VOTE | 51 fans

#101 : Le visage de la honte

Titre VO : "Pilot"
Scénariste : Ryan Murphy.
Réalisateur : Ryan Murphy
1ère diffusion américaine : 22 Juillet 2003
1ère diffusion française : 22 Septembre 2004
Casting : Raymond Cruz (Alejandro), Roma Maffia (Liz), Robert LaSardo (Escobar Gallanto), Kelly Carlson (Kimberly Henry), Kelsey Lynn Batelaan (Annie McNamara), Ara Celi (Celia), Ruth Williamson (Mme Grubman), Geoffrey Rivas (Silvio Perez), Marlene Forte, Joanna Sanchez. 

A leur sortie de la fac de médecine, Christian Troy et Sean McNamara, fraîchement diplômés, décident de monter leur propre cabinet de chirurgie esthétique dans la capitale de la beauté : Miami!
Christian est le 'tombeur de ces dames' toujours à la recherche de relations sexuelles, quant à Sean, il a déjà fondé sa propre famille avec sa femme Julia, avec qui il a eu deux enfants, Matt et Annie. Mais à cause de son travail qui lui prend pas mal de temps, il les a négligés, ce qui crée des tensions au sein de la petite famille.
Un jour, Silvio Perez, un nouveau client, demande aux deux chirurgiens de lui refaire le visage pour lui éviter une confrontation avec son ancien patron car il a couché avec sa fille .... Christian accepte.

Popularité


4 - 4 votes

Titre VO
Pilot

Titre VF
Le visage de la honte

Vidéos

Rencontre entre Kimber et Christian

Rencontre entre Kimber et Christian

  

Promo 101

Promo 101

  

Christian / Kimber

Christian / Kimber

  

Christian

Christian

  

Operation

Operation

  

Plus de détails

Dans son bureau, Sean McNamara est en rendez-vous avec un nouveau patient du nom de Silvio Perez.
Il est accompagné d'un autre homme, Alejandro, son frère, qui est là pour faire la traduction, puisque que Perez ne parle qu'espagnol.
Sean interrompt donc Christian, alors en pleine intervention, car ce dernier maîtrise bien la langue latine.
Sean s'occupe en attendant de sa patiente.
Troy parle avec les deux hommes... Il leur dit que Perez veut attirer beaucoup plus le regard des femmes mais Christian se doute du mensonge et leur demande la vérité. Perez lui explique (en anglais) qu'il a couché avec la fille de son patron ! Ils leur offrent donc 20,000 dollars pour qu'ils acceptent de l'opérer.
Sean entre à nouveau dans le bureau et Christian ment sur les raisons de Perez et déclare en espagnol aux deux frères que ça leur coûtera 30,000 dollars.
Perez offre finalement 300,000 dollars pour l'opération!

Christian rentre dans un bar et tente de séduire Kimber, une jeune top-model blonde, mais celle-ci n'est pas intéressée jusqu'à ce qu'il lui dise qu'il est docteur. Ils repartent alors ensemble et couchent ensemble. Pendant ce temps, Sean fait l'amour avec sa femme Julia.
Tous deux paraissent distants.... Julia est en train de penser à la liste de courses et au renvoi de Julio, le jardinier!

Le matin venu, Kimber avoue à Troy qu'elle a 21 ans et qu'elle se pense parfaite physiquement.
Christian lui dit qu'il pensait qu'elle en avait 26 et qu'elle pourrait être en effet parfaite avec quelques retouches. Chez les McNamara, Julia demande l'avis de Sean sur sa poitrine. Il lui donne son avis en tant que professionnel mais s'abstient d'un jugement personnel.
Il lui dit ensuite qu'Annie (leur petite fille) a une gerbille (un petit animal de l'ordre des hamsters) bien qu'elle le lui avait interdit la semaine précédente.
A table pour le petit déjeuner Annie et Matt (le fils de Julia et Sean) parle d'alligators et comme à son habitude Sean ne les écoute même pas.

Un peu plus tard, Matt, qui est supposé être au lycée, va retrouver Christian sur son bateau (The Boatox = botox en français) et lui confie son envie de se faire circoncire.
Christian lui répond qu'il ne peut l'opérer sans la consentement de son père.

A la clinique, la mère d'un jeune brûlé demande désespérement l'aide de Sean. Il lui dit que leur planning est surchargé et qu'ils ne peuvent rien faire pour elle.

Pendant ce temps, alors que les deux hommes préparent l'opération de Perez, Christian parle à Sean de l'envie de son fils mais Sean refuse qu'un membre de sa famille se fasse opérer.
Puis ils commençent l'intervention.
Après cela, Alejandro demande à Sean si 300,000 dollars suffisent. Furieux, Sean demande d'où l'argent vient et Christian lui avoue que c'est de l'argent sale qui vient de la drogue mais Troy ne semble pas s'en préoccuper.

Quelques instants plus tard, Christian, alors qu'il était en consultation avec un autre patient, retrouve Julia et ils discutent de leur vie. Dans le bureau de Sean, ce dernier aborde avec son fils le thème de la circoncision.
A la fin, Sean rétorque à Matt qu'il devrait plutôt aller voir un psychologue que de faire une opération.

Alejandro et Troy se rendent dans la chambre de Perez mais celui-ci n'y est pas. Alejandro a bien une idée de l'endroit où il peut être... et ils se rendent dans la chambre d'une petite fille qui se trouve dans un autre couloir de la clinique.
Ils le trouvent en train d'offrir une glace à la petite fille. Troy leur demande la vraie raison de cette opération et Alejandro lui explique que la fille du patron n'a que six ans! Troy est dévasté en apprenant ça.

Kimber, qui est venue à la clinique pour voir Christian, demande à Liz pourquoi il n'est pas là. Liz explique ensuite à Sean que Christian est en train de ruiner la réputation du cabinet. Au moment où Sean sort de la clinique, Christian l'appelle.
Sean lui dit qu'il ne veut plus être son associé et qu'il va reprendre son ancienne place.

A la maison, Julia regarde une vieille vidéo d'elle, de Sean et de Christian alors qu'ils étaient jeunes et à ce moment Christian arrive et lui explique ce qui s'était passé avec Sean ce jour là.
Ensuite, il demande à voir sa poitrine suite à la discussion qu'il a eu avec Sean à propos de Julia. Après quelques hésitations, elle accepte qu'il l'examine. Il lui dit qu'elle est parfaite et qu'il n'y a pas besoin de retouches.
Sean rentre à la maison quelques minutes après et annonce qu'il a viré Julio. Sean et Julia se disputent et Sean quitte la maison.

Le lendemain, Christian tente de convaincre Sean de revenir au cabinet.
Julia, quand à elle, déjeune tranquilement lorsque que la gerbille d'Annie monte sur la table ! Julia, furieuse, l'attrape et la jette dans les toilettes.

Christian rend visite à Celia et accepte d'injecter à dix jeunes femmes du botox.
A l'hôpital, Alejandro dit à Sean que Perez veut avoir moins de ventre.
Après avoir injecté tout le botox à Celia, son mari, Escobar, l'ancien patron de Perez, enlève Christian et le torture pour savoir où est Perez.
Sean commence l'intervention de Perez jusqu'à ce qu'Alejandro sorte un pistolet et réveille son frère sous anesthésie.
Il lui révèle qu'il va avoir une petite fille et qu'il veut la protéger de lui! Escobar, toujours à la recherche de Perez, injecte du botox dans le sexe de Troy pour qu'il parle. Sean l'appelle et lui raocnte ce qui est en train de se passer avec Alejandro.

Escobar et Christian arrivent dans la salle d'opération et découvrent que Perez est mort, tué par son frère. Alejandro part avec Escobar, en laissant le corps de son frère aux deux médecins....
Liz, excédée par leur manque de professionalisme, démissionne. Sean et Christian vont dans un supermarché pour acheter du jambon.
Ils attachent les morceaux de jambon sur Perez et jettent le corps aux alligators qui le mangent.
Alors qu'ils le regardent se faire dévorer, Christian suggère d'engager une psychologue pour examiner le cas de chaque patient avant de les opérer !

écrit par Absinthe

Scène 1 : Bureau de Sean

Sean : Dites-moi ce que vous n'aimez pas chez vous vous.

Homme 1 : Mon frère voudrait se faire refaire le nez. Il aimerait aussi une nouvelle mâchoire. Il a des cicatrices d'acné, comme vous le voyez. Il aimerait les faire disparaître. Et mon frère est très embarrassé par ses cheveux. Le Minoxidyle n'a pas marché.

Sean : Excusez-moi. Alejandro, c'est ça ?

Alejandro : Oui.

Sean : Ca me gêne un peu que vous parliez pour votre frère alors que c'est lui qui veut avoir recours à la chirurgie. M. Perez, peut-être que vous pourriez me parler de...

Alejandro : Mon frère ne parle pas anglais.

Sean : Désolé. Je ne parle pas espagnol.

Alejandro : Vous vivez à Miami et vous ne parlez pas espagnol? Suivez un cours de langue, mon pote.

Scène 2 : Bloc D’intervention

Liz : Des implants fessiers. Et puis quoi encore?

Sean : Il faut échanger. Un client potentiel dans mon bureau que je ne comprends pas. Interroge-le. Vois s'il est perturbé mentalement.

Christian : Ca roule, associé.

Sean : Tu l'as mal mis.

Christian : Pardon?

Sean : Cet implant. Tu l'as mis à l'envers.

Christian : Tu m'as encore sauvé les fesses !

Liz : Et les sienne.

