VOTE | 51 fans

#102 : Mandi et Randi

Titre VO : "Mandi/Randi"
Scénariste : Ryan Murphy.
Réalisateur : Ryan Murphy
1ère diffusion américaine : 29 Juillet 2003
1ère diffusion française : 29 Septembre 2004
Casting : Kevin Chamberlin (Dr Pendleton), Caitlin Dahl (Mandi), Melinda Dahl (Randi)

Christian et Sean reçoivent en consultation, deux jumelles du nom de Mandi et Randi. Elles leur expliquent qu'elles veulent avoir un physique différent l'une de l'autre pour avoir chacune leur propre identité. Plus tard, Sean rencontre Grace Santiago la psychologue des jumelles. Sa relation avec Julia est au plus bas. Matt de son coté aimerait subir une circoncision pour faire plaisir à sa petite amie Vanessa...

Popularité


4.25 - 4 votes

Titre VO
Mandi/Randi

Titre VF
Mandi et Randi

Vidéos

Promo 102

Promo 102

  

Extrait

Extrait

  

Plus de détails

Le docteur Pendleton (le nouveau psychologue) entre dans la salle d'opération et se met à poser des questions à Sean et Christian à propos de ce qu'ils sont en train de faire.
Sean lui explique qu'ils sont en train de refaire les implants d'une jeune femme après que son petit ami abusif les lui a explosés.
Après avoir vu l'état de ladite poitrine, le docteur Pendleton tombe dans les pommes!

Christian et Sean sont ensuite en consultation avec deux jumelles du nom de Mandi et Randi. Elles leur expliquent qu'elles veulent avoir un physique différent l'une de l'autre pour avoir chacune leur propre identité.
Sean leur suggère de parler d'abord au psychologue (Pendleton).
Christian répond tout de suite à Sean qu'ils ont déjà la recommandation de la psychologue des jumelles, Grace Santiago.

Le lendemain matin, Matt déjeune lorsque Sean entre dans la salle à manger et lui donne un préservatif pour qu'il n'attrape pas d'infection en couchant avec sa petite amie. Julia s'assied à son tour pour déjeuner et Annie lui apprend qu'elle est en train de faire une affiche pour retrouver sa gerbille disparue, Frisky, que Julia a balancée dans les toilettes lors de l'épisode précédent ! Julia semble bouleversée.
Sean demande ensuite à Julia à quoi servent ses paniers repas et elle lui rétorque qu'elle et Suzanne les offrent à leur clients. Puis, ils se disputent.

Christian se rend quant à lui dans un centre d'UV et rencontre Jo. Après une brève discussion et surtout après l'avoir convaincue de venir le rejoindre dans sa cabine, ils commencent à faire l'amour. Mais Christian a l'esprit ailleurs et a bien du mal à se donner totalement ... Tout à coup, il a un flash de Julia.

Sean rencontre de son côté Grace (Santiago) avec qui il discute des jumelles Mandi et Randi.
Grace Santiago lui explique qu'il est essentiel pour elles d'être différenciées et d'avoir leur propre identité, car elles ont toutes les deux perdu leur virginité avec un homme un peu plus âgé. Après avoir parlé de leur cas, ils dînent.

Chez les McNamara, Vanessa et Matt commencent à se toucher lorsque Vanessa lui avoue qu'elle est prête à faire l'amour.
Alors, Matt met un préservatif mais Vanessa insiste pour le regarder faire ... Après avoir vu que Matt n'était pas circoncis, elle change d'avis et lui dit que finalement elle veut juste qu'ils en restent aux préliminaires.

Au cabinet, Sean revoit Liz, qui avait démissionnée dans l'épisode précédent. Il s'excuse pour ce qui s'est passé et lui offre de doubler son salaire si elle revient travailler avec eux. Après avoir parlé avec Liz, Sean réalise qu'il n'est pas heureux dans son couple et décide de faire ses valises, lorsque Julia le surprend et lui demande ce qu'il fait. Après une énième dispute, Sean part.

Sean annonce à Christian qu'il est parti de chez lui pour sauver son mariage. Christian lui dit alors que maintenant qu'il est célibataire, il faut qu'il en profite pour draguer des femmes riches.
Puis, ils opèrent les deux jumelles. Sean s'occupe de Mandi et Christian, de Randi.

Julia et Suzanne parlent de leurs maris pendant qu'elles confectionnent leurs paniers cadeaux. Le plombier est venu pour réparer les toilettes qui sont bouchées.
C'ets alors que le plombier ressort de la salle de bain et montre aux deux femmes le cadavre de la gerbille. Julia avoue que c'est elle qui l'a jetée dans les toilettes ... Le plombier et Suzanne semblent écoeurés par un tel acte!

Le soir venu, Christian emmène Matt dans un club de strip-tease pour lui redonner confiance en son pouvoir sexuel.
Matt décide finalement de s'en aller et Christian se rend donc avec Avanti dans une pièce à part. Elle se met à se déshabiller et à le "chauffer", mais il n'y a rien à faire, Christian reste froid devant elle.
Christian se rend donc chez Julia et lorsque cela commence à devenir intime entre eux, Christian la repousse et lui dit qu'il n'est pas intéressé par elle et qu'elle ferait mieux de reprendre un travail!

A la clinique, Sean et le docteur Pendleton sont en consultation avec monsieur Brancato. Quelques instants plus tard, Sean explique à Christian que Brancato veut une extension de son pénis mais qu'il refuse l'opération.
Le docteur Pendleton les interrompt et leur explique que s'ils acceptent de l'opérer, il se sentira plus confiant.
Le psy et Christian vont ensuite faire un jogging ensemble et se mettent à parler du problème de Christian. Le psy lui donne des conseils.

Christian rend à nouveau visite à Julia et ils parlent du passé. Julia éclate en sanglots et après l'avoir réconfortée, Christian l'invite chez lui pour la nuit.

Matt regarde un site Internet qui montre comment se circoncire soi-même.
A la clinique, Christian rend une visite post-opératoire aux deux soeurs. Mandi lui dit que l'infirmier n'a même pas fait attention à elle et les deux jumelles lui demandent de leur rendre leur précédente apparence. Sean a à nouveau rendez-vous avec Grace. Lors de leur dîner, Sean pose sa main sur le cuisse de la jeune femme tout en lui offrant un poste à la clinique. Grace Santiago se lève brutalement et s'en va, outrée.

Dans la salle d'opération, Christian discute avec Sean. Christian lui parle de la possibilité que Julia a de rencontrer d'autres hommes maintenant qu'ils sont séparés. Sean lui répond qu'il ne pourrait pas s'en remettre si une telle chose arrivait!
Ils commencent à opérer Brancato et Christian apprend que Liz est de retour et que Sean lui a doublé son salaire.
Après l'intervention, Pendleton veut toucher quelques mots à Sean mais celui-ci décide de le virer. Sean se rend ensuite au bureau de Grace et lui offre le poste.

Julia arrive chez Christian le soir même et le trouve au lit avec les deux jumelles, Mandi et Randi.
Christian la suit pour lui dire qu'elle devrait être aux côtés de Sean et non pas avec lui.
Peu après, elle rentre chez elle et trouve Sean en train de défaire sa valise. Il est revenu ! Elle essaye de le lui mettre un claque, mais après cette montée d'adrénaline, ils tombent sur le lit et font finalement l'amour.
Pendant ce temps, Matt se saoule au vin rouge pour se donner du courage et tente de se circoncire tout seul !
Alors qu'il s'incise pour la première fois, il voit du sang couler dans sa main et il s'évanouit...


écrit par bethel

SIX SEMAINES PLUS TARD

Scène 1 : Bloc d’opérations.

Dr Pendleton : Dr McNamara, vous vouliez me voir ?

Sean : Mettez votre masque, Dr Pendleton.

Dr Pendelton : Désolé, je n'ai pas l'habitude de la chirurgie.

Sean : C'est pour ça que je vous ai invité à venir m'observer. Vous devez tout connaître de nos procédés si vous voulez conseiller nos patients.

Dr Pendelton : C'est une augmentation mammaire?

Sean : Non, on en corrige une.

Dr Pendelton : Par tous les saints, mais il y en a un de dégonflé.

Sean : On lui a fait des implants de taille C il y a un mois. Avant que tout ne se remette en place, son petit ami l'a poussée contre un mur avec tant de force que l'implant a éclaté et rompu la paroi capsulaire. On répare les dégâts et la paroi capsulaire gratuitement …… Liz, la patiente est prête?

