VOTE | 51 fans

#202 : Auto-rhinoplastie

Titre VO: Christian Troy
Scénariste: Sean Jablonski.
Réalisateur: Jamie Babbit.
1ère diffusion américaine: 29 Juin 2004
1ère diffusion française: 10 Novembre 2004
Casting : Julian McMahon (Christian Troy), Vanessa Redgrave (Erica Noughton), Jessalyn Gilsig (Gina Russo), Andrew Leeds (Henry), Hank Harris (Calvin Murray), David Carpenter, Orla Brady (Dét. Volpe), Gregg Daniel, Ron Marasco, Amy Ryder, Ron Marasco, Angel Ruiz.

Les spasmes nerveux du Dr McNamara s'aggravent, si bien qu'il arrête d'opérer. Une malchance pour le Dr Troy qui a eu le nez cassé par une de ses partenaires sexuelles. Obligé de consulter ailleurs, il choisit d'aller voir une femme chirurgien. La déconvenue va être grande, car en plus d'avoir repoussé les avances du très entreprenant docteur, elle va lui conseiller d'agir au plus vite concernant son corps vieillissant. Vexé, il tente de s'opérer lui-même par le truchement d'un miroir. Un essai hasardeux et vain. Matt, le fils de Sean, est rattrapé par son passé et par l'accident qui avait amené Cara à l'hôpital. En effet, son ami Henry, avec qui il conduisait la voiture, aurait violé la jeune fille...

Popularité


3.67 - 3 votes

Titre VO
Christian Troy

Titre VF
Auto-rhinoplastie

Vidéos

Plus de détails

Lors d'un acte sexuel Christian s'est fait casser le nez par une de ses femmes en éternuant et lorsqu'il arrive au cabinet Liz ne manque pas de cynisme pour lui faire une remarque concernant son nez, mais Christian lui répond et s'en vont tous les deux pour pouvoir opérer un patient ayant un stéatome, soit une "couille au cou".

Jusqu'ici tout va bien, mais Sean prend les commandes de l'opération: pensant que le Yips est parti, Sean opère le patient mais commet une faute professionnel, car il a touché la jugulaire avec son scalpel...Heureusement pour le patient et pour eux, ils arrivent à arrêter l'hémorragie.

Suite à cela, une conversation entre les 2 chirurgiens fait rage sur le fait que Sean est toujours atteint du Yips et que Christian ne veut pas être opéré par Sean pour faire sa rhinoplastie. 

Au lycée, 2 inspecteurs viennent voir Matt pour lui faire part que son nom a été cité lors d'une affaire concernant Henri, l'un de ses amis car ce dernier aurait violé la jeune fille de leur lycée qu'ils avaient renversé la saison passée.

Christian ayant peur de se faire opérer par son associé va voir une consœur pour la rhinoplastie, mais ne perdant pas le nord il pique un client de la chirurgienne, le docteur Jordan.

Concernant le patient ayant le stéatome, Sean a du lui avouer qu'il y-a eu une complication et qu'il ne pouvait pas encore quitter la salle de repos. Le patient interloqué lui demande quelle genre de complication cela a t-il pu être et Sean justifie en disant qu'il avait dû mal réagir a l'anesthésiant et par conséquent rejette la faute sur Liz. Encore plus grave, Sean a eu vent de l'affaire concernant Matt et il lui recommande d'aller voir l'avocat d'Henry pour raconter sa version pour éclairer l'affaire.

Le lendemain matin, le patient volé à la chirurgienne se retrouve dans le cabinet de Sean et fait une bourde en demandant à Sean comment s'était passé le rendez-vous du docteur Christian Troy avec le docteur Jordan: cela a mis la puce à l'oreille concernant le nez de Christian... Un combat de coq fait rage dans la salle d'opération entre les 2 chirurgiens car Christian reproche à Sean toutes les erreurs professionnelles qu'il a pu faire en 15 ans de pratique: Sean est contraint de ne plus opérer tant que son problème ne sera pas régler.... Enervé Sean prend sa voiture et rentre à plusieurs reprises dans la voiture qui bloque sa sortie, Sean fait l'objet, ici d'une "bombe à retardement".

Au sujet de l'affaire de Matt, il se rend en prison pour discuter du contentieux avec Henri au sujet de Gara, la fille qui a été renversé et violé. Mais la discussion n'aboutit à rien, les 2 amis se quittent sans s'être mis d'accord.

Scène suivante, Christian couche avec Gina pour se rassurer au sujet de son corps, voulant qu'il lui dise qu'il est beau, qu'il a un beau corps et qu'il a des fesses bien fermes! Suite à ça Christian entreprend une "auto-rhinoplastie" qui a pour le moins échoué, mais il appel Sean pour qu'il vienne lui prêter main forte. Donc Christian veut que ce soit Sean qui l'opère, cela pour 2 raisons: d'une pour réparer le nez de Christian et de deux pour que Sean reprenne confiance en lui. L'opération se passe à merveille, Christian a de nouveau un beau nez et tout est rentré dans l'ordre pour Sean.

L'épisode se termine sur le procès de Matt pour savoir si il avait un rapport quelconque avec l'accident de Gara: Matt affirme que non.

 

écrit par Hauptmann

Scène 1 : Appartement de Christian

Christian : Ouais. Ralentis. C'est bon. Utilise tes deux mains. N'aies pas peur de faire ça non plus.

Femme : D'habitude on ne me donne pas autant d'indications pendant une prestation. Ne suis-je pas... ?

Christian : Sensationnelle ? Absolument.

Femme : Ça m'aiderait si tu t'occupais un peu de moi d'abord...

Christian : Les premiers arrivés sont les premiers servis. Pourquoi tu ne me l'as pas dit ? En selle, mademoiselle.

Femme : Oh mon Dieu.

Christian : C'est bon, hein ?

Femme : Non ! pas ça.

Christian : T'aimes pas ce que je fais, là ?

Femme : Non, c'est du duvet. Je suis super allergique.

Scène 2 : Salle de repos

Liz : Son avocat est gonflé de dire que c'est la morphine qui lui a fait faire ça ! Libee Zucker a flingué son meilleur ami car elle lui en voulait à mort, c'est tout simple.

Sean : Ce qui va être moins simple, c'est la semaine qu'on va devoir passer au tribunal pour éclaircir la situation.

Liz : Qu’est ce qu’il t’et arrivé ? Le mari est rentré plus tôt que prévu ?

Christian : En fait, Liz, le mannequin que je broutais ce matin a éternué et je me suis pris sa chatte...

Liz : Elle aurait pu nous rendre un grand service et lui casser la mâchoire.

Christian : Allez, Liz, pour une fois, je pensais qu'on avait quelque chose en commun. C’est pas ce qui est arrivé a ton nez ?

Sean : Tu vas où ?

Christian : J'ai une opération à 9h. On se voit après.

Scène 3 : Bloc opératoire

Sean : Je vais bien, je n'ai pas eu un seul tremblement depuis 10 jours. Le neurologiste l'a confirmé, c'était un épisode psychotique déclenché par le stress. Maintenant que le lifting de la belle-mère est derrière nous, le stress est passé.

Christian : Heureux de revoir, partenaire. Tu peux... ? Je voudrais une deuxième opinion …….. Jusqu'à présent la seule chose qui soit arrivée à ce visage est un gommage un peu brutal, j'avais même pas d'acné quand j'étais môme.