Scène 3 : Bureau de Sean

M. Perez : Je n'ai jamais été satisfait de mon physique. Je vois comme c'est facile pour mon frère d'aller draguer en boîte, alors que moi...

Christian : M. Perez, vous habitez au 4525 Collins Avenue. C'est une maison?

M. Perez : Oui.

Christian : M. Perez, mon associé pense que vous êtes perturbé mentalement. Pas moi. Je ne pense pas que vous détestiez votre corps, mais que vous êtes en fuite. Le 4525 Collins n'est pas une habitation, c'est l'hôtel Eden Roc. J'adore les tapas qu'ils y font. Voyons la vraie raison de votre présence. Et s'il vous plaît, laissez tomber le no hablo votre langue. Ca n'accentue pas mon trouble sur votre problème. Ca ne fait refléter que le votre. Je suis médecin. Ce que vous me dites durant la consultation est confidentielle.

M. Perez : Je préfère que l'argent parle de lui-même.

Christian : Joli croco.

M. Perez : 20 000 dollars, d'après votre site internet. C’est votre tarif ?!

Christian : Marrant, n'est-ce pas? C'est dingue comme certains produits colombiens peuvent parfumer une pièce. Le café, par exemple. Et, bien sûr, il y a l'argent du cartel.

M. Perez : Je ne suis pas colombien. Mon frère et moi, on est argentins.

Christian : M. Perez, si vous êtes argentins, je déconseille la prothèse en porcelaine. C'est le seul pays d'Amérique du Sud où l'eau contient du fluor. Une dernière fois, pourquoi êtes-vous en fuite?

M. Perez : Je me faisais la fille du patron.

Christian : Vous êtes coureur ? Je sais ce que c’est. (A Sean) On n’a toujours pas parlé du nerf de la guerre. M. Perez, un rajeunissement facial tel que vous l'avez demandé coûterait 30 000 dollars. Ca peut sembler cher, mais on est le top et on progresse encore.

M. Perez : Bien. 30 000 dollars, ça me semble raisonnable.

Christian : Désolé. Votre argent ne vaut rien ici.

M. Perez : Si vous pratiquez la chirurgie, je vous paierai 300 000 dollars. Tout de suite !

Christian : Je ne crois pas qu'il ait de problème. Tout ce qu'il demande n'est pas dingue. ll ne veut pas ressembler à Tom Cruise ou a Brad Pitt. Il vient de divorcer et veut repartir à zéro.

Christian : Señor Perez... Fixons le rendez-vous.

Scène 4 : Au bar d’un hôtel

Christian : Single ou en couple ?

Kimber : En couple ! J’ai un rendez vous avec mon petit amis.

Christian : Je peux vous offrir un verre?

Kimber : Je ne bois pas.

Christian : Je peux vous offrir des amuse-gueule?

Kimber : Je ne mange pas. Je suis mannequin.

Barman : Un verre pour la route?

Christian : Non, merci. Je dois faire une opération demain.

Kimber : Vous êtes médecin?

Christian : Chirurgien plasticien.

Scène 5 : Dans une chambre. Partie torride Christian / Kimber

Scène 6 : Maison de Sean, dans la chambre, Sean et Julia font l’amour.

Julia Pensées: Pain, dentifrice, fruits, pizzas surgelés.

Scène 7 : Partie torride Christian / Kimber

Scène 8 : Dans la chambre, Sean et Julia font l’amour.

Sean Pensées: Je vais renvoyer le jardinier. Les haies devant sont mal taillées. On dirait qu'il les a taillés bourré. Peut-être que Julia devrait le renvoyer. Elle est plus douée pour ça.

Scène 9 : Partie torride Christian / Kimber

Scène 10 : Dans la chambre, Sean et Julia font l’amour.

Julia : Tu as fini, chéri? …….

Sean : Oui.

Scène 11 : Sur une terrasse

Kimber : Ramène-moi au lit, prince charmant.

Christian : Tu ne dois pas expliquer la soirée d'hier à ton copain?

Kimber : Ce n’est pas un fiancé ni quoi que ce soit. Juste un videur du Level.

Christian : Ca a ses avantages, d'avoir un copain videur. On ne fait pas la file pour entrer.

Kimber : Dit donc, je n’ai pas besoin d’aide pour rentrée quelque part. Le week-end dernier, avec mes copines, dans une nouvelle boîte, le Rendez-vous, le propriétaire m'a dit : ''Par ici, dix.'' Le dix parfait. Il m'a appelée comme ça.

Christian : Des couvertures de prévues?

Kimber : Je n'ai que 21 ans. J'ai tout mon temps.

Christian : Oui tout le temps. Bien sûr, ça exige beaucoup de discipline et de travail, pour être parfaite. Si tu arranges les défauts, tu pourrais très bien être un vrai dix.

Kimber : Et qu'est-ce que je suis?

Christian : Tu es un huit.

Kimber : Un huit?

Christian : Tu n’a pas 21 Ans, mais 26 ans. Tu aurais dû mettre de l'écran solaire. Mais avec un léger pilling sous les yeux, tu pourrais paraître vingt ans. N'empêche, tu restes une très jolie fille, Kimber.

Kimber : Je ne veux pas être jolie. Je veux être mieux que ça. Je veux être parfaite. Je n'ai pas travaillé depuis deux mois. Dis-moi.

Christian : D'accord. Tu as du rouge à lèvres? La beauté, c'est la symétrie. Tu as l'œil droit

1/2 mm plus haut que le gauche. On pourrait augmenter les maxillaires. Une accentuation de la joue. Je te mets du BOTOX ici et ici. Ca devrait donner un bon lifting. Irlandaise?

Kimber : En partie.

Christian : D'où le nez de boxeur légèrement plat. On pourrait raser le cartilage, te faire un nez à la Christy Turlington. On pourrait augmenter la poitrine d'une taille, un petit C, et tu pourrais faire un peu de... Un peu de liposuccion abdominale. C'est à peu près tout. Regarde tout tes défauts.

Kimber : Je suis si moche que ça ? J'ai été Reine de mon école.

Christian : Ne t'en fais pas. Laisse tes défauts te donner de l'énergie. Laisse-les te pousser à aller plus loin que tu n'aurais cru. Si on arrête de se battre pour la perfection, autant mourir.

Scène 12 : Maison de Sean ….. Dans la salle de bain

Sean : Oui.

Julia : Tu n’a …….pas remarqué quelque chose de différent?

Sean : Comme quoi?

Julia : Je ne sais pas. C'est idiot. Mais depuis que j'ai allaité Annie, j'ai l'impression que mes seins disparaissent. Tu crois que je devrais faire quelque chose?

Sean : Ce n'est pas derrière toi, tout ça ?

Julia : Oui c’est vrai, je suis a l’age ou je devrais me faire poser une ceinture de chasteté en fer clouté.

Sean : C'est pas ce que je voulais dire. Fais voir.

Julia : Tu les as vus.

Sean : D'accord, montre-moi. Fais-moi voir. Allez …… Pour ton âge, question gravité, ils sont exactement là où ils devraient ….. J'ai dit à Annie qu'elle pouvait adopter la gerbille que ses profs de la crèche veulent donner...

Julia : Sean, tu n'as pas entendu ce que j'ai dit la semaine passée? J'ai bien précisé qu'elle ne pouvait pas l'amener à la maison.

Sean : Et alors? Ce n'est pas un chiot. Elle est enfermée dans une cage.

Julia : Ca reste de la merde, Sean. Et ça fait plus de merde à nettoyer.

Sean : Je t’en prie Julia ! T'es pas comme Mia Farrow qui s'occupe de 10 enfants paraplégiques avec la polio. Tu en as deux, une future gerbille et une servante. C'est gérable.

Scène 13 : Maison de Sean. Dans la cuisine.

Sean : Qu'est-ce que tu lis, Matt?

Annie : Papa, tu lui as posé la même question il y a deux jours. Matt s'informe sur les alligators

pour son projet en sciences sur... C'est quoi, déjà ?

Matt : Sur la disparition de l'écosystème des Everglades. Bien sûr, papa m'a posé la même question il y a deux jours parce que papa n'écoute jamais ce que je dis.

Sean : Les alligators? Ca semble intéressant.

Annie : Et flippant.

Matt : Oui, ils le sont. Tu savais qu'au début du siècle, les colons affamés utilisaient des cadavres humains comme proie pour attirer les alligators et les manger ? Le plus drôle, c'est qu'ils mordaient pas, mais attaquaient. Puis ils recrachaient les corps.

Annie : Pourquoi ça ?

Matt : Le fait est que les alligators n'aiment pas trop la viande humaine. Mais est-ce que je t'ai dit qu'une fois, les colons ont vu un sanglier sauvage tomber dans l'eau et les alligators sont devenus fous. Le porc, c'est la version Big Mac des alligators.

Sean : Ce n'est pas approprié pour le petit-déjeuner. Attention à comment tu parles.

Annie en espagnol : Rosa, je peux encore avoir du bacon de dinde, s'il te plaît?

Sean : Annie, je t'ai dit que quand papa est là, on ne parle pas dans une langue qu’il ne comprend pas.

Julia : On vit en Floride du Sud, Sean. L'anglais est la langue étrangère.

Matt en espagnol : Maman, j'ai besoin d'argent pour le déjeuner.

Julia en espagnol : Vingt, ça te suffit?

Matt en espagnol : Oui.

Annie en espagnol : Rosa, je peux encore avoir de la confiture?

Rosa en espagnol : Je suis ta cuisinière et ta servante, pas tes jambes. Va la chercher toi-même !

Julia : Bien dit, Rosa !

Rosa en espagnol : Merci

Scène 14 : Maison de Sean. Dans le jardin

Julio : Bonjour, M. Sean. Vous voulez quelque chose de spécial, aujourd'hui?

