VOTE | 51 fans

#206 : Du bout des lèvres

Titre VO:Bobbi Broderick
Scénaristes:Lynnie Greene & Richard Levine
Réalisateur:Michael M. Robin
1ère diffusion américaine: 27 Juillet 2004
1ère diffusion française: 1er Décembre 2004
Casting:Famke Janssen (Ava Moore), Jill Clayburgh (Bobbi Broderick), Seth Gabel (Adrian Moore), Richard Portnow (Mr Calderello), Alaine Hausman (Alegra Calderello).

Alors que Julia embauche une coach, celle-ci va également s'intéresser au fils McNamara, Matt. De son côté, Liz, l'anesthésiste lesbienne de la clinique, recherche un donneur de sperme pour son futur enfant. A la clinique Sean reçoit Bobbi Broderick, qui souhaiterait une liposuccion pour retrouver un emploi ...

Popularité


3.5 - 2 votes

Titre VO
Bobbi Broderick

Titre VF
Du bout des lèvres

Vidéos

Promo 206

Promo 206

  

Christian / Ava

Christian / Ava

  

Christian / Ava 2

Christian / Ava 2

  

Plus de détails

Sean découvre que Liz souhaite un enfant, mais que son âge pose problèmes. Christian se moque d'elle, Sean n'apprécie pas trop, le comportement de son ami face au désir de Liz.

Au cabinet, Sean reçoit la visite de Bobbi Broderick, une cinquantenaire assez bavarde, elle souhaite une liposuccion, afin d'obtenir un travail de vendeuse dans le prêt à porter. Il tente de l'en dissuader mais elle s'obstine.

Julia fait un footing avec Ava, soudain un point de coté la stoppe, et elle finit par pleurer devant son coach. Elle se confie à Ava, à propos d'un secret vieux de 17 ans, mais sans lui le révéler. Julia demande à Ava, si elle peut prendre en thérapie son fils Matt. Elle accepte.

Christian continue de taquiner Liz, mais elle lui explique son véritable désir d'être mère. Christian lui propose alors d'être le donneur, Sean est étonné de cette proposition.

Ava accueil Matt chez elle, sa thérapie est plus de la drague, et Matt est sous le charme. Ce dernier se confie au sujet de l'accident de Cara Fitzgerald. Ava lui accorde alors sa confiance et elle se met à moitié nue pour que Matt accepte sa confiance.

Au cabinet, les deux chirurgiens reçoivent la visite de Mme Calderello, elle à été brulée aux lèvres au 3eme degré. Ils souhaitent l'opérés en lui prélevant de la peau au vagin. Elle accepte mais à la condition que son mari ne soit pas au courant.

Matt rend visite à Ava, elle souhaite le rencontrer uniquement par rendez-vous. Matt sait très bien qu'il l'attire et ils s'embrassent. Elle lui propose un deal, si il remonte ses notes, ils pourront aller plus loin.

Sean opère Mme Broderick, Liz lui annonce qu'elle va accepter l'offre de Christian. Ce dernier débarque énervé dans la salle d'opération, il reproche à Sean d'avoir annulé l'opération de Mme Calderello. Le docteur Troy décide de la reprogrammer.

Obsédé par Ava, Matt finit au poste pour s'être masturbé devant la maison du coach de vie. Il appel Christian à la rescousse, mais son parrain est en colère contre lui. Matt ne comprend pas sa réaction, et il lui explique qu'il n'a pas besoin d'un 2eme père.

Christian rend visite à Ava, il lui explique que depuis 17 ans il veille sur Sean et donc sur sa famille. Ava comprend alors que le secret de Julia, à un rapport avec Christian. Il lui demande d'envoyé Matt chez un confrère, elle refuse et profite de son secret pour le faire chanter. Pour qu'il se taise à propos d'elle et Matt.

Bobbi est très déçu par sa cicatrisation, elle en veut beaucoup à Sean et elle sait qu'elle n'obtiendra pas le travail qu'elle désirait tant.

Christian et Sean se défoulent en salle de sport, Sean invite son associé à diner à la maison. Il refuse, et lui explique qu'il a besoin de femmes dans son lit.

L'opération de Mme Calderello se déroule à merveille, Sean annonce à Christian, qu'il va lui présenter la femme idéale. A la fin de l'opération, Sean présente Ava à son ami. Sean les laisse seul, Christian tente de s'échanger contre Matt, pour que son filleul soit tranquille, mais elle refuse. Elle souhaite des injections de botox.

M. Calderello est aux anges quand il voit sa femme, même si il pense que la peau prélevé vient du dessous des genoux de sa femme, il embrasse chaleureusement. Sean sourit et s'en va.

Au restaurant, Sean explique à Julia qu'il a tenté de joué les entremetteur, entre Ava et Christian mais que ce fut un fiasco. Julia ne comprend pas pourquoi Sean a pris cette initiative. Bobbi finit par débarquer et elle humilie Sean en diffamant sur sa liposuccion ratée à la clinique. Sean voit très bien qu'elle a reprit du poids et voila pourquoi son ventre à été déformé. Mais Bobbi insiste et elle est expulsée du restaurant.

Matt a obtenu des bonnes notes et il obtient ce qu'il désirait, il couche avec Ava. Le lendemain, il découvre qu'Ava a un fils de son âge : Adrian...

Ecrit par bibou

Scène 1 : Bloc opératoire

Sean : Ça va ?

Liz : Oui, j'ai une allergie.

Sean : T'as jamais d'allergie.

Liz : Je sais, mais en général mes amis ne cherchent pas à savoir. Je suis désolée. Je suis à fleur de peau, ça fait quelque temps que je prends des hormones.

Sean : Tu as ta ménopause ?

Liz : Non, Sean, pour te dire la vérité, j'essaye d'être enceinte.

Sean : Je n'en savais rien.

Liz : Les gens de la clinique de South Date me conseillent de bien prendre en compte la myriade de risques liés à une grossesse tardive. Ils ont des œufs mais ils ne me laissent pas en féconder un.

Christian : La Méduse va se reproduire ! Vite il faut alerter la police eugénique !

Sean : Christian.

Christian : Je suis complètement pour ! Avec les avancées technologiques de la médecine, je ne vois pas pourquoi les personnes du 3ème âge ne pourraient pas avoir de bébés. Pense aux économies que tu pourrais faire. Les couches, les aides sociales, les récipients remplis de pipi.

Liz : Connard.

Christian : Ecoute, elle n'accepte pas son âge et il faut que quelqu'un lui ouvre les yeux.

Sean : C'est l'histoire de la paille et de la poutre, Christian. C'est beaucoup plus simple de plaisanter sur les problèmes des autres que d'admettre que tu souffres.

Christian : Il faut vraiment que tu arrêtes de lire les magazines de Julia.

Sean : Très bien, garde toute cette douleur et cette frustration en toi et tu finiras par te retrouver avec un ulcère. Ça ne va pas ramener ton fils.

Christian : Faut pas désespérer, même lui attend un enfant. Allons-y, débarrassons Mr.Gross de toute sa graisse.

Sean : En fait, Mr Gross a demandé qu'on lui fasse une autoplastie.

Christian : Il veut qu'on bosse sur ses oreilles ? Il s'est jamais regardé dans la glace ?

Sean : Apparemment ce qu'il voit dans la glace n'affecte pas l'image qu'il a de lui.

Liz : Ce gars là aura une attaque plus vite qu'il n'en faut pour le dire. Ce sont des gens qui refusent la réalité, ils préfèrent risquer leur vie que de voir la vérité en face. Comment ça peut exister ?

Générique

Scène 2 : Bureau de Sean

Sean : Mme Broderick, dites-moi ce que vous n'aimez pas chez vous.

