VOTE | 51 fans

#205 : Crash test

Titre VO:Joel Gideon
Scénariste:Brad Falchuk
Réalisateur:Nelson McCormick
1ère diffusion américaine: 20 Juillet 2004
1ère diffusion française: 1er Décembre 2004
Casting:Michael Cudlitz (Brody), Larry Poindexter, Doug Savant (Joel Gideon), Kelsey Lynn Batelaan (Annie McNamara), Denise Y. Dowse (Cicily Sutherland), Timothy V. Murphy, Jessalyn Gilsig (Gina Russo).

Alors qu'il téléphonait Sean est victime d'un accident de la route. Perturbé, il n'ose plus rien faire qui comporte un quelconque danger, il n'arrive plus à conduire, et même pire il n'ose plus pratiquer  la moindre intervention chirurgicale. Julia, exaspérée par la situation, lui fait bien comprendre qu'elle ne supporte plus de le voir dans cet état. Christian lui de son côté,  est bien triste que Wilbur ne fasse plus partie de sa vie. Il cherche le réconfort auprès de Julia. Elle va lui révéler qu'il a déjà un fils. Christian tombe de haut et cherche à comprendre...

Popularité


4 - 2 votes

Titre VO
Joel Gideon

Titre VF
Crash test

Vidéos

Promo 205

Promo 205

  

Christian / Wilber

Christian / Wilber

  

Plus de détails

Sean est victime d'un accident de la route, il s'en sort avec des blessures superficiels. L'autre conducteur n'a pas survécu. Sean est sous le choc.

Christian a du mal à supporter la séparation avec Wilbur. Gina déboussolée par la nouvelle, demande à Christian de se battre pour la garde de son fils.

Sous l'ordre de Christian, Sean a pris quelques jours de repos. Matt joue à la console et Sean ne supporte pas les crash de voitures. Matt le trouve un peu froussard.

Sean a envoyé un email, au concessionnaire de son véhicule. Il souhaitait les remercier pour la sécurité fournit dans le véhicule. Le concessionnaire décide de lui demander de l'aide, afin de renforcer la sécurité des véhicules. Encore sous le choc de son crash, Sean préfère décliner l'offre.

Les deux amis parlent de leurs problèmes, Sean de sa peur de reprendre le volant et Christian lui, de la peine de vivre sans Wilbur.

Au cabinet, les deux chirurgiens reçoivent la visite de M. Gideon, défiguré par des engelures et qui à également perdu plusieurs de ses doigts. Les 2 amis sont épatés par son courage imperturbable. Ils décident alors de se battre, Christian récupère Gina pour rencontrer son avocat, et Sean recontacte le concessionnaire.

Christian tente tout ce qu'il peut pour récupérer Wilbur, mais Mme Sally Sutherland, la femme du père biologique de Wilbur, sait tirer toutes les ficelles. Christian est bouleversé et parle avec grande émotion de son fils.

L'hamster de Annie est mourant mais son père, préfère lui cacher la vérité. Sean en a marre de manger la même chose et il souhaite prendre des risques. Toute la famille se rend dans un restaurant chinois. Sean commande un poisson, qui peut s'avérer mortel en cas de mauvaise préparation. Il souhaite le gouter avec Matt, Julia n'apprécie pas du tout et s'en va avec les enfants. Sean mange finalement son plat seul.

Durant l'opération de M.Gideon, Christian et Sean discutent au sujet des risques de la vie. Soudain Christian est interrompu, car le juge a rendu son verdict pour la garde de Wilbur. Finalement, c'est la famille Sutherland qui aura la garde exclusive de Wilbur. Christian est dévasté.

Frisky, l'hamster de Annie est mort, toute la famille l'enterre dans le jardin. En rentrant à la maison, ils découvrent Christian très triste par la perte de Wilbur. Mais les 2 amis finissent par se disputer, et Julia apprend que Sean avait l'intention de faire de la plongée auprès de requins. Julia est très en colère contre son mari, Matt lui l'admire, Sean décide alors d'emmener son fils avec lui.

Le jour J, Sean finit par paniquer et refuse de se jeter à l'eau, il refuse même que Matt le fasse. Matt pense que son père n'est qu'un froussard mais soudain un plongeur à un problème et Sean tente de le soigner comme il le peut.

Christian fait des adieux déchirants à son fils, il en ait bouleversé. James Sutherland débarque et récupère Wilbur, sous les larmes de Christian.

Matt s'excuse auprès de son père et lui avoue qu'il l'admire. Il trouve que Sean à été formidable sur le bateau en sauvant la vie du plongeur. Père et fils retrouve une certaine affinité.

Julia rend visite à Christian afin de lui remonter le moral et de le nourrir, Christian est reconnaissant mais il finit par s'effondrer auprès de son amie. Julia, pour apaiser la peine de son ami, finit par lui avouer un terrible secret : Matt est son propre fils...

Ecrit par bibou

Scène 1 : En voiture et a la maison de Sean

Sean : Salut, chérie, je suis en chemin, tu as besoin de quelque chose ?

Julia : Je suis en plein dans le mystère de la surrénale. Tu pourrais nous prendre quelque chose à emporter pour ce soir ? Ça te dit du poulet au citron chez E.J. ?

Sean : On en n'a pas déjà mangé lundi ?

Julia : Alors, prends du poulet à l'ail.

Sean : Tu ne veux pas plutôt du poulet à l'orange ?

Sean a un accident de voiture

Générique

Scène 2 : Hôpital

Julia : Sean McNamara …….. Mon Dieu, Tu vas bien ?

Sean : Ça va. Il va bien ?

Christian : Par miracle, oui.

Julia : Sean, c'est pour ça que je te harcèle pour acheter un kit main libre.

Sean : Ça n'aurait rien changé, le type a grillé le stop.

Julia : Ça n'aurait pas changé le fait que tu aurais pu mourir.

Médecin : C'est mon patient.

Christian : Et c'est mon partenaire et meilleur ami, pourquoi devrais-je laisser un débutant le soigner ? Mes poils de cul ont plus d'expérience que toi. Il faut que tu te prennes quelques jours de repos. Je ferai tourner la boutique.

Sean : Christian, je vais bien.

Christian : C'est pour ça que tu m'as laissé te faire 3 points de suture sans anesthésie ? Tu en état de choc. C'est une réaction normale à un choc soudain.

Sean : Je sais ce qu'"état de choc" signifie Christian et je vais très bien !

Christian : Alors, où est ton autre chaussure ?

Homme : Dr McNamara, je suis l'officier Stan, j'aurai besoin d'une petite déposition quand vous en aurez le courage. En ce qui concerne les responsabilités, ne vous faites pas de souci, il y a une foule de témoins qui disent que c'est l'autre type qui a causé l'accident.

Sean : Comment va l'autre gars ?

Officier : Il n'a pas survécu. Il est mort dans la salle d'opération tout à l'heure.

Sean : Il y a une erreur, je l'ai vu sortir de sa voiture, il allait très bien.

Officier : Il y a eu une histoire d'hémorragie interne, j'en sais rien, je ne suis pas médecin.

Scène 3 : appartement de Christian

Gina : Où est mon bébé, connard ? Je pourrais appeler les flics, c'est un kidnapping !

Christian : Il est avec James. Il nous attaque pour avoir la garde.

Gina : Pour la garde. Contre moi.

Christian : Félicitations, Gina. Dans ta tentative désespérée de me baiser, tu as contacté la seule personne qui pouvait nous prendre Wilburg.

Gina : Il ne peut pas faire ça. On ne peut pas retirer un bébé à sa mère. Mon Dieu, qu'est-ce qu'on va faire ?