Marie : C'est Marie, et elle est prête.

Sean : Excusez-moi. Liz était la précédente anesthésiste …. On commence par inciser le téton. (Dr Pendelton s’évanoui). Oh, c’est pas vrai !

Christian : Bien joué, Sean.

Sean : Qu'y a-t-il?

Christian : A part le fait que tous les patients doivent être vus par un psy et approuvés par nous deux? Je suis en consultation dans mon bureau. Passe me voir quand tu auras fini.

Scène 2 : Bureau de Christian.

Sean : Alors mesdemoiselles, dites-nous ce que vous n'aimez pas chez vous.

Mandy : Ce n'est pas que je ne m'aime pas, c'est que je ne veux plus lui ressembler.

Randy : Moi non plus, je ne veux plus lui ressembler. Donc on s'est mises d'accord.

Mandy : Je veux changer de visage.

Randy : Je veux changer de corps. Ce serait génial si l'une d'entre nous pouvait porter une mini-jupe sans avoir honte de nos jambes de poulet. Je voudrais de plus gros mollets et passer à un bonnet C.

Mandy : Et j'aimerais avoir ses oreilles, car elles sont moins décollées que les nôtres. Vous voyez? Et j'aime son nez. C'est Jennifer Garner.

Randy : Elle est canon !

Mandy : Vraiment canon ! J'ai déchiré la photo dans teenVogue pour que vous puissiez en faire une copie.

Sean : Mlle Danté, Mlle Danté, revenez dans la semaine pour rencontrer le Dr Pendleton, notre psychologue.

Christian : Il se trouve que Mandy et Randy m'ont déjà donné les coordonnées de leur propre psychologue.

Mandy : Oui, et elle comprend tout à fait qu'on en ait marre d'être confondues en permanence. Même notre père n'arrive pas à nous distinguer.

Christian : Elles entrent à l'université de Miami à l'automne et elles pensent que c'est le moment idéal pour établir chacune leur propre identité.

Sean : Sans vouloir me faire l'avocat du diable, vous avez essayé moins extrême? Par exemple, des coiffures différentes.

Mandy : Ca n'a pas marché. On me prend quand même pour Randi. On s'est même fait faire des tatouages.

Randy : Et ça n'a servi à rien.

Christian : Pourquoi donc?

Randy : Les gens nous distinguaient uniquement quand on était nues.

Christian : Oh quel beau métier.

Générique

Scène 3 : Maison de Sean. Cuisine

Sean : Tiens cadeau

Matt : Qu'est-ce que c'est?

Sean : Un préservatif, Matt.

Matt : Oui, je sais ce que c'est, papa. Pourquoi tu me le donnes?

Sean : Tu t'inquiètes de la réaction de ta copine en découvrant ton prépuce? Tu enfiles ça de façon responsable le moment venu et elle n'y verra que du feu. Une fois que tu seras plus confiant, tu pourras lancer une conversation sur le prépuce et lui dire que ça n'affectera pas son plaisir.

Annie : C'est comment, maintenant?

Sean : C'est super. Je vais juste ajouter le mot récompense. Bonjour.

Julia : Bonjour. Qu'est-ce que vous dessinez?

Annie : C'est pour retrouver Frisky.

Sean : Ne t'inquiète pas, il finira par rentrer. C'est une véritable puanteur. ll faut que le plombier vienne réparer les toilettes.

Julia : C'est toute la fosse septique qui est bouchée.

Sean : Tu peux faire venir quelqu'un cette semaine?

Julia : Bien sûr, Sean. Tu peux prendre les vêtements au pressing, aujourd'hui?

Sean : Bien sûr. Tu prépares Pâques en avance, Jules?

Julia : Je monte une affaire avec Suzanne.

Sean : Suzanne la folle?

Julia : Suzanne l'imaginative.

Matt : Quelle genre d'affaire?

Julia : Des corbeilles de cadeaux pour les femmes, elles ont beaucoup de succès. Elles représentent un véritable marché.

Sean : Je trouve ça super. Tu peux travailler hors de la maison et être avec les enfants. C'est super.

Julia : Ce serait pareil si je retournais à la fac, Sean. Mes priorités ne changent pas tant que ça.

Sean : Ca recommence

Matt : C'est ridicule. Pourquoi n'allez-vous pas voir un conseiller conjugal ?

Julia : Parce que ça ne marche pas. C'est pour que les gens trouvent une façon de rompre.

Matt : Tu n'aides personne avec ton attitude. Arrête de prendre des demi-mesures, c'est oui ou merde.

Annie : Il a dit un gros mot.

Matt : Oui, c'est vrai. Je suis désolé. Pardon.

Scène 4 : Salon de bronzage

Hôtesse : Ca fait longtemps, Christian. Vous ressemblez à un albinos.

Christian : Accident du travail. Mais je suis de retour et je reprends mes activités professionnelles et extra professionnelles.

Hôtesse : Puis-je vous proposer notre bronzage mystique?

Christian : Une table ordinaire fera l'affaire, mon cœur. J'aime les traditions.

Hôtesse : Et que diriez vous... d'une crème accélératrice de bronzage?

Christian : Eh bien, Janelle... ça dépend. L'application est-elle offerte? …………………………. Ne t'inquiète pas. Je te retournerai quand le temps sera écoulé.

Janelle : Il est trop tôt pour toi, chéri?

Christian : Aide-moi un peu.

Voix et visage de Julia : Christian, tu peux m'aider ? J'ai la mâchoire ankylosée.

Scène 5 : terrasse d’un restaurant.

Sean : Dr Santiago, depuis combien de temps voyez-vous les sœurs Danté?

Dr Santiago : Trois ans, à la clinique de Miami que je dirige. Le changement physique vient en dernier recours, mais pour elles, c'est nécessaire.

Sean : C'est-à-dire?

Dr Santiago : Elles ont toutes deux perdu leur virginité avec le même homme, un fétichiste rencontré sur un site pour jumeaux qui a promis de les aimer comme les deux moitiés d’une même femme, ce qu'il a fait. Ca les a bouleversées, elles ont décidé d'être différentes et non interchangeables. Les demi-mesures ne marchent plus.

Sean : Vous ne croyez pas aux demi-mesures?

Dr Santiago : Je crois à un engagement total dans le changement. C'est l'engagement qui amène des résultats probants. Si Mandi et Randi peuvent se regarder dans le miroir et se distinguer, c'est là qu'elles se considéreront comme un tout et non une moitié.

Garçon : Vous avez choisis ?

Dr Santiago : J'hésite encore. Allez-y.

Sean : Le loup de mer et une San Pellegrino.

Garçon : Très bien.

Dr Santiago : Je prends un hamburger, des frites et une Margarita.

Garçon : Ca marche.

Sean : Vous savez quoi? Je vais prendre la même chose.

Garçon : Bien sûr.

Sean : Je n'opère pas, cet après-midi. Une Margarita ca me fera du bien, a vous aussi ?

Dr Santiago : Oh, moi j’en ai besoin ! J'ai un patient TDA juste après qui passe la moitié de la séance à dépouiller la boîte de kleenex et les 20 mn restantes à me raconter qu'il pense à moi de façon obsessionnelle en se masturbant.

Sean : Vous devez en avoir beaucoup. Des patients qui souffrent de troubles de l'attention.

Scène 6 : Chambre de Matt.

Vanessa : Je veux le faire.

Matt : D'accord.

Vanessa : Où vas-tu?

Matt : J'allais prendre un préservatif.

Vanessa : Je veux d'abord le voir.

Matt : D'accord. Bien sûr ……

Vanessa : On dirait un Shar-pei. Tu n’a jamais penser a te faire operer ?

Matt : Quoi ? Si ….. Ca te dégoûte que je ne sois pas...circoncis?

Vanessa : Non, pas du tout. On devrait s'en tenir aux câlins, aujourd'hui.

Scène 7 : Salle de repos du cabinet

Sean : Ce n'est pas une cafetière à l'ancienne. Elle moud les grains de café. C'est fou ce qu'on peut s'offrir quand on délaisse le hammam pour acheter quelque chose de plus pratique.

Liz : Elle doit couter plus chère que ma voiture. C’est vraiment super de pouvoir prendre un super café fait par une super cafetière entre deux interventions de super nibard.

Sean : Un super café ? je te fais ca, c’est partis.