Mme Broderick : Mon Dieu, quelle question. Je ne peux pas dire qu'il y a quelque chose que je n'aime pas chez moi. Je ne peux pas dire non plus que j'aie quoique ce soit de sublime. Mis à part mes garçons. J'ai élevé deux incroyables enfants.

Sean : C'est bien mais ce que je voulais dire.

Mme Broderick : Vous avez des enfants, Dr McNamara ?

Sean : Oui. Deux.

Mme Broderick : Profitez-en tant que vous le pouvez. Avant que vous ayez le temps de faire ouf, ils épouseront quelqu'un à l'autre bout de la planète.

Sean : Mme Broderick 

Mme Broderick : Au moins, maintenant, j'ai du temps libre, je peux recommencer à travailler et ne pas rester à rien faire. Je ne veux pas dire qu'élever des enfants, c'est rien faire mais... quand quelqu'un me demande ce que je fais dans la vie et que je leur réponds que je suis mère au foyer, leur façon de me regarder est différente. Une amie de ma belle-fille qui gère les ressources humaines à Sacks m'a parlé d'un poste qui se libérait. S'il y a une chose qui n'a aucun secret pour moi, ce sont bien les vêtements. J'en porte depuis que je suis née. Le problème c'est que je vais être en compétition avec des filles qui ont l'âge de mon fils et qui n'ont pas eu deux césariennes. C'est pour ça que je suis là. Mon ventre.

Sean : Mme Broderick, je trouve que vous êtes très bien pour votre âge.

Mme Broderick : Ils ne recrutent pas les gens qui sont bien pour leur âge. Je ne veux pas avoir l'air d'une femme au foyer qui ne sait pas quoi faire de ses journées. Si je veux avoir ce travail, il faut que les vêtements rendent aussi bien sur moi que sur les jeunes femmes contre lesquelles je vais devoir me battre.

Sean : Il y a des indications que vous allez devoir suivre. Ne pas fumer, éviter les longues expositions au soleil, faire un peu de sport, etc.etc. Il est impératif de ne pas prendre de poids.

Mme Broderick : Je ne prendrai pas de poids, même s'il faut que je me coupe les jambes.

Sean : Je vous donne la feuille dans laquelle sont expliqués les risques de l'intervention. Lisez-la chez vous, tranquillement et si vous avez des questions.

Mme Broderick : Je vais la signer tout de suite, un rien me fout les jetons. Un jour, j'ai lu les contre-indications sur une boite d'aspirine et j'étais convaincue que ma migraine était une hémorragie cérébrale.

Scène 3 : Dans un parc, Julia et Ava courent

Ava : L'endorphine est un anti-dépresseur naturel qui agit même quand on ne court pas souvent. Ce qui a l'air d'être ton cas.

Julia : La vache, ça fait vraiment mal !

Ava : Un point de côté. Tes muscles n'ont pas l'habitude de produire de l'acide lactique. Respire à fond. Inspire un peu. Expire à fond.

Julia : Mon Dieu, je suis tellement désolée.

Ava : Ne t’excuse pas. Ca fait du bien de se lâcher ……………….. Tu veux qu'on en parle ?

Julia : Non, c'est hélas le genre de choses qu'il vaut mieux garder pour soi ………..

Ava : Comment ça va, ce point de côté ? ……….

Julia : Ça va.

Ava : On n'a pas besoin de souffrir autant qu'on le croit.

Julia : Quand j'étais en fac, il y a 17 ans, j'ai fait quelque chose que je n'aurais pas dû faire et je n'en avais jamais pas parlé à personne. Jusqu'à il n'y a pas très longtemps. J'ai ouvert la boite de pandore. Avoir un tel secret, je ne pouvais plus le supporter.

Ava : Quoi ?

Julia : Je n’aurais pas dû en parler. Viens.

Ava : Tu sais ce qu’il restait dans la boite de Pandore une fois que le mal s'est échappé ? L'espoir.

Julia : Ecoute, je me demandais ? Est-ce qu'on pourrait réessayer cette thérapie ?

Ava : Evidement !

Julia : Non, pour Matt. Ses notes ont chuté, il ne travaille plus.

Ava : Très bien, dites-lui de m'appeler pour un rendez-vous. Non, attends, c'est un ado, c'est moi qui l'appellerai !

Julia : C’est gentil

Scène 4 : Salle de repos

Christian : Voyons voir. La guerre, la famine, des catastrophes, des catastrophes. Ah. "Second panda né en captivité" ………… Je me souviens, il y a quelques années au Zoo de Miami, un petit garçon était passé à travers le grillage et s'était cogné la tête. La femelle gorille l'avait pris dans ses bras et l'avait bercé jusqu'à ce que les secours arrivent.

Liz : Se moquer de mes efforts pour tomber enceinte est une chose mais me comparer à Coco le gorille.

Christian : Du calme, Liz, tu est la petite sœur que je n'ai jamais pu torturer.

Liz : On n'est pas de la même famille, Christian. On n'est même pas de la même race.

Christian : Tout comme Coco et ce petit garçon. Tu n’a pas besoin de donner naissance à un enfant pour l'aimer.

Liz : Ecoute, Je comprends ce que tu ressens après avoir perdu Wilburg. Mais ce n'est pas la même chose, j'ai toujours voulu sentir la vie grandir en moi.

Christian : Alors pourquoi as tu attendu que ça devienne dangereux pour toi et le bébé ?

Liz : Mon père était encore vivant. Quand il s'est aperçu que j'étais homo, il a dit à ma mère qu'au moins, il n'y aurait pas de gosses.

Christian : Ben, je suis étonné que tu ne t’es pas fait engrosser dans la foulée pour lui fermer le caquet.

Liz : C'est pour ça que j'ai attendu. Je ne voulais pas avoir un enfant pour me venger. Ce bébé et moi, on va être une famille. On va s'aimer, quoi qu'il se passe.

Christian : Ecoute, cette clinique là, s'ils te mettent encore des bâtons dans les roues, si tu recherche une autre source. J'en ai beaucoup plus qu'il m'en faut !

Liz : Je ne comprends rien. On a une interaction sociale tous les 36 du mois, et tu me propose ton sperme ?

Christian : C'est toi ou les toilettes.

Liz : Très bien, cette conversation n'aurait jamais dû aller au-delà de l'histoire de Coco.

Christian : Sérieusement. C'est génial d'être parent. Je ne voudrais pas que tu loupe ça.

Liz : Je vais y réfléchir. On parle d'insémination, hein ?

Christian : Plutôt crever que de coucher avec toi.

Sean : Je vous interromps ?

Liz : Oui. Je crois que je vais avoir une rupture d'anévrisme. Christian vient de me proposer son sperme.

Scène 5 : Maison d’Ava

Ava : Au courage ?

Matt : Pourquoi au courage ?

Ava : Parce qu'il fallait avoir le courage d'un lion pour sonner à ma porte.

Matt : Sauf que le lion, c'est ma mère ……………………… C'est un coin sympa. Je ne pense pas que ma mère approuverait si elle savait que je bois pendant les consultations. Vous en pensez quoi ?

Ava : Ce n'est pas une consultation. Et ta mère n'est pas là …………………………..

Matt : Je ferais mieux de partir.

Ava : Mais c'est le moment ou jamais de devenir un homme, Matt. Tu y es presque, ce serait dommage de tout gâcher.

Matt : Comment ?

Ava : Un homme est quelqu'un qui n'a pas peur d'être nu devant sa vérité. N'aies pas peur de ce que tu veux me dire.

Matt : Je ne suis pas venu ici pour vous dire quoique ce soit. Je ne vous connais même pas.