Christian : Arrête, c'est de ta faute.

Gina : C'est toi le gros con qui n'a pas voulu qu'on fonde une famille. Pourquoi tu n’es pas chez ton avocat pour le récupérer ?

Christian : C'est un peu tard pour ça. Et comme tu n'arrêtes pas de me le seriner, je n'ai aucun droit. En plus, j'ai fourni à James assez de preuves contre toi pour que le juge t'oblige à te faire faire une ligature des trompes. Rien à ajouter. Il est parti.

Gina : Alors, c'est fini ? Tu remballes tout le matos et t'oublies ? Si prévisible... t'as donc aucun sentiment pour Wilburg ? Si je te poignardais en plein cœur, est-ce que je casserais mon couteau sur de la pierre ?

Christian : J'aime ce gamin.

Gina : Alors pourquoi tu te bats pas pour lui ? T'as tellement peur de te faire marcher dessus que tu vas même pas te battre pour ton propre fils?

Scène 4 : Maison de Sean, dans le salon

Sean : Le son me fait mal au crâne.

Matt : Désolé. Comment tu vas ?

Sean : Ça va. Quelques douleurs ici et là.

Matt : Quand maman m'a dit que t'avais eu un accident, le seul truc qui pouvait me rassurer, c'était de te voir de mes propres yeux.

Sean : Si je n'avais pas porté de ceinture, tu m'aurais vu dans un cercueil. C'est pour ça que je te poursuis toujours pour que tu la mettes !

Matt : Tu lis quoi ?

Sean : Le "Que Choisir" sur la sécurité des voitures. Va falloir qu'on s'achète une nouvelle voiture.

Matt : Laisse-moi deviner, une autre Audi ou une Volvo?

Sean : C'est pas un mal d'avoir en une voiture qui t'améliore la vie.

Matt : C'est tout ce qu'elles sont capables de faire aussi.

Sean : Qu'est ce que ça veut dire ?

Matt : Rien. On ne voit pas les choses de la même façon, c'est tout. Toi, t'aimes bien les berlines familiales, moi et Christian on préfère les Ferrari. On ne va pas se voiler la face, même Christian pourrait pas baiser dans une Volvo.

Sean : Tu penses que je suis une couille molle ?

Matt : J'ai jamais dit ça !

Sean : T'as tort ! J'ai pas froid aux yeux.

Matt : Arrête, papa ! Tu pourrais écrire un roman sur les dangers de la vie courante. Je suis le seul à l'école qui ait une maison dans laquelle on n’a jamais nettoyé les tapis à cause du syndrome de Yamaha !

Sean : C'est le syndrome de Kawasaki, et c'est un vrai problème ! Un tapis dont les fibres ont été trop nettoyées est une source d'acariens. Les enfants peuvent avoir de graves problèmes pulmonaires à cause de ça.

Julia : T'as envoyé un e-mail au fabriquant de la voiture?

Sean : Oui, je voulais les remercier. Les caractéristiques de sécurité de cette voiture m'ont sauvé la vie.

Julia : Ça devait être quelque chose, ton e-mail, c'est eux au téléphone.

Scène 5 : Constructeur

Homme : Le fabricant nous envoie généralement les critiques des consommateurs, comme votre e-mail de remerciement. Un de nos gars a remarqué que vous étiez plasticien donc on vous a fait venir. Nous voulons votre avis professionnel.

Sean : Je suis désolé... Sur quoi ?

Homme : Montez. Dr McNamara, les voitures de luxe sont bourrées de dispositifs de sécurité. Vous pouvez remplir cette voiture d'œufs, et l'écraser contre un mur à 60km/h sans briser une seule coquille.

Sean : C'est impressionnant !

Homme : Mais loin d'être parfait. La coupure que vous avez sur le visage, c'est très fréquent. Traumatisme dû aux airbags. La peau synthétique des mannequins ne nous permet pas d'avoir une idée précise de ce qui se passe quand les gens entrent en contact avec les airbags.

Sean : Vous utilisez quoi alors ?

Homme : Les cadavres nous sont fournis via un programme de donation spécial. Vous lisez les rapports de tests d'accident avant d'acheter une voiture ?

Sean : Absolument.

Homme : Oui, comme tout le monde. Mais le problème est le suivant, si nous ne parvenons pas à boucler nos essais avant la date butoir, on ne sera pas dans le rapport et les gens n'achèteront pas nos voitures. Il nous reste 10 jours pour finir les tests et nous venons de perdre notre expert médical pour raisons de santé liées au travail. Bon, il y a des cas absurdes, 1 sur 1 million où l'airbag ne se déploie pas comme il faudrait et décapite le conducteur. C'est arrivé à un des cadavres, ça a foutu les jetons à notre médecin.

Sean : En quoi consiste le travail ?

Homme : Examiner les cadavres, rechercher les bleus et les contusions non apparentes pour que nous puissions recalibrer nos machines et nous assurer que nous traitons nos clients comme il se doit. Et nous vous offrons une voiture. Modèle haut de gamme, GPS, radio satellite, kit main-libre.

Sean : Ma femme apprécierait probablement.

Homme : Vous voulez appuyer sur le B.D.M. ?

Sean : Le B.D.M ?

Homme 2 : Le bouton de la mort ? C'est moi qui l'ai appelé comme ça …………..

Homme : Ça va ? Browdy, va chercher quelque chose pour le docteur.

Sean : Non, ça va. Mais je suis désolé, Mr Kitner, je vais rejeter votre offre.

Scène 6 : Voiture de Christian

Christian : Qu'est-ce qui se passe, la voiture de location démarre pas ? Je t'ai déjà dit de prendre le modèle haut de gamme.

Sean : J'ai pas réussi à conduire. J'ai même pas réussi à passer la première. J'étais pétrifié !

Christian : Syndrome post-traumatique.

Sean : Je n'ai pas fait la guerre, j'ai eu un accident de voiture.

Christian : Ton cerveau ne fait pas la différence. Tu as frôlé la mort.

Sean : Tu sais ce qu'il y a de pire ? J'ai l'habitude de me sentir comme ça, d'avoir peur de bouger. J'ai ressenti ça la moitié de ma vie.

Christian : T'as peur de quoi ?

Sean : Je sais pas. De mourir ?

Christian : C'est tout ?

Sean : C'est quoi tout ça ?

Christian : Des trucs de Wilburg que j'avais gardés. Je vais les donner à une œuvre caritative.

Sean : Te débarrasser des preuves ne veut pas dire que tu peux éradiquer tes souvenirs, Christian.

Christian : Vouloir élever un bébé qui n'était pas le mien a été la pire erreur de ma vie .... et la liste est impressionnante. Je veux simplement tout oublier.

Scène 7 : Bureau de Sean

Sean : Dites-moi ce que vous n'aimez pas chez vous.

Homme : 229 pieds. C'est la distance entre le pied de l'Hillary Step et le sommet. C'est là où j'ai fait don de mon nez et de la moitié de mes doigts à Chamalungma ! La déesse mère du monde ! Le Mont Everest ! On a été bloqués pendant 2 heures dans une tempête.

Christian : Vous avez une photo de votre visage avant les traumatismes causés par les engelures ?

Homme : C'est eux qui m'ont fait survivre. La simple pensée d'une remise de diplômes ou d'un mariage peut vous aider à endurer n'importe quoi !

Sean : Sans vouloir être indiscret, Mr Gideon, mais avec une si grande famille à nourrir, pourquoi avoir tenté cette expédition ?