Sean : Je pense que les orbites ne sont pas touchés. C'est peut-être juste une déviation de la cloison, et une petite fracture des os propres du nez. Je m'en occupe après cette opération. Ça va aller.

Christian : Ça va aller ? Ce visage...non. Faut qu'il redevienne comme avant. Parfait.

Sean : Je ne donne que dans la perfection, tu te souviens ? …………………

Christian : Bon sang, il a un stéatome gros comme une couille

Sean : Le patient n'avait pas les moyens de se le faire enlever, on lui fait gratuitement. T'en as déjà percé un de cette taille ?

Christian : Seulement en cauchemar. Plus vite on se débarrasse d'Elephant Man, plus vite tu pourras t'occuper de mon nez.

Liz : Oh mon Dieu ! Utilise la pompe.

Sean : Pince vasculaire.

Liz : Il fibrille. Sa tension chute, Sean.

Sean : C'est bon.

Christian : T’est sur ?

Sean : Oui

Christian : Qu'est ce que c'était que ce bordel, Sean ?

Générique

Scène 4 : Bureau de Sean

Sean : Dis-moi ce que tu n'aimes pas chez toi ? Si je dois t'opérer, j'aimerais suivre la même procédure qu'avec tous nos patients.

Christian : On n'est pas là pour parler de mon nez, Sean. On est là pour parler de ce qui vient de se passer en salle d'op.

Sean : Il ne s'est rien passé, juste un contretemps insignifiant.

Christian : Tu trouves cette rivière de sang insignifiante ?

Sean : Unger a eu un spasme dû à une petite réaction allergique à l'anesthésie, c'est pas la première fois que ça arrive.

Christian : Ta main a eu un spasme.

Sean : Non.

Christian : Putain arrête ! Ton problème, quel qu'il soit, est en train de s'aggraver.

Sean : Il ne s'aggrave pas.

Christian : Donc, il y a bien un problème.

Sean : La chirurgie est notre gagne-pain, Christian, tu penses que je serais assez bête pour te cacher quelque chose qui pourrait tout mettre en péril ………… Montre-moi ton nez.

Christian : Non. Ça me fait mal, c'est tout.

Sean : Tu ne me crois pas capable de t'opérer.

Christian : C'est juste une petite fracture, une opération n'est peut-être pas nécessaire.

Sean : Où est passée ta recherche absolue de la perfection ? C'est toi qui ne jure que par le fait que le patient ne peut pas être plus beau que son plasticien.

Christian : Je me contrefous de ce que tout le monde pense. Ce qui me préoccupe, c'est ce que tu vas dire à Unger quand il va se réveiller.

Scène 5 : Lycée

Homme : Matt McNamara ?

Matt : Oui

Homme : Inspecteur Collins et voici l'inspecteur Vowlpy de la police de Miami. Matt, es-tu au courant que ton ami Henry Shappiro a été arrêté la nuit dernière ?

Matt : Henry ? Non, pourquoi ?

Inspecteur Vowlpy : Ton nom est apparu dans une enquête impliquant Cara Fitzgerald. Nous voudrions que tu répondes à quelques questions.

Inspecteur Collins : Il y a deux jours, Henry a agressé sexuellement Cara Fitzgerald quand elle rentrait de l'école. Elle est à l'hôpital dans un état critique. Henry a été placé en garde à vue.

Matt : Mon Dieu. C'est horrible, je ne savais pas.

Inspecteur Collins : C'est ça ta déclaration officielle, Matt ? Tu ne sais absolument pas ce qui est arrivé à Cara Fitzgerald ?

Matt : Non.

Inspecteur Vowlpy : Voici notre carte, tu peux nous contacter à n'importe quelle heure.

Inspecteur Collins : C'est pas un bon plan de mentir à la police, Matt. Si on découvre quelque chose que tu ne nous dis pas, tu finiras en prison, tout comme Henry.

Scène 6 : Salle d’attente d’un autre cabinet

Homme : Comment vous voulez améliorez ça ?

Christian : Oh on peut, faites-moi confiance.

Homme : Puis-je vous demander comment vous vous êtes... ?

Christian : Sport en chambre.

Homme : Vous êtes ici pour ça ?

Christian : Non, c'est pour les poules mouillées. Je suis venu pour une consultation avec le Dr Jordan à propos d'une nouvelle technique chirurgicale, c'est une collègue à moi.

Homme : Une consultation ? Elle ne sait pas opérer ?

Christian : Dr Christian Troy.

Homme : Calvin Murray.

Christian : Qu'est-ce que tu fais là, Calvin ?

Calvin : Ça me gène un peu de...

Christian : La seule chose qui devrait te gêner, c'est de ne pas écouter un médecin quand il veut te donner un conseil gratuit …………. Triple mamelon, c'est très rare. Je parie que tu es là car ce truc te pose un vrai problème dans ta vie amoureuse.

Calvin : Oui, si j'en avais une. C'est que, je n'ose pas me mettre torse nu à la plage.

Christian : Et là, tu vas de dépoiler devant Dr Jordan ? Tu vas laisser une nana avec une blouse te mater le torse ? Viens me voir au bureau demain à 9h.

Calvin : Il y a 10h d'écrit, là ?

Christian : Ma salle d'attente est pleine de meufs aussi canon que celle qui vient de passer. Si on veut vraiment régler ton problème, il faut que je te présente à deux, trois personnes.

Calvin : Génial ! Merci, merci Dr Troy.

Christian : C'est moi. Je partirais rapidement si j'étais toi, car si elle te voit, tu vas peut-être devoir payer la consultation.

Calvin : Oui, c'est vrai. A demain.

Dr Jordan : Dr Troy ! Quelle surprise.

Christian : Heureux de te revoir, Monica.

Dr Jordan : J'étais surprise de te voir sur mon carnet de rendez-vous. Qu'est-ce qui est arrivé à ton nez ?

Christian : C'est pour ça que je suis là. Je voudrais qu'on me fasse une rhinoplastie le plus vite possible. Quand peux-tu me recevoir ?

Dr Jordan : Je ne comprends pas, ton partenaire est bien Sean McNamara, pourquoi il ne s’en occupe pas ?

Scène 7 : Salle de repos patients

Sean : La cicatrice va tirer pendant un temps. Sinon vous cicatrisez bien. Qu'est-ce t'en penses, Jesse ?

Jesse : J'aimais bien avant.

M. Unger : T'aimais bien ? Ça faisait peur à tout le monde.

Jesse : C'était un bout de toi. Je t'aime toi et tes défauts.

M. Unger : Je peux me rhabiller maintenant, docteur ? Faut que je retourne bosser.

Sean : J'ai bien peur que vous ne puissiez partir maintenant, Mr Unger. Il y a eu une petite complication durant l'intervention, vous avez perdu beaucoup de sang, nous devons vous garder en observation encore une journée. Liz ?

M. Unger : Une journée encore ?

Liz : Juste par sécurité.

Jesse : Que s'est-il passé ?

Sean : Votre mari a eu un spasme lors de la première incision, une artère superficielle a été légèrement coupée. Je pense que c'est dû à une petite réaction à l'anesthésie.

