acteur Dylan Walsh est dans la série Whiskey Cavalier, qui sera diffusée sur TF1 à partir du 29...

Julian McMahon dans la série F.B.I.

Julian McMahon dans la série F.B.I.
Julian McMahon apparaît dans la série F.B.I. créée par Craig Turk & Dick Wolf. Il apparaît en effet...

Design Nip Tuck

Design Nip Tuck
Un tout nouveau design signé Spyfafa et placé sous le soleil de Miami est en ligne ! Merci pour sa...

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique
Le film australien Swinging Safari réalisé par Stephan Elliott est sorti il y a un peu plus d'un an,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

chrismaz66, Hier à 12:11

Bonjour, 2 nouveaux sondages Kaamelott et Torchwood, l'un des 2 est drôle ^^

Steed91, Aujourd'hui à 08:57

Nouveau sondage concernant l'épisode 10.21 (pour son titre VF) de la série Modern Family

Steed91, Aujourd'hui à 08:57

Venez nombreux, vous pouvez voter même si vous ne connaissez pas la série

stella, Aujourd'hui à 13:33

Un nouveau thème attend vos votes dans les préférences. Merci aux votants

James723, Aujourd'hui à 18:20

Nouveau sondage sur Malcolm, venez nombreux, merci !!!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site