M. Gideon : J'étais toubib dans les Forces Spéciales, j'ai sauté d'hélicoptère. J'ai rencontré ma femme, j'ai eu mes gamins et je me suis trouvé un boulot dans un lycée. Pour la première fois de ma vie, j'ai eu peur.

Sean : De quoi aviez-vous peur ?

M. Gideon : De ne plus être celui que j'étais. Une fois que vous avez passé la quarantaine et que tout va bien, vous vous dites que vous êtes plus prêt de la fin que du début. Je voulais que mes enfants se souviennent de moi comme d'un homme qui avait vécu pleinement sa vie et non pas comme d'une loque qui n'osait rien faire. Alors je me suis mis à faire de l'alpinisme.

Sean : Mr Gideon, pour réparer vos blessures, il faudra qu'on enlève les tissus morts et qu'on greffe de la peau saine. Si nous faisons notre travail correctement, les cicatrices seront minimes.

M. Gideon : C'est pas cher payé pour la poussée d'adrénaline qu'on a au sommet du monde !

Christian : Que va-t-il se passer maintenant que vous avez perdu la capacité d'avoir cette poussée ?

M. Gideon : Je vais me le réaccorder, je vais repartir. Cette salope m'a chopé le nez, j'y retourne pour lui piquer son sommet.

Sean : Je ne veux pas être fataliste, mais si vous n'y arrivez pas ?

M. Gideon : Vous savez, mourir de froid, c'est pas si terrible. Non, sérieusement, votre corps est engourdi, donc vous ne ressentez aucune douleur. Vous savez, quand j'étais là-bas, en pleine tempête, mon corps était complètement engourdi, mais au fond de moi, j'étais sur des charbons ardents ! Y a pas à hésiter, vaut mieux un nez nécrosé plutôt qu'une âme morte.

Scène 8 : Appartement de Gina

Christian : Prépare-toi, on va chez mon avocat dans 1 heure, on ne va pas me prendre mon fils aussi facilement.

Scène 9 : Bureau de Sean

Sean : Mr Kitner, en ce qui concerne la voiture gratuite, j'aime beaucoup le bleu nuit.

Scène 10 : Crash testes

Browdy : Il s'appelle Mike. Big Mike ! Mon meilleur pote ! On a bossé ici ensemble, on a chargé les macchabées, pendant 10 ans. C'est le cadeau que je lui fais. Je me suis dit qu'un type qui avait rien fait d'extraordinaire de toute sa vie méritait bien une petite sensation forte avant qu'on l'enterre.

Sean : Comment avez-vous réussi à le faire venir ici ?

Browdy : J'ai raturé quelques papiers, je l'ai incorporé au programme. Mike et moi, on était les présidents d'un club....du genre on était aventuriers et tout. Quand on a commencé à mettre des cadavres dans ces voitures, on s'est dit... merde, ça pourrait être nous, là. On a décidé de faire quelque chose......quelque chose qui nous foutrait les boules !

Sean : Comme quoi ? …….. Nager avec des requins ?

Browdy : Mike et moi on avait une trouille bleue des requins.

Sean : Moi aussi ! Depuis que j'ai vu Les Dents de la Mer !

Browdy : Ça vous ennuie pas que ce soit moi qui appuie sur le BDM ?

Sean : Non, je vous en prie.

Browdy : Le voyage de ta vie, Mike ! ……………………………………………………….

Sean : Petites coupures sur le thorax et les extrémités. Bleus sur les clavicules témoignant d'un choc frontal. Petite lacération de la pommette gauche, juste sous l'œil.

Scène 11 : Cabinet du juge

Juge : Tout d'abord, je désirerais vous remercier tous d'avoir choisi l'arbitrage. Les affaires portées devant un tribunal sont souvent longues et coûteuses. Et pour que ce soit clair, il n'y aucun moyen de vous convaincre de partager la garde ?

James : Nous habitons à 5000 Kms d'ici, partager la garde n'est pas possible.

Juge : Mais vous ne demandez pas simplement la garde complète, vous ne voulez pas que la mère soit impliquée dans la vie de l'enfant.

Mme Sutherland : J'imagine que vous avez lu les informations que nous vous avons fournies sur l'assuétude au sexe de Mlle Russo.

Gina : Je suis en voie de guérison.

Mme Sutherland : Et comment allait cette guérison lorsque vous avez eu un rapport non protégé avec mon mari à l'aéroport ?

Christian : Gina travaille dur afin de réussir à gérer sa maladie. Avez-vous lu les recommandations de son parrain aux sexooliques anonymes ?

Gina : Et celles de mon psy ?

Juge : Je les ai lues. En ce qui concerne les lettres de recommandations, elles sont bien moins nombreuses que les déclarations sous serment, moins flatteuses, de vos anciennes connaissances à tous les deux.

Mme Sutherland : Quel genre d'homme cet enfant va-t-il devenir s'il est élevé par un père qui pense qu'un engagement moral s'achève lorsqu'il a fini de cuver son martini et une mère qui ne se voit que comme un récipient sexuel.

James Sutherland : Aucune raison d'être cruelle.

Mme Sutherland : Ne t'avise pas de la défendre devant moi ! Tu veux ce bébé, je vais te l'avoir. Ce qui ne veut pas dire que je ne le veux pas aussi.

Christian : Ecoutez, il existe plusieurs styles de parents modèles. C'est vrai que Gina a ses défauts mais elle essaye de s'améliorer.

Mme Sutherland : Qui êtes vous ?

Christian : Pardon ?

Mme Sutherland : Vous n'êtes pas son mari ni son petit-ami, d'après ce que dit mon mari, vous ne l'appréciez même pas, vous n'êtes pas le père de l'enfant, alors qu'est ce que vous faites ici ?

Juge : C'est une question pertinente, docteur. Même si j'allouais la garde de l'enfant à Mlle Russo, vous auriez à suivre toutes les démarches d'une adoption avant d'avoir quelque droit que ce soit ……………………………….

Christian : Je n'ai jamais eu de vrai père. Personne ne m'a jamais aimé au point de vouloir prendre le risque de changer sa vie pour moi, comme je l'ai fait pour Wilburg. Je l'aime. Je l'aime plus que tout au monde. Madame a raison. J'ai eu des centaines de femmes dans mon lit, et j'attendais avec impatience le lever du soleil pour m'en débarrasser. Mais, quand il est tard et que ce petit garçon s'endort dans mes bras....mon seul souhait est que la terre s'arrête de tourner.

Scène 12 : Maison de Sean, dans la cuisine

Sean : Tu as raison mon cœur, Frisky est enceinte.

Annie : Je vais être maman ! ……………………

Julia : Alors ?

Sean : C'est une tumeur généralisée.

Julia : Même si c'est difficile, il faudra lui dire la vérité.

Sean : On peut pas lui laisser vivre sa vie tranquillement sans l'embêter avec la mort ? ……..

Julia : Merci, voila pour vous, bonne soirée.

Sean : Mon Dieu, Julia, et si on mangeait un peu autre chose ?

Julia : Avec ton estomac sensible, t'as pas vraiment le choix.

Sean : J'ai pas un estomac sensible !

Julia : Ohhh

Matt : Bien sûr. Tu te souviens de la fois où Christian nous a emmenés dans ce resto Chinois et tu n'as rien mangé d'autre que du riz ?

Julia : Et que tu as quand même eu la diarrhée.

Sean : C'était un germe !

Matt : Papa, il y a pas de quoi avoir honte ! T'es comme ça, c'est tout.

Sean : Très bien, fini les soirées "poulets", cette famille va mener la grande vie.

Matt : Où on va ?