M. Unger : Je ne comprends pas, je me sens bien.

Sean : C'est ce que je veux entendre.

Linda : Désolée de vous interrompre, mais il y a un homme dans la salle d'attente qui insiste pour vous voir. C'est à propos de Matt.

Scène 8 : Maison de Sean, dans le salon

Sean : Matt, le père d'Henry est passé me voir au bureau aujourd'hui. Il m'a dit ce qui est arrivé à Cara. Pourquoi ne nous en as-tu pas parlé plus tôt ?

Matt : Je n’avais pas encore réalisé.

Sean : Henry dit que tu es impliqué.

Matt : Je n'ai violé personne.

Sean : Ce n’est pas de ça dont Henry parle. Il a dit à son père que vous avez heurté Cara avec la voiture d'Henry il y a 6 mois et que vous ne lui avez pas porté secours.

Julia: Quand les gens sont coupables, ils sont prêts à dire n'importe quoi, vraiment. Même son père ne le croit pas.

Matt : C'est ce qu'il t'a dit ?

Sean : En d'autres termes, oui. Le père d'Henry a demandé si tu voulais bien faire une déposition à son avocat, pour donner ta version de l'histoire. Tu veux bien ?

Julia : Je dois aller chercher Annie.

Matt : Quoi ?

Sean : Tu es impliqué dans cet accident, Matt ?

Matt : Comment est-ce que tu peux me demander un truc pareil ?

Sean : Ça m'a semblé un peu étrange que tu me supplies d'opérer une fille avec laquelle je ne t'avais jamais vu avant l'accident !

Matt : Tu penses vraiment que je pourrais vous cacher quelque chose qui pourrait détruire ma vie ? Tu sais quoi, papa, je vais raconter ma version de l'histoire à l'avocat d'Henry, lui, au moins, il me croira.

Scène 9 : A la clinique

M. Murray : Où est votre collègue, je croyais que c'est lui qui allait s'occuper de moi.

Sean : Je vous assure, vous êtes entre de très bonnes mains.

M. Murray : Vous savez comment s'est passée la consultation du Dr Troy avec l'autre chirurgien ?

Sean : Quel autre chirurgien ?

M. Murray : Dr Jordan, on s'est rencontrés dans sa salle d'attente, il allait lui montrer comment opérer, je crois. C'est dingue qu'on laisse des médecins incompétents opérer des gens !

Liz : On peut y aller.

Sean : Mr Murray, ces dames vont vous accompagner en salle d'opération nous allons commencer dans très peu de temps.

Liz : Tu es sûr de ne pas vouloir vérifier si je n’ai pas fait d'erreur, si tout est bien réglé ?

Sean : uh uh

Liz : Juste une petite minute, Sean. Il faut qu'on soit clairs sur un point. J'ai revérifié mes données sur Unger, tout indiquait que ça passait bien.

Sean : Tu as peut-être mal lu le moniteur ?

Liz : Les machines ne font pas d'erreurs, Sean. Les gens oui.

Scène 10 : Bloc opératoire

Christian : T'es là tôt aujourd'hui.

Sean : Pourquoi ne m'as-tu pas dit que tu avais rencontré notre "triple mamelon" dans le cabinet du Dr Jordan. Tu vas lui demander de te faire la rhinoplastie?

Christian : C'est vrai, je vais lui demander. Tu m'as pris la main dans le sac, Sean. Je te fais cocu.

Sean : Cette association ne vaut rien. En 15 ans de chirurgie, il m'arrive un seul petit problème, et ça y est, tu n'as plus aucune confiance en moi. C'est grâce à mon talent qu'on a monté cette affaire !

Christian : Ton talent ? Voyons un peu ce que vaut ton talent, Sean. C'est toi qui a oublié le cautère chez Mme Grubman, pas moi. C'est toi qui a loupé l'examen, pas moi. Et c'est toi qui a presque décapité Unger l'autre jour, pas moi.

Liz : Vous allez nous refaire "Règlement de compte à OK Corral" ou l'un de vous deux va bosser ?

Christian : T'attends quoi, Sean ? Donne-moi le scalpel. Donne-moi le scalpel, Sean. Va-t-en.

Scène 11 : Chambre d'Erica

Julia : Je pense qu'il vaut mieux laisser un docteur enlever tes pansements, mère.

Erica : Je suis docteur, ma chérie. Je suis très contente du résultat, vraiment très contente.

Julia : C'est douloureux ?

Erica : Ça lance.

Julia : Tu as vidé tes tubes aujourd'hui ? Sean a dit que...

Erica : J'allais le faire, si tu m'en laisses l'occasion.

Julia : Laisse-moi t'aider.

Erica : S'il te plait, tiens-moi le miroir. Qu'est ce qui ne va pas ? C'est trop traumatisant pour toi ?

Julia : Ce qui m'a traumatisée, c'est ce que j'ai appris l'autre jour à propos de l'ami de Matt : Henry. Il a violé une de leurs amies.

Erica : Quel âge ?

Julia : 16 ans et tellement gentille. Je n'arrive pas à comprendre comment un garçon si jeune et si sympa.

Erica : Puisse en arriver là ? Tu veux mon opinion professionnelle ?

Julia : On pourrait avoir une conversation sans que tu en reviennes toujours à tes diplômes ?

Erica : Je vais te dire exactement pourquoi il l'a fait. Les enfants subissent le même stress que les adultes. La société les pousse tout le temps vers la perfection. C'est la faute des parents, vraiment. Les enfants du baby boum ont grandi avec des idéaux. Quand ils se sont réveillés à la quarantaine ils ont craqué.

Julia : Que veux tu dire ? (pendant que Erica explique son point de vue, images de Sean qui craque et explose une voiture sur un parking)

Erica : C'est ce qu'on appelle un transfert. Les parents ne savent pas gérer leurs échecs et ils s'attendent à ce que leurs enfants réussissent l'impossible. Ils les poussent à être excellents à l'école, dans leurs relations, et c'est trop.

Julia : Tu penses que Matt le ressent comme ça ? Je n'ai pas l'impression de le pousser

Erica : C'est inconscient, Julia. Oui je pense que tu le pousses, c'est pour ça qu'il ne dit jamais rien. Il veut toujours donner l'impression d'avoir le contrôle même quand il est perdu.

Julia : A t'entendre, il va exploser d'un jour à l'autre.

Erica : C'est de la psychologie de base, si tu te trouves dans un environnement où tu ressens que tu n'as pas le droit à l'échec, un jour ou l'autre tu exploses.

Scène 12 : Bureau docteur Jordan

Dr Jordan : Bon

Christian : Je n’ai jamais examiné deux fois le même patient pour une rhinoplastie, on a qu’a convenir d’un jour, et on n’en parle plus

Dr Jordan : Ce n’est pas ma façon de travailler cher Dr Troy

Christian : Encore une perfectionniste, moi qui croyais que tu m’avais faire revenir pour le plaisir.

Dr Jordan : J’aime prendre mon temps, pour être sur de moi, je suis une pro

Christian : Je ne vois pas ou est le problème, il suffit d’administrer un anesthésique local, cassé le cartilage et redresser l’arrête

Dr Jordan : Si c’est aussi simple que tu le dit, tu n’a qu’a le faire toi-même, ca te ferais économisé de l’argent.