Ava : Très bien, faisons un petit exercice de confiance. Demande-moi de faire quelque chose qui pourrait me causer des problèmes si je ne te faisais pas confiance. Comme ça, tu sauras que tu peux me faire confiance …. Assis …………………….. Dis-moi ce que tu ressens.

Matt : Ok. Vous voulez que je sois tout nu devant ma vérité. Mettez-vous toute nue je me mettrai tout nu ……………

Ava : Il va falloir pimenter un peu la chose. Prends une photo, ce sera ta preuve. Tu pourras la montrer à qui tu veux mais je te fais confiance pour ne pas le faire.

Matt : Oh, mais …………

Ava : Maintenant, on n'a plus qu'à attendre …………. C'est un jeu de confiance, pas un jeu sexuel. Je t'ai fait confiance, maintenant c'est ton tour ………… Ça va aller, Matt, dis-moi tout ………………….

Matt : Moi et mon pote Henry, on s'était drogués. On planait, on a pris la voiture …………………….. Et on l'a renversée. On l'a renversée et on s'est sauvés …………………..

Scène 7 : Bureau de Christian

Femme : J'en voulais pas de ce nouveau four ! Mais il a insisté, pour notre 25ème anniversaire de mariage.

Christian : Et le four était défectueux ?

Femme : Quand je l'ai allumé, il y a eu comme une irruption ! Ca m'a décapé les cheveux, les sourcils, j'avais des brûlures au 3ème degré. Quant à mes lèvres, elles ont été complètement dissoutes. Après qu'elles aient refroidi, le docteur les a ouvertes comme un roulé au fruits.

Sean : Ca a dû être douloureux.

Femme : Ce n'était pas très agréable, je vous l'accorde.

Sean : Mme Caldarello, on maîtrise parfaitement la reconstruction des lèvres en utilisant les petites lèvres...

Mme Caldarello : Les petites lèvres...vous voulez dire celles d'en bas ?

Christian : Tout à fait. Vos autres lèvres ……… Vous avez deux paires.

Mme Caldarello : Oh mon Dieu ! Vous êtes complètement fou ? Je ne vais pas me les faire mettre sur le visage !

Sean : Ce n'est que de la peau.

Mme Caldarello : Jamais !

Sean : Il n'y a pas d'autres possibilités.

Mme Caldarello : Et quand il va m'embrasser ?

Christian : Ne vous inquiétez pas, il sera incapable de faire la différence grâce à la texture.

Mme Caldarello : S'il le découvre, il ne m'embrassera plus jamais.

Sean : Vous voulez dire que...

Mme Caldarello : Il n'a jamais essayé. Il est vieux jeu. Sicilien. Pour un homme de son genre, c'est une faiblesse que de satisfaire sa femme de cette façon.

Christian : Mme Caldarello, si votre mari désire un rapport sexuel à la fin d'une dure journée, ca vous arrive de lui dire non ?

Mme Caldarello : Bien sûr que non ! Je veux le rendre heureux.

Christian : Et votre bonheur ? De savoir qu'on embrassera ces lèvres pour la première fois ?

Sean : Après en avoir parlé honnêtement avec son mari, bien sûr.

Mme Caldarello : Faites-le. Greffez ma chatte sur mes lèvres. Ce qu’il ne sait pas, il ne sait pas et s'il demande, on dira que c'est de la peau qui vient de ma poitrine. Ca, il adore !

Scène 8 : Maison d’Ava

Ava : Matt, je ne reçois les gens que sur rendez-vous, comme un médecin.

Matt : Allez.

Ava : Je ne plaisante pas. Ceci est une relation professionnelle.

Matt : C'est ton truc ? Tu fais en sorte que les gens te déballent leurs tripes et tu les piétines après ?

Ava : Ecoute, il faut qu'on établisse des limites.

Matt : Je suis censé croire que tu te déshabilles devant tous tes clients. Que c'est un exercice de confiance tout bête ?

Ava : Ecoute, j'ai promis à ta mère de t'aider. Et je tiens mes promesses.

Matt : Regarde-moi dans les yeux et dis-moi que je ne t'attire pas …………….

Ava : Tu m'attires. Mais ta mère m'a engagée pour être ta conseillère en vie pas ta geisha.

Matt : Tu sais pas ce que c'est de bander toute la journée !

Ava : Tu veux te vider ? Obtiens un A en Français.

Matt : Si j'ai de bonnes notes, tu vas coucher avec moi ?

Ava : J'essaye simplement de te remettre dans le droit chemin.

Matt : Arrête, je peux pas passer d'un C à un A !

Ava : Alors, je ne peux rien faire pour calmer ta souffrance. C'est incroyable ce qu'on est capable de faire avec un peu de motivation.

Scène 9 : Bloc opératoire, opération de Mme Broderick

Liz : Je n’arrive pas à croire qu'on enlève de la graisse à une femme qui est maigre comme un hareng saur.

Sean : On sculpte un dépôt graisseux qui ne peut être éliminé ni par un régime, ni par du sport. Et vu que Mme Broderick a atteint son poids idéal, c'est une candidate parfaite pour ce genre d'intervention.

Liz : J'ai l'impression qu'elle est même encore plus mince que quand elle est venue en consultation …………………………………………………………………………………..

Liz : Je vais peut-être accepter le sperme de Christian.

Sean : Allez, Liz. Tu n’es pas désespérée à ce point ?

Liz : Tout à fait ! Je ne supporte plus d'entendre un technicien laborantin me dire que mon enfant sera tiré tout droit d'une photo de Diane Harbass.

Sean : Il y a suffisamment de conflits dans cette clinique sans y ajouter une guerre civile !

Liz : Les femmes payent la peau des fesses pour du sperme d'étudiant en médecine, moi j'ai accès gratuitement à l'ADN de Docteur Parfait !

Sean : Quand Christian est impliqué, c'est jamais gratuit.

Christian : Qui a annulé le rendez vous pour la reconstruction des lèvres ? J'avais déplacé une rhinoplastie pour la recevoir !

Sean : Je ne voulais pas la prendre tout de suite.

Christian : Pas la prendre tout de suite ? Cette femme n'a plus de lèvres !

Sean : Je ne suis pas pour le fait qu'elle mente à son mari. C'est comme si moi, je mentais à Julia....ou si je te mentais.

Christian : L'opération est pour elle, pas pour lui. Nous, on protège simplement son intimité.

Sean : On protège son intimité ou on garde son secret ?

Christian : Putain, arrête de jouer les moralistes ! On ment, Sean. On garde des secrets pour protéger les gens qu'on aime maris, femmes, enfants, amis... même des étrangers. Putain, si Anne Frank s'était planquée dans ton grenier, elle n’aurait jamais écrit son journal intime ! Je reprends rendez-vous pour Mme Lèvres de Minou !

Scène 10 : Maison d’Ava

Matt est devant la maison, Ava est dans sa chambre et se déshabille, Matt se masturbe devant le spectacle.

Policier : Dit donc, tu me nous dire ce que tu es entrain de faire ?

Scène 11 : Poste de police

Matt : Merci d'être venu.

Christian : Ne vous inquiétez pas, Mr l'agent, cela ne se reproduira pas.

Policier : Vaudrait mieux pas ! La prochaine fois il sera inculpé comme un adulte.

Matt : Putain de merde ! Ils ont tous été enlevés par des extra-terrestres, là-dedans !

Christian : Continue comme ça et tu verras ce que c'est que de se faire faire un examen anal par un mec qui s'est pris perpète et qui a envie de faire de toi sa petite pute !

Matt : Qu'est-ce qu'ils vont faire ? Arrêter tous les jeunes qui se branlent ?