Liz : Sean, pourquoi m'as-tu fait venir ?

Sean : Pour te faire une proposition. Si tu reviens, je double ton salaire.

Liz : Oh ! Je ne suis pas quelqu’un qu’on achète Sean.

Sean : Tu es un membre précieux de l'équipe. Tu es la meilleure anesthésiste que je connaisse. Et comme bonus, je t'offre quelque chose que tu as toujours voulu : la sécurité sociale pour ta compagne, Jean.

Liz : Jan.

Sean : Je n'arrive pas à la faire marcher.

Liz : Laisse-moi faire. Je ne suis plus avec Jan.

Sean : Je suis désolé.

Liz : Moi pas. Pendant 15 ans, j'ai supporté ses joints et son cynisme et finalement, il y a 15 jours, j'ai juste dit : ''Chérie, je t'aime mais je ne suis pas amoureuse de toi.''

Sean : Qu'est-ce qui t'a pris?

Liz : On m'a pointé un flingue sur la tempe. Tu t'en souviens, Sean. Tu étais là.

Sean : Je ne me suis jamais vraiment excusé de t'avoir mise dans cette situation, Liz.

Liz : En effet.

Sean : Je suis désolé.

Liz : Ce n'est pas grave. D'ailleurs, c'est la meilleure chose qui me soit jamais arrivée. J'ai changé. Je le sens. J'ai rompu avec Jan parce que je veux tomber profondément amoureuse. J'ai vendu mon appart. Je déménage sur la plage, j'en ai toujours eu envie et je me suis dit : ''Qu'est-ce que tu attends?'' Ce qui s'est passé ce soir-là m'a fait réfléchir. Et si je ne pouvais rien remettre au lendemain parce qu'il n'y aura pas de lendemain?

Sean : J'ai ressenti la même chose. Ma conception de la vie a vraiment changé.

Liz : Ah. ll y a une grande différence entre changer de conception de la vie et changer de vie, Sean.

Scène 8 : Maison de Sean, Chambre

Julia : Où vas-tu loger ?

Sean : A l'hôtel ce soir, ensuite je ne sais pas.

Julia : C'est tout à fait toi. Je n'ai même pas droit au respect que tu réserves à tes patients. Eux, tu leur fais un diagnostic avant de les opérer.

Sean : On arrête les conneries, tout de suite. Notre mariage te répugne. Sinon, tu te battrais pour lui. Au lieu de ça, tu te bats contre moi.

Julia : En me battant, je communique, ce que tu ne fais pas !

Sean : On a fait le tour de la question. J'en ai le vertige. Je n'ai plus de perspectives.

Julia : Tu n'es qu'un sale hypocrite.

Sean : Je suis malheureux avec toi ! Et tu es malheureuse avec moi, à la différence près, disons-le, que tu te complais dans ce malheur. Je préfère qu'on se sépare et qu'on tente de trouver une façon de se rapprocher. Il faut que ça change ou c'est la mort à petit feu. Et si tu n'oses pas agir, je le ferai.

Julia : Et les enfants?

Sean : Je n'abandonne pas mon rôle de père. Je continuerai à les voir.

Julia : Une heure par semaine, à ton habitude? Je n'ai pas mon mot à dire?

Sean : Bien sûr que si. Dis-moi que tu m'aimes encore, je resterai.

Scène 9 : Bloc opératoire

Sean : Tu t'es déjà fait des jumelles?

Christian : Une fille et sa mère une fois, mais des jumelles, jamais.

Sean : Je suis parti, hier soir. J'ai quitté ma famille. J'ai juré de ne pas finir comme mon vieux, aidez-moi mon Dieu.

Christian : Comment Julia a-t-elle réagi?

Sean : Elle est blessée, furieuse, effrayée.

Christian : Tu vas demander le divorce ou c'est une énième séparation?

Sean : J'ai envie de ressentir quelque chose à nouveau.

Christian : Fais la fête, crétin. T'es un médecin célibataire, maintenant. Traduction : cul à volonté.

Sean : Je ne peux pas faire ça, Christian. Je ne suis pas comme toi.

Christian : C'est le moment d'essayer ….. Content que tu sois de retour.

Liz : Avec un salaire doublé, comment pouvais-je refuser ?

Sean : Je m'occupe du visage et toi du corps?

Christian : Lame de 10.

Sean : Scalpel.

……………………………………………………………….

Scène 10 : Maison de Sean, Cuisine

Julia : C’est débouché ?

Plombier : Non, c'est sacrément bouché. Il va me falloir un furet plus long.

Suzanne : Ne sois pas gênée, Julia. John aussi bouchait les toilettes, c'était à moi de régler ça. C'est quand ils sont partis qu'on se rend compte de tout le travail qu’on a fait pour eux.

Julia : Désolée, Suzanne mais, Pourquoi met-on ces masques dans les corbeilles?

Suzanne : En cas de bouffée de chaleur. Tu le sors du frigo et tu le mets sur tes yeux. Les femmes ménopausées vont adorer.

Plombier : Mme McNamara.

Julia : Oui?

Plombier : J'ai tout débouché... voici ce que j'ai trouvé.

Suzanne : Pourquoi vous lui montrez cette horreur. Bah ! Jetez ca, c’est dégoutant.

Plombier : C'est une gerbille. Ma fille en a une.

Suzanne : Annie a perdu la sienne, non? J'ai vu la pancarte dehors.

Julia : Pauvre Frisky ! Il a dû grimper dessus et tomber dedans.

Plombier : Impossible. La gerbille ne grimpe pas sur la porcelaine. Il n'y a pas de prises pour ses griffes. On a dû la jeter dedans. J'ai vu un vélo de garçon devant la maison. Vous avez un fils adolescent, n'est-ce pas?

Julia : Oui

Plombier : Sans vouloir vous effrayer, on dit que Charles Manson a commencé comme ça. En torturant de petits animaux.

Suzanne : Mon Dieu. Matt.

Julia : Ce n'est pas mon fils qui l'a fait. C'est moi.

Suzanne : Tu l'as écrasé sans faire exprès en passant l'aspirateur, c'est ça ? Tu ne voulais pas qu'Annie le sache. Vous voyez, ça explique tout.

Julia : Ce n'est pas un accident.

Plombier : C'est gratuit. Vous pouvez garder votre argent. Quel genre de mère êtes-vous?

Scène 11 : Club de Striptease

Matt : Pourquoi ne veux-tu pas me circoncire? On n'est pas obligé de lui dire.

Christian : Taillader ta queue, c'est un peu plus risqué que t'acheter de la bière en douce.

Matt : Bonjour, je prendrai un whisky sec.

Christian : Il prendra un coca. Le whisky, c'est pour moi, chérie. Merci. Et je trouve que ton père a raison sur ce coup-là. Pas besoin de circoncision.

Matt : Si vous refusez, j'irai voir quelqu'un d'autre.

Christian : Qui t'opérera contre une autorisation parentale ? Bonne chance. C'est pas ta queue, ton problème. C'est ta confiance en toi. Tu étais timide et gêné. Elle l'a senti et ça l'a refroidie.

Matt : Merci. Qu'est-ce qu'on fait ici?

Christian : On va travailler la confiance en soi.

Matt : Tu plaisantes, hein?

Christian : Au contraire, mon petit puceau. J'ai tout prévu pour que ce soit fait. Un petit coup et je suis sûr que tu pourras prendre ton vélo, aller chez Vanessa, prendre son petit cul et lui montrer que tu n'as pas peur. Les filles se fichent que ton oiseau soit riquiqui, que t'aies le cul poilu ou des couilles qui pendent. Elles veulent que tu saches t'y prendre.

Matt : Alors, laquelle?

Christian : Derrière moi, sur les marches. Elle s'appelle Avanti. On dit qu'elle pèle une banane rien qu'en la suçant.

Matt : Je trouve glauque de payer une fille pour qu'elle fasse semblant de m'aimer. Non. Et en plus, je ne veux pas tromper Vanessa. Je l'aime. Ca ne t'est jamais arrivé?

Christian : Une fois.

Avanti : Salut, mon bébé.

Matt : Salut.

Avanti : Ca vas ?

Matt : Oui, merci Chris...mais, non. Non, merci.

Christian : D'accord. On vas pas vexer la demoiselle. je vais monter la payer pour qu'elle fasse semblant de m'aimer.

Scène 12 : Dans le salon privé, Avanti fait une danse a Christian.