Christian : Je suis désolé, j’ai eu une dure journée aujourd’hui. Tu ne trouve pas que trop de travail est générateur de stress, mais je connais un moyen de relâcher la tension, tu veux que je te montre ?

Dr Jordan : Euh, …. Jeudi prochain, est ce que ca te vas ?

Christian : Euh, et c’est tout ? On a fini ?

Dr Jordan : A moins que tu n’envisage une autre intervention, oui

Christian : Maintenant que tu en parle ………….. Ca fait un bout de temps que je n’ai pas fait examiner mes grains de beautés, peux être pourrais tu y jeter un coup d’œil, puisque tu es si, si pro ……………..

Dr Jordan : Tu veux un peignoir ?

Christian : Non je suis adepte du nudisme, et je prend le soleil a poil, mais un mélanome au scrotum serait du plus mauvaise effet sur une plage

Dr Jordan : Non tout va bien, tu pourras continuer d’exhiber ton appendice

Christian : Oh, continue a chercher je suis sur que tu, aie ! Oh mon dieu, mais qu’est ce que tu fais ?

Dr Jordan : Non, pas de mélanomes, mais je te conseil une petite lipo au niveau des hanches

Christian : Tu sous entend que j’ai des poignets d’amour ? Oh, t’a mal vu, je n’ai pas de poignet d’amour.

Dr Jordan : Oh, il est vrai qu’un œil non exercé ne le remarquerais même pas, mais une professionnelle.

Christian : Je suis un professionnel, moi aussi, n’essaye pas de me fourguer une opération dont je n’ai pas besoin

Dr Jordan : Tu as 40 ans mon vieux, il serait peut être temps de commencer a prendre des mesures préventives qui te permettrais de te maintenir pendant 5 ans, je te recommande de reprendre rendez vous pour une petite lipo, et en profiter pour faire quelques petites injections de comblement pour éliminer tes rides péribuccales qui te vieillissent

Christian : J’en connais qui ont 10 ans de moins que moi et qui rêvent d’avoir mon physique actuel, c’est toi qui aurais besoin de te faire faire quelques travaux, appel moi.

Scène 13 : Maison de Sean, dans la cuisine

Sean : J'ai besoin du numéro de l'assurance.

Julia : Tu as eu un accident ?

Sean : Une voiture était garée devant ma place au boulot, je l'ai cognée pour pouvoir sortir.

Julia : Tu as fait exprès de cogner une voiture ?

Sean : Je lui suis rentré dedans 4 fois, oui j'ai fait exprès!

Julia : Sean, qu'est-ce qu'il y a ? Pourquoi es-tu si énervé ?

Sean : C'est ma place de parking, je bosse 70 heures par semaine pour elle ! Ça se fait pas de bloquer les gens quand ils bossent toute la journée pour nourrir leurs familles.

Julia : C'est rien.

Sean : Tu m'aimerais encore si j'arrêtais la chirurgie ? Si on devait déménager ?

Julia : Bien sûr que je t'aimerais encore.

Sean : Je ne peux plus opérer. J'ai un problème à la main. Je tremble à chaque fois que je tiens un scalpel.

Julia : C'est un problème neurologique ?

Sean : Marty m'a fait un bilan de santé la semaine dernière, je n'ai rien. Tout est dans la tête.

Julia : Tu veux dire que c'est psychologique ?

Sean : On s'en moque, tout ce que je sais c'est je ne peux pas empêcher ma main de trembler.

Julia : Non, on ne s'en moque pas, si c'est psychologique, ça ne sera pas permanent ! Tu essayes tellement d'être parfait tout le temps, ça m'étonne même que ça ne te soit pas arrivé plus tôt.

Sean : Ce n'est pas un mal que de vouloir être parfait.

Julia : Seulement si tu es prêt à accepter l'échec.

Scène 14 : Prison

Henry : Je savais que tu viendrais !

Gardien : Pas de contacts jusqu'à la fin de la visite, compris ?

Henry : C'est dingue cet endroit, Matt. Je ne vais pas pouvoir supporter longtemps.

Matt : Henry, pourquoi tu racontes l'accident à tout le monde ?

Henry : Il le fallait ! C'est le seul moyen pour que je me tire d'ici.

Matt : Henry, t'es ici car tu as violé Cara. Admettre que tu es impliqué dans un accident et un délit de fuite ne va pas t'innocenter.

Henry : J'irai dans un hôpital. Mon avocat dit qu'il peut plaider la folie passagère pour le viol s'il arrive à prouver que j'étais psychologiquement choqué par l'accident ce qui était le cas, à cause de ce qu'on a fait !

Matt : Et maintenant tu m'entraînes là dedans parce que t'as pété les plombs ? Ça roulait, t'avais juste besoin de rester cool et de rester loin d'elle. Rien de tout ça ne serait arrivé ! Tu me dégoûtes ! Comment t'as pu violer une fille qui est si fragile, si naïve ?

Henry : J'ai rien fait de plus que toi.

Matt : Je n'ai rien fait, moi !

Henry : Tu disais que c'était rien. Le stress ne te rend pas dingue des fois, Matt ? T'es pas hanté par ce qu'on a fait ? Tu vois, c'est ce qu'il y a de si beau chez Cara, elle était si pure. Elle n’aurait jamais pu faire ce qu'on a fait, laisser quelqu'un crever dans un fossé ! Je me suis dit que si quelqu'un comme ça arrivait à m'aimer, je serais quelqu'un de bien et Dieu me pardonnerait ce que j'ai fait. Quand elle a dit qu'elle ne sortirait jamais avec moi, je savais que je n'aurai plus aucune chance d'être lavé de tous mes péchés. Je t’en prie aide moi, aide moi a sauver mon âmes et a trouver la paix. Tu dois aussi sauver ton âme Matt. Il le faut ! Il le faut !

Matt : Tu es tout seul sur ce coup-là, Henry.

Henry : T'en va pas.

Matt : Désolé.

Henry : T'en vas pas, s'il te plait. Tu ne peux pas me laisser ici, je vais me faire violer ! S'il te plait, Matt, aide-moi. Aide-moi.

Scène 15 : Appartement de Christian, Gina et Christian font l’amour

Christian : Dis-moi que je suis sexy. Je veux t'entendre le dire.

Gina : Tu es sexy.

Christian : Tu aimes mon corps, hein ?

Gina : Oui

Christian : Ici, tu aimes mon cul, hein ? Dis-moi que tu aimes mon petit cul ! Dis-le ! Dis-le !

Gina : Tu crois que je suis qui, là ?

Christian : Tu es une petite plasticienne brune.

Gina : C'est ce que je suis à tes yeux ? Juste un trou à boucher ? Pousse-toi ! Pousse-toi, connard !

Christian : Nom de Dieu ! Quand est ce que tu vas piger, Gina ? Toi et moi, c'est que pour le sexe ! Rien d'autre ! Tu veux te sentir en osmose avec quelqu'un, va voir un psy ! Je croyais te rendre service.

Gina : Va te faire foutre, Christian ! J'ai tenu 9 mois sans un seul rapport sexuel, je ne me suis même pas masturbée et toi tu joues les jolis cœurs et tu me parles tendrement. Je croyais que cette fois, ça serait différent.

Christian : Pourquoi ce soir serait différent ?