Sean : Quelque part où ils ne servent pas de poulet ! Tu conduis ………………………

Annie : C'est qui le plus fort ? Le requin ou l'ours ?

Matt : Le requin, sans hésitation. T'as peur des requins, papa ?

Julia : 4 California Rolls, 4 roulés au thon, 4 Spicy Yellow Tails...

Sean : ...désolé Julia, fini les poulets des mers ! 2 oursins, 2 langoustes vivantes, 2 clams géantes. Excusez-moi, c'est quoi ça ?

Serveuse : Fugu, Blow Fish.

Matt : C'est pas le truc qui peut être mortel si c'est pas cuisiné correctement ?

Serveuse : Ce n'est pas fréquent, il y a du poison dans les épines. Mauvais cuisinier et couic. Mais nos cuisiniers sont excellents.

Sean : On essaye ?

Julia : Arrête de plaisanter, Sean.

Sean : Je suis sérieux, elle a dit que les cuisiniers savaient ce qu'ils faisaient !

Julia : Il y a quand même une différence entre chambouler ses habitudes et vouloir se suicider !

Matt : Du calme, maman, il nous fait marcher.

Sean : Apportez-nous du Fugu.

Serveuse : Hai. Fugu onegai shimasu.

Julia : On t'a fait un scanner après l'accident ?...tu as dû avoir un traumatisme crânien !

Sean : Non pas un traumatisme, Julia, une prise de conscience !

Serveuse : Pardonnez-moi.

Julia : C'est bon, Sean, c'est plus drôle !

Sean : Julia, on a plus de chances de mourir en voiture. Qu'est ce t'en penses, Matt ?

Matt : J'essaye si t'essayes.

Julia : Non, Matt, tu n'y touches pas car nous partons. C'est une chose que de risquer sa vie, mais risquer celle de ses enfants dépasse les bornes. Annie, Matt, on s'en va.

Matt : C'était brave, papa ! T'en vas pas mourir, hein ?

Sean : Y a pas de danger !

Matt : A plus.

Sean : Excusez-moi. Combien de temps ça prend avant l'apparition des premiers symptômes ?

Serveuse : Le cuisinier ne retire pas tout le venin du poisson, il y en a juste assez pour que vos lèvres et votre langue soient engourdies, c'est ce qu'on appelle "le goût de la mort". Le poison est rapide cependant, si dans les 15 secondes qui suivent, vous ne ressentez rien d'autre que le "goût de la mort", c'est que vous allez bien ……………………………………………….

Scène 13 : Bloc opératoire, opération de Gideon

………………………………………………………………………………………

Sean : Ils jettent les amarres dans "l'Allée aux Requins", c'est un canal de nourrissage pas loin des îles de la Floride.

Christian : Le prix des funérailles est compté dans le prix ?

Sean : Ils n'ont eu qu'un seul incident et encore c'est parce que le gars énervait les requins.

Christian : Comment on énerve un requin ? Tu veux être "rentre dedans", commence tranquille, mets des pantalons moulants.

Sean : Ce qui veut dire que toi, t'es une couille molle ?

Christian : Il y a une différence entre être une couille molle et avoir du respect pour la peur. C'est pour ça que je mets une capote chaque fois que je pratique l'art de la pénétration dans une femme d'origine douteuse. Ecoute Sean, moi je peux prendre des risques, j'ai pas une femme et des enfants à nourrir. Prendre des risques, c'est rien quand t'es tout seul.

Linda : Dr Troy, Mlle Russo au téléphone. La décision a été prise.

Scène 14 : Cabinet du juge

Juge : Bonjour tout le monde. Arriver à une décision n'a pas été facile. D'un côté, il y a Mr et Mme Sutherland, vous avez élevé 3 fils qui volent de leurs propres ailes. Mais s'occuper d'un nourrisson à 60 ans est différent que de s'occuper d'un nourrisson à 30 ans. Je me suis aussi demandé si Mme Sutherland voulait vraiment élever cet enfant. De l'autre côté, il y a le Dr Troy, il est indéniable que vous aimez Wilburg de tout votre cœur. Mais, malheureusement, si on met de côté les sentiments, vous n'avez aucun droit parental sur cet enfant. Il ne reste plus que Mme Russo. Vous êtes la mère biologique de l'enfant. Et vous êtes la seule personne ici avec laquelle Wilburg serait en danger. En toute franchise, s'il reste avec vous, j'ai peur pour sa vie ! J'accorde la garde de l'enfant aux Sutherland.

Gina : Quoi ? Mais c'est mon bébé ! C'est notre bébé.

Juge : Miss Russo et Mr Troy n'auront pas le droit de voir le bébé sans l'accord préalable des Sutherland jusqu'à ce que l'enfant atteigne la majorité.

Gina : Vous n'avez pas le droit de faire ça ! Ce n'est pas la loi ! Christian, fais quelque chose !

Scène 15 : Maison de Sean, enterrement de Frisky dans le jardin

Julia : Perdre fait partie de la vie. Tu peux pas vraiment t'attacher à quelque chose ou à quelqu'un jusqu'au moment où tu réalises qu'un jour ils ne seront plus là. Et quand ils ne sont plus là, on a l'impression que plus rien n'a d'importance. Et on a l'impression qu'on ne pourra plus jamais s'attacher à rien. Mais on y arrive. Et on découvre que cette perte était un cadeau, qui nous aide à apprécier les choses qu'on a encore.

Annie : Je peux mettre de la terre maintenant ?

Julia : Oui, mon bébé.

Scène 16 : Maison de Sean, dans le salon

Julia : Chérie pourquoi tu n'irais pas réconforter Frisky 2 ? …………………..

Christian : C'est même pas à cause de moi, c'est Gina qui a tout fait basculer. Je l'ai perdu.

Julia : Christian. Je suis vraiment désolée.

Sean : Je connais ce sentiment, Christian, je l'ai ressenti après la fausse couche de Julia. Je sais que c'est dur à croire maintenant, mais tu verras, un jour tu te sentiras mieux, plus fort.

Christian : Merci mais les conneries du genre "le soleil se lèvera demain" vont pas marcher aujourd'hui. Tu as perdu un zygote. Moi j'ai perdu mon fils. Calme mes souffrances avec des lieux communs quand tu auras vraiment perdu quelque chose d'important.

Sean : Je pense que la fausse couche de Julia et le départ de mon père quand j'avais 5 ans sont suffisamment importants.

Christian : Je vois que ça a eu beaucoup d'effet sur ta vie, Aquaman ! Je suis sûr que tu fais tout pour que tes enfants ne subissent pas la même chose.

Sean : Je vois que tu souffres mais t'en prendre à moi ne changera rien.

Julia : Sean quoi ? Aquaman ? Je ne comprends rien.

Christian : Capitaine Nemo ne t'a pas parlé du concours de celui qui sera le plus couillu samedi prochain ?

Sean : Je vais faire de la plongée avec des requins ce week-end, j'allais te le dire ce soir.

Julia : Tu veux voir ta famille en deuil ou quoi ?

Sean : Comment peux-tu être si hypocrite Julia ? Tu t'es entendue parler tout à l'heure ? Quel est l'intérêt de la vie, si tu ne vis pas pleinement ?

Christian : C'est quoi ton problème ? Jouer avec sa vie n'est pas une façon de s'occuper de sa famille !

Sean : Ne viens pas chez moi pour me faire la morale sur les subtilités de l'éducation ! Tu as été père pendant 6 mois, moi ça fait 16 ans !