Sean : Non, Julio. Continue à faire du bon boulot.

Scène 15 : Marina. Bateau de Christian.

Christian : Mon Dieu. C'est magnifique, ici.

Matt : Le temps est parfait pour sécher les cours.

Christian : Sois rentré pour la l'après-midi. On était d'accord. Tiens, je t'ai fait un certificat médical.

Matt : Merci. Et merci pour les consultations médicales. Quand peut-on pratiquer l'opération?

Christian : Doucement. Que ça te plaise ou pas, il faut parler à ton père. Tu es mineur. Il doit signer le formulaire.

Matt : Oui. Il ne voudra jamais. C’est un tel enfoiré.

Christian : Ne parle pas comme ça de ton père. Tu ne sais pas la chance que tu as de l'avoir. En plus, ton père n'est pas un enfoiré. Les robots ne peuvent pas l'être.

Matt : Tu me laisses conduire?

Christian : Oui. Comme ça, je peux boire.

Scène 16 : Bureau de Sean.

Femme : Voici Joey, l'année dernière. Il était dans l'équipe de tennis.

Sean : Et après l'accident?

Femme : Ce n'était pas un accident. Désolée. Je suis encore sous le choc.

Sean : Je peux voir les photos actuelles? Combien de greffes a-t-il subi?

Femme : Il a fallu s'arrêter à cinq. Il lui en faut trois de plus. L’assurance ne rembourse plus.

Sean : Mlle Michaels, j'aimerais vous aider...

Mlle Michaels : Ne dites pas non. Il n'y a pas moyen de trouver un arrangement? Il n'y a pas une solution de paiement?

Sean : Il ne s'agit pas d'argent. Mais de temps. On est complets pour les six mois à venir.

Mlle Michaels : Je comprends. Si je voulais un truc idiot comme me refaire les seins, quelque chose de très rentable, vous trouveriez peut-être un rendez-vous.

Sean : Mlle Michaels, je vais vous donner le numéro du Dr Michael Lewengaard.

Mlle Michaels : Allez-vous faire voir ! J'y suis déjà allée. Il m'a jetée et m'a donné votre numéro. Voilà pourquoi je suis là. Mes félicitations pour votre belle expansion, docteur. On dirait que ça marche pour vous. Et merci pour votre temps très précieux. La prochaine fois que vous aurez un petit 38 sur la table et que vous lui ferez une liposuccion dont elle n'a pas besoin, pensez à mon Joey et à ce que vous auriez pu faire pour lui. Honte à vous.

Scène 17 : Bloc opératoire

Sean : Ecoute un peu ça. Julia m'a dit qu'elle veut se faire refaire les seins.

Christian : Si tu crains un conflit d'intérêt, je me porte volontaire.

Sean : Tu craques encore pour elle?

Christian : C'est moi qui suis sorti avec elle en premier et t'ai laissé les morceaux.

Sean : Va te faire foutre. Une fois et tu ne l'as pas embrassé. Elle te trouvait trop mielleux. Ma  femme y voit clair.

Christian : Pas toi. Il se passe plein de trucs chez toi et tu le vois pas. Si on embêtait mon fils à l'école, je verrais qu'il a changé de comportement.

Sean : Il t'a dit qu'il avait des problèmes?

Christian : Il est contrarié. Il se douchait en gym et des durs se sont fichus de lui, l'appelant fourmilier.

Sean : ''Fourmilier'' ?

Christian : Il est embarrassé avec sa queue et il veut être circoncis.

Sean : Il en a pas besoin. C'est une opération inutile.

Christian : C'est avec ça qu'on gagne notre vie, Sean. L'apparence est tout pour les gosses. Pour s'intégrer. Hop, hop, il se sent mieux dans sa peau, et tout ça grâce à toi. C'est cool, la paternité.

Sean : Je ne ferai rien pour le pénis de mon fils ni pour les seins de ma femme. Je ne veux pas que ma famille se laisse influencer par le travail que nous occupons ici.

Christian : C'est notre boulot, faire en sorte que les gens soient bien dans leur peau.

Sean : On leur fait extérioriser la haine qu'ils ressentent pour eux-mêmes. C'est pour ça

que je veux un psychologue à plein temps. Pour mieux filtrer les gens.

Christian : Super, et faisons du yoga dans l'entrée.

Sean : Depuis que le BOTOX marche, c'est devenu une usine. Pas de précaution.

Christian : Ce sont les affaires. Elles sont très bonnes et sont sur le point de nous faire devenir riches à vie.

Sean : Peut-être que je veux plus faire ça.

Liz : Notre patient s'endort confortablement, prêt à être farci comme une dinde de Noël.

Sean : Allons-y. Musique

………………….

Sean : Tu greffe trop bas

Christian : C'est bien.

Sean : Tu veux que ce soit bien, ou parfait?

……….

Scène 18 : Salle de réveille

Sean : Il est sous morphine. Il ne sent rien. Il sera sur pied d'ici la fin de la semaine. L'ambulance vient d'arriver. Vous pouvez faire la route avec lui si vous voulez.

Alejandro : Pourquoi le masque?

Sean : Une nouvelle invention. Polyuréthane avec aimants à vibrations. Ils amènent constamment du sang régénérant à la surface de la peau ……

Alejandro : Dr Sean, excusez-moi. J'ai oublié de demander. Les 300 000 dollars couvrent tout ou l'hôpital est en plus? ………

Christian : Qu'y a-t-il?

Sean : Où as-tu caché l'argent supplémentaire de Perez?

Christian : Tu veux jouer au comptable, va voir les comptes de la société. Je réinvestis l'argent dans la boîte.

Sean : De l'argent de la drogue?

Christian : J'en sais rien. J'ai pas demandé. Toi non plus.

Infirmière : Excusez-moi, Dr Troy ?

Christian : Oui?

Infirmière : L'architecte est là pour les échantillons de marbre pour le sauna.

Sean : Un sauna ? La zone de convalescence a besoin d'un sauna en marbre? J'ai pas approuvé. On ne m’a pas consulté. C'est une dépense ridicule et inutile.

Christian : Reste ici à faire la morale. J'adorerais t'écouter mais j'ai une clinique à diriger.

Scène 19 : Salle d’attente.

Femme : Bonjour.

Julia : Bonjour.

Femme : Ma fille se marie le mois prochain. C'est pour ça que je suis là. Je me fais rafraîchir un peu les yeux. Les photos de mariage durent toute la vie ……. On les faits plus gros ?

Christian : Mme Grubman, je suis ....... Julia.

Julia : Bonjour Christian.

Christian : Qu'est-ce qui nous doit ce plaisir ? Sean a un rendez-vous professionnel avec Matt pour parler de...

Christian : Je sais. Pas facile.

Julia : On dirait que le Dr Spock n'a rien écrit sur... Merci de lui avoir parlé la semaine dernière.

Christian : On a tous besoin de quelqu'un qui nous écoute, non?

Mme Grubman : Dr Troy, j'ai rendez-vous à 15 h. Il est 15 h 15.

Christian : Invite-moi chez toi un de ces quatre. Ma famille me manque.

Julia : Oui, ça me ferait plaisir. Aux enfants aussi.

Christian : Toute mon attention est concentrée sur ma patiente préférée.

Mme Grubman : Je sais que vous dites ça à toutes les filles.

Scène 20 : Bureau de Sean

Sean : Dit moi ce que tu n’aime pas chez toi ?

Matt : Papa, je te remercie de me traiter en adulte. Mais s'il faut le faire, on peut laisser tomber la prise de tête?

Sean : Ta mère et moi, on y a beaucoup discutés. Tu n'as pas été circoncis car tu étais prématuré de six semaines. Ton petit corps n'avait pas besoin du stress d'une opération.

Matt : J'aurais supporté.

Sean : Pourquoi as-tu parlé à Christian plutôt qu'à moi?

Matt : Parce qu'il est plus cool que toi et qu'il m'écoute. Je n'entends pas toutes les foutaises ''ton père le sait mieux que toi.'' Il me traite comme un homme.

Sean : Matt, je vais fixer un rendez-vous avec un psychologue. Désolé de ne pas en avoir un ici. Bientôt il y en aurait besoin.

Matt : Quoi? Pourquoi?

Sean : Tu n'avais jamais été influencé. Il y a quelque chose.

Matt : Je veux le faire, c'est tout. Je ne veux pas qu'on me rabâche les femmes préfèrent les circoncis. C'est l'odeur. Même si je le lave. Pas besoin de faire la morale sur l'hygiène.

Sean : Tu couches avec des filles?

Matt : Pas avec des filles, papa. Avec Vanessa. Tu m'as peut-être entendu en parler avec maman. Elle est superbe. C'est une pompom girl. Tous les mecs sont à ses pieds. Et c'est moi qu'elle a choisi.

Sean : Alors tu as déjà couché.

Matt : On s'en approche et je sais qu'elle va gerber en le voyant.

Sean : Si cette fille tient vraiment à toi, elle se fichera d'un petit bout de peau futile.

Matt : Futile? Il s'agit de ma vie. Ce n'est pas futile. Pour une fois, donne-moi quelque chose dont j'ai besoin.

Scène 21 : Hôpital

Christian : Comment va le patient?

Alejandro : Il crève de faim, il n’a le droit qu’aux glaces.

Christian : Quand notre centre de convalescence sera fini, il y en aura aux fruits frais. Où est votre frère?

Alejandro : Il était là il y a 10 minutes.

Christian : Si vous voulez que je le voie, trouvez-le. J'ai un autre rendez-vous dans une demi-heure ……… Pourquoi votre frère serait à cet étage?