Gina : Tu es ignoble, tu le sais ? Et là, en l'espace d'une seconde, tu es aussi ignoble à l'extérieur qu'à l'intérieur.

Scène 16 : Appartement de Christian

Il est dans la salle de bain, enlève le pansement de son nez, sort ses instruments chirurgicaux ……………..  Il se fait une anesthésie local dans le nez, puis enfonce le burin, prend le marteau et tape, il tombe dans les pommes.

Scène 17 : Appartement de Christian

Sean : Christian ?

Christian : Je suis la

Sean : C'est moche ?

Christian : Regarde toi-même ………

Sean : Mon Dieu. Faut nettoyer tout ça. Qu'est-ce t'as foutu ?

Christian : J'ai réussi l'incision avec la lame de 11 mais...quand j'ai voulu utiliser l'ostéotome pour casser l'arête. Devine ce qu’il c’est passé ?

Sean : Tu t'es rendu compte que t'étais complètement débile.

Christian : Ma main s'est mise à trembler, je me regardais dans la glace, et je me suis rendu compte que j'étais seul, mon nez saignait et j'étais la seule personne en qui j'avais confiance. Je n’arrivais pas à gérer le stress. Je me suis mis à étouffer.

Sean : Au moins, tu as eu la présence d'esprit de t'arrêter à temps.

Christian : Je comprends ce qui t'arrive maintenant, Sean. Cette angoisse. Si je traitais mes patients de la même façon que mon visage, je n’y arriverais pas. C'est ce que tu fais, tous les jours. Je me suis pris un rendez vous pour une opération, demain à 9h. Tu vas me réparer tout ça.

Sean : Moi ? Non, je ne suis pas encore prêt, et ta recherche de la perfec...

Christian : Ce n'est pas que pour mon visage, Sean, c'est pour notre avenir.

Scène 18 : Bloc opératoire

Liz : Sean ! …. Sean ! …….. Sean ! Il est prêt à entrer dans la 4ème dimension …………. Aller on s’allonge et on se prépare a partir dans l’au-delà, ma petite Ophélie.

Christian : Tu es si belle ce matin Liz, tu n’aurais pas maigri

Liz : Si tu crois qu’un compliment a deux balles va m’empêcher de te tuer, après tout ce que tu m’as fait subir, tu te mets le doigt dans le nez ….. Aller, bon voyage …… Tout vas  mal ce passé.

Christian : Adieu mes amis !

Liz : Aller mon ange, tu connais le protocole !

Christian : 10 ….. 9 …… 8 …… 7 ……. 6

Sean : Arrête l'anesthésie, Liz. Je n'y arriverai pas, Christian. Appelle le Dr Jordan, je suis désolé ……….

Christian : Si j’avais pensé que tu ne pouvais pas, je ne te l’aurais jamais demandé, alors au travail !

Sean : Non, je ne peux pas

Christian : Répare moi ce nez, et n’en parlons plus ! Tu m’administre en local 10 ml de lidocaine, tu me mets un miroir devant, comme ca je vais voir ce qu’il se passe ……………… Il est hors de question que Jordan me touche le nez. J’ai confiance en toi, je resterais conscient pendant toute la durée de l’intervention ….. On fera l’opération ensembles :

Sean : T'es dingue ou quoi ? Je ne vais pas faire une rhinoplastie sur un patient qui n’est pas sous anesthésie !

Christian : T'es pas tout seul, je vais être là. J'ai essayé de le faire tout seul et ce n’est pas top. A nous deux, on est les meilleurs ! Ont travaillent si bien en équipe ………… Liz.

Sean : Lame de 15 ……………………………………………. Il faut que je redresse la cloison pour continuer correctement.

Liz : Même avec l'anesthésie locale, tu vas le sentir passer. Je vais t’injecter quelque chose pour t’aider a te relaxer.

Christian : Je vais louper les meilleurs moments, pas moyen.

Sean : Burin ………… Liz, tiens lui la tête ……………. Marteau ………………..

Christian : Tu t'en sors très bien. C'est pas le premier nez que tu retapes et c'est pas le dernier.

Sean : C’est bon, Respire. Respire ……….. Bien, mesdames, recousons-le et on est bons ……. Merci.

Christian : Merci à toi ………………..

Scène 19 : Couloir du bureau d’avocats

Sean : Tu veux qu'on revoie ce que tu vas dire ? …………. Le père d'Henry est déjà là. J'ai reparlé à son avocat. Il m'a dit que si cette histoire d'accident était vraie, vu que personne n'est mort, tu ne risquerais pas grand-chose.

Matt : De qui tu te préoccupes le plus, papa ? Moi ou Henry ?

Sean : C'est débile, tu es mon fils.

Matt : Exact ! Et c'est Henry qui a violé Cara, pourquoi tu voudrais que je l'aide à s'en sortir ?

Sean : C'est pas ce que je dis.

Matt : Alors quoi ? Car il est clair que tu ne me crois pas.

Sean : Je dis simplement qu'il n'y a rien de dramatique à admettre que tu as fait une erreur.

Matt : Ecraser quelqu'un et se sauver, pour toi c'est juste une erreur ?

Sean : Oui. En fait, il m'est arrivé la même chose l'autre jour. Ça n'allait pas et j'ai fait une erreur de jugement. Mais j'ai pris mes responsabilités. Compter sur la foi de quelqu'un quand ta propre foi te fait défaut n'est pas facile, mais tu dois me faire confiance. J'essaye juste de te dire que je t'aime, Matt …………………..

Matt : Et si...Et si j'admets que j'ai écrasé quelqu'un et que j'ai pris la fuite, tu continuerais à me soutenir ? …………….

Sean : Absolument !

Homme : Nous sommes prêts.

Avocat : Sont ici présents, Richard Shapiro, le père d'Henry, Sean McNamara, et son fils, Matt McNamara. Matt est ici de son plein gré et a accepté de faire une déposition concernant un délit qui s'est passé il y a 9 mois. Matt, il faut que je te rappelle que ceci est très important et que ta déclaration fera partie intégrante de cette enquête. Tu jures de dire la vérité, toute la vérité et rien que la vérité ?

Matt : Oui, monsieur.

Avocat : Très bien, Matt, passons à la première question : Seriez-vous, d'une façon ou d'une autre, tel que l'a déclaré Henry Shapiro, impliqué dans un accident avec Cara Fitzgerald ? …………………….

Matt : Non.

 

Fin (Ecrit par Sophia81)

Apartment Christian

Christian: Yeah. Slow down. Good. Use your hands. Do not be afraid to do that either.

Woman: We usually do not give me much information during a performance. I'm not ... ?

Christian: Sensational? Absolutely.

Woman: It would help me if you take care of myself a bit first ...

Christian: First come, first served. Why hast thou not tell me? Saddle up, miss.

Woman: Oh my God.

Christian: It's good, huh?

Woman: No! not that.

Christian: Do not you what I do now?

Woman: No, it's fluff. I'm super allergic.

Rest room

Liz: His lawyer is inflated to say it's the morphine that made him do that! Libe Zucker gun his best friend because she wanted him to death, this is straightforward.

Sean: What will be less simple is the week we will have to go to court to clarify the situation.

Liz: What happened to you was it? The husband came home earlier than expected?

Christian: Actually, Liz, the dummy I was browsing this morning sneezing and I took her pussy ...