Christian : J'ai peut-être été père que pendant quelques mois, mais je sais qu'être père, c'est pas prouver à sa famille que tu as une bite en fer forgé ! C'est prendre soin d'eux. S'assurer qu'ils soient en sécurité. Et faire en sorte qu'ils ne ressentent pas ce que je ressens en ce moment. Tu le savais, ça, avant !

Julia : Je veux juste que tu saches que, dans ta recherche de toi-même, tu perds quelque chose. Mon respect …………

Matt : Tu vas vraiment faire ça ?

Sean : Oui. Et tu vas m'accompagner !

Scène 17 : Bateau de plonger

Sean : Y en a pas assez, là ?

Capitaine : Il va y avoir 50 requins, vous voulez qu'ils s'acharnent sur votre jambe ?

Matt : Je ne sais pas ce qui me fout le plus les boules, les requins ou maman quand elle va trouver le mot que tu lui as laissé.

Sean : Si tu as la trouille, on se barre.

Matt : Tu déconnes, c'est top !

Capitaine : On se prépare, les gars.

Sean : Browdy, je te présente mon fils, Matt.

Capitaine : C'est le moment, les gars ………….

Browdy : Le voyage de ma vie ! ………………………….

Matt : Papa ! Papa ! T'es prêt ?

Sean : Non, on ne le fait pas !

Matt : Qu'est ce que tu fais ?

Sean : Je joue les pères responsables !

Matt : Ecoute papa, je sais que t'as peur mais

Sean : Parfois, c'est bien d'avoir peur. C'est ton cerveau qui te dit de ne pas faire un truc débile pour prouver quelque chose à ton fils !

Matt : N'importe quoi ! On ne va pas mourir ! T'es vraiment une couille molle !

Sean : Appelle-moi comme tu veux, Matt. Si c'est un choix entre perdre ton respect ou te perdre, toi, je préfère perdre ton respect.

Hommes : Il y a un plongeur qui a un problème.

Capitaine : Remontez-le !

Moniteur : Il est descendu à 25 pieds et il a perdu les pédales. Il est remonté à la surface comme une fusée.

Capitaine : Récupérez tout le monde et levez l'ancre !

Browdy : Je ne me sens pas très bien, docteur.

Matt : Putain !

Sean : Il a une embolie artérielle, maintenez-lui les pieds en l'air …….. Vous pouvez réguler ça ? Vous lui donnez 15 litres par minute.

Capitaine : Compris !

Matt : Papa, il va mourir ?

Sean : S'il n'est pas admis dans un hôpital avec une chambre à oxygène dans l'heure, ça se pourrait.

Scène 18 : Appartement Christian, adieu avec Wilburg

Christian : Ne jamais donner ton numéro à une fille ! Toujours prendre le sien, ça montre qui tient les rênes. Et pas de voiture américaine. Allemande, italienne, de temps en temps anglaise. Offre-toi un soin du visage total une fois par mois. Emmène une jolie fille à Florence et mange à Onatega. Va voir Marino. Il prendra soin de toi. Dis-lui que t'es mon fils. Te laisse pas faire par qui que ce soit ! Tu vaux mieux que ça ! ..mais... Essaye de faire le bien autour de toi. Ne deviens pas blasé et sois toujours là pour les autres. Ne m'oublie pas. (On tape a la porte) Une petite seconde. Une petite seconde …………… Vous voulez entrer ?

James : Oui, mais on devrait y aller. Notre vol est à 6h. Ça va aller ?

Christian : Merci. De me l’avoir laissé.

James : Je me suis dit que vous méritiez bien 1 heure avec lui pour tout ce que vous avez fait. En ce qui me concerne, vous lui avez sauvé la vie. Puis-je ? …………….. Je... J'espère que vous comprenez qu'on ne plaisante pas sur le fait de s'assurer qu'il n'y aura plus aucun contact. Sicilie et moi, on veut ce qu'il y a de mieux pour Gabriel. C'est le nom qu'on lui a donné. Dis au revoir, Gabriel. Dis au revoir.

Scène 19 : Maison de Sean, dans la cuisine

Sean : Il y a pas de quoi avoir honte, Browdy. Au moins toi, t'as plongé ! Ecoute, faut que je me sauve, appelle-moi quand tu sortiras, ok ? D'accord !

Matt : Il va s'en sortir ?

Sean : Il survivra.

Matt : Ecoute, je veux m'excuser pour ce que je t'ai dit sur le bateau. L'histoire de la couille molle, etc etc. Tu n'as pas besoin de m'impressionner. T'es mon père !

Sean : Ça suffisait avant. Quand t'étais gamin, je t'épatais en te récitant les capitales des états.

Matt : Tu m'épates encore aujourd'hui, papa ! Je veux dire ce que t'as fait à ce gars sur le bateau ... c'était hallucinant ! Qu'est ce que t'écris ?

Sean : Ma nécrologie. J'ai lu quelque part que l'écrire était un bon outil de motivation.

Matt : Tu me la lis ?

Sean : Dr Sean McNamara. 101 ans, est décédé mardi soir de causes naturelles. Inventeur de la liposuccion bipolaire. Ses amis et sa famille s'en souviennent comme un bon médecin, un bon mari …

Matt : Et un bon père ………… Où est maman ? Elle est toujours en pétard à cause de la petite expédition ?

Sean : Quelle expédition ?

Matt : C'est le mot ?

Sean : Ce qu'elle ne sait pas ne peut pas la blesser...ou nous blesser.

Matt : On a frôlé la mort !

Scène 20 : Appartement de Christian

Christian : Merci Julia, mais je n'ai pas faim.

Julia : Tu m'as demandé de venir et de t'aider. Ça, c'est la première étape.

Christian : J'aurais pas dû t'appeler. Je crois que je ne voulais pas rester seul. Cet endroit semble si vide sans lui. J'ai toujours l'impression qu'il est dans la chambre. C'est ce qui arrive quand tu t'ouvres aux gens.

Julia : Ne te ferme pas, Christian. Tu peux encore avoir des enfants.

Christian : Je le veux, lui. Je veux mon fils.

Julia : Mais il n'est plus là et ça ne doit pas t'empêcher d'aimer un autre enfant.

Christian : Connais-tu vraiment la peur, Julia ? Perdre une bague dans une poubelle, c'est pas tout-à-fait la même chose qu'un tribunal qui te dit que tu pourras plus jamais revoir Annie. Voir un étranger littéralement arracher Matt de tes bras. Et de me dire qu'un nouveau fils va remplacer celui que j'ai perdu. Je me sens mort, plus rien ne me donnera envie de vivre  (Il s’effondre en larme) ………….. Je suis désolé. Il me manque tellement. (Julia pleure a son tour). Qu'est ce qu'il y a ?

Julia : Je n'y arrive plus, ça me tue. J'ai l'impression d'être piétinée par un gigantesque ours et j'essaye de croire que tout va bien. Je veux qu'il s'en aille mais il me suit tout le temps.

Christian : Je ne comprends pas.

Julia : Et si je te disais que tu avais déjà un fils.

Christian : Quoi ?

Julia : Tu as déjà un fils, Christian .... Avec moi ……… Matt.

 

Fin

In car of Sean

Sean: Hi, honey, I'm on my way, you need something?

Julia: I'm right in the mystery of the adrenal gland. You could take us anything to take for tonight? It tells you the lemon chicken at E.J.?

Sean: It has not ever eaten on Monday?

Julia: So, take the chicken with garlic.

Sean: You do not want instead of chicken with orange?

Sean has a car accident

Hospital

Julia: Sean McNamara. My God, you all right?

Christian: Okay. It goes well?

Sean: By a miracle, yes.

Julia: Sean, that's why I harassing you to buy a handsfree kit.