Avanti : Qu'est-ce que t'as, bébé? Tu préfères les garçons? (Christian ferme les yeux et quand il les rouvre, il voit Julia)

Julia : Je crois que tu aimes les garçons.

Avanti : Je crois que tu aimes les garçons. Allez, pourquoi est-ce que tu n'es pas caliente?

Christian : Parce que tu es refaite et que d'après moi, c'est les pires seins que j'aie jamais vus. Voici ma carte de visite. Si tu veux ressembler à une femme et non à un monstre, appelle-moi.

Scène 13 : Bureau de Sean

Sean : M. Brancato, j'ai invité notre psychologue, le docteur Pendleton à assister à la consultation. M. Brancato, dites-moi ce que vous n'aimez pas chez vous.

M. Brancato : Ma queue. Je la déteste.

Sean : Elle ne vous satisfait pas?

Dr Pendelton : Vous voulez nous la montrer ?

Scène 14 : Salle de repos du cabinet

Sean : Tu sais, ca ressemblait a une de ses mini saucisse qu’ont sert dans les cocktail, en amuse gueule.

Christian : Combien d'élargissements du pénis a-t-il déjà subis?

Sean : Cinq. Il veut qu'on prélève de la graisse sur son cul pour l'injecter dans son pénis. Plus long impossible, il fera plus gros.

Dr Pendelton : Dr McNamara, je n'aime pas votre ton condescendant. M. Brancato n'a pas a etre l’objet de vos moqueries.

Sean : Vous êtes pour l'opération? Moi, je serais plutôt contre.

Christian : Pourquoi? Parce ce que personnellement, ça te dérange? C'est pas toi qui as embauché un psy pour faire des recommandations basées sur l'étude du profil? C'est ce qu'il fait. Dr Pendleton, vous disiez...

Dr Pendelton : A chaque opération, son sexe grossit et M. Brancato court des risques personnels. S'il veut doper son amour-propre pour apporter quelque chose de positif à sa vie, je suis d'avis d'opérer. Maintenant, excusez-moi, je vais faire mon jogging et laisser ma sauce miso reposer une heure.

Christian : Dr Pendelton, je vais me joindre à vous si vous voulez bien.

Dr Pendelton : Avec plaisir. Merci.

Christian : Je vous rattrape.

Sean : Si mes actes ou mes paroles te posent problème, dis-le-moi en privé. Pas devant le personnel.

Christian : D'accord. De même, j'apprécierais que tu m'envoies un mémo m'informant des hausses de salaire des employés. Si tu répugnes à appeler M. Brancato pour prévoir son opération, je peux le faire.

Sean : On s'est mis d'accord pour repenser notre éthique. C'est ce que je fais.

Christian : Je veux bien embaucher un psy et faire du social du moment qu'on accepte des patients pour financer ta sainteté. Je joue ton jeu. De temps en temps, lance-moi la balle.

Scène 15 : Sur la plage.

Dr Pendelton : Vraiment? Vous me dites que vous n'avez pas pu bander pour une geisha comme elle?

Christian : Mon urologue dit que c'est psychologique.

Dr Pendelton : Désolé, on dépasse les limites du professionnel. Vous êtes mon employeur.

Christian : C'est exact. Je vous paie. Alors donnez m'en pour mon argent. Je crois que je sais pourquoi ça se produit. Mais je ne sais pas comment y remédier. Il y a peu de temps, une femme mariée s'est jetée sur moi. J'ai refusé... mais depuis, je pense à elle quand je suis avec quelqu'un d'autre. Elle me harcèle mentalement. Le problème est d'autant plus compliqué que c'est la femme d'un de mes amis.

Dr Pendelton : Quod me nutrit me destruit.

Christian : Désolé, je n'ai jamais été enfant de chœur.

Dr Pendelton : C'est le latin pour l'expression ''ce qui me nourrit me détruit''. Vous avez deux possibilités. Soit vous détruisez votre amitié et comblez votre appétit sexuel en baisant la femme au foyer excitée. Soit vous alimentez votre amitié et détruisez le fantasme sexuel en la rejetant. Une fois que vous aurez fait votre choix, que vous serez décidé, ce sentiment se reflètera dans votre caleçon. Ca fait 150 $ et je ne suis pas disponible de tout le mois d'août.

Scène 16 : Maison de Sean

Julia : Trois sucres, c'est ça ?

Christian : Je ne bois pas de café.

Julia : Trois sucres dans le thé glacé. Je me souviens. Je vais chercher ça. Sean sait que tu passes ici?

Christian : Non. On l'appelle pour le lui dire?

Julia : Non

Christian : Merci. Ecoute, à propos de l'autre jour, je n'ai pas été très professionnel, je m'en excuse.

Julia : Non. Tu m'as épargné une douloureuse opération. C'est plutôt à moi de m'excuser de ne pas t'avoir appelé quand tu étais malade. Paralysie faciale?

Christian : Oui. Quelques semaines d'antiviraux plus tard, je suis de retour.

Julia : Pour le plus grand plaisir d'une légion de serveuses en string. Excuse-moi.

Christian : Ce n'est pas grave. Votre mariage a duré près de 16 ans.

Julia : Non. Ce n'est pas à cause de lui. Elles m'ont virée.

Christian : Qui?

Julia : Les mères des enfants que je conduisais à l'école. Suzanne leur a raconté ce qui s'était passé, elles ont dit que ça les angoissait de confier leurs enfants à une meurtrière.

Christian : Attends. Qui a été tué?

Julia : Frisky.

Christian : Frisky la gerbille?

Julia : Oui ! Je ne sais pas. ll n'arrêtait pas de faire caca, j'ai craqué, je l’ai jeté dans les toilettes. Je suis un monstre.

Christian : Tu n'es pas un monstre. Tu fais parfois de mauvais choix, même s'ils sont compréhensibles. Ce n'est pas la première fois. Bien, je Bois mon thé et on va s'asseoir. Où est passée la femme que je connaissais, à la confiance inébranlable? Qui devait et doit toujours reprendre ses études de médecine? Qui chantait à tue-tête du Fleetwood Mac même si elle chantait faux? Qui éclipsait toutes les autres filles de la pièce?

Julia : Ca me manque... ce qu'on était.

Christian : On va réparer ça. Demain. 19 heures. Chez moi. On fera des steaks au barbecue et on se torchera au merlot.

Julia : D'accord.

Christian : Tu es toujours là. Je te vois, moi. Merde. Il faut que j'aille voir deux patientes.

Julia : Mais tu ….

Christian : Bande? Oui. On reprendra au meme endroit demain.

Scène 17 : Maison de Sean, Chambre de Matt, il fait des recherches sur internet.

CIRCONCISION - RECHERCHER

APPEL – PAPA

Matt : Allô !

Sean : Salut, Matt. Tu es libre pour déjeuner, demain? Je passe te prendre à l'école. On ira chez Joe Stonecrab. Tu aimes cet endroit, non?

Matt : Demain, je ne peux pas.

Sean : Et vendredi? Il faut que je te parle de ce que la famille traverse.

Matt : Pas besoin de m'expliquer. J'ai compris. Toi et maman, vous ne vous supportez plus. Tu t'es tiré. On en parlera plus tard, d'accord? Je dois travailler.

CIRCONCISION, COMMENT – RECHERCHER

Scène 18 : Clinique, chambre patients

Mandy : Il ne m'a pas remarquée.

Christian : Qui donc?

Mandy : L'infirmier. En entrant, il ne m'a même pas regardée. Elle est plus jolie que moi. Elle est plus jolie !

Christian : Tu as mal interprété, ma chérie.

Mandy : Je m’appelle Mandy ! Ne m'appelle pas comme ça parce que tu ne sais pas qui je suis !

Randy : On veut redevenir ce qu'on était. Et on veut être traitées de la même façon. Aidez-nous. S'il vous plaît.

Scène 19 : Dans un restaurant

Sean : Voici Matt. ll a 16 ans, et voici Annie. Elle a 7 ans.

Dr Santiago : C'est le fils du facteur ?

Sean : Oui, c'est une plaisanterie entre nous. Ma femme, dont je suis séparé est irlandaise par son père. Ma fille lui ressemble aussi.

Dr Santiago : Non, elle vous ressemble beaucoup. Elle est très jolie. Vous n'auriez pas dû. C'est très cher, ici.