Liz: She could make us a great service and break his jaw.

Christian: Come on, Liz, for once, I thought we had something in common. It's not what happened to your nose?

Sean: You're going where?

Christian: I have an operation at 9am. See you later.

Operating room

Sean: I'm fine, I have not had a tremor for 10 days. The neurologist confirmed it was a psychotic episode triggered by stress. Now that the lifting of the stepmother is behind us, stress is over.

Christian: Happy reviewing partner. You can ... ? I want a second opinion. So far the only thing that ever happened to that face is peeling a bit brutal, I had not even acne when I was a kid.

Sean: I think that the orbits are not affected. Maybe it's just a deviated septum and a small fracture of nasal bones. I'll do it after this operation. I'll be fine.

Christian: It's going to go? This face ... not. Should it be as it was before. Perfect.

Sean: I do not give that to perfection, remember?

Christian: Damn, it has a size of a testicle stéatome

Sean: The patient could not afford to have it removed, he was free. 've Already drilled a worry that size?

Christian: Just a nightmare. The sooner we get rid of the Elephant Man, the sooner you can take care of my nose.

Liz: Oh my God! Uses the pump.

Sean vascular clamp.

Liz: It fibril. Its voltage drop, Sean.

Sean: Okay.

Christian: on thee?

Sean: Yes

Christian: What the hell was that, Sean?

Office of Sean

Sean: Tell me what you do not like your house? If I will operate on, I follow the same procedure with all our patients.

Christian: We are not here to talk about my nose, Sean. We are here to talk about what just happened in the operating room.

Sean: It did not happen, just a trivial inconvenience.

Christian: You think this river of blood insignificant?

Sean Unger had a spasm due to a small allergic reaction to anesthesia, is not the first time it happens.

Christian: Your hand had a spasm.

Sean: No.

Christian: fucking stop! Your problem, whatever it is, is getting worse.

Sean: It does not get worse.

Christian: So there is a problem.

Sean: Surgery is our livelihood, Christian, you think I'd be dumb enough to hide something that could jeopardize everything. Show me your nose.

Christian: No. It hurts me, that's all.

Sean: You do not think I can will operate on.

Christian: It's just a small fracture, an operation is perhaps not necessary.

Sean: Where did your search of absolute perfection? It is you who swear by the fact that the patient can not be more beautiful than her plastic surgeon.

Christian: I do not care what everyone thinks. What concerns me is what you'll say to Unger when he will wake up.

High School

Male: Matt McNamara?

Matt: Yes

Male: Inspector Collins and here Vowlpy Inspector of Police of Miami. Matt, are you aware that your friend Shappiro Henry was arrested last night?

Matt Henry? No, why?

Inspector Vowlpy: Your name appeared in an investigation involving Cara Fitzgerald. We would like you to answer some questions.

Inspector Collins: Two days ago, Henry was sexually assaulted Cara Fitzgerald when she came home from school. She is in hospital in critical condition. Henry was remanded in custody.

Matt: My God. It's horrible, I do not know.

Inspector Collins: That's your official statement, Matt? You have no idea what happened to Cara Fitzgerald?

Matt: No.

Inspector Vowlpy: Here's our map, you can contact us at any time.

Inspector Collins: It's not a good plan to lie to the police, Matt. If you discover something you not telling us, you will end up in jail, just like Henry.

Waiting room to another firm

Male: How do you improve it?

Christian: Oh you can, trust me.

Man: Can I ask how you ... ?

Christian: Sport in the room.

Man: You're here for that?

Christian: No, that's for sissies. I came for a consultation with Dr. Jordan about a new surgical technique is a colleague of mine.

Male: A consultation? She can not operate?

Christian: Dr. Christian Troy.

Man: Calvin Murray.

Christian: What are you doing here, Calvin?

Calvin: It bothers me a little ...

Christian: The only thing that should bother you is do not listen to a doctor when he wants to give you free advice. Triple nipple is very rare. I bet you're here because this thing you have a real problem in your love life.

Calvin: Yes, if I had one. Is that I dare not put topless at the beach.

Christian: And then you go in front of dépoiler Dr. Jordan? You gonna let a girl with a blouse you put down the torso? Come see me at the office at 9am tomorrow.

Calvin: There are 10 hours of writing, there?

Christian: My waiting room is full of chicks as canon as the one just passed. If you really want to solve your problem, I must introduce you to two, three.

Calvin: Great! Thank you, thank you Dr. Troy.

Christian: That's me. I would go faster if I were you, because if she sees you, you will perhaps have to pay the consultation.

Calvin: Yes, yes. See you tomorrow.

Dr. Jordan: Dr. Troy! What a surprise.

Christian: Glad to see you, Monica.

Dr. Jordan: I was surprised to see you on my appointment book. What happened to your nose?

Christian: That's why I'm here. I like that I do a rhinoplasty as quickly as possible. When can you see me?

Dr. Jordan: I do not understand your partner is Sean McNamara, why he does not care?

Rest room patients

Sean: The scar will shoot for a while. Otherwise you heal well. What do you think Jesse?

Jesse: I liked before.

Mr. Unger: liked you? It scared everyone.

Jesse: It was a piece of you. I love you you and your faults.

Mr. Unger: I can get dressed now, Doctor? I must go back to work.

Sean: I'm afraid you can not leave now, Mr. Unger. There was a small complication during surgery, you have lost much blood, we must keep you under observation for another day. Liz?

Mr. Unger: A day yet?

Liz: Just for safety.

Jesse: What happened?

Sean: Your husband had a spasm in the first incision, a superficial artery was slightly off. I think this is due to a small reaction to anesthesia.

Mr. Unger: I do not understand, I feel good.

Sean: That's what I want to hear.

Linda: Sorry to interrupt, but he is a man in the waiting room who insists on seeing you. It's about Matt.

Sean House, in the lounge

Sean Matt, the father of Henry went to my office today. He told me what happened to Cara. Why do we not you mentioned earlier?

Matt: I had not yet realized.

Sean Henry said that you're involved.

Matt: I did rape anyone.

Sean: It's not about that which Henry speaks. He told his father that you hit Cara with Henry's car six months ago and you do not have rescued him.

Julia: When people are guilty, they are willing to say anything, really. Even his father does not think so.

Matt: That's what he told you?

Sean: In other words, yes. Henry's father asked if you wanted to do a deposition in her lawyer to give your version of history. Will you?

Julia: I have to get Annie.

Matt: What?

Sean: You're involved in the accident, Matt?

Matt: How can you ask such a thing?

Sean: I found it a bit odd that you're begging me to make a girl with whom I had you never seen before the accident!

Matt: Do you really think I could hide something that could destroy my life? You know what, Dad, I'll tell my side of the story to the lawyer for Henry, he, at least, I believe.

At the clinic

Mr. Murray: Where is your friend, I thought it was he who would take care of me.

Sean: I assure you, you're in good hands.

Mr. Murray: You know how did the visit with Dr. Troy with another surgeon?

Sean: What other surgeon?

Mr. Murray: Dr. Jordan, we met in the waiting room, he would show him how to operate, I think. It's crazy that we let doctors operate incompetent people!

Liz: You can go there.

Sean M. Murray, the ladies will accompany you in the operating room we will start in a very short time.