Sean: It would not have changed, the type has blown the stop sign.

Julia: That would not change the fact that you could have died.

Doctor: That's my patient.

Christian: And this is my partner and best friend, why should I let a beginner treat? My ass hair have more experience than you. You have to take you a few rest days. I will run the shop.

Sean Christian, I'm fine.

Christian: That's why you left me you do 3 stitches without anesthesia? You're in shock. It is a normal reaction to a sudden shock.

Sean: I know what it means to shock Christian and I'm fine!

Christian: So where's your other shoe?

Man: Dr. McNamara, I am the officer Stan, I need a little evidence when you have the courage. Regarding responsibilities, do not worry, there are a host of witnesses who say that the other guy who caused the accident.

Sean: How's the other guy?

Officer: He did not survive. He died in the operating room just now.

Sean: There is an error, I've seen out of his car, he was fine.

Officer: There was a history of internal bleeding, I dunno, I'm not a doctor.

Apartment Christian

Gina: Where is my baby, asshole? I could call the cops, it's a kidnapping!

Christian: It is with James. We have to attack the guard.

Gina: For custody. Against me.

Christian: Congratulations, Gina. In your desperate attempt to kiss me, you have contacted the only person who could take us Wilbur.

Gina: He can not do that. You can not remove a child from its mother. My God, what will we do?

Christian: Stop, it's your fault.

Gina: You're the big jerk who does not wish that started a family. Why are not you at your lawyer to get it back?

Christian: It's a bit late for that. And as you do not stop me the canary, I have no rights. In addition, I provided enough evidence to James against you for the judge to force you to get you to do a tubal ligation. Nothing to add. He's gone.

Gina: So it's over? You packed up all the gear and forget you? If so predictable you got any feeling for Wilbur? If I stab you in the heart, do I break my knife on the stone?

Christian: I love this kid.

Gina: So why do not you fight for him? You're so afraid to let you walk on it you'll even beat you to your own son?

Sean House, in the lounge

Sean: The sound hurts my head.

Matt: Sorry. How are you?

Sean: Okay. Some pain here and there.

Matt: When Mom told me that had you had an accident, the only thing that could reassure me was to see you with my own eyes.

Sean: If I had not worn a belt, you would have seen in a coffin. That's why I will always pursue that you can do!

Matt: You read what?

Sean: The "Que Choisir" on the safety of cars. 'll Have to buy a new car.

Matt: Let me guess, another Audi or a Volvo?

Sean: That's not bad to have a car getting better life.

Matt: That's all they can do too.

Sean: What does it mean?

Matt: Nothing. We do not see things the same way, that's all. You, family sedans like you, me and Christian are preferred Ferrari. We will not close our eyes, could not even Christian kiss in a Volvo.

Sean: You think I'm a spineless wimp?

Matt: I never said that!

Sean: You're wrong! I do not have cold feet.

Matt: Come on, Dad! You could write a novel about the dangers of everyday life. I am the only school that has a house in which we have never cleaned the carpet because the syndrome of Yamaha!

Sean: This is the Kawasaki syndrome, and it's a real problem! A carpet fibers which have been cleaned too is a source of mites. Children can have serious lung problems because of it.

Julia: You've sent an email to the manufacturer of the car?

Sean: Yes, I want to thank them. The safety features of this car saved my life.

Julia: It must have something, your e-mail, it's them on the phone.

Manufacturer

Man: The manufacturer sends us generally critical of consumers, such as your e-mail of thanks. One of our guys noticed that you were so visual you brought. We want your professional advice.

Sean: I'm sorry. On what?

Man: Ride. Dr. McNamara, luxury cars are packed with safety features. You can fill the car with eggs, and crush him against a wall at 60km/h without breaking a single shell.

Sean: That's awesome!

Man: But far from being perfect. The cut you have on your face is very common. Trauma caused by airbags. The synthetic skin models do not allow us to have a clear idea of what happens when people come into contact with airbags.

Sean: You use what then?

Rights: The corpses are provided to us via a special donation program. You read the test reports of accidents before you buy a car?

Sean: Absolutely.

Man: Yes, like everyone else. But the problem is, if we fail to buckle our tests before the deadline, we will not be in the report and people will not buy our cars. We have 10 days to finish the tests and we just lost our medical expert for health reasons related to work. Well, there are cases absurd, 1 in 1 million where the airbag did not deploy as it should and decapitated the driver. It happened to one of the corpses, it was damn tokens to our doctor.

Sean: What is the job?

Man: Examine the corpses, looking for bruises and contusions not apparent for us to recalibrate our machines and make sure we treat our customers as they should. And we offer you a car. Top model, GPS, satellite radio, hands-free kit.

Sean: My wife probably appreciate.

Man: You want to press the B.D.M. ?

Sean: The B.D.M?

Man 2: The button of death? It was I who called him like that.

Male: Okay? Browdy, go get something to the doctor.

Sean: No, that's fine. But I am sorry, Mr Kitne, I will reject your offer.

Christian Cars

Christian: What's going on, the rental car not start? I told you to take the top model.

Sean: I have not been able to drive. I even failed to pass first. I was petrified!

Christian: Post-traumatic syndrome.

Sean: I have not gone to war, I had a car accident.

Christian: Your brain does not know the difference. You almost died.

Sean: You know that there has to worst? I usually feel like that, being afraid to move. I felt that half my life.

Christian: Are you afraid of?

Sean: I know. To die?

Christian: That's it?

Sean: What's all this?

Christian: Tricks of Wilbur I had kept. I will give to charity.

Sean: Do you get rid of the evidence does not mean that you can eliminate your memories, Christian.

Christian: The way to raise a baby that was not mine was the worst mistake of my life and the list is impressive. I just want to forget everything.

Office of Sean

Sean: Tell me what you don't like about yourself.

Male: 229 feet. This is the distance between the foot of the Hillary Step and the summit. This is where I donated my nose and half my fingers Chamalungma! The mother goddess of the world! Mount Everest! It was blocked for 2 hours in a storm.

Christian: You have a picture of your face before injuries caused by frostbite?

Man: It's them that made me survive. The mere thought of graduation or a wedding can help you endure anything!

Sean: Not to be indiscreet, Mr. Gideon, but with such a large family to feed, why have attempted this expedition?

Mr. Gideon: I was a doctor in the Special Forces, I jumped from a helicopter. I met my wife, I had my kids and I got a job in a school. For the first time in my life I was scared.

Sean: What were you afraid?

Mr. Gideon: It shall not be more than I was. Once you have passed quarantine and that all goes well, you say you're more ready for the end than the beginning. I wanted my children remember me as a man who lived life fully and not as a rag that dare do anything. So I started making mountaineering.

Sean: Mr. Gideon, to repair your injuries, we'll have to remove dead tissue and that transplant healthy skin. If we do our job properly, the scars will be minimal.

Mr. Gideon: That price to pay for the adrenaline rush that has top of the world!

Christian: What will happen now that you've lost the ability to have this surge?

Mr. Gideon: I'm going to the retune, I'll leave. This bitch caught me nose, I go back to sting him its top.

Sean: I do not want to be fatalistic, but if you do not succeed?

Mr. Gideon: You know, dying of cold, it's not that bad. No, seriously, your body is numb, so you do not feel any pain. You know, when I was there, in a storm, my body was completely numb, but deep down, I was on tenterhooks! There's no hesitation, a nose is better than a necrotic dead soul.

Flat, Gina

Christian: Get ready, we go to my lawyer in one hour, we're not going to take my son too easily.

Office of Sean

Sean M. Kitne, regarding the free car, I love the blue night.