Sean : Vous m'avez beaucoup aidé avec les jumelles Danté. C'est la moindre des choses. D'ailleurs... j'espère que ça se reproduira.

Dr Santiago : Moi aussi. (Il passe sa main sous la table et lui touche la jambe). Que faites-vous?

Sean : Ai-je mal compris? Je croyais qu'il y avait une attirance commune.

Dr Santiago : C'est intéressant, je nous trouvais très professionnels. Vous pensiez que j'acceptais vos rendez-vous pour finir au lit? Je croyais que vous me respectiez.

Sean : C'est le cas.

Dr Santiago : Non, manifestement non. Je croyais que ce deuxième avis améliorerait notre travail. Les gens se font payer pour les consultations.

Sean : Non, je vous en prie.

Dr Santiago : Si ma part revient a plus chère que ca, faites le moi savoir.

Scène 20 : Bloc d’opérations

Christian : Quand vas-tu recommencer à voir des femmes?

Sean : Voir des femmes? Je n'en vois pas. De quoi parles-tu? Le cadavre est à peine froid.

Christian : Crois-moi, je sais que le changement, c'est dur. Parfois, il faut un bon coup pour avancer.

Sean : Par coup, tu veux dire choc?

Christian : Oui. Comme découvrir que Julia voit quelqu'un. Ca te remettrait en selle plus facilement. Tu veux savoir si elle voit quelqu'un?

Sean : Alors?

Christian : Qu'est-ce que j'en sais? Je ne lui ai pas parlé. C'est juste une insinuation.

Sean : Non, je ne veux pas savoir si elle voit quelqu'un. Ca me flinguerait.

Sortie du bloc

Dr Pendelton : Dr McNamara, félicitations !

Sean : Pourquoi?

Dr Pendelton : Vous avez opéré Joe Broncato et admis votre erreur. Reconnaître ses erreurs, c'est le premier pas vers un développement sain. Bien joué.

Sean : Docteur Pendleton... vous êtes viré.

Scène 21 : Maison de Sean, dans la cuisine.

Matt : Tu as l'air resplendissant. Où vas-tu ce soir ?

Julia : J'ai un dîner d'affaires avec Suzanne. Je devrais rentrer vers 22 h. Le dîner est au frigo. Cinq minutes au four à 350 degrés. Et ne remets pas Annie devant L'Exorciste.

Matt : Il faut qu'elle sache que le mal existe. D'accord.

Julia : Je sais que notre séparation te fait du mal. Désolée que ça ne se soit pas mieux passé.

Matt : Maman. Tu as des ciseaux à ongles?

Julia : Pour quoi faire?

Matt : A ton avis? J'ai une petite peau.

Julia : Là-haut, dans la salle de bains. Troisième tiroir à droite.

Scène 22 : Dans la rue

Sean : J'attends depuis une heure. Pourquoi ne m'a-t-on pas ouvert?

Dr Santiago : J'ai déjà été harcelée mais par des patients, pas des confrères.

Sean : Hier soir, ce n'était pas moi. Je n'ai pas dragué depuis l'ère Reagan. Je suis nul.

Dr Santiago : Que voulez-vous?

Sean : Vous dire que je suis désolé. ca ne se reproduira plus.

Dr Santiago : Vos excuses ne m'intéressent pas.

Sean : Et un poste?

Scène 23 : Appartement de Christian

Julia : Christian ?

Mandy : Salut.

Randy : Salut.

Scène 24 : Sur la plage

Christian : Je croyais qu'on avait dit 19 h 30.

Julia : 19 h. C'était 19 h. Tu crois que c'est facile pour moi, de venir ici?

Christian : Que pensais-tu trouver en venant? Désolé que tu m'aies surpris en pleine pause douceur. Mais ne nous voilons pas la face. Je suis comme ça. Ca ne changera pas. Si tu veux un type qui te sort tous les vendredis et un père pour tes mômes, reste avec Sean.

Julia : Depuis quand es-tu si cruel?

Scène 25 : Maison de Sean, Chambre

Julia : Qu'est-ce que tu fais?

Sean : Je reviens. Ca ne me changera pas, mais je peux changer mon attitude. Je ne suis plus un célibataire qui cherche une nouvelle vie. Je suis marié et je veux sauver cette famille. C'est ce que je vais faire.

Julia : Je ne veux pas être sauvée. Je veux que tu dégages ! Remballe ta mesquinerie, tes problèmes d'autorité, ta crise de la quarantaine triste et solitaire et sors de ma maison ! Et j'ai dit : ''Ma maison''. Je refuse de la vendre et de partager la somme avec toi au divorce. On n'est pas en Californie. J'ai payé tes études de médecine et c'est tout ce qui me reste.

Sean : Tu veux divorcer ?

Julia : Oui ! Tu devrais être content. Tu seras légalement libre de baisers toutes les lolitas qui passent dans ton bureau. Ca doit t'énerver de voir que Christian ramasse les plus belles.

Sean : Calme-toi.

Julia : Lâche-moi !

Sean : Je ne veux pas baiser.

Julia : Non? Eh bien peut-être que moi, si. T'as toujours été un mauvais coup.

Sean : Ah oui?

Julia : Oui.

Sean : Soit tu mens, soit tu es une excellente actrice. Je connais ton corps. Depuis toujours. je sais ce qui te fait vibrer.

Julia : Pourquoi n'ai-je pas eu d'orgasme depuis deux ans?

Sean : Parce que je ne m'en donnais pas la peine ………….. Là. C'est là que ça te fait jouir, hein?

Scène 26 : Maison de Sean, chambre de Matt.

Site internet : Salut. Comment ça va? Vous êtes sur la page Internet d'auto-circoncision de Joey, un guide pour les gars comme moi qui ont un problème de prépuce et qui n'osent pas demander à leur médecin de s'en occuper. Doucement. Détendez-vous. Une main qui tremble, c'est un raté. J'ai pris un léger anxiolytique. Mais je connais d'autres gars qui ont sifflé un verre de vin rouge. Soyez détendu et confiant. Vos instruments chirurgicaux doivent être aussi aiguisés que des rasoirs. Vous verrez que les entailles sont indolores et saignent très peu. Je n'ai pas utilisé de glaçons. Inutile. Pour la première entaille, prenez le prépuce et tirez-le. Coupez de façon circulaire, en retirant une bande de 0,5 cm.

Matt s’exécute, il saigne abondement et tombe dans les pommes.

 

Fin

 

In operating room :

Dr Pendleton : Dr. McNamara, you wanted to see me?

Sean : Dr. Pendleton, please put on your mask.

Dr Pendleton : Sorry. I haven't been in too many surgeries.

Sean : That's exactly the reason I thought you'd like to observe today. It's vital you know the risks and rewards
of our procedures... if you're going to counsel our patients.

Dr Pendleton : Are we doing a breast augmentation today?

Sean : Actually, we're correcting one.

Dr Pendleton : Jesus, she looks like Murray Feltman.

Sean : This patient received C implants a month ago. Before the gels could set properly... her abusive boyfriend pushed her against a wall so hard... that the implant ruptured through the capsular wall. We're repairing the damage and the capsular wall pro bono. Liz, how deep's the patient?

Marie : It's Marie, and she's ready when you are.

Sean : Sorry. Liz was our previous anesthesiologist. We begin by cutting into the nipple. Oh, shit!

Christian : Good hire, Sean.

Sean : What's wrong?

Christian : Other than the new mandate that all patients... have to be psychologically screened and approved by both of us? I have a consult in my office. Step in when you're finished.

In office of Sean and Christian :

Sean : Miss Dante, tell me what you don't like about yourself.

Mandy : It's not that I don't like myself. I just don't want to look like her anymore.

Randy : Yeah, and I don't want to look like her, either. See, we've made this agreement.

Mandy : I want to change my face.

Randy : And I want to change my body. We were thinking it would be so great if one of us could wear a miniskirt... and not feel self-conscious about our chicken legs. So l'd like bigger calves, and l'd also like to go up to a C cup.

Mandy : And I was thinking that maybe I could have her ears...'cause they don't stick out like ours do, see? And I like her nose. That is Jennifer Garner.

Randy : She kicks ass!

Mandy : She so kicks ass! I tore that picture out of teen Vogue magazine so you guys could copy it.

Sean : Miss Dante, Miss Dante, l'd like you to come back later in the week... and meet Dr. Pendleton, our on-site psychologist.

Christian : lnterestingly enough, Mandi and Randi have already given me... the contact information of their own psychologist.