Liz: You sure do not want to check if I did not make any mistakes, if everything is properly adjusted?

Sean: uh uh

Liz: Just a minute, Sean. We must be clear on one point. I rechecked my data Unger, everything indicated that it was fine.

Sean: You may have misread the monitor?

Liz: Machines do not make mistakes, Sean. People do.

Operating room

Christian: You're here early today.

Sean: Why do not you tell me that you had met with our "triple nipple" in the cabinet of Dr. Jordan. You'll ask him to make you rhinoplasty?

Christian: Yes, I'll ask him. You took my hand in the bag, Sean. I make you a cuckold.

Sean: This association is worthless. In 15 years of surgery, I sometimes just one little problem, and that's it, you no longer have any confidence in me. Thanks to my talent we have assembled this business!

Christian: Your talent? Let's see what is your talent, Sean. It is you who has forgotten the cautery at Mrs. Grubman, not me. It is you who missed the exam, not me. And it was you who almost decapitated Unger the other day, not me.

Liz: You are going to remake "Gunfight at the OK Corral" or one of you will work?

Christian: Do you expect what, Sean? Give me the scalpel. Give me the scalpel, Sean. Going into.

Erica House

Julia: I think it is better to let a doctor remove your dressings, mother.

Erica: I am a doctor, my darling. I am very happy with the result, really pleased.

Julia: It's painful?

Erica: It launches.

Julia: You have emptied your pipe today? Sean said ...

Erica: I was going to do if you leave me the opportunity.

Julia: Let me help you.

Erica: Please, wish me the mirror. What's wrong? It's too traumatic for you?

Julia: What traumatized me, that's what I learned the other day about a friend of Matt Henry. He raped one of their friends.

Erica: How old?

Julia: 16 years and so nice. I can not understand how a boy so young and so nice.

Erica: May get there? You want my professional opinion?

Julia: You could have a conversation without coming back to you in your credentials?

Erica: I'll tell you exactly why he did it. Children suffer the same stress as adults. The company pushes them all the time to perfection. It is the parents' fault, really. The baby boom grew up with ideals. When they woke up to the quarantine they cracked.

Julia: What do you mean? (While Erica explains her point of view, pictures of Sean that crackles and explodes a car in a parking lot)

Erica: This is called a transfer. Parents can not manage their failures and they expect that their children do the impossible. They grow to be excellent at school, in relationships, and it is too.

Julia: You think Matt feels like this? I did not feel the push

Erica: It's unconscious, Julia. Yes I think you shoot, that's why he never says anything. He always wants to give the impression of being in control even when it is lost.

Julia: To hear you, it will explode one day to another.

Erica: It's basic psychology, if you are in an environment where you feel that you have no right to fail at one time or another you explode.

Dr. Jordan office

Dr. Jordan: Good

Christian: I've never looked twice for the same patient for rhinoplasty, has been agreed for a day, and we do talk more

Dr. Jordan: It's not the way I work dear Dr. Troy

Christian: Even a perfectionist, I thought that you had to go back for fun.

Dr. Jordan: I like taking my time to be on me, I'm a pro

Christian: I do not see where is the problem, simply administering a local anesthetic, a broken cartilage and stops right

Dr. Jordan: If it's as simple as you said, you need only do it yourself, you ca'd saved money.

Christian: I'm sorry, I had a hard day today. You do not find too much work is stressful, but I know a way to release tension, you want me to watch?

Dr. Jordan: Uh .... Next Thursday is it get you going?

Christian: Uh, that's all? We ended?

Dr. Jordan: Unless you envisage another intervention, yeah

Christian: Now that you speak. It's been a while since I did not look at my mole, can be you could take a look, since you're so, so pro.

Dr. Jordan: You want a bathrobe?

Christian: No I'm fan of nudism, and I take the sun naked, but melanoma of the scrotum would be worse effect on a beach

Dr. Jordan: Not all goes well, you can continue to exhibit your appendix

Christian: Oh, keep looking I'm sure you, ouch! Oh my god, what are you doing?

Dr. Jordan: No, not melanoma, but I'll board a little lipo on the hips

Christian: You mean in my wrists for love? Oh, frowned upon thee, I have no love wrist.

Dr. Jordan: Oh, it is true that an untrained eye does not even notice it, but a professional.

Christian: I am a professional, too, do not try to flog me an operation that I do not need

Dr. Jordan: You're 40 years old boy, it might be time to start taking preventive measures that would allow you to keep you for 5 years, I recommend you to go back for a little lipo, and use this to make some Small injections of fillers to eliminate your wrinkles that you are aging perioral

Christian: I know people who are 10 years younger than me and who dream of having my current physical, it's you who would need you to do some work, call me.

Sean House, in the kitchen

Sean: I need the number of insurance.

Julia: You had an accident?

Sean: A car was parked outside my place at work, I bumped to get out.

Julia: Did you purposely hit a car?

Sean: I'm back in it 4 times, yes I mean it!

Julia: Sean, what's the matter? Why are you so upset?

Sean: This is my parking place, I work 70 hours per week for her! That is not stopping people when they bossent all day to feed their families.

Julia: That's nothing.

Sean: You still love me if I stopped the surgery? If we were to relocate?

Julia: Of course I still love you.

Sean: I can no longer operate. I have a problem at hand. I shudder every time I hold a scalpel.

Julia: It's a neurological problem?

Sean Marty gave me a checkup last week, I have nothing. All in the head.

Julia: You mean it's psychological?

Sean: Who cares, all I know is I can not stop my hand shaking.

Julia: No, we do not do not care if it's psychological, it will not be permanent! You try to be so perfect all the time, I'm surprised you even it does not happen sooner.

Sean: This is not an evil to want to be perfect.

Julia: Only if you're willing to accept failure.

Prison

Henry: I knew you would come!

Guardian: No contacts until the end of the visit, right?

Henry: It's crazy here, Matt. I will not long withstand.

Matt Henry, why are you talking about the accident at all?

Henry: I had to! This is the only way for me out of here.

Matt Henry, you're here because you have violated Cara. Admitting that you're involved in an accident and hit and run will not t'innocenter.

Henry: I'll go to a hospital. My lawyer says he can plead temporary insanity for rape if he can prove that I was emotionally shocked by the accident which was the case, because of what we did!

Matt: And now you carry me in there because you got freaked out? It was traveling, had you just need to stay cool and stay away from her. None of this would have happened! You disgust me! How could you rape a girl who is so fragile, so naive?

Henry: I have done nothing more than you.

Matt: I did nothing, me!

Henry: You said it was nothing. Stress does not make you crazy sometimes, Matt? You're not haunted by what has been done? You see, that's what's so beautiful with Cara, she was so pure. She would never have done what we did, let someone die in a ditch! I told myself that if someone came to love me like that, I'd be a good person and God forgive me what I did. When she said she would never come out with me, I knew I no longer have any chance of being washed all my sins. I beg you help me, help me to save my soul and find peace. You should also save your soul Matt. It must be! It must be!

Matt: You're all alone on this one point, Henry.

Henry: will not worry.

Matt: Sorry.

Henry: please do not go, please. You can not leave me here, I'm going to get raped! Please, Matt, help me. Help me.

Flat, Christian, Gina and Christian make love

Christian: Tell me I'm sexy. Let me hear you say.

Gina: You're sexy.