Crash Tests

Browdy: His name is Mike. Big Mike! My best buddy! We worked together here, was charged with the stiffs for 10 years. It's the gift that I do. I thought a guy who had done nothing special in his life deserved a little thrill to be buried before.

Sean: How did you manage to bring him here?

Browdy: I crossed out some papers, I have incorporated into the program. Mike and I were the presidents of a club of its kind and we were all adventurers. When we began putting the bodies in these cars, we thought shit, it could be us, then. We decided to do something something that we fuck balls!

Sean: Like what? Swim with sharks?

Browdy: Mike and I had a blue funk sharks.

Sean: Me too! Since I saw The Jaws!

Browdy: It bothers you that it is not me who pushes the BDM?

Sean: No, please.

Browdy: The journey of your life, Mike!

Sean: Small cuts on his chest and extremities. Bruises on clavicles showing a frontal impact. Small laceration of the left cheekbone, just below the eye.

Office of the Judge

Judge: First, I would like to thank you for choosing arbitration. Cases brought to court are often lengthy and costly. And to be clear, there is no way to convince you to share custody?

James: We live 5000 miles away, sharing custody is not possible.

Judge: But you do not just ask full custody, you do not want the mother to be involved in the life of the child.

Ms. Sutherland: I assume you have read the information we've provided on sex addiction Miss Russo.

Gina: I'm on the mend.

Ms. Sutherland: And how would this cure when you have had unprotected sex with my husband at the airport?

Christian: Gina worked hard to successfully manage their disease. Have you read the recommendations of his godfather to sexooliques anonymous?

Gina: And those of my therapist?

Judge: I have read. Regarding the letters of recommendations, they are far less numerous than the affidavits, less flattering, with your old friends both.

Ms. Sutherland: What kind of man this child will become if he is raised by a father who thinks that a moral commitment ended when he finished his martini and sleep off a mother who is not seen than as a sexual receptacle.

James Sutherland: No reason to be cruel.

Ms. Sutherland: Do not you dare to defend it before me! You want this baby, I'll have it. That does not mean I do not want it too.

Christian: Look, there are several parenting styles models. It is true that Gina has her faults but she tries to improve.

Ms. Sutherland: Who are you?

Christian: What?

Ms. Sutherland: You're not her husband or her boyfriend, from what my husband said, you do not even like it, you're not the father of the child, then what are you doing here?

Judge: It's a good question, doctor. Although j'allouais custody of the child to Ms. Russo, you have to follow all the steps of an adoption before having any rights whatsoever.

Christian: I've never had a real father. I've never liked the point of wanting to risk his life change for me, as I did for Wilburg. I love it. I love her more than anything else. Madame is right. I had hundreds of women in my bed, and waited impatiently for the dawn to get rid of. But when it's late and this little boy falls asleep in my arms, my only wish is that the earth stops rotating.

Sean House, in the kitchen

Sean: You're right my heart, Frisky is pregnant.

Annie: I'll be mum!

Julia: So?

Sean: This is a widespread tumor.

Julia: Even if it's difficult, it will tell him the truth.

Sean: We can not let him live his life quietly without bothering with death?

Julia: Thank you, here for you, good evening.

Sean: My God, Julia, and if we ate a little something else?

Julia: With your sensitive stomach, you do not have much choice.

Sean: I'm not a sensitive stomach!

Julia: Ohhh

Matt: Sure. You remember the time when Christian took us to this Chinese restaurant and you have not eaten anything other than rice?

Julia: And you've still got diarrhea.

Sean: It was a germ!

Matt: Dad, there's nothing to be ashamed! You're like that's all.

Sean: Okay, no more evenings chickens, the family is living the high life.

Matt: Where do we go?

Sean: Somewhere where they do not serve chicken! You drive

In the restaurant

Annie: Who's the loudest? Shark or Bear?

Matt: Shark, without hesitation. Are you scared of sharks, Dad?

Julia: 4 California Rolls, 4 rolls with tuna, 4 Spicy Yellow Tails ...

Sean: Julia sorry, no more chicken of the sea! 2 urchins, 2 live lobsters, 2 giant clams. Excuse me, what's that?

Waitress: Fugu Blow Fish.

Matt: It's not something that can be fatal if not cooked properly?

Waitress: It's not common, there is poison in the spines. Bad cook and squeak. But our chefs are excellent.

Sean: We try?

Julia: Stop joking, Sean.

Sean: I'm serious, she said that the cooks knew what they were doing!

Julia: There is a difference between messing up their habits and wanted to commit suicide!

Matt: Calm down, Mom, we are walking.

Sean: Bring us the Fugu.

Waitress: Hai. Fugu onegai shimasu.

Julia: You've done a scan after the accident? You must have had a head injury!

Sean: Not trauma, Julia, awareness!

Waitress: Excuse me.

Julia: All right, Sean, it's more fun!

Sean: Julia, you are more likely to die in a car. What do you think, Matt?

Matt: I try so if you try.

Julia: No, Matt, you do not touch because we're leaving. It's one thing to risk his life, but risking her children is beyond the pale. Annie, Matt, we're going.

Matt: It was good, Daddy! 're Going to die, eh?

Sean: There's no danger!

Matt: More.

Sean: I'm sorry. How long it takes before the onset of symptoms?

Waitress: The cook does not remove all the poison fish, there are just enough for your lips and tongue are numb, this is called "the taste of death". The poison is quick, however, if within 15 seconds, you feel nothing else but the "taste of death" is that you are well.

Operating room

Sean: They throw the rope into the alley to the Sharks, is feeding a canal not far from the islands of Florida.

Christian: The cost of the funeral is counted in the price?

Sean: They have had one incident and it still annoyed because the guy sharks.

Christian: How it irritates a shark? You want to be fit in, begins a quiet, put on some tight pants.

Sean: This means that you, you're a spineless wimp?

Christian: There is a difference between being a spineless wimp and have respect for fear. That's why I put a condom every time I practice the art of entering a woman of dubious origin. Listen Sean, I can take risks, I do not have a wife and kids to feed. Taking risks is nothing when you're all alone.

Linda: Dr. Troy, Miss Russo on the phone. The decision was taken.

Office of the Judge

Judge: Hello everyone. Reaching a decision has not been easy. On one side are Mr. and Mrs. Sutherland, you've raised 3 son flying their own wings. But caring for an infant to 60 years is different than caring for an infant to 30 years. I also asked if Ms. Sutherland really wanted to raise this child. On the other hand, there's Dr. Troy, it is undeniable that you like Wilbur with all your heart. But unfortunately, if we put aside the feelings you have no parental rights over this child. It only remains that Ms. Russo. You are the child's biological mother. And you're the only person here with that Wilbur would be in danger. Frankly, if he stays with you, I fear for his life! I grant custody to Sutherland.

Gina: What? But it's my baby! This is our baby.

Judge: Miss Russo and Mr. Troy will not be allowed to see the baby without the prior consent of Sutherland until the child reaches majority.

Gina: You're not allowed to do that! This is not the law! Christian, do something!

House Sean Frisky burial in the garden

Julia: Losing is part of life. You can not really tie you to something or someone until you realize that one day they will be gone. And when they are gone, it seems that nothing has any importance. And it seems we can never focus on anything. But it gets there. And we discover that this loss was a gift that helps us appreciate things we still have.

Annie: I can save the earth now?

Julia: Yes, my baby.

Sean House, in the lounge

Julia: Honey why you would not cheer Frisky 2?

Christian: It's not even because of me is that Gina did everything switch. I lost it.

Julia Christian. I'm really sorry.