Mandy : Yeah, and she's completely cool with the fact... that we're sick and tired of going through our lives being mistaken for each other. Even our own father can't even tell us apart.

Christian : They are going to the University of Miami in the fall... and they believe that now is the perfect time... for them to establish their own singular identities.

Sean : Not to play devil's advocate, but have you tried less drastic measures? For instance, maybe styling your hair differently.

Mandy : Didn't work. I mean, people still confuse me with Randy. We even went as far as to get tattoos.

Randy : And they were pretty much worthless.

Christian : Why were they worthless?

Randy : We realized that people could only use them to tell us apart if we're naked.

Christian : God, it's good to be back!

In House of Sean :

Sean : Well gift

Matt : What's this?

Sean : It's a prophylactic, Matt.

Matt : Yeah, I know what it is, Dad. Why did you give it to me?

Sean : You're worried about your girl's reaction to your foreskin in the first time, right? You responsibly slip this on when that time comes... she won't even know. Once you get your sea legs, you can be confident enough... to initiate a conversation about what foreskin is... and how it really won't affect her pleasure.

Annie : How does it look now?

Sean : Hey, that looks great. Just want to write something on the top. Good morning.

Julia : Morning. What are you guys drawing over there?

Annie : It's so we can find Frisky.

Sean : Don't worry, honey, he'll show up. Jules, that smell is terrible. We gotta get a plumber out here to fix the toilet.

Julia : It's the entire septic system. It's completely backed up.

Sean : Can you get someone out here this week?

Julia : Sure, Sean. Can you pick up the dry cleaning today?

Sean : Sure. Are you getting the jump on Easter, Jules?

Julia : I'm starting a new business with Suzanne.

Sean : Crazy Suzanne?

Julia : Creative Suzanne.

Matt : What kind of business?

Julia : They're gift baskets for women, and they're very popular right now. There's a real market for them.

Sean : Well, Jules, I think that's great. You can work out of the home... and be with the kids. That's great.

Julia : I can go back to school and be with the kids, too, Sean. My priorities aren't changing that greatly.

Sean : Christ!

Matt : God, this is ridiculous. Why don't you guys just go to marriage counseling?

Julia : Because marital counseling never works. It's just a way for people to figure out how to break up.

Matt : You're helping no one by doing what you're doing. Stop dealing in stupid half-measures and either shit or get off the pot.

Annie : He said the "brown" word.

Matt : Yeah, I did. I'm sorry. Sorry.

In Tanning Salon :

Hostess : I haven't seen you here in a while, Christian. You look like an albino.

Christian : I had a work-related injury. But now I'm back on my game and resuming my regular activities.

Hostess : Can I interest you in our mystique tan today?

Christian : Just a regular bed for me, sweetheart. I'm a traditionalist.

Hostess : How about some... tanning accelerator lotion, then?

Christian : Well, Janelle... that all depends. Does it come with an application? Don't worry. I'll turn you over when the timer goes off.

Janelle : Too early in the morning for you, baby?

Christian : Help me out a little.

Voice and face of Julia : Christian, can you help me out here I'm getting lockjaw.

In the restaurant :

Sean : Dr. Santiago, how long have you been treating the Dante sisters?

Grace : Three years, at the Miami free clinic. I'm the director there. I think physical change is a last resort,
but in their case, it's a necessary one.

Sean : How so?

Grace : Last year, they both lost their virginity to the same person... a 40-year-old fetishist they met in a twins chat room... who promised to love them both equally, and he did. They felt like shit about it, and they decided... that they wanted to be different and not interchangeable. Half-measures have ceased to work.

Sean : So you don't believe in half-measures?

Grace : I believe in committing fully to change. It's the commitment that brings constructive results. lf Mandi and Randi can look in the mirror and see singular reflection... only then are they going to be able to view themselves as whole and not halves.

Waiter : Are you choose?

Grace : I'm still debating. Go ahead.

Sean : I'll have the sea bass and a Pellegrino.

Waiter : All right.

Grace : And I'll have a hamburger, fries, and a margarita.

Waiter : You got it.

Sean : You know what? I'll have what she's having.

Waiter : Sure.

Sean : I don't have any surgeries this afternoon. One margarita will be fine. You?

Grace : I need to drink. I have an ADD patient right after this who spends half the session... lining up the Kleenex box just so, and the remaining 20 minutes... recounting how he obsessively thinks about me while he's masturbating.

Sean : You must get that a lot. Attention Deficit Disorder patients.

In the room of Matt :

Vanessa : I want to try it.

Matt : Okay.

Vanessa : Where are you going?

Matt : I was gonna get a condom.

Vanessa : I want to see it first.

Matt : Okay. Yeah, sure.

Vanessa : lt looks like a Shar-Pei. Are you part Arab or something?

Matt No. Does it turn you off that I'm not... circumcised?

Vanessa : No, not at all. Maybe we should just make out today.

In rest room cabinet :

Sean : This isn't your father's coffeepot. lt actually grinds the beans in the machine. It's amazing what you can afford when you nix a steam room... and put that money towards something more practical.

Liz : That cost more than my car. What a perk it would've been... to hang out in here and have a double macchiato in between tit jobs.

Sean : A macchiato, you say?

Liz : Sean, why did you ask me here today?

Sean : To make you an offer. lf you come back, I'll double your salary.

Liz : That sounds like hush money, Sean.

Sean : You're an invaluable part of the team. You're the best anesthesiologist
l've ever worked with. And as an additional bonus... I'll throw in something you've always wanted : Complete health benefits for your partner, Jean.

Liz : Jan.

Sean : I can't work this goddamn thing.

Liz : I'll do it. Jan and I broke up.

Sean : I'm sorry.

Liz : I'm not. For 15 years, I put up with her pot smoking and her cynicism... and finally, two weeks ago... I just said, "Honey, I love you, but I am not in love with you."

Sean : What got into you?

Liz : Someone pushed a gun into my temple. You might remember that moment, Sean. You were there.

Sean : l've never really... apologized for putting you in that situation, Liz.

Liz : No, you didn't.

Sean : I'm sorry.

Liz : It's all right, Sean. Actually, it was the best thingthat ever happened to me. A shift has happened in me. I can feel it. I broke up with Jan because I want to be in love deeply. I sold my condo. I'm moving to the beach 'cause that's always what l've wanted... and I figured, "What are you waiting for?" What happened that night
got me thinking. What if I can't put off stuff until tomorrow... because I don't get another tomorrow?

Sean : I felt similarly. What happened really changed my outlook.

Liz : Yeah. Well, there's a big difference between changing your outlook... and changing your life, Sean.

In the room of Sean and Julia :

Julia : Where are you gonna stay?

Sean :  At the hotel for tonight, and then I don't know.

Julia : This is so typical of you, Sean. You don't even show me the respect you show a patient. At least with a patient, you tell them what the diagnosis is before you operate.

Sean : Let's just cut the shit, Julia, starting right now. You want out of this marriage. lf you didn't, you'd fight for us. But instead, all you do is fight with me.

Julia : Fighting denotes communication, which you don't do!

Sean : We've talked in circles. I'm dizzy from it. I have no perspective anymore.

Julia : You're a goddamn hypocrite.

Sean : And I am miserable with you! And you are miserable with me, and the big difference is, let's just say it... you're content in your misery, Julia. l'd rather separate and try and figure out a way to make us connect again. We have to change this,
or we die on the vine. And if you're too paralyzed to take any action, I will.

Julia : What about the kids?

Sean: I'm not abdicating my role as a father. Of course I'll see them.

Julia : For one hour a week, like you do now? Don't I get a say in any of this?

Sean : You do get a say. Say you're still in love with me, and I'll stay.

In operating room :

Sean : Have you ever done twins?

Christian : Mother and daughter once, but never twins.

Sean : I left last night. I left my family. I swore I wouldn't turn into my asshole of a father, and God help me.

Christian : How did Julia take it?

Sean : She's hurt, angry, afraid.

Christian : You gonna get a divorce, or is this just another separation?

Sean : I just want to feel something again.

Christian : Hey, celebrate, you dumb mick. You're a single doctor now. Translation : ass galore. I can't just turn into you, Christian. I'm not that guy.

Christian : Now's your chance. Welcome back.

Liz : At double the salary, how could a lady refuse?

Sean : I'll do facial, you do bodywork?

Christian : 10 Blade.

Sean : Scalpel.