Christian: Do you like my body, eh?

Gina: Yes

Christian: Here, you love my ass, huh? Tell me you love my ass! Say it! Say it!

Gina: You think that I'm there?

Christian: You're a small brown plastic artist.

Gina: That's what I'm in your eyes? Just to plug a hole? Move over! Move over, asshole!

Christian: Damn! When is it that you dip, Gina? You and me is that for sex! Nothing else! You want to feel at one with someone, go see a shrink! I thought you a favor.

Gina: Fuck you, Christian! I held nine months without a single sex, I did not even masturbated you and you play the beautiful hearts and you talk to me tenderly. I thought this time it would be different.

Christian: Why is tonight different?

Gina: You're disgusting, you know? And there, in the space of one second, you're too vile to the outside and inside.

Apartment Christian

It is in the bathroom, removed the bandage from her nose, her fate surgical instruments. It is a local anesthetic in the nose and then pushes the chisel, took the hammer and tape, he faints.

Apartment Christian

Sean Christian?

Christian: I am the

Sean: It's ugly?

Christian: Look for yourself ...

Sean: My God. Should clear things up. What you got screwed?

Christian: I passed the incision with the blade 11 but ... when I wanted to use an osteotome to break the edge. Guess what happened?

Sean: You've realized that you were completely stupid.

Christian: My hand started to shake, I looked in the mirror and I realized I was alone, my nose was bleeding and I was the only person in whom I trust. I could not handle the stress. I started to choke.

Sean: At least you had the presence of mind to stop you in time.

Christian: I understand now what happens to you, Sean. This anguish. If I treated my patients the same way that my face, I could not. That's what you do, every day. I made an appointment for an operation tomorrow at 9am. You're going to fix it.

Sean: Me? No, I'm not ready yet, and your pursuit of perfection ...

Christian: This is not just for my face, Sean, it's for our future.

Operating room

Liz: Sean! Sean! Sean! He is ready to enter the 4th dimension ... Go lying down and are preparing to go in the afterlife, my little Ophelia.

Christian: You're so beautiful this morning Liz, you would not have lost weight

Liz: If you think a compliment two balls will help to kill you, after what you made me suffer, you put your finger in the nose ... .. Go, a nice trip ... go wrong ... Just this past.

Christian: Farewell my friends!

Liz: Go my angel, you know the protocol!

Christian: 10 ... 9 ... 8 ... 7 ...  6

Sean: Stop anesthesia, Liz. I can not do, Christian. Called Dr. Jordan, I'm sorry ...

Christian: If I thought you could not, I'd have you ever wondered, while at work!

Sean: No, I can not

Christian: Fix me this nose, and say no more! You give myself in 10 mL of local lidocaine, you put me in front of a mirror, so I'll see what happens / There is no question that Jordan touches my nose. I trust you, I would remain conscious throughout the procedure. It will set the transaction:

Sean: You're crazy or what? I'm not going to do a rhinoplasty on a patient who is not under anesthesia!

Christian: You're not alone, I'll be there. I tried to do it alone and it's not great. Between us, we're the best! Have worked so well in a team. Liz.

Sean: Blade 15 ... I have to straighten the septum to continue properly.

Liz: Even with local anesthesia, you'll feel it go. I'll injects something to help you to relax.

Christian: I'll miss the best moments, no way.

Sean Burin ... Liz, wish him the hammer head ...

Christian: You're doing very well. This is not the first and nose that you retype it the last.

Sean: Okay, breathe. Breathe ... Well, ladies, recousons it and we're good ... Thank you.

Christian: Thank you ...

Corridor law firm

Sean: You want us to reconsider what you gonna say? ... Henry's father is already there. I talked to his lawyer. He told me that if this story was true accident, because no one died, you would not risk much.

Matt: Who you care about most, Dad? Me or Henry?

Sean: That's stupid, you're my son.

Matt: Correct! And it was Henry who raped Cara, why do you want me to help him cope?

Sean: That's not what I say.

Matt: So what? For it is clear that you do not believe me.

Sean: I'm just saying that there is nothing dramatic to admit you made a mistake.

Matt crush someone and run away, for you it's just a mistake?

Sean: Yes. In fact, it happened to me the same thing the other day. It was wrong and I made a misjudgment. But I took my responsibilities. Counting on the faith of someone when your own faith you lack is not easy, but you must trust me. I'm just trying to tell you I love you, Matt ...

Matt: What if ... And if I admit that I crushed someone and I fled, you would continue to support me? ...

Sean: Absolutely!

Man: We're ready.

Lawyer: Are here, Richard Shapiro, the father of Henry, Sean McNamara, and his son, Matt McNamara. Matt is here voluntarily and agreed to testify about a crime that happened 9 months ago. Matt, I must remind you that this is very important that your statement will be part of this investigation. You swear to tell the truth, the whole truth and nothing but the truth?

Matt: Yes, sir.

Lawyer: Okay, Matt, go to the first question: Would you, one way or another, as stated by Henry Shapiro, involved in an accident with Cara Fitzgerald?

Matt: No.

Kikavu ?

Au total, 22 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

wolfgirl88 
13.06.2018 vers 00h

Siobhan62 
19.10.2017 vers 21h

kazmaone 
24.09.2017 vers 00h

Ali3nBrain 
14.05.2017 vers 13h

jonathan68 
16.12.2016 vers 12h

RonanBart 
05.10.2016 vers 15h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvre le hors-série de notre magazine HypnoMag, consacré à la série Roswell qui fête ses 20 ans !
HypnoMag | Hors-série 20 ans Roswell

Tentez de gagner une HypnoCard Collector Roswell grâce à notre jeu HypnoChance !
Tirage au sort le 15/10 | Collector Roswell !

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs

Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs
Julian McMahon a été interviewé par Télé Loisirs.  Il s'exprime sur la série Marvel's Runaways dans...

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1
L'acteur Dylan Walsh est dans la série Whiskey Cavalier, qui sera diffusée sur TF1 à partir du 29...

Julian McMahon dans la série F.B.I.

Julian McMahon dans la série F.B.I.
Julian McMahon apparaît dans la série F.B.I. créée par Craig Turk & Dick Wolf. Il apparaît en effet...

Design Nip Tuck

Design Nip Tuck
Un tout nouveau design signé Spyfafa et placé sous le soleil de Miami est en ligne ! Merci pour sa...

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique
Le film australien Swinging Safari réalisé par Stephan Elliott est sorti il y a un peu plus d'un an,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

cinto, Hier à 18:03

vous avez des questions? posez-les à Henry VIII au sondage chez The Tudors. Merci pour votre vote. Et voyez la pdm, assez drôle!

cinto, Hier à 18:04

Changez le titre de la série Ma sorcière Bien Aimée en votant au sondage. Merci à ceux qui ont déja voté et à ceux qui vont le faire!

quimper, Hier à 20:45

Les quartiers Sherlock et Rizzoli & Isles proposent de nouvelles PDM. N'hésitez pas à passer

pretty31, Hier à 21:26

Les jeux d'Halloween vous attendent sur HypnoClap, et quelques chapeaux de sorcières sont encore disponibles pour "Un bonbon ou une cards ?"

pretty31, Hier à 21:26

qui vous permettra peut être de gagner ... Une HypnoCard ^^

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site