M. Perez : Tiens, Mija. Avec cette glace, tes amygdales iront mieux.

Fillette : Tu es le diable?

M. Perez : Je voulais juste lui donner ma glace. Je ne voulais pas qu'elle soit gaspillée …..

Christian : Ca va, mon cœur ?

Fillette : Oui.

Christian : Tu en es sûre?

Fillette : Oui …………

Christian : Au cours de la consultation, votre frère a dit qu'il se faisait la fille du patron. Quel âge avait-elle?

Alejandro : Six ans.

Scène 22 : Clinique

Liz : On a un imprévu. Mlle Henry, il faut vous calmer.

Sean : Mlle Henry, essayez de vous calmer ! Les contractions du diaphragme ont rompu cinq points.

Kimber : Christian est là ? Je veux que ce soit mon chirurgien qui le fasse.

Sean : Il est allé voir un autre patient.

Kimber : Je ne comprends pas ! Je n'ai pas eu de ses nouvelles depuis mon opération. Je pensais qu'on serait ensemble.

Sean : Vous confondez l'attention professionnelle plaisante et approfondie du Dr Troy avec de vraies émotions.

Liz : Si ça peut vous consoler, ma chérie, vous n'êtes pas la première. Mais au moins, vous avez deux jolis tétons. Alors cicatrisez bien et reprenez votre vie.

Sean : Liz, tu as perdue la tête

Liz : Non, Sean, c'est toi qui as perdu la tête ! Tu es aussi le patron de cette clinique ou pas. Tu ne vois pas ce qui se passe ici ! Ouvre les yeux bon sang !

Scène 23 : Voiture de Sean

Sean : Yo hablo espagnol, yo usted habla espagnol. Yo hablo espagnol, yo usted habla espagnol. HOLA !

Christian : Les maçons nous ont volés. Ils ont prient ton ordinateur, ton presse-papiers, tout.

Sean : On n'a pas été volés ! Je laisse tomber ! Je reprends à zéro avant qu'il soit trop tard !

Christian : Tu es chez toi? Je viens. On va parler...

Sean : C'est mon tour de parler, d'accord? Le muet finit par parler. Alors écoute bien ! Merci de te servir de ta bite pour attirer les femmes perturbées chez nous. Bonne technique de vente ! Merci d'être tellement ambitieux que tu acceptes l'argent de la drogue. Une transaction, par ailleurs, qui pourrait faire venir les flics. Tu veux faire révoquer notre licence? Te faire enculer en prison, eh bien, pas moi !

Christian : Je t'entends plus.

Sean : Me raccroche pas au nez ! Je fais que commencer ! Merci de me dégoûter tellement que je finis par prendre ma vie en main.

Christian : Que vas-tu faire?

Sean : J'ai passé 10 ans à transformer les autres. A partir d'aujourd'hui, je vais m'occuper de moi !

Scène 24 : Maison de Sean. Julia regarde une vieille vidéo de leur jeunesse.

Julia : Elle est allumée? C'est bon. Christian, dis à nos spectateurs ce qu'on fait ici en ce soir du 25 août 1987.

Christian : C'est une soirée mémorable. On fait se défoncer ton fiancé pour la première fois. On grappille un peu de blé pour payer la facture d'électricité.

Sean : Regardez Sean compter. Manger le fromage du gouvernement.

Julia : Bien, c'est notre seule et unique cassette vidéo. Disons à notre public ce que tout ce dur labeur et la nutrition à base de pâtes 24 h/24 représentent. Christian, qu'attends-tu de la vie?

Christian : Ce que je veux, c'est une fille comme Julia. Et une clinique d'enfer avec Sean où on ferait en sorte que les femmes soient mieux dans leur peau. Ma spécialité.

Julia : On a pu voir ça. Sean, qu'est-ce que tu veux?

Sean : Je te veux, toi. Je veux améliorer la vie des gens. Changer quelque chose. Jules, donne-moi la caméra.

Julia : Non !

Sean : Viens là.

Julia : Je suis grosse.

Christian : Viens là.

Julia : Pas comme ça.

Sean : Tu es superbe.

Julia : Je me sens stupide. Mon Dieu !

Sean : Jules?

Julia : Oui.

Sean : Qu'est-ce que tu veux?

Julia : Ce que je veux? ….

On sonne a la porte, Julia arrête la vidéo.

Christian : Désolé, ma chérie. Je pensais que tu savais. Liz m'a dit qu'il s'installait près d'un salon de beauté miteux avant de me laisser sans anesthésiste.

Julia : Pourquoi?

Christian : Je crois que c'est la crise de la quarantaine. Si je le vois s'envoyer en l'air, crois-moi, je le tue.

Julia : Tu crois qu'il a une aventure?

Christian : C'était déplacé. Je suis sûr que non. Je veux dire... Ca a toujours été d'enfer au pieu, non?

Julia : Il t'a dit ça ?

Christian : Il me disait tout avant. Le Sean d’autrefois me manque.

Julia : A moi aussi ….. Tu as vu la télécommande? Je ne la trouve pas.

Christian : C'est de l'art moderne?

Julia : Quoi? Non, juste... Je regardais une vieille cassette.

Christian : Pour voir combien tes seins ont changé? Tu as changé de coiffure, tu veux des implants pour ça ? Pour qu'il te remarque, te désire comme quand on était jeunes?

Julia : Je lui ai juste demandé s'il pensait que j'en avais besoin.

Christian : Pour qu'il te dise que non? Tu n'as pas eu la réponse que tu voulais?

Julia : Non.

Christian : Montre-les-moi.

Julia : Quoi?

Christian : Je suis médecin. J'augmente 300 paires de seins par an. Plus du double de Sean. Je serai objectif. Montre-les-moi ……….

Christian : La symétrie est parfaite. Ils tombent très peu, malgré deux périodes d'allaitement. La tonicité est parfaite …. Et la sensibilité?

Julia : Ca va.

Christian : Je peux pas te recommander la chirurgie. Tes seins... sont parfaits.

Annie : Maman?

Julia : Oui?

Annie : Oncle Chris ! Regarde ma nouvelle gerbille. Elle s'appelle Frisky.

Christian : Pose-la. Je veux t'embrasser très fort. Viens. Laisse-moi te regarder. Mon Dieu comme tu es jolie. Je ne veux pas qu'Annie fréquente l'école publique. Tu dois lui parler. l t'écoute. Il t'a toujours écoutée. Tu es son point de repère.

La vidéo redémarre.

Julia jeune : Je veux une famille. Je veux retourner à l'école et devenir pédiatre quand vous aurez monté votre affaire. Je veux juste être heureuse.

Scène 25 : Maison de Sean.

Sean : Mon Dieu !

Julio : M. Sean, je ne vous avais pas vu.

Sean : Trouve un autre jardinier. Je viens de renvoyer Julio.

Julia : Non, Sean, toi, trouve-le. J'ai mis deux ans à trouver quelqu'un qui vienne toutes les semaines et nettoie le filtre de la piscine. Après l'accouchement, ça a été la chose la plus difficile. C'est ton problème.

Sean : Il y a des souris.

Julia : C'est pas une souris, mais Frisky la gerbille. Elle s'est échappée.

Sean : Tu as essayé de l'attraper ?

Julia : Je voulais, mais j'étais trop occupée à nettoyer la merde qu'elle a laissée partout.

Sean : Bien, qu'est-ce qui t'arrive?

Julia : Arrête de me prendre pour une débile. Tu croyais que je m’en serais pas rendu compte ? Mais tu me sous estime Sean, quand est ce que tu comptais me le dire.

Sean : J'attendais le bon moment.

Julia : Et la semaine dernière quand tu m'as baisée sans m'embrasser comme si j’étais une putain ! On aurait pu parler.

Sean : C'est juste pour moi. Je veux faire du volontariat depuis longtemps. C'est ce que je vais faire. J'ai vu un gosse. Horriblement brûlé. Je veux consacrer mon temps et mon talent à des gens comme lui. Liz vient avec moi. Elle aussi... Pourquoi tous les gens dans cette maison me jettent des trucs?

Julia : Enfin un peu de passion ! Félicitations ! Finalement, tu n'es pas éteint ! Tu sais depuis combien de temps je t'ai pas entendu rire? Depuis quand tu ne montres plus aucune émotion pour rien? Bon sang. Je ne t’ai pas vu pleurer depuis la naissance de Matt.

Sean : Je ne m’excuserai pas pour ça. Je suis chirurgien. Je deviens émotif, les patients meurent.

Julia : Je ne suis pas un de tes patients ! Je suis ta femme ! Durant ta garde, il y a eu un décès, le décès de notre couple. Le cœur de ce mariage ne bat plus.

Sean : Je le sais. Et j'en suis triste. Je sais qu'on doit arranger quelque chose, et pas tes seins. C'est nous qu'il faut arranger. Je veux qu'on soit comme avant. On avait la parité, l'égalité...

Julia : Comment avoir l'égalité si tu ne me respectes pas assez pour au moins me dire que tu as laissé tomber tout ce pour quoi on a sacrifié nos vies?

Sean : On est complètement honnêtes?

Julia : Oui.

Sean : Alors j’ai raison de ne plus de respecter.

Julia : Enfin. Tu te lâches.

Sean : Que fais-tu de tes journées? Tu fais du shopping. Tu te fais raser le vagin comme une star du porno. Tu déjeunes avec tes amies. Désolé, ça m'a pas l'air très stressant. Quand je rentre, tu te fiches de tout. T'as plus de respect pour moi même si je t'ai offert une vie plutôt pas mal !