Christian : C'est pas ta maman qui vient de t'attraper dans la salle de bain. Tu te faisais une paluche en public ! Une fois qu'on te colle l'étiquette de délinquant sexuel, ça t'accompagne toute ta vie !

Matt : Je fous en l'air mon avenir, c'est bon, j'ai compris. Mais c'était pas que de ma faute.

Christian : On t'a forcé à te branler.

Matt : Tu ne l’as jamais vue, elle n’est pas croyable !

Christian : T'as envie de te retrouver en cabane, juste pour une ado qui a le cul chaud ?

Matt : C'est pas une ado qui a le cul chaud. Elle a ton âge ! C'est la conseillère en vie que maman a engagée pour s'occuper de mes notes.

Christian : De tes notes, connard, pas de ta bite ! Tu ne t’approches pas d'elle !

Matt : Tu ne penses pas que les femmes plus âgées sont bonnes ? Ce n’est pas pour ça que t'as couché avec ma grand-mère ? Je ne te reconnais pas ! Où est le mec avec qui je me suis saoulé quand j'avais 14 ans ? Où est le mec qui m'a emmené dans un club de striptease l'année dernière ? Où est le mec qui m'a acheté ma première capote ? Qui tu es, putain ?

Christian : Il n'est pas question que tu la revoies ! Je suis clair ?

Matt : Petite mise au point, Christian. J'ai déjà un père ! Et j'en ai pas besoin d'un deuxième.

Scène 12 : Maison d’Ava

Ava : Je pense que c'est très bien que vous soyez si présent dans sa vie. Grandir est si délicat de nos jours. Un œil attentif en plus, ce n'est jamais de trop.

Christian : Merci. Et je suis son parrain.

Ava : Son parrain ? Vraiment ?

Christian : J'étais à la fac avec ses parents. On est très proches. Et son père et moi sommes partenaires. "Troy/McNamara".

Ava : C'était il y a, quoi ? 20 ans ?

Christian : 17 ans.

Ava : Il a beaucoup de chance de vous avoir. Ecoutez, Dr Troy, vous devez comprendre que mon travail avec Matt est confidentiel, y a-t-il quelque chose en particulier...

Christian : Il est amoureux de vous.

Ava : J'encourage le transfert. C'est indispensable si on désire s'accomplir.

Christian : Il a été arrêté alors qu'il se masturbait devant votre fenêtre, c'est une étape du transfert ?

Ava : Il est jeune et mignon tout plein.

Christian : Vous trouvez que ce qu'il fait est "mignon tout plein" ? Vous êtes une femme belle et intelligente, vous avez une certaine aura pour un gamin qui est à un âge très impressionnable. Il se peut bien que vous sous-estimiez l'effet que vous avez sur lui.

Ava : Il est immature, je vais lui parler.

Christian : Bien, et si vous pouviez lui recommander quelqu'un.

Ava : Pourquoi ferais-je cela ?

Christian : Vous n'allez pas continuer à travailler avec lui après ce que je viens de vous dire...

Ava : Dr Troy, j'essaye de faire en sorte qu'il se débarrasse de sa honte, de l'encourager à être en osmose avec ses sentiments, y compris ses pulsions sexuelles. Son attirance pour moi est normale. C'est un point négatif pour lui et avantageux pour tous les deux. Avec lui, je me sens plus jeune de 10 ans.

Christian : Vous voulez vous sentir plus jeune, faites-vous du bottox, pas un gosse de 17 ans.

Ava : Je ne savais pas que vous étiez si puritain.

Christian : Je suis un putain de pèlerin. Vous avez couché avec lui ?

Ava : Je vous ai déjà dit, c'est confidentiel ! Vous devrez fantasmer sur autre chose pour bander.

Christian : Je vous ferai arrêter pour abus de mineur !

Ava : Il a 17 ans, en Floride, il est considéré comme un adulte consentant.

Christian : Vous connaissez sacrément bien les lois sur le viol !

Ava : Comme vous, qui d'après Matt, avez eu votre lot d'adolescentes. Ça serait bête de ne pas être au courant !

Christian : Eh bien. Je suis sûr que ça intéressera Julia de savoir ce que vous apprenez à Matt.

Ava : Et je suis sûre que ça intéressera Sean de savoir qui est le vrai père de Matt.

Christian : Je ne sais pas de quoi vous voulez parler.

Ava : Vraiment ?

Christian : Julia ne vous...

Ava : Elle n'a pas eu besoin de dire quoique ce soit. La ressemblance est frappante. Evidemment on croit rarement ce qu'on voit, et on ne veut jamais le voir !...

Scène 13 : Salle repos patients

Sean : C'est encore très tôt. Appelez-nous si vous remarquez du pus au niveau de l'incision. Sinon, tout va bien.

Mme Broderick : Ah ! Wahou. Si on faisait une photo avant et après, elle ne serait pas flatteuse. On a l'impression que j'ai eu un accident de voiture.

Sean : Les bleus vont disparaître d'ici quelques semaines. Quelques petits plis au niveau de l'incision sont normaux.

Mme Broderick : Il n'y avait pas de photos comme ça dans la publicité que vous m'avez donnée.

Sean : Si ça n'a pas disparu d'ici quelques semaines, on s'en chargera en ambulatoire.

Mme Broderick : Vous ne m'aviez pas parlé d'une seconde intervention.

Sean : Si ça n'a pas disparu, et je suis que ça aura disparu.

Mme Broderick : Je croyais que la liposucion était une intervention très commune !

Sean : C'est pas inhabituel de revoir les patients pour des petites retouches. Ce n'est pas comme à la télé, où tout est parfait après l'opération, pas de bleu, pas de convalescence.

Mme Broderick : Vous auriez dû me prévenir ! J'ai un entretien d'embauche dans 10 jours ! Je ne peux pas recommencer tout ça.

Sean : Donnez un peu de temps, on cicatrise tous à notre rythme.

Mme Broderick : Du temps, c'est un luxe que je n'ai pas, docteur ! Je croyais que vous aviez compris ! C'est maintenant ! C'est ma chance ! Regardez-moi ca. Combien de chances vous croyez qu'il me reste ?

Scène 14 : Salle de sport

Sean : C'est pas une course, tu vas finir par faire une attaque !

Christian : Tu me le promets ? Je déteste cet endroit !

Sean : Allez, on a de la chance. Le meilleur de la technologie, à 5 minutes du boulot.

Christian : Regarde autour de toi, on se croirait sur la planète des nénés siliconés ?

Sean : On devrait peut-être ouvrir un guichet ici. Ecoute. Pourquoi tu ne passerais pas à la maison après ? On casserait la croûte en famille. Tu nous manques à tous, surtout aux enfants !

Christian : Merci, mais je suis pas d'humeur à passer une soirée en famille, j'ai plutôt besoin d'une nuit de bonne baise !

Sean : Tu veux oublier ta peine. Plutôt que d'un enfant, tu as besoin d'une relation durable avec une femme.

Christian : Nous n'avons pas tous la chance de trouver une femme qui nous excite physiquement et mentalement, Sean. Je veux juste trouver quelqu'un que je peux supporter une fois que sa bouche est libre de tout corps étranger.

Scène 15 : Bloc opératoire, opération de Mme Caldarello 

Sean : Regarde ce que j'ai trouvé !

Christian : J'ai pas trop envie de savoir.

Sean : Ta femme idéale !

Christian : Et là, elle doit être terriblement petite !

Sean : Je veux te la présenter, intelligence et beauté pour le même prix ! ………………

Dans les couloirs, après l’intervention

Christian : Pas question ! Je ne suis pas intéressé !

Sean : Trop tard ! Elle est ici ……………. Christian Troy ……... Ava Moore.

Ava : Heureuse de faire votre connaissance, Christian.