In the kitchen of house McNamara :

Julia : ls it fixed?

Plumber : No, it's a wicked, big clog. I had to run out and get a bigger snake.

Suzanne : Don't be embarrassed, Julia. Joe used to clog up the toilet, too,
and leave it for me to fix. It's not until they leave that you realize how much you've settled.

Julia : I'm sorry, Suzanne. Why are we putting these eye masks in our baskets?

Suzanne : You get a hot flash. You pop it out of the fridge... and onto your eyes. Menopausal women will love them.

Plumber : Mrs. McNamara.

Julia : Yeah?

Plumber : I fixed your clog... and I found this.

Suzanne : What's she gonna do with a turd, bronze it? Jesus!

Plumber : It's a gerbil. My daughter has one.

Suzanne : Annie lost her gerbil, right? I saw the sign outside.

Julia : Poor Frisky! lt must've climbed up and fallen in.

Plumber : No, that's impossible. Gerbils can't climb porcelain. There's no traction for their claws. Somebody threw this in. I saw a boy's bike outside the house. You have a teenage son, isn't that right, Mrs. McNamara?

Julia : Yeah

Plumber : I don't want to freak you out about this... but they say Ted Bundy
started out this way. Torturing small animals.

Suzanne : Oh, my God. Matt.

Julia : My son didn't do it. I did.

Suzanne : You accidentally ran it over when you were vacuuming or something, right?
And you didn't want Annie to know. See, that explains it.

Julia : lt wasn't an accident.

Plumber : There'll be no charge. I don't want your money. What kind of mother are you?

Striptease club :

Matt : Why won't you give me the circumcision? He doesn't even have to know.

Christian : Carving up your dick is a little more telltale... than buying you a six-pack on the sly.

Matt : Hi, I'll have a Dewar's straight up.

Christian : He'll have a Coke. I'll have the Dewar's, sweetheart. Thank you.
Besides, I'm of the opinion that your father's right about this one. You don't need a circumcision.

Matt : lf you guys won't help me, I'll go to another surgeon.

Christian : Who will operate without a signed parental consent form. Good luck.
The problem isn't your dick, Matty. It's your confidence. You were timid and embarrassed. She saw that and it turned her off.

Matt : Thanks. Why are we here?

Christian : Because we are gonna work on the confidence part.

Matt : You're kidding me, right?

Christian : Instead, my little Virginator. l've arranged for you to just get it out of the way. A bang under your belt, and I believe...
you'll be able to bicycle over to Vanessa's place... grab that peachy ass,
and show her how it's done with no fear. Girls don't care if you have a two-inch pecker... a hairy ass, or balls like cranberries. What they care about is that you know what you're doing.

Matt : So, which girl?

Christian : Behind me, on the stairs. Her name's Avanti. Rumor has it she can suck the peel off an apple.

Matt : I feel entirely creepy about paying someone to pretend they like me. No. Hey, besides, man, I'm not gonna cheat on Vanessa. I love her. Haven't you ever had that?

Christian : Once.

Avanti : Hey, papi.

Matt : Hey.

Avanti : Hey.

Matt : Yeah, thank you... but, no. No, thank you.

Christian : Fair enough. lf you'll excuse me, I'm gonna go upstairs and pay someone to pretend they like me.

In private Room :

Avanti : What's wrong, baby? You like boys? I think you like boys.

Julia : I think you like boys.

Avanti : Come on, baby, why can't you get caliente?

Christian : Because you've got a carved face, and in my estimation... that's the worst tit job l've ever seen. Here's my business card. You want to look like a woman instead of a carnival freak, call me.

In office of Sean :

Sean : Mr. Brancato, l've invited our psychologist, Dr. Pendleton... to sit in on our consultation. Mr. Brancato, tell me what you don't like about yourself.

Mr. Brancato : It's my dick. I hate my dick.

Sean : You feel it's inadequate?

Dr. Pendleton : Would you like to show us?

In rest room cabinet :

Sean : lt looked like one of those summer blood sausages...
you get in the Hickory Farms Christmas gift sampler baskets.

Christian : How many enlargement surgeries has this guy been through? Five. He wants us to harvest fat from his glutes and inject it into his shaft. lf he can't go longer, he'll go wider.

Dr : Pendleton : Dr. McNamara, I take issue with your condescending tone. Mr. Brancato's not to be pitied.

Sean : Are you saying you're for giving him the operation? That wouldn't be my recommendation.

Christian : Why, Sean? Because you find it personally disturbing? Correct me if I'm wrong, but didn't you hire Dr. Pendleton... to make recommendations based on psychological profiling? That's what he's doing. Dr. Pendleton, as you were saying....

Dr. Pendleton : With every operation, as his penis becomes larger... Mr. Brancato takes a personal risk. lf he needs a self-esteem boost... to actually make a positive change in his life, I say we give it to him. Now, if you'll excuse me, I'm gonna go for a jog... and let my miso dressing set for an hour.

Christian : Dr. Pendleton, l'd like to join you, if you don't mind.

Dr. Pendleton : That would be nice. Thank you.

Christian : I'll catch up.

Sean : lf you have issue with something I do or say... take it up with me privately. Not in front of our staff.

Christian : Absolutely. And likewise, l'd appreciate it... if you could send me a memo notifying me of staff salary increases. lf calling Mr. Brancato and scheduling surgery is too distasteful for you... I'm happy to do it.

Sean : You agreed we needed to rethink our ethical philosophy here. I'm doing that.

Christian : I'm fine with hiring a shrink and doing pro bono... as long as we take on other cases to finance your sainthood. I'm playing your game. Once in a while, throw me the goddamn ball.

On the beach :

Dr. Pendleton : Really? So, you're telling me... you couldn't even get it up for some hot geisha gash like that?

Christian : My urologist says it's psychological.

Dr. Pendleton : I'm sorry. I feel like we're crossing the professional line here. You're my employer.

Christian : That's right. I pay your salary. So give me my money's worth. I think I know why this is happening. I just don't know how to fix it. Recently, a married woman
threw herself at my jock. I passed... but since then I find myself thinking about her when I'm with someone else. She's mentally stalking me. The problem is further complicated as she's the wife of one of my friends.

Dr. Pendleton : Quod me nutrit me destruit.

Christian : Sorry, I was never an altar boy.

Dr. Pendleton : It's Latin for "that which nourishes me, destroys me." You have two choices. You can destroy your friendship and nourish your sexual appetite... by banging the horny housewife. Or, you can nourish your friendship... and destroy the sexual fantasy by rejecting her. And once you choose, once you're firm... that feeling will be reciprocated in your Dockers. That'll be $150, and I'm not available the entire month of August.

In house of Sean :

Julia : Three sugars, right?

Christian : I don't drink coffee.

Julia : Three sugars in your iced tea. Now I remember. I'll get some. Does Sean know you're stopping by?

Christian : No. Should we call him and tell him?

Julia : No.

Christian : Thanks. Look, about the other day...my exam was unprofessional, and I apologize.

Julia : Don't. You saved me from an excruciating operation. I'm the one who should be sorry for not calling you when you were sick. The Bell's palsy thing?

Christian : Right. A few weeks of antivirals later, I'm back on my game.

Julia : And a legion of thong-wearing cocktail waitresses rejoice. Sorry.

Christian : Hey, it's okay. You were married almost 16 years.

Julia : No. I'm not crying about him. They kicked me out.

Christian : Who?

Julia : The mothers in my kindergarten carpool. Suzanne told them what had happened, and then they said... they felt nervous about trusting their kids' safety to a murderer.

Christian : Back up. Who got killed?

Julia : Frisky.

Christian : Frisky, the gerbil?

Julia : Yes! I don't know. lt just kept shitting, and I felt overwhelmed, and I flushed him. I'm a terrible person.

Christian : You're not a terrible person. I just think you make bad, if understandable, choices sometimes. You have a history of that. Come on. Drink my tea and sit with me. What happened to the girl I knew, the most confident thing I ever saw? Who was, and is, by the way, going back to medical school? Who used to sing at the top of her lungs to Fleetwood Mac... even though she was tone deaf? Who made me forget there was ever another girl in the room?

Julia : I miss us... the way we used to be.

Christian : Then let's fix that. Tomorrow. 7:00. My place. We'll grill steaks and get shitfaced on merlot.

Julia : Okay.

Christian : You're still in there. I see you even if you don't. Shit. I gotta go check on a couple of patients.

Julia : Are you....