Julia : Tu m'as rien donné ! J'ai créé cette vie avec toi. Tu crois que c'est ce que je voulais, être la femme au foyer d'un médecin? Non.

Sean : Alors change de vie ! Comme moi je change la mienne.

Julia : Il ne s'agit pas de changer. C'est une passade. Tu veux changer ? Et moi, alors? Je devais retourner à la fac et me diplômer en médecine alors qu'Annie retournera à l'école l'année prochaine. Voilà le changement dont on a parlé ces dix dernières années. Apparemment, tu l'as oublié. Si tu crois que je vais repartir à zéro, avoir deux boulots à mi-temps et remettre en jeu mon rêve pour que tu puisses gérer ta crise de la quarantaine, tu te mets le doigt dans l'œil.

Sean : Mon Dieu. Quand t'es tu couchée sans me détester pour la dernière fois?

Scène 26 : Dans un immeuble. Sean dort sur un canapé, Christian le réveille.

CABINETS MEDICAUX A LOUER

Christian : Il paraît que ton mariage a pris un sale coup la semaine passée. Mes condoléances. Bel endroit. Mets une reproduction de Nagel et tu es de retour là où on a commencé.

Sean : Je ne reviens pas.

Christian : Si. On en a trop bavé pour en arriver là. Quoi que tu dises, tu as besoin de moi. Et moi de toi. Je suis le commerçant. Tu as le talent. On se complète. Comme toujours.

Sean : Tu t'en sortiras très bien sans moi. Avec ta part de marché de la chirurgie du placebo, tu trouveras facilement un associé.

Christian : Tu crois qu'un si grand changement sera facile? Non. Tu veux un changement? Super. Fais comme la chirurgie. Des modifs subtiles, imperceptibles. Ce que tu recommandes à tes patients. Mais crois pas que tu as le temps et la patience pour le changement d'une vie. On n'a plus 27, mais 40 ans. On approche du rêve américain.

Sean : C'est plus mon rêve.

Christian : Tiens. Tu as laissé ça en vidant ton bureau. Le premier dollar qu'on a gagné. Ont etaient sentimentaux, hein ? Je vais garder ce dollar comme premier remboursement de tes dettes.

Sean : Mais enfin, de quoi tu parle ?

Christian : Tu as signé un contrat avec moi. Un contrat de société qui stipule, si tu l'as oublié, que si la boîte est dissoute, ce qui est le cas, celui qui s'en va doit payer des indemnités a son associé.

Sean : Je veux juste recommencé une nouvelle vie

Christian : Fais ce que tu veux, moi je veux mon fric. Tu as une semaine ou je prends un avocat et gèle tes biens. Puis je prends ta maison, ta retraite, l'argent des études de Matt.

Sean : Tu ne ferais pas ca

Christian : TU PARIE !!!! ………. Achète toi aussi un tapis, ce sera plus Cosi.

Sean : Au fait, Silvio Perez doit sortir aujourd'hui. Tu dois signer le formulaire.

Christian : Laisse-le pourrir.

Scène 27 : Maison de Sean. Dans la cuisine, Julia est assise et remplie un formulaire.

UNIVERSITE de MIAMI

« Informations personnelles. Date de Naissance – Age »

Julia : Mon Dieu.

Matt : Maman, Je vais chez Vanessa après les cours, d'accord?

Julia : Non, Matt, tu n'y vas pas. Tu dois nettoyer la piscine.

Matt : Mais je peux le faire...

Julia : Non, Matt ! Tu dois nettoyer la piscine. J'en ai ras-le-bol de tout faire ici.

Matt : D'accord.

Matt s’en vas et la gerbille sort du paquet de céréale posé sur la table.

Julia : Je nettoierai plus ta merde !

Elle se jette sur la gerbille, l’attrape et la jette dans les toilettes.

Scène 28 : Dans un immeuble. Christian entre dans un ascenseur, il croise un petit garçon.

Flashback

Homme : Christian

Christian enfant : Oui, M. Troy ?

Homme : Viens par ici.

Retour au présent, l’ascenseur s’ouvre sur un immense appartement.

Femme : Vous avez la bonne marchandise? Mieux vaut qu'elle le soit. On paie 1 000 dollars par fille.

Christian : C'est la meilleure qui existe.

Femme : Où est votre associé? Vous aviez dit que vous seriez deux médecins. Il y a 10 filles ici.

Christian : Je me suis déjà fait 10 filles en même temps. Je déteste me faire payer d'avance, Celia, mais...

Célia : On dirait une affaire de drogue.

Christian : Et oui !

Scène 29 : Hôpital, chambre de M. Perez

Sean : Voyons comment vous cicatrisez. Très bien. Vous voulez voir ? ……..

M. Perez en espagnol: Incroyable... Les filles pourront plus me résister.

Sean : Qu'a-t-il dit?

Alejandro : Qu’il est content

Sean : C'est très peu enflé. Vous pouvez voyager. Je vais signer votre sortie.

Alejandro : Dr McNamara, mon frère a une question.

Sean : Quoi?

Alejandro : Pouvez-vous transformer sa taille aujourd'hui comme son visage? On vous paiera 2 000 dollars.

Sean : Je débute un nouveau cabinet. Je n'ai pas tout l'équipement pour la chirurgie. Il veut une nouvelle taille? Qu'il mange moins de tacos.

M. Perez : Et 20 000 dollars? En liquide. Cet argent sera sûrement utile pour un homme d'affaires qui repart à zéro. Non?

Scène 30 : Dans un Appartement. Christian est entrain de faire des injections de Botox a Célia

Christian : Comment me connaissez-vous?

Célia : Le bouche a oreille.

Christian : Ne vous étendez pas pendant quatre heures.

Celia : D’accord

Christian : Demain vous serez la plus belle pour aller sauté

Célia : Je n’aime pas les gens grossiers. Une dernière fille attend.

Christian : Faites-la entrer.

Homme : Dr Troy ! Permettez-moi de me présenter. Je suis Escobar Gallardo, le petit ami de Celia. Ainsi que l'ancien patron de Silvio Perez.

Scène 31 : Sur une plage, Sean contemple l’océan

Scène 32 : Voiture de Sean, devant chez lui.

Matt : Je ne savais pas que tu fumais.

Sean : Moi non plus.

Matt : Que fais-tu ici?

Sean : Je réfléchis.

Matt : A propos de quoi?

Sean : Si je dois faire un truc ou pas.

Matt : Qu'est-ce qui t'en empêche?

Sean : Honnêtement? Ce que tu penserais de moi.

Matt : Me laisse pas t'en empêcher. Vas-y et fais-le. Presque tous les parents de mes potes sont divorcés. La vie continue.

Sean : Ta mère et moi, on ne divorce pas. On passe juste un peu de temps loin l'un de l'autre. Je réfléchissais à un problème professionnel.

Matt : A propos de travail, viens. Depuis que tu as viré Julio, je dois laver la piscine. Je devrais pas nettoyer tes erreurs tout seul.

Scène 33 : Dans l’appartement, Christian est dans une baignoire, un grand costaud le tiens sous l’eau.

Escobar : Je vais être gentil avec vous. Je vais le demander une dernière fois. Je sais que vous avez opéré Silvio Perez.

Christian : Vous savez que dalle ! …….

Escobar : On a mené notre enquête. Tous vos collègues ont refusé Silvio. Vous avez été mentionné plusieurs fois par vos collègues comme manquant d'éthique. Quelqu'un qui prendrait un pédophile comme client. Silvio a volé cet argent ! Il a volé l'innocence de ma fille. Vous pouvez comprendre mon manque de patience.

Christian : Il est au Dade County sous le nom de Cordova.

Scène 34 : Dans un bloc opératoire.

Sean : Alejandro, vous ne pouvez pas rester là.

Alejandro : Mon frère est très nerveux, cette fois. Cette pièce n'est pas aussi rassurante que l'autre. Il aimait les plantes, les tableaux au mur. C'était très réconfortant.

Sean : Que voulez-vous que je fasse?

Alejandro : Laissez-moi rester près de lui. J'ai toujours été celui qui le calmait. Si je suis là, il se sentira bien. Et je n'ai pas de problème  à la vue du sang.

Sean : Désolé, non.

Alejandro : On vous donnera 5 000 dollars de plus ……..

Sean : Alejandro, mettez votre masque. (Alejandro sort un pistolet)

Scène 35 : Dans l’appartement. Christian est attaché a une chaise.

Escobar : Pourquoi votre associé n'est pas venu avec vous? Je tenais à le rencontrer.

Christian : Il est à San Francisco à une convention de médecins.

Escobar : Question : y a-t-il des effets secondaires à la drogue que vous avez injectée dans le visage de mon amie? C’est bien une toxine ?

Christian : C'est un sérum purifié des toxines de botulisme. Il est approuvé. Sans danger.

Escobar : Alors pourquoi quand vous l'avez injecté à ma copine, lui avez-vous dit de ne pas s'étendre quatre heures?

Christian : On le dit à tous les patients.

Escobar : Pourquoi? (Christian ne répond pas, il lui donne un coup de poing au visage)

Christian : Le BOTOX fonctionne en paralysant les muscles comme le front qui contrôle les rides, les sourcils. Si on s'étend, il y a un risque qu'il se propage dans d'autres zones, comme les joues.

Escobar : Quel serait le problème?

Christian : Ces muscles contrôlent la salive, ce qui sert à parler. Si le BOTOX s'y diffuse, on a l'air de faire une attaque jusqu'à ce que l'effet cesse.

Escobar : Combien de temps faut-il?