Sean : Bon, il vaut mieux que j'y aille, j'ai un patient. Au fait, je suis très content pour Matt.

Christian : Qu'est qu'il y a avec Matt ?

Sean : Il a eu un A à son partiel de Français ! Avant de voir Eva, il n'avait que des C ! Elle te motive n'importe qui ! …………

Christian : Qu'est ce que vous foutez là ?

Ava : Je voulais juste voir la tête que vous alliez faire quand vous alliez me voir ! Ça valait le déplacement !

Christian : Ecoutez, on n'est pas si différents vous et moi. Tous les deux, on doit laisser une chance à Matt.

Ava : De faire quoi ?

Christian : De réussir à devenir un adulte sans lui mettre des bâtons dans les roues. C'est un bon garçon, il mérite mieux ……….. Et si je vous proposais un marché ?

Ava : Je suis toute ouie.

Christian : Prenez-moi à sa place. Vous ne serez pas déçue ! ……..

Ava : L'âge a ses avantages. Mais avec la jeunesse, vous avez la possibilité d'entrevoir le futur, en tant que professeur, c'est ce que je préfère dans mon job !

Christian : Foutez le camp de mon bureau !

Ava : Pas avant que vous vous occupiez...de mon bottox. J'ai un rencard avec un petit jeune alors je suis votre conseil.

Christian : Vous allez me laisser vous injecter du poison dans le front ?

Ava : Avec tout ce je sais sur vous, c'est ni l'heure, ni le moment de me refuser quoi que ce soit ! ………….

Christian : Il est courant d'injecter 2cc, cependant ça dépend d'une personne à l'autre. Il arrive aussi que le patient rencontre des difficultés pour manger, cligner des yeux et parler ……. Mais je suis sûr que tout va bien se passer …………………….

Ava : Ne vous inquiétez pas pour Sean, je lui dirai qu'on n'a pas d'atomes crochus, que vous êtes arrogant, banal et en ce qui me concerne, pas prêt pour une relation sérieuse.

Scène 16 : Consultation post opératoire

Sean : Bien. Les incisions cicatrisent parfaitement. Aucun signe d'infection.

M. Caldarello : Elles ont l'air si roses et si douces ! Comme elles étaient avant que tu te mettes à fumer ! C'est incroyable qu'on puisse prendre de la peau d'en bas et la mettre sur le visage !

Sean : Je suis heureux que vous lui ayez dit, Mme Caldarello .

Mme Caldarello : Bien sûr, je voulais qu'il sache que quand il m'embrasse, il embrassera la peau de derrière les genoux. Avant il passait son temps à me chatouiller à cet endroit !

M. Caldarello : La première fois que j'ai vu La piéta, vous pouviez sentir la douceur des lèvres de la Madone ! C'est ce que je ressens quand je vois ma Madone. Quand pourrai-je l'embrasser, elle n’arrête pas de dire que je dois vous demander !

Mme Caldarello : Voila que d’un coup, il est très pressé.

M. Caldarello : Mais ca fait envie, regardez moi ce rose.

Sean : Ça ne dépend vraiment que de votre femme. Dés qu'elle le voudra …………………..

M. Caldarello : Tellement douce et lisse, encore mieux qu'avant !

Scène 17 : Salle de repos

Liz : J'ai déjeuné avec un de mes amis gays, Mark et son partenaire Jeff. Ça fait des années qu'on est amis, alors je me suis dit que je leur demanderais en premier pour le don de sperme.

Christian : C'est normal. Je ne le prends pas mal.

Liz : Ils ont refusé. Apparemment, ils préfèreraient une lesbienne plus jeune.

Christian : L'âge n'est pas une garantie absolue de la bonne santé de l'enfant.

Liz : C'est ce que je leur ai dit. Ils m'ont sorti des statistiques et m'ont laissée payer l'addition. C'est marrant que ce soit finalement toi qui sois celui qui débarque toujours quand j’ai besoin de lui. Alors, j'aimerais accepter ton offre si elle est toujours sur la table ………………

Christian : Tant que j'en ai en stock, oui ………………….

Scène 18 : Dans un restaurant

Sean : Je ne peux rien faire de plus.

Julia : Je ne crois pas qu'on ait essayé d'inviter Christian à se joindre à nous.

Sean : Tu as raison. Je suis un sauveteur pathologique ! En plus si Ava n'y arrive pas.

Julia : Il a rencontré Ava ?

Sean : Je l'ai invitée au bureau, je croyais que ce serait le coup de foudre !

Julia : Tu t'es arrangé pour qu'ils se voient au travail, que s'est il passé ?

Sean : Pas grand-chose, apparemment, ils n'avaient pas d'atomes crochus.

Mme Broderick : Dr McNamara !

Julia : Qui est-ce ?

Sean : Une patiente. Qu'est ce que vous faites là ?

Mme Broderick : je vous ai suivis. Vous et votre adorable petite femme. Je ne veux pas vous gâcher votre soirée. Je voulais vous remercier publiquement pour ça. C'est pas merveilleux, mesdames ? La liposuccion vue par le Dr Sean McNamara de chez McNamara/Troy. Appelez quand vous voulez pour fixer un rendez-vous ! Mais n'oubliez pas de lire ce qui est écrit en petit. Parce que lui, il vous dira que dalle !

Sean : Ça n'est pas ma faute. Il est clair que vous avez pris du poids.

Mme Broderick : N'essayez même pas de retourner la situation à votre avantage ! Vous ne m'avez même pas expliqué les risques ! J'imagine que vous ne vouliez pas perdre votre temps car je ne suis pas assez importante à vos yeux.

Serveur : Excusez-moi, madame, je vais vous demander de par...

Mme Broderick : Je partirai quand il aura présenté ses excuses. Cet homme a ruiné ma carrière !

Sean : Votre carrière ? Vous aviez un entretien d'embauche !

Mme Broderick : Vous ne m'avez jamais prise au sérieux, n'est-ce pas ? Je ne vaux rien pour vous.

Sean : Cette liposuccion était parfaite, si vous voulez passer au bureau qu'on voie ce qu'on peut...

Mme Broderick : Non ! Dr McNamara, vous, vous passez chez mon avocat et vous voyez ça avec lui ! Et vous pouvez vous les garder, vos airs supérieurs à la con, et vous les foutre dans le cul !

Scène 19 : Maison d’Ava, le soir

Ava : A la suite de ton succès ! Je suis très fière de toi.

Matt : On devrait peut-être sauter le reste du repas, et passer directement à la récompense.

Ava : Je n'ai pas encore terminé. Tu n'as pas touché tes légumes ………………

Matt : Ce sont que des conneries. Toutes ces salades sur les promesses qu'on doit tenir, moi j'ai tenu la mienne ! T'as jamais eu l'intention de tenir la tienne !

Ava : Quel imbécile, il faut vraiment que tu apprennes a faire confiance ………………………..

Scène 20 : Maison d’Ava, le matin

Ava : Faut que je me sauve. Un client matinal. N'arrive pas en retard à l'école.

Matt : Ça roule ?

Homme : Salut, ca vas … Tu me passes le lait ?

Matt : T'es qui, toi ?

Homme : Adrian, le fils d'Ava.

Operating room

Sean: Okay?

Liz: Yes, I have an allergy.

Sean: Ever allergy.

Liz: I know, but usually my friends do not want to know. I'm sorry. I'm on edge, it's been a while since I take hormones.

Sean: You have your menopause?

Liz: No, Sean, to tell you the truth, I'm trying to get pregnant.

Sean: I did not know.

Liz: The people of South Clinic Date advise me to fully take into account the myriad of risks associated with late pregnancy. They have eggs but they do not leave me fertilize.