Christian : Hard? Yeah. We'll pick this up tomorrow night.

In the room of Matt :

Matt : Hello!

Sean : Hey, Matt. I was wondering if you were free for lunch tomorrow? I'll pick you up at school. We can go to Joe Stonecrab's. You like that place, right?

Matt : Tomorrow's no good for me, Dad.

Sean : Okay, how about Friday? I need to talk to you about what's happening to our family, Matt.

Matt : We don't need to play catch-up. I get it. You and Mom can't stand each other anymore. You bailed. We'll talk later, okay? I gotta study.

At the clinic :

Mandy : He didn't notice me.

Christian : Who didn't notice you?

Mandy : The male nurse. When he came in, he didn't even look at me!She's prettier than me now. She's prettier!

Christian : You misunderstood, sweetheart.

Mandy : I'm Mandy! Don't call me sweetheart because you can't remember my name!

Randy : We just wanna go back to the way we were. And we wanna be treated the same. Please help us. Please.

At the restaurant :

Sean : This is Matt. He's 16, going on 40. And this is Annie. She's seven.

Grace : ls your son the mailman's?

Sean : Yeah, we laugh about that. My wife, who I'm separated from... is Black lrish on her father's side. My daughter looks like her, too.

Grace : Actually, she looks a lot like you. She's beautiful. This really wasn't necessary. This place is expensive.

Sean : You helped me a lot with the Dante twins. It's the least I could do. Actually... I hope to do it again.

Grace : l'd like that. What are you doing?

Sean : Did I read something wrong here? I thought there was an attraction thing going on.

Grace : lnteresting, because I thought we were being professionals. Did you think that I kept meeting with you because I wanted to get laid? I thought you respected me.

Sean : I do.

Grace : No. Apparently, you don't. I actually thought these second opinions could lead to better work. Most people, they get paid for their consultations.

Sean : Please don't.

Grace : lf my share is more than that, bill me.

In operating room :

Christian : When are you gonna start dating again?

Sean : Dating? I'm not dating. Who's dating? Corpse isn't even cold.

Christian : Believe me, I understand change is hard. Sometimes you just need a strong jolt to move forward.

Sean : By jolt you mean shock?

Christian : Yes. Like finding out that Julia is dating again. Maybe that would make it easier for you to get back on the horse. Would you like to know if she is?

Sean : ls she?

Christian : How would I know? I haven't talked to her. I'm just musing, theoretically.

Sean : No, I don't want to know if she is dating. I can honestly say that would kill me.

Dr. Pendleton : Dr. McNamara, congratulations!

Sean : For what?

Dr. Pendleton : For operating on Joe Brancato and admitting your mistake. Taking ownership of personal error is the first step... toward healthy growth and change. Good job, buddy.

Sean : Dr. Pendleton... you're fired.

In the House of Sean :

Matt : You look spiffy. Where're you off to tonight?

Julia : I have a business dinner with Suzanne. I should be back by 10:00. Dinner is in the fridge. Heat it up for five minutes at 350°. And, Matt, don't show Annie The Exorcist again.

Matt : She needs to know that evil exists. Okay.

Julia : I know your dad and I separating really sucks for you. I'm sorry we didn't do this better.

Matt : Hey, Mom. Do you have any cuticle scissors?

Julia : Why do you need those?

Matt : Why do you think? I have a hangnail.

Julia : Upstairs bathroom. Third drawer on the right.

In the street :

Sean : l've been waiting for an hour. Why didn't the guard let me in?

Grace : l've had stalkers before, but they were patients, not fellow doctors.

Sean : That guy, last night, that wasn't me. I haven't had a date since Reagan was in office. I'm bad at it.

Grace : What do you want?

Sean : To tell you how sorry I am. lt won't happen again.

Grace : I don't want your apologies.

Sean : Then how about a job?

In appartement of Christian :

Julia : Christian?

Mandy : Hi.

Randy : Hi.

On the beach :

Christian : I thought we said 7:30.

Julia : 7:00. We said 7:00. Did you think it was easy for me to come here?

Chistian : What did you think you were coming over here for? I'm sorry you had to catch me in the middle of a Doublemint moment there. But let's not fool ourselves. That's who I am. Always will be. You want a regular Friday-night date and a father for your kids... stay with Sean.

Julia : When did you become so cruel?

In the House of Sean :

Julia : What are you doing?

Sean : I'm moving back in. Might not be able to change me, but I can change me in this marriage. I realized I'm not a single guy who wants a new life. I'm a married man who wants to fix this family. That's what I'm gonna do.

Julia : I don't want a fix. I want you out! I want you to take your pettiness, and your control issues... and your sad, lonely midlife crisis, and get out of my house! And notice, I said "my house," Sean. Because I'm not selling it and splitting the difference when we get a divorce. This is not California, buddy. I put you through medical school... and this is all I have to show for it.

Sean : You want a divorce?

Julia : Yeah! You should be happy, Sean. You'll be legally free to screw every hot 20-year-old... that waltzes through your office. How it must kill you that Christian gets the pick of the litter.

Sean : Hey, calm down.

Julia : Let go of me!

Sean : I don't wanna screw around.

Julia : Yeah? Well, maybe I do. You always were a lousy lay, Sean.

Sean : Oh, yeah?

Julia : Yeah.

Sean : You're either a liar or a very good actress. I know your body. I always have. I know right where you live and breathe.

Julia : Then why haven't I had an orgasm in two years?

Sean : Because I didn't wanna work that hard. Right there. That's where you like it, isn't it?

In the room of Matt, on the internet site :

Internet site : Hey. How's it going? You've logged on to Joey's Self-Circumcision web page... a guide for guys like me who have a foreskin problem... and are too embarrassed to have their doctor do the duty. First things first, guys. Relax. A shaking hand means you could slip. I took a mild muscle relaxant. But other guys I know have fared well on a glass of red wine. Be smooth and confident. Your surgical tools have to be sharpened to razor sharpness. When you do this, the cuts are virtually painless and bleed very little. I didn't use ice or anything. There was no need. For the first cut, grip the foreskin and pull it out. Cut in a circular motion,
removing a thin quarter-inch strip.

Matt perceives of much blood and fainted

 

The end

Kikavu ?

Au total, 24 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Blue24 
03.04.2019 vers 15h

wolfgirl88 
11.06.2018 vers 00h

Siobhan62 
19.10.2017 vers 21h

kazmaone 
24.09.2017 vers 00h

Ali3nBrain 
14.05.2017 vers 13h

jonathan68 
16.12.2016 vers 12h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvre le hors-série de notre magazine HypnoMag, consacré à la série Roswell qui fête ses 20 ans !
HypnoMag | Hors-série 20 ans Roswell

Tentez de gagner une HypnoCard Collector Roswell grâce à notre jeu HypnoChance !
Tirage au sort le 15/10 | Collector Roswell !

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs

Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs
Julian McMahon a été interviewé par Télé Loisirs.  Il s'exprime sur la série Marvel's Runaways dans...

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1
L'acteur Dylan Walsh est dans la série Whiskey Cavalier, qui sera diffusée sur TF1 à partir du 29...

Julian McMahon dans la série F.B.I.

Julian McMahon dans la série F.B.I.
Julian McMahon apparaît dans la série F.B.I. créée par Craig Turk & Dick Wolf. Il apparaît en effet...

Design Nip Tuck

Design Nip Tuck
Un tout nouveau design signé Spyfafa et placé sous le soleil de Miami est en ligne ! Merci pour sa...

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique
Le film australien Swinging Safari réalisé par Stephan Elliott est sorti il y a un peu plus d'un an,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

cinto, Hier à 18:03

vous avez des questions? posez-les à Henry VIII au sondage chez The Tudors. Merci pour votre vote. Et voyez la pdm, assez drôle!

cinto, Hier à 18:04

Changez le titre de la série Ma sorcière Bien Aimée en votant au sondage. Merci à ceux qui ont déja voté et à ceux qui vont le faire!

quimper, Hier à 20:45

Les quartiers Sherlock et Rizzoli & Isles proposent de nouvelles PDM. N'hésitez pas à passer

pretty31, Hier à 21:26

Les jeux d'Halloween vous attendent sur HypnoClap, et quelques chapeaux de sorcières sont encore disponibles pour "Un bonbon ou une cards ?"

pretty31, Hier à 21:26

qui vous permettra peut être de gagner ... Une HypnoCard ^^

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site