Christian : Jusqu'à deux mois dans certains cas. Voilà pourquoi j'ai dit à Celia de ne pas s'étendre. Pour son bien.

Escobar : Intéressant. Très gentil de votre part. (Il redonne un coup de poing a Christian, la chaise tombe a la renverse). Alors pourquoi protégez-vous un pédophile? Répondez-moi ! Pourquoi protégez-vous un pédophile? Votre associé n'est pas à San Francisco. Il a fait sortir Silvio Perez de l'hôpital il y a quatre heures. Ils sont partis ensemble. Où sont-ils allés? (Escobar a pris des seringues de Botox, qu’il montre a Christian)

Christian : J'en sais rien !

Escobar : Vous n'en savez rien? Et avec ça ? (Il plante 4 seringues de Botox dans la joue de Christian)

Scène 36 : Bloc d’opérations

Sean : Alejandro, asseyez-vous.

Alejandro : (Pointant son arme) Réveillez-le.

Sean : C’est impossible, nous sommes en pleine intervention

Alejandro : Réveillez-le ou je vous tue tous les deux.

Liz : S'il se réveille trop tôt, il peut mourir.

Alejandro : Faites-le ! Obéissez !

Liz : A 80, il sera conscient.

Alejandro : Bien, arrêtez. Allez, poussez-vous ! Réveille-toi. Silvio, écoute. J'ai une bonne nouvelle. J'ai appris... On m'a dit aujourd'hui que ma copine est enceinte. On va avoir une fille. Elle est enceinte de 4 mois. C'est bien, hein? Tu ne verras jamais ma fille. Je ne peux pas prendre le risque. Tu es malade. Tu as fait honte à notre famille pour la dernière fois. Je voulais juste que tu le saches pour que tu comprennes et que tu me pardonnes, s'il te plaît. Adieu, frangin.

Sean essaye de prendre le pistolet, le tuyau de la liposuccion se défait et de la graisse gicle partout dans le bloc.

Alejandro : Au revoir mon frère, adieu.

Sean : Arrêtez. Vous allez le tuer !

Alejandro : C'est soit ça, soit une balle dans la tempe ! Choisissez !

Scène 37 : Dans l’appartement.

Escobar : Une dernière injection de BOTOX, Dr Troy. Qu'est-ce qu'on pourrait paralyser ? Une dernière chance. Votre associé ne s'est pas rendu à son bureau. Où est-il allé? (Escobar fait descendre la seringue jusqu’au pénis de Christian, lui enfonce et injecte, Christian hurle) Ca a l'air douloureux. (Le téléphone sonne) Bougez pas. C'est votre associé. Je vais répondre a votre place. Allô. Désolé. Le Dr Troy n'est pas disponible.

Christian : Sean, raccroche !

Escobar : Dr McNamara, on va passer un accord, Je vous laisse parler à votre associé si vous me dites où est Silvio Perez.

Scène 38 : Dans le bloc d’opération.

Christian : Mon Dieu !

Sean : C’est tout ce que tu as a dire !

Christian : Que s'est-il passé?

Alejandro : J'ai tué mon frère. Il l’aurait fait aussi a ma fille.

Escobar : Tu as trouvé une autre famille, Alejandro. Allons-y.

Sean : Attendez ! Qu'est-ce qu'on est censés faire du corps?

Escobar : C'est votre problème.

Christian : MERDEEEE !!! Allons à la police.

Sean : Parce qu'ils vont nous croire? Je t'en prie. Il est mort d'une overdose d'anesthésie. Ca ne peut sembler qu'une erreur médicale. Je perdrai ma licence de médecine. Et Liz aussi.

Liz : Non. Je vais pas payer les pots cassés. Je vais pas gâcher toute ma vie parce que vous avez foiré ! Réglez ça !

Christian : Qu'est-ce qu'on fait?

Scène 39 : Une caisse de supermarché. Des dizaines de jambons défilent.

Sean : Tu fais une attaque?

Christian : Le BOTOX fait ses effets. Dix injections dans les muscles du contrôle moteur. Je vais ressembler à Kirk Douglas.

Sean : Pourquoi ces injections?

Christian : Parce que je ne disais pas où était Silvio. Ni où tu étais. Tu peux me dire pourquoi

on a acheté ces 12 foutus jambons?

Sean : Parce que les alligators sont difficiles.

Scène 40 : Au bord d’un marécage. Christian et Sean attachent les jambons sur le corps de M. Perez.

Sean : Ils devraient être troublés et tout manger. Il ne restera aucune trace. Hum.

Christian : Quoi?

Sean : Je me rappelais que je faisais la même chose avec Matt quand il était petit. Cacher les petits pois dans sa purée.

Christian : Je ne le savais pas, Sean. Quand j'ai accepté le boulot, je ne le savais pas. Je n’aurais jamais opéré quelqu'un qui puisse faire du mal à Annie. Jamais.

Sean : Il va falloir me le prouver.

Christian : D’accord. On engage un psy à plein temps pour mieux filtrer.

Sean : Et désormais je veux que 20% des opérations soient caritatives. On vas nettoyer le coffre ? ………

Christian : T'es un peu trop doué pour ça. Tu me fais peur.

Sean : C'est bien que tu aies peur de moi.

 

Fin

 

 

In office of Sean :

 

Sean : Tell me what you don't like about yourself.

Man 1 : My brother would like a new nose. He's also interested in a new jaw line. He has severe acne scars, as you can see. He would like those removed, please. And my brother's very self-conscious about his hairline. The Rogaine... it didn't work.

Sean : I'm sorry. Alejandro, is it?

Alejandro : Yes

Sean : I'm not comfortable having you speak for your brother... when he's the one requesting such extensive surgery. Mr. Perez, maybe you could talk to me about.

Alejandro : My brother doesn't speak English.

Sean : I'm sorry. I don't speak Spanish.

Alejandro : You live in Miami, and you don't speak Spanish? Take a Berlitz class, man.

In operating room :

Liz : Ass implants. What will they think of next?

Sean : We need to switch. There's a potential patient in my office. I don't understand. Feel him out, see if you suspect BDD.

Christian : Will do, partner.

Sean : You put this in wrong.

Christian : I'm sorry?

Sean : This implant. You put it in upside down.

Christian : You save my ass again.

Liz : And hers.

In office of Sean :

M. Perez : I've never been satisfied with my physique. I see how easy it is for my brother to go cruising in a box, while I …

Christian : Mr. Perez, you live at 4525 Collins Avenue. It is a house?

M. Perez : Yes ...

Christian : M. Perez, my partner thinks you're mentally disturbed. Not me. I do not think you hate your body, but you're on the run. The 4525 Collins is not a home is the Eden Roc. I love the tapas they are doing. Wanna talk about the real reason you came here? And do me a favor, when you answer,drop the no hablo English bullshit.lt doesn't add to my confusion about your predicament. lt only highlights your own. I'm a doctor. What you tell me during consultation is confidential.

M. Perez : I prefer to let my money talk.

Christian : Nice alligator.

M. Perez : $20,000, according to your website. That's your fee.

Christian : Funny, isn't it? How certain things from Colombia
have that pungent aroma... that can stink up a room. Coffee, for instance. And, of course, there is the cartel money.

M. Perez : I'm not Colombian. My brother and l... we are Argentinean.

Christian : Mr. Perez, if you were Argentinean... I wouldn't recommend porcelain veneers. It's the only South American country with fluoride in the water. One last time, why are you running?

M. Perez : I was with the boss' girl.

Christian : You are a runner? I know what it is. (To Sean) We still have not mentioned the sinews of war. Mr. Perez, a facial rejuvenation as you requested would cost $ 30 000. It may seem expensive, but it is the top and it is still growing.

Mr. Perez : Okay. 30 000 dollars, it seems reasonable.

Christian : Sorry. Your money is worth nothing here.

Mr. Perez : If you practice the surgery, I'll pay you $ 300 000. Immediately

Christian : Mr. Perez, you cad. I'm still trying to get to the bottom of this. I don't think this guy's got BDD. His expectations aren't unrealistic. He doesn't want to look like Tom Cruise. He's just divorced and wants a fresh start. Señor Perez... Fix an appointment

In the Bar of Hôtel on Miami :

Christian : Single or doubles?

Kimber : Doubles. I'm meeting my boyfriend.

Christian : Can I buy you a drink?

Kimber : I don't drink.

Christian : May I buy you an appetizer?

Kimber : I don't eat. I'm a model.

Barmaid : How about one for the road?

Christian : No, thanks. I have to operate tomorrow.

Kimber : Are you a doctor?

Christian : Plastic surgeon.

Party torrid Christian / Kimber
In the room, Sean and Julia make love :

Julia’s thoughts : Bread, Rembrandt Toothpaste, mayonnaise, Wolfgang Puck pizzas....

Party torrid Christian / Kimber
In the room, Sean and Julia make love :

Sean’s thoughts : I'm gonna fire the gardener. Hedges in front are lopsided. Looks like he trimmed them drunk. Maybe Julia should fire him. She's better at this sort of thing.

Julia : Are you finished, honey?

Sean : Yes.

In the morning, on the balcony :

Kimber : Take me back to bed, Prince Charming.

Christian : Don't you have to explain last night to your boyfriend?

Kimber : He's not a fiancé or anything like that. He's just a bouncer at Level.

Christian : There are advantages to having a bouncer boyfriend.

Kimber : You never have to wait behind a velvet rope. Please. You think a girl like me has to wait? Like last weekend... my girls and l, we went to that new club, Rendez-vous, and the club owner says to me : "Right this way, ten." The perfect 10. That's what he calls me. Booked any covers yet? I'm only 21 . I got lots of time.