Christian: The Medusa is going to happen! Soon he must alert the police eugenics!

Sean Christian.

Christian: I'm all for it! With advances in medical technology, I do not see why people of the 3rd age could not have babies. Think of the savings you could do. Layers, welfare, containers filled with pee.

Liz: Asshole.

Christian: Look, it does not look his age and somebody has to open her eyes.

Sean: This is the story of the mote and the beam, Christian. It's much easier to joke about the problems of others than to admit that you suffer.

Christian: We really need you to stop reading magazines Julia.

Sean: Okay, keep all this pain and frustration in you and you will eventually find yourself with an ulcer. It will not bring your son.

Christian: Do not despair, even he is expecting a child. Let's get rid of all its fat Mr.Gross.

Sean: Actually, Mr. Gross was asked to be a autoplasty.

Christian: He wants to bump on his ears? He never looked in the mirror?

Sean: Apparently what he sees in the mirror does not affect the image he has of him.

Liz: This guy will be an attack faster than it takes to tell. These are people who deny reality, they prefer to risk their lives to see the truth in the face. How can it exist?

Office of Sean

Sean: Ms. Broderick, tell me what you don't like about yourself.

Mrs. Broderick: My God, what a question. I can not say that there is something that I do not like about me. I can not say any more than I have anything sublime. Aside from my boys. I raised two incredible children.

Sean: That's fine but what I meant.

Mrs. Broderick: You have children, Dr. McNamara?

Sean: Yes. Two.

Mrs. Broderick: Enjoy it while you can. Before you have time to sigh, they will marry someone on the other side of the planet.

Sean: Mrs Broderick

Mrs. Broderick: At least now I have free time, I can go back to work and not remain idle. I'm not saying that raising children is anything but ... when someone asks me what I do for a living and I tell them I am a housewife, the way they look at me is different. A friend of my daughter-in that handles human resources Sacks told me about a job that is freed. One thing that has no secrets for me is the clothes. I carry since I was born. The problem is that I will be competing with girls over the age of my son and have not had two Caesarean sections. That's why I'm here. My belly.

Sean: Ms. Broderick, I think you're great for your age.

Mrs. Broderick: They do not recruit people that are good for their age. I do not want to look like a housewife who does not know what to do with his days. If I want this work it is necessary that the clothes make me both on young women against whom I will have to beat me.

Sean: There are indications that you'll need to follow. Do not smoke, avoid prolonged exposure to the sun, do some sport, etc.etc. It is imperative not to gain weight.

Mrs. Broderick: I will not take weight, even if I have to cut my legs.

Sean: I give you the sheet in which are explained the risks of surgery. Read it at home, quietly and if you have any questions.

Mrs. Broderick: I'll sign it right away, no one gives me the chips. One day, I read the cons-indications on a box of aspirin and was convinced that my migraine was a brain hemorrhage.

In a park, Julia and Ava run

Ava: The Endorphin is a natural anti-depressant that works even when you do not run often. What looks to be your case.

Julia: The cow, it really hurts!

Ava: A stitch. Your muscles are not used to produce lactic acid. Deep breath. Inspire a little. Expires at the bottom.

Julia: My God, I'm so sorry.

Ava: Do not apologize. It feels good to let go. You want us to talk about?

Julia: No, unfortunately it's the kind of things are better kept to oneself

Ava: How's this for later?

Julia: Okay.

Ava: We do not need to suffer as much as people think.

Julia: When I was in college, 17 years ago, I did something I should not have done and I did not ever told anyone. Until not too long. I opened the Pandora's box. Having such a secret, I could not stand it.

Ava: What?

Julia: I should not talk about it. Come.

Ava: You know what was left in Pandora's box once evil has escaped? Hope.

Julia: Look, I wondered? Are we might try this therapy?

Ava: Of course!

Julia: No, Matt. His grades dropped, he no longer works.

Ava: Okay, tell him to call for an appointment. No, wait, it's a teen, it's me who calls!

Julia: That's nice

Rest room

Christian: Let's see. War, famine, disaster, disaster. Ah. "Second panda born in captivity." I remember a few years ago at the Miami Zoo, a little boy had passed through the screen and hit his head. The female gorilla took him in her arms and rocked him until help arrives.

Liz: Making fun of my efforts to get pregnant is one thing but to compare myself to Coco the gorilla.

Christian: Peace, Liz, you're the little sister I've never been tortured.

Liz: We're not in the same family, Christian. It's not even the same race.

Christian: Just like Coco and this little boy. You need not give birth to a child to love.

Liz: Look, I understand how you feel after losing Wilbur. But this is not the same thing I always wanted to feel life growing inside me.

Christian: So why did you wait it becomes dangerous to you and the baby?

Liz: My father was still alive. When he realized I was gay, he told my mother that at least there would be no kids.

Christian: Well, I'm surprised you did not knock him in the wake close to the chatter.

Liz: That's why I waited. I did not want a child to get revenge. This baby and I are going to be a family. We will love each other, whatever happens.

Christian: Look, this clinic there, if you still put a spoke in the wheel, if you look for another source. I have a lot more that I need!

Liz: I do not understand. We have a social interaction every 36 month, and you offered me your sperm?

Christian: It's you or the toilet.

Liz: Okay, this conversation would never have gone beyond the story of Coco.

Christian: Seriously. It's great to be a parent. I do not want you to miss that.

Liz: I'll think about it. There is talk of insemination, eh?

Christian: Rather die than sleep with you.

Sean: I interrupt you?

Liz: Yes. I think I'm having an aneurysm. Christian comes to offer me his sperm.

Home Ava

Ava: The courage?

Matt: Why is the courage?

Ava: Because he had the courage of a lion to ring at my door.

Matt: Except that the lion is my mother. It's a nice place. I do not think my mom would approve if she knew that I drink during the consultations. What do you think?

Ava: This is not a consultation. And your mother is not there

Matt: I'd better go.

Ava: But it's now or never to become a man, Matt. You're almost there, it would be a shame to spoil everything.

Matt: What?

Ava: A man is someone who is not afraid to be naked in front of his truth. Do not be afraid of what you mean to me.

Matt: I'm not here to tell you anything. I do not even know you.

Ava: Okay, let's do a little exercise in trust. Ask me to do something that might cause me problems if I did not trust you. That way, you'll know you can trust me. Seated, tell me what you feel.

Matt: Ok You want me to be naked in front of my truth. Get Naked I'll stand naked.

Ava: We'll have to spice up the thing. Take a photo, it will be your proof. You can show it to whoever you want but I trust you not to do so.

Matt: Oh, but.

Ava: Now we have to wait. It is a confidence game, not a sex game. I trusted you, now it's your turn. It's going to go, Matt, tell me everything.

Matt: Me and my friend Henry, we had been drugged. It hovered, we took the car, and was reversed. It was reversed and we were saved.

Office of Christian

Woman: I did not want this new oven! But he insisted, for our 25th wedding anniversary.

Christian: And the furnace was defective?

Woman: When I turned, there was like a burst! It stripped me hair, eyebrows, I had 3rd degree burns. As to my lips, they were completely dissolved. After it has cooled, the doctor has started as a fruit wrap.

Sean: It has been painful.

Woman: It was not very pleasant, I grant you.

Sean: Ms. Caldarello is fluent in lip reconstruction using labia minora ...

Ms. Caldarello: The labia minora you mean those below?

Christian: Right. Your other lips. You have two pairs.

Ms. Caldarello: Oh my God! You are completely mad? I'm not going to put them on your face!

Sean: This is only the skin.

Ms. Caldarello: Never!

Sean: There are no other possibilities.

Ms. Caldarello: And when he goes to kiss me?

Christian: Do not worry, it will not tell the difference with the texture.