Sean: I know that feeling, Christian, I felt after the miscarriage of Julia. I know it's hard to believe now, but you'll see, someday you'll feel better, stronger.

Christian: Thanks but the kind of crap the sun will rise tomorrow will not work now. You lost a zygote. I lost my son. Calm my sufferings with platitudes when you have really lost something important.

Sean: I think Julia's miscarriage and the departure of my father when I was 5 years are large enough.

Christian: I see that it has had much effect on your life, Aquaman! I'm sure you do everything so that your children are not the same thing.

Sean: I see you suffer, but take thee to me will change nothing.

Julia: Sean who? Aquaman? I do not understand.

Christian: Captain Nemo did not mention thee one who will contest the most guts Saturday?

Sean: I'll go diving with sharks this weekend, I was going to tell you tonight.

Julia: You want to see your family in mourning or something?

Sean: How can you be so hypocritical Julia? You've heard of just now? What's the point of life if you do not live fully?

Christian: What's your problem? Playing with his life is not a way to care for her family!

Sean: Do not come to my house to give me a lecture on the intricacies of education! You have been a father for 6 months, it makes me 16!

Christian: I may have been a father for a few months, but I know that being a father is not to prove to his family that you have a wrought iron fixture! It's taking care of them. Make sure they are safe. And make sure they do not feel what I feel right now. You knew it before!

Julia: I just want you to know that in your search for yourself, you lose something. My respect.

Matt: You're gonna really do that?

Sean: Yes. And you will accompany me!

Boat dive

Sean: Is there are not enough, there?

Captain: There will be 50 sharks, you want them picking on your leg?

Matt: I do not know what I care about most balls, sharks or mom when she finds the word that thou hast left.

Sean: If you're scared, we stand.

Matt: Are you kidding, it's great!

Captain: Getting ready, guys.

Sean: Browdy, let me introduce my son, Matt.

Captain: It's time, guys.

Browdy: The journey of my life!

Matt: Dad! Dad! You ready?

Sean: No, it does not!

Matt: What are you doing?

Sean: I play the responsible fathers!

Matt: Look Dad, I know you're scared but ...

Sean: Sometimes it's good to be scared. It's your brain that tells you not to do something stupid to prove something to your son!

Matt: Anything! We will not die! You really are a spineless wimp!

Sean: Call me whatever you want, Matt. If it is a choice between losing your respect or you lose, you, I'd rather lose your respect.

Men: There is a diver who has a problem.

Captain: Replace it!

Monitor: It is down to 25 feet and it has lost the plot. He rose to the surface like a rocket.

Captain: Get everybody and weigh the anchor!

Browdy: I do not feel very well, doctor.

Matt: Damn!

Sean: He has an arterial embolism, hold her feet in the air. You can regulate it? You give him 15 liters per minute.

Captain: Included!

Matt: Dad, it's going to die?

Sean: If not admitted to a hospital with an oxygen chamber within the hour, it could be.

Apartment Christian farewell with Wilbur

Christian: Never give your number to a girl! Always take your own, it shows who holds the reins. And no American car. German, Italian, occasionally English. Give yourself a facial once a month total. Take a pretty girl in Florence and eats Onatega. Marino will see. He will take care of you. Tell him you're my son. Do not let anyone through! You deserve better than that! But ... Try to do good around you. Do not become jaded and am always there for others. Do not forget me. Just a second. Just a second. Want to enter?

James: Yes, but we should go. Our flight is at 6am. It's going to go?

Christian: Thank you. Of me leaving.

James: I thought you deserve one hour with him for all that you did. In my case, you would have saved his life. Can I? I hope you understand we do not joke about making sure that there will be no further contact. Sicily and me, we want what is best for Gabriel. This is the name we gave him. Say goodbye, Gabriel. Say goodbye.

Sean House, in the kitchen

Sean: There's nothing to be ashamed, Browdy. At least you, you're sunk! Listen, I gotta save, call me when you get out, ok? Okay!

Matt: It goes way out?

Sean: He will survive.

Matt: Listen, I want to apologize for what I told you on the boat. The history of the spineless wimp. You do not need to impress me. You're my father!

Sean: It was enough before. When you were a kid, I staggers you in you reciting the state capitals.

Matt: You still amazes me, Dad! I mean what you did to this guy on the boat was amazing! What am writing?

Sean: My obituary. I read somewhere that writing was a good motivational tool.

Matt: Do you read me?

Sean Dr. Sean McNamara. 101 years, died Tuesday of natural causes. Bipolar inventor of liposuction. Friends and family remember him as a good doctor, a good husband ...

Matt: And a good father. Where's Mom? She is still pissed because of the small expedition?

Sean: What expedition?

Matt: That's the word?

Sean: What she does not know can not hurt her or hurt us.

Matt: We almost died!

Apartment Christian

Christian: Thank you Julia, but I'm not hungry.

Julia: You asked me to come and help. That's the first step.

Christian: I would not have to call you. I think I did not want to be alone. This place feels so empty without him. I always feel that it is in the room. This is what happens when you open your people.

Julia: Do not close, Christian. You can still have kids.

Christian: I want him. I want my son.

Julia: But he's gone and it should not stop you from loving another child.

Christian: Do you know really fear, Julia? Lose a ring in a garbage can is not all at the same thing that a court tells you that you can never see Annie. See a stranger literally tear your arms Matt. And tell me that a new son will replace the one I lost. I feel dead, nothing will give me to live. I'm sorry. I miss him so much. What's the matter?

Julia: I can not do it, it kills me. I have the impression of being trampled by a giant bear and I try to believe that all is well. I want him to go away but he follows me all the time.

Christian: I don't understand.

Julia: What if I told you that you already had a son.

Christian: What?

Julia: You already have a son, Christian. With me ... Matt.

Kikavu ?

Au total, 21 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

wolfgirl88 
14.06.2018 vers 03h

Siobhan62 
19.10.2017 vers 21h

kazmaone 
24.09.2017 vers 00h

Ali3nBrain 
14.05.2017 vers 13h

jonathan68 
16.12.2016 vers 12h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvrez le numéro 11 de notre magazine HypnoMag avec une interview exclusive de Jaicy Elliot !
HypnoMag | Découvre le numéro 11 !

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs

Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs
Julian McMahon a été interviewé par Télé Loisirs.  Il s'exprime sur la série Marvel's Runaways dans...

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1
L'acteur Dylan Walsh est dans la série Whiskey Cavalier, qui sera diffusée sur TF1 à partir du 29...

Julian McMahon dans la série F.B.I.

Julian McMahon dans la série F.B.I.
Julian McMahon apparaît dans la série F.B.I. créée par Craig Turk & Dick Wolf. Il apparaît en effet...

Design Nip Tuck

Design Nip Tuck
Un tout nouveau design signé Spyfafa et placé sous le soleil de Miami est en ligne ! Merci pour sa...

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique
Le film australien Swinging Safari réalisé par Stephan Elliott est sorti il y a un peu plus d'un an,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

chrismaz66, Hier à 12:11

Bonjour, 2 nouveaux sondages Kaamelott et Torchwood, l'un des 2 est drôle ^^

Steed91, Aujourd'hui à 08:57

Nouveau sondage concernant l'épisode 10.21 (pour son titre VF) de la série Modern Family

Steed91, Aujourd'hui à 08:57

Venez nombreux, vous pouvez voter même si vous ne connaissez pas la série

stella, Aujourd'hui à 13:33

Un nouveau thème attend vos votes dans les préférences. Merci aux votants

James723, Aujourd'hui à 18:20

Nouveau sondage sur Malcolm, venez nombreux, merci !!!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site