Christian : Absolutely. Of course, it takes a lot of discipline and work to get there, to be perfect. You fix the flaws, you could absolutely be a 10.

Kimber : Well, what am I now?

Christian : You're an eight.

Kimber : An eight?

Christian : You're also 26. You should have worn sunscreen. But with a light peel under the eyes, you could look... twenty. Even so, you're a very pretty girl, Kimber.

Kimber : I don't wanna be pretty. I wanna be better. I want to be perfect. I haven't booked anything in two months. Tell me.

Christian : All right. You got a lipstick? Beauty is symmetry. Your right eye is half a millimeter higher than your left. We could fix that with a malar augmentation. It's a cheekbone enhancement. I give you Botox here and here. That should provide a good lift. You lrish?

Kimber : Part.

Christian : That explains the slightly flat boxer nose. We could shave the cartilage... give you that Christy Turlington thing. And the breast could go one size bigger,
a low C... and you could finish off with some abdominal... Could finish off with some abdominal lipo. Pretty much. These are your problem areas.

Kimber : Am I really this ugly? I was Homecoming Queen.

Christian : Don't be upset. Let your shortcomings and flaws fuel you. Let them push you further than you ever thought you could go. When you stop striving for perfection,
you might as well be dead.

Home of Sean, in the bathroom :

Sean : Yeah.

Julia : Have you noticed anything different?

Sean : Like what?

Julia : I don't know. It's silly. But ever since I nursed Annie... I kind of feel that my boobs are disappearing. Do you think I should consider something?

Sean : Aren't you past all that stuff now?

Julia : I forgot. I should just cut to the chase and have my uterus bronzed.

Sean : I didn't mean that. Let me see.

Julia : You've seen them.

Sean : Okay, let me see. Let me just see. Come on. For your age, gravitationally, they're exactly where they should be. By the way, I told Annie she could adopt the gerbil... that her kindergarten teacher's trying to unload

Julia : Sean, didn't you hear me last week? I specifically told her she couldn't bring it home.

Sean : What's the big deal? It's not like a puppy. lt makes messes in a cage.

Julia : It's still shit, Sean. And that's more shit for me to clean up.

Sean : Come on, Jules. It's not like you're Mia Farrow tending to 10 paraplegic kids with polio. You've got two... and a gerbil... and a maid. It's manageable.

House of Sean, in the Kitchen :

Sean : What you reading, Matt?

Annie : Dad, you asked him that same question two days ago. Matt's reading about alligators for his science fair project on.... What is it again?

Matt : On the vanishing Everglades ecosystem. Of course, Dad asked me that same question two days ago... because Dad never listens to anything I say.

Sean : Alligators? Sounds interesting.

Annie : And scary.

Matt : Yeah, they are. Did you know that at the turn of the century... settlers dying of starvation used to use dead human bodies as bait... o lure alligators so they could eat them? But the funny thing is the gators wouldn't bite. They'd attack. Then they'd just spit the bodies out.

Annie : Why would they spit them out?

Matt : Turns out gators find the taste of human flesh... sort of boring. But did I tell you that one time... the settlers saw a wild boar fall into the water... and the gators went berserk. lt turns out that pork is the gators' version of the Big Mac or some shit.

Sean : This is not appropriate breakfast conversation. And watch your mouth.

Annie (spanish): Rosa, I can still have turkey bacon, please?

Sean : Annie, I told you, when you're around Daddy... please don't speak in a language he doesn't understand.

Julia : We live in South Florida, Sean. English is the foreign language.

Matt (Spanish) : Mom, I need money for lunch.

Julia (Spanish) : Twenty enough for you?

Matt (Spanish) : Yes.

Annie (Spanish) : Rosa, I can still have a jam?

Rosa (Spanish) : I'm your cook and your servant, not your legs. Go get yourself!

Julia : Well said, Rosa!

Rosa (Spanish) : Thank you

In the Garden :

Julio : Good morning to you, Mr. Sean. Anything extra you'd like done today?

Sean : No, Julio. Keep up the good work.

On the Marina :

Christian : God. It's beautiful out here, huh?

Matt : It's perfect weather for skipping school.

Christian : I want you back by third period, Matty. We agreed. Here, I wrote you a doctor's excuse.

Matt : Thanks. Listen, and thanks for the medical consultation stuff. When can we schedule an operation?

Christian : Killer. Slow down. Like it or not, we have to talk to your dad about this. You're under 18. He has to sign the consent form.

Matt : Yeah. He'll never go for it. He's such an asshole.

Christian : Don't you call your father that. You don't know how lucky you've got it. Besides, your dad is not an asshole. Robots can't be assholes.

Matt : You're gonna let me drive?

Christian : Yeah. That way, I get to drink.

Office of Sean :

Woman : This is my Joey last year. He made the tennis team.

Sean : And after the accident?

Woman : lt was no accident, okay? I'm sorry. I'm still reeling, you know.

Sean : Can I see the current pictures, please? How many grafts has he been through?

Woman : We had to stop at five. He needs three more. Shitty HMO.

Sean : Miss Michaels, l'd like to help, but…

Miss Michaels : Please don't say no. Can't we make some kind of an arrangement or something? Like a layaway plan or something?

Sean : Miss Michaels, it's not the money. It's the time. We're booked solid for the next six months.

Miss Michaels : I understand. lf I wanted something silly or stupid... like a goddamn boob job, something you can make a quick buck on... maybe you could squeeze me in.

Sean : Miss Michaels, I'm gonna give you the number of Dr. Michael Lewengaard.

Miss Michaels :  Screw you ! I already went to him. He blew me off, and then he recommended you... and that's why I'm here. Congratulations on your fancy expansion, Doctor. Looks like you're doing really good for yourself. And thank you for your precious time. The next time you've got some little size 4 on your table... and you're giving her liposuction she really doesn't need... you think of my Joey... and what you could have done for him. Shame on you.

In operating room :

Sean : So check out this bombshell. Julia tells me this morning she wants her breasts done.

Christian : lf you're thinking conflict of interest, l'd like to volunteer.

Sean : Still have a crush on the missis, do we?

Christian : For the record, l'd like it to show that I dated her first... and passed off my sloppy seconds to you.

Sean : Screw you. One date, and she didn't let you kiss her. She thought you were too smooth. My wife's perceptive.

Christian : You're not. A lot goes on in your family you don't even know about. lf my son was getting brutally razzed at school... l'd have picked up on his changed behavior.

Sean : Matt's having trouble at school? He told you this?

Christian : He's torn up. I guess he was showering in gym... and some tough guys were laughing at him, calling him anteater.

Sean : "Anteater"?

Christian : Basically, he's self-conscious about his dick... and he wants a circumcision.

Sean : He doesn't need a circumcision. That's a vanity operation.

Christian : We're in the vanity business, Sean. It's what we do. Appearance is everything to a kid. It's how you fit in. Snip, snip, he feels better about himself... and you, sir, can make that happen. How cool is fatherhood?

Sean : I'm not doing anything to my son's penis or my wife's breasts. I don't want my family infected by what we do here.

Christian : What else do we do here other than make people feel better about themselves.

Sean : What we do here is let people externalize the hate they feel about themselves. Which is why I want to hire a full-time psychologist. To screen people better.

Christian : Great, and let's do yoga in the lobby.

Sean : Since Botox went wide, it's like a factory in here. No discernment, no caution.

Christian : This is a business. A very good business... that is on the verge of setting us up for life.

Sean : Well, maybe I don't want to be in this business anymore.

Liz : Our patient's comfortably in twilight... ready to be carved up like a Christmas ham.

Sean : Let's do it… You're shaving too deep.

Christian : It's fine.

Sean : Do you want it fine, or do you want it perfect?

In the Wake room :

Sean : He's on morphine. There's no pain. He'll be up and around at the hospital by week's end. Transport ambulance just arrived. You can ride with him to Dade County if you want.

Alejandro : What's with the mask?

Sean : A new breakthrough. It's polyurethane lined with pulse magnets. They bring constant rejuvenating blood flow to the surface of the skin.

Alejandro : Dr. Sean, excuse me. I forgot to ask. Does the $300,000 cover everything, or is the hospital stay extra?

----

Christian : What's up?

Sean : Where'd you hide the extra Perez money?

Christian : You want to play accountant, go check the corporate account. I'm putting that money back into our company.

Sean : It's drug money, isn't it?

Christian : I don't know. I didn't ask. Neither did you.

Nurse : Excuse me, Dr. Troy?

Christian : Yes?

Nurse : The architect is here to show you the marble samples for the steam room.

Sean : Steam room? Our recovery unit addition now has a marble steam room? I didn't approve that. I wasn't even consulted. That's a ridiculous, unnecessary expenditure.

Christian : You stay out here and moralize. l'd love to listen, but I have a business to run.

In the waiting room :

Woman : Hello.

Julia : Hello.

Woman : My daughter gets married next month. That's why I'm here. I'm a little refreshing the eyes. Wedding photos last a lifetime ... .... They made bigger?

Christian : Mrs. Grubman, I am ... Julia.

Julia : Hello Christian.

Christian : What do we owe this pleasure? Sean has a business appointment with Matt to talk about ... I know. Not easy.

Julia : It seems that Dr. Spock wrote nothing on ... Thank you talk to him last week.

Christian : We all need someone who listens to us, right?

Mrs. Grubman : Dr. Troy, I have an appointment at 3 pm. It is 3:15 p.m

Christian : Invite me to your house one of these four. I miss my family.

Julia : Yes, I would be pleased. Children as well.

Christian : All my attention is focused on my favorite patient.

Mrs. Grubman : I know you say that to all girls.