Ms. Caldarello: If he discovers he kiss me again.

Sean: You mean ...

Ms. Caldarello: He never tried. It is old-fashioned Sicilian. For a man of his kind, is a weakness to satisfy his wife in this way.

Christian: Mrs. Caldarello, if your husband wants a sexual relationship at the end of a hard day, it happens to you to say no?

Ms. Caldarello: Of course not! I want to make him happy.

Christian: And your happiness? To know that we embrace these lips for the first time?

Sean: After talking honestly with her husband, of course.

Ms. Caldarello: Do it. Graft my pussy on my lips. What he does not know, he does not know and asks if we say it's the skin from my chest. Ca, he loves it!

Home Ava

Ava: Matt, I do not get the people by appointment, as a doctor.

Matt: Come on.

Ava: I'm not joking. This is a professional relationship.

Matt: That's your thing? You make sure people you unpack their guts and the trampled after you?

Ava: Listen, we must establish boundaries.

Matt: I'm supposed to believe that you undress in front of all your customers. It's a stupid exercise in trust?

Ava: Listen, I promised your mother to help. And I keep my promises.

Matt: Look into my eyes and tell me that I do not attract you.

Ava: You attract me. But your mother hired me to be your consultant not your life geisha.

Matt: You know what it is to bend all day!

Ava: You want to empty? Get an A in French.

Matt: If I have good grades, you'll sleep with me?

Ava: I'm just trying to put you in the right way.

Matt: Stop, I can not go from a C to an A!

Ava: So I can not do anything to soothe your pain. It's amazing what you can do with a little motivation.

Operating room, Ms. Broderick operation

Liz: I can not believe it removes grease to a woman who is thin as a red herring.

Sean: It carves a fatty deposit that can not be eliminated either by a diet, or by sports. And since Ms. Broderick has reached its ideal weight is a perfect candidate for this type of intervention.

Liz: I think it is even thinner than when she came for consultation. I may have to accept sperm from Christian.

Sean: Come on, Liz. You're not desperate at this point?

Liz: Absolutely! I can not stand to hear a lab technician told me that my child will be taken straight to a photo of Diana Harbass.

Sean: There are enough conflicts in this clinic include a civil war!

Liz: Women pay arm and a leg for the sperm of a medical student, I have access to free DNA Doctor Perfect!

Sean: When Christian is involved, it is never free.

Christian: Who canceled the appointment for the reconstruction of the lips? I moved a rhinoplasty to receive it!

Sean: I did not take right away.

Christian: Not taking it immediately? This woman has no lips!

Sean: I'm not for the fact that she lied to her husband. It's as if I, I lied to Julia or if I was lying.

Christian: The operation is for her, not for him. We are simply protecting her privacy.

Sean: You protect your privacy or you keep your secret?

Christian: Damn, stop playing the moralists! We lie, Sean. We keep secrets to protect those we love husbands, wives, children, friends even strangers. Damn, if Anne Frank had stashed in your attic, she never wrote her diary! I take appointments for Ms. Lips Kitty!

Home Ava

Matt is in front of the house, Ava is in her room and undresses, masturbates Matt before the show.

Policeman: So Says, I tell you what you are doing?

Police station

Matt: Thanks for coming.

Christian: Do not worry, Mr Officer, this does not happen again.

Policeman: would be better not! The next time he will be charged as an adult.

Matt: Holy shit! They have all been abducted by aliens in there!

Christian: Continue like this and you will see what it's like to be an anal examination by a guy who got caught boonies and who wants to make you his little bitch!

Matt: What will they do? Stop all young people who masturbate?

Christian: It's not your mom who just get you in the bathroom. You did a paw in public! Once it sticks you the label of sex offender, that accompanies you throughout your life!

Matt: I mad up my future is good, I understood. But it was not my fault.

Christian: You were forced to masturbate you.

Matt: You've never seen, she is incredible!

Christian: Did you want to find yourself in a cabin just for a teenager who has a hot ass?

Matt: It's not a teenager who has a hot ass. It was your age! It is the consultant life mom hired to look after my notes.

Christian: In your notes, asshole, not your dick! You do not go near her!

Matt: Do not you think that older women are good? This is not why did you slept with my grandmother? I do not recognize you! Where is the guy I'm drunk when I was 14? Where is the guy who took me to a strip club last year? Where is the guy who bought me my first coat? Who are you, whore?

Christian: There is no question that you see her again! I am clear?

Matt: Little focus, Christian. I already have a father! And I do not need a second.

Home Ava

Ava: I think it is great that you are so present in his life. Growing up is so difficult nowadays. A watchful eye in addition, it is never too much.

Christian: Thank you. And I'm his godfather.

Ava: His godfather? Really?

Christian: I was at college with her parents. We're very close. And his father and I are partners. "Troy / McNamara.

Ava: It was there, what? 20 years?

Christian: 17 years.

Ava: He is very lucky to have you. Listen to Dr. Troy, you must understand that my work with Matt is confidential, is there anything in particular ...

Christian: He is in love with you.

Ava: I encourage the transfer. This is essential if we want accomplished.

Christian: He was arrested while he was masturbating in front of your window, it's a step in the transfer?

Ava: He is young and cute all full.

Christian: You think it does is "cute all full? You are a beautiful and intelligent woman, you have a certain aura for a kid who is at a very impressionable age. It may well be that you underestimate the effect you have on him.

Ava: He is immature, I'll talk to him.

Christian: Well, and if you could recommend someone.

Ava: Why would I do that?

Christian: You're not going to continue working with him after what I just said ...

Ava: Dr. Troy, I try to ensure that it gets rid of his shame, to encourage them to be in harmony with his feelings, including his sexual impulses. His attraction to me is normal. It is a negative point for him and beneficial to both. With him, I feel younger than 10 years.

Christian: You want to feel younger, get the bottox, not a kid of 17.

Ava: I did not know you were so puritanical.

Christian: I'm a fucking pilgrim. You slept with him?

Ava: I've already said is confidential! You need to fantasize about something else for bandaging.

Christian: I will stop abuse of minors!

Ava: He's 17 years in Florida, it is considered a consenting adult.

Christian: You know damn well the laws on rape!

Ava: Like you, which according to Matt, you had your share of teenage girls. That would be stupid not to know!

Christian: Well. I'm sure it will interest Julia know what you learn to Matt.

Ava: And I'm sure it will be of interest to know that Sean is the real father of Matt.

Christian: I do not know what you mean.

Ava: Really?

Christian: Julia did you ...

Ava: She did not need to say anything. The resemblance is striking. Obviously we believe that we rarely see, and you never want to see it! ...

Rest room patients

Sean: It's still very early. Call us if you notice pus at the incision. Otherwise, everything is fine.

Mrs. Broderick: Oh! Wow. If there was a photo before and after, she would not be flattering. One has the impression that I had a car accident.

Sean: The blues will disappear in a few weeks. Some small creases at the incision are normal.

Mrs. Broderick: There were no photos like that in advertising you have given me.

Sean: If it has not disappeared within a few weeks, we will take care as outpatients.

Mrs. Broderick: You had not mentioned a second operation.

Sean: If it has not disappeared, and I am sure it will be gone.

Mrs. Broderick: I thought the intervention was liposucion very common!

Sean: It's not unusual to see patients for minor edits. It's not like on TV where everything is perfect after the operation, no blue, no recovery.

Mrs. Broderick: You should have warned me! I have a job interview in 10 days! I can not repeat all that.

Sean: Give a little time, we all heal at our own pace.

Mrs. Broderick: Time is a luxury that I did not, doctor! I thought you understood! Is now! This is my chance! Look at that. How many chances do I have left you?

Gym

Sean: It's not a race, you'll end up making an attack!

Christian: You promise? I hate this place!

Sean: Come on, we are lucky. The best technology, 5 minutes from work.

Christian: Look around you, it feels like the world of silicone tits?

Sean: We should perhaps open a window here. Listen. Why do you not spend at home then? We break the crust family. We miss you all, especially children!

Christian: Thanks, but I'm in no mood to spend an evening with family, I really need is a night of great sex!

Sean: You want to forget your pain. Rather than a child, you need a stable relationship with a woman.

Christian: We do not all have the chance to find a woman who excites us physically and mentally, Sean. I just want to find someone I can support once his mouth is free of any foreign body.

Operating room, Ms. operation Caldarello

Sean: Look what I found!

Christian: I too want to know.

Sean: Your ideal woman!

Christian: And here it must be awfully small!

Sean: I want to present, intellect and beauty for the same price!

In the corridors after the intervention

Christian: No way! I'm not interested!

Sean: Too late! It is here, Christian Troy ... Ava Moore.

Ava: Pleased to meet you, Christian.

Sean: Well, it's better that I go, I have a patient. In fact, I am very happy for Matt.

Christian: What was there with Matt?

Sean: He got an A in his part of the French! Before seeing Ava, he had only C! It motivates you everyone!

Christian: What are you doing here?

Ava: I just wanted to see the head that you were going to do when you go see me! It was worth the trip!

Christian: Look, we're not so different you and me. Both must be left a chance to Matt.

Ava: Of what?

Christian: From success to become an adult without putting a spoke in the wheels. It's a good boy, he deserves better. And if I make you a deal?

Ava: I'm all ears.

Christian: Take me instead. You will not be disappointed!

Ava: Age has its advantages. But with youth, you have the possibility to foresee the future as a teacher, that's what I like most about my job!

Christian: Get out of my office!

Ava: Not until you take care of my bottox. I have a date with a young man then I am your advice.

Christian: You're going to let me inject poison into your forehead?

Ava: With everything I know about you, it is neither the time nor the time to refuse me anything!

Christian: It is common to inject 2cc, however it depends from one person to another. Sometimes the patient has difficulty eating, blink and speak. But I am sure everything will be okay.

Ava: Do not worry Sean, I'll tell him that no missing links, you are arrogant, trite and in my case, not ready for a serious relationship.

Postoperative consultation

Sean: Okay. The incisions heal perfectly. No signs of infection.

Mr. Caldarello: They look so pink and so sweet! As they were before you Mettes you to smoke! It's incredible that we can take the skin from below and put it on your face!

Sean: I'm glad you've told him, Ms. Caldarello.

Ms. Caldarello: Sure, I wanted him to know that when he kisses me, he kissed the skin behind the knees. Before he passed his time to tickle me at this place!

Mr. Caldarello: The first time I saw The Pieta, you could feel the soft lips of Madonna! That's what I feel when I see my Madonna. When can I kiss her, she keeps saying that I have to ask!

Ms. Caldarello: That as a token, it is very urgent.

Mr. Caldarello: But it's like, look at me this rose.

Sean: It does really depend on your wife. As soon as she wants.

Mr. Caldarello: So sweet and smooth, better than ever!

Rest room

Liz: I had lunch with one of my gay friends, Mark and his partner Jeff. It's been years that we're friends, so I thought I would ask them first for sperm donation.

Christian: This is normal. I do not get me wrong.

Liz: They refused. Apparently, they prefer a lesbian younger.

Christian: Age is not an absolute guarantee of a healthy child.

Liz: That's what I said. They took me out of statistics and left me to pay the bill. It's funny that this is finally that you be the one who always arrives when I need it. So, I accept your offer if it is still on the table

Christian: As long as I have in stock, yes

In a restaurant

Sean: I can not do anything more.

Julia: I do not think we have tried to invite Christian to join us.

Sean: You're right. I am a pathological rescuer! In addition if Ava can not.

Julia: He met Ava?

Sean: I invited her to the office, I thought it would be love at first sight!

Julia: You've arranged for them to see at work, what happened?

Sean: Not much, apparently, they had no chemistry.

Mrs. Broderick: Dr. McNamara!

Julia: Who is it?

Sean: One patient. What are you doing here?

Mrs. Broderick: I've followed. You and your cute little wife. I do not want to ruin your evening. I wanted to thank you publicly for that. It is not wonderful, ladies? Liposuction seen by Dr. Sean McNamara at McNamara / Troy. Call anytime to schedule an appointment! But do not forget to read what is written in small. Because, he tells you bugger all!

Sean: It's not my fault. It is obvious that you've gained weight.

Mrs. Broderick: Do not even try to return the situation to your advantage! You did not even explain the risks! I guess you do not want to waste your time because I'm not important enough to you.

Waiter: Excuse me, ma'am, I'll ask you to leave

Mrs. Broderick: I'll leave when he has apologized. This man has ruined my career!

Sean: Your career? You had a job interview!

Mrs. Broderick: You have never taken seriously, is not it? I am worthless to you.

Sean: This liposuction was perfect, if you want to spend in the office we see what we can ...

Mrs. Broderick: No! Dr. McNamara, you go to my lawyer and you see it with him! And you can keep them, your air above the cunt, and fuck you in the ass!

Ava home in the evening

Ava: Following your success! I am very proud of you.

Matt: We should perhaps skip the rest of the meal and go directly to the reward.

Ava: I have not finished yet. You have not touched your vegetables.

Matt: This is just bullshit. All these salads on the promises we must keep me I held my own! You've never had the intention to hold yours!

Ava: What an idiot, you really must learn to trust.

Ava house in the morning

Ava: I've got to save. An early morning customer. Can not be late for school.

Matt: It runs?

Man: Hi. You pass me the milk?

Matt: who are you?

Man: Adrian, the son of Ava.

Kikavu ?

Au total, 21 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

wolfgirl88 
14.06.2018 vers 03h

Siobhan62 
19.10.2017 vers 21h

kazmaone 
24.09.2017 vers 00h

Ali3nBrain 
14.05.2017 vers 13h

jonathan68 
16.12.2016 vers 12h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs

Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs
Julian McMahon a été interviewé par Télé Loisirs.  Il s'exprime sur la série Marvel's Runaways dans...

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1
L'acteur Dylan Walsh est dans la série Whiskey Cavalier, qui sera diffusée sur TF1 à partir du 29...

Julian McMahon dans la série F.B.I.

Julian McMahon dans la série F.B.I.
Julian McMahon apparaît dans la série F.B.I. créée par Craig Turk & Dick Wolf. Il apparaît en effet...

Design Nip Tuck

Design Nip Tuck
Un tout nouveau design signé Spyfafa et placé sous le soleil de Miami est en ligne ! Merci pour sa...

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique
Le film australien Swinging Safari réalisé par Stephan Elliott est sorti il y a un peu plus d'un an,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Locksley, Aujourd'hui à 13:27

Bravo aux membres qui ont gagné un HypnoCard Collector Roswell en participant à notre jeu HypnoChance !

Locksley, Aujourd'hui à 13:27

Qui sont-ils ? Réponse sur la page du jeu et dans la news de l'Accueil ! Bonne journée à tous !

Flora12, Aujourd'hui à 15:24

Nouveau sondage sur le quartier Sanctuary, venez nombreux !

cinto, Aujourd'hui à 18:49

Un nouveau titre pour Ma sorcière bien aimée? N'hésites pas à voir le sondage , à voter et à commenter. Merci pour votre passage.

cinto, Aujourd'hui à 18:51

Vous voulez poser une question à Henry? RDV au sondage chez The Tudors et Régalez-vous à commenter. Merci à tous.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site