In the Office of Sean :

Sean : Tell me what you do not like about you?

Matt : Dad, I thank you for treating me like an adult. But if we do, we can drop the headlock?

Sean : Your mother and I, we discussed a lot. You have not been circumcised because you were six weeks premature. Your little body did not need the stress of an operation.

Matt : I have supported.

Sean : Why did you speak to Christian instead of me?

Matt : Because he's cooler than you and he listens. I do not have all the crap your father ''knows better than you.'' He treats me like a man.

Sean : Matt, I'll fix an appointment with a psychologist. Sorry not to have one here. Soon there would need.

Matt : What? Why?

Sean : You had never been influenced. There was something.

Matt : I want to do it all. I do not want to be rehashing women prefer circumcised. It's the smell. Even if I wash. No need to lecture on hygiene.

Sean : You're sleeping with girls?

Matt : Not with girls, Dad. With Vanessa. You may have heard me talk to mom. It is superb. It's a cheerleader. All the guys were at his feet. And I chose it.

Sean : So you've already set.

Matt : We're approaching and I know she will puke at the sight.

Sean : If this girl really wants you, she will not care a bit of skin futile.

Matt : Futile? This is my life. This is not trivial. For once, give me something I need.

In the Hospital :

Christian : How's the patient?

Alejandro : He is starving, he has the right as ice.

Christian : When our recovery center is finished, there will be fresh fruit. Where is your brother?

Alejandro : He stood there 10 minutes.

Christian : If you want me the way, find it. I have another appointment in half an hour ... Why would your brother on this floor?

Mr. Perez : Hey, Mija. With this ice, your tonsils will get better.

Girl : You're the bogeyman ?

Mr. Perez : I just wanted to give my ice. I did not want it to be wasted ... ..

Christian : It is my heart?

Girl : Yes.

Christian : Are you sure?

Girl : Yes ...

Christian : During the consultation, your brother said he was the boss's daughter. How old was she?

Alejandro : Six years.

At the Clinic :

Liz : It was unexpected. Miss Henry, you must calm down.

Sean : Miss Henry, try to calm down! The contractions of the diaphragm broke five points.

Kimber : Christian is there? I want this to be my surgeon to do it.

Sean : He went to see another patient.

Kimber : I do not understand! I have not heard from him since my operation. I thought we would be together.

Sean : You're confusing the pleasant and thorough professional attention of Dr. Troy with real emotions.

Liz : If it's any consolation, my darling, you're not the first. But at least you have two beautiful breasts. Heal well and then resume your life.

Sean : Liz, you've lost the head

Liz : No, Sean, is that you've lost your mind! You're also the boss of the clinic or not. You do not see what is happening here! Open your damn eyes!
 
Sean Cars :

Sean : Yo hablo spanish, yo usted habla Spanish. Yo hablo spanish, yo usted habla Spanish. HOLA!

Christian : The masons have been stolen. They pray to your computer to your clipboard, everything.

Sean : It was not stolen! I drop! I return to zero before it is too late!

Christian : You're at home? I come from. We will talk ...

Sean : It's my turn to talk, okay? The mute speak eventually. So listen carefully! Thank you for you to use your cock to attract women disturbed us. Good sales technique! Thank you for being so ambitious that you accept the drug money. A transaction, moreover, that could bring the cops. Want to revoke our license? To be sodomized in prison, well, not me!

Christian : I hear more.

Sean : Do I hang up the nose! I'm just starting! Thank you disgust me so much that I ended up taking my own life.

Christian : What will you do?

Sean : I spent 10 years transforming others. Starting today, I'll take care of me!

Sean House. Julia watches an old video of their youth :

Julia : It comes on? Good. Christian, tell our viewers what we're doing here tonight, 25 August 1987.

Christian : It's a memorable evening. We did get stoned your fiance for the first time. It gleans a little wheat to pay the electricity bill.

Sean : Watch Sean count. Eat the cheese from the government.

Julia : Well, this is our one and only video. Tell our audience what all that hard work and nutrition pasta 24 h/24 represent. Christian, what do you expect from life?

Christian : What I want is a girl like Julia. And a clinic where hell with Sean would ensure that women are better about themselves. My specialty.

Julia : We have seen that. Sean, what do you want?

Sean : I want you, you. I want to improve people's lives. Change something. Jules, give me the camera.

Julia : No!

Sean : Come here.

Julia : I am fat.

Christian : Come here.

Julia : No way.

Sean : You're gorgeous.

Julia : I feel stupid. My God!

Sean : Jules?

Julia : Yes.

Sean : What do you want?

Julia : What I want? ....

We rang the doorbell, Julia stops the video.

Christian : Sorry, darling. I thought you knew. Liz told me he settled near a seedy beauty salon before I leave without anesthesia.

Julia : Why?

Christian : I think it's the midlife crisis. If I see him get laid, believe me, I kill him.

Julia : Do you think he has an affair?

Christian : It was moved. I'm not sure. I mean ... It has always been to hell in the sack, right?

Julia : He told you that?

Christian : I was saying before. Sean of the past misses me.

Julia : Me too ... .. You've seen the remote? I do not find it.

Christian : This is modern art?

Julia : What? No, just ... I watched an old tape.

Christian : To see how your breasts have changed? You have changed hairstyle you want implants for that? For he notices you, want you like when you were young?

Julia : I just asked him if he thought I needed it.

Christian : In order to tell you that right? You do not have the answer you wanted?

Julia : No.

Christian : Show them to me.

Julia : What?

Christian : I am a doctor. 300 pairs of breasts I increase per year. More than double from Sean. I will be objective. Show them to me ...

Christian : The symmetry is perfect. They fall very little, despite two periods of lactation. The tone is perfect ... And sensitivity?

Julia : It will.

Christian : I can not you recommend surgery. Your breasts ... are perfect.

Annie : Mom?

Julia : Yes?

Annie : Uncle Chris ! Look at my new gerbil. Her name is Frisky.

Christian : Laying it. I want to kiss you hard. Come. Let me see you. My God as you are pretty. I do not want Annie attends public school. You have to talk to him. the listening. He hath ever heard. You are it’s benchmark.

The video restarts

Young Julia : I want a family. I want to go back to school and become a pediatrician when you have mounted your case. I just want to be happy.

In House of Sean :

Sean : My God!

Julio : Sean, I did not see you saw.

Sean : You need to hire another gardener. I just fired Julio

Julia : No, Sean, you, find it. It took me two years to find someone who comes every week and clean the pool filter. After delivery, it was the hardest thing. That's your problem.

Sean : There are mice.

Julia : It's not a mouse, but the gerbil Frisky. She escaped.

Sean : You tried to catch it?

Julia : I wanted but I was too busy cleaning the shit she left everywhere.

Sean : Well, what happened to you?

Julia : Stop taking me for a moron. You thought that I would not realize? But you underestimate me Sean, when are you counting me know.

Sean : I was waiting for the right time.

Julia : And last week when you fucked me without kissing me as if I were a whore! We could talk.

Sean : That's just for me. I want to volunteer for a long time. That's what I'll do. I saw a kid. Horribly burned. I want to spend my time and talent to people like him. Liz comes with me. It also ... Why is everyone in this house I throw things?

Julia : Finally a bit of passion! Congratulations! Finally, you're not off! You know how long I have not heard him laugh? Since when do you watch any emotion for anything? Damn. I have not seen you cry since Matt's birth.

Sean : I will not apologize for that. I am a surgeon. I get emotional patients die.

Julia : I'm not one of your patients! I am your wife! During your care, there was one death, the death of our marriage. The heart of this marriage no longer beats.

Sean : I know. And I'm sad. I know we should arrange something, and not your breasts. That we should fix it. I want us to be like before. There was parity, equality ...

Julia : How to equality if you do not respect me enough to at least tell me you have dropped everything for which we sacrificed our lives?

Sean : You're completely honest?

Julia : Yes.

Sean : So I have reason not to respect.

Julia : Finally. You cowards.

Sean : What do you do with your days? You go shopping. You do shave the vagina like a porn star. You lunch with your friends. Sorry, I was not looking very stressful. When I get home, you kidding at all. You got more respect for myself if I offered you a pretty good life!

Julia : You gave me nothing! I created this life with you. You think that's what I wanted to be the housewife of a doctor? No.

Sean : So change your life! As I changed mine.

Julia : It's not changing. It's a fad. You want change? And me, then? I had to return to college and get degrees in medicine, so that Annie will return to school next year. That's the change we talked about last ten years. Apparently you have forgotten. If you think I'll start from scratch, having two jobs at halftime and put into play my dream for you to manage your midlife crisis, you put your finger in the eye.

Sean : My God. When you're lying without hate me for the last time?

In a building. Sean sleeps on a sofa, Christian Wake him :

Christian : It appears that your marriage has taken a nasty blow last week. My condolences. Beautiful place. Put a reproduction of Nagel and you're back where we started.

Sean : I do not come back.

Christian : Yes, It's too much drool to get there. Whatever you say you need me. Me and you. I am the merchant. You have talent. It will be complete. As always.

Sean : you make it very well without me. With your market share of placebo surgery, you'll easily find a partner.

Christian : Do you think that so great a change will be easy? No. Want a change? Super. Do as the surgery. Subtle changes, imperceptible. Would you recommend to your patients. But not think you have time and patience to change a life. We no longer 27 but 40. We approach the American dream.

Sean : It is my dream.

Christian : Oh. You left it by emptying your desktop. The first dollar they earned. Have were sentimental, huh? I will keep the dollar as the first repayment of your debts.

Sean : But finally, what are you talking about?

Christian : You have signed a contract with me. A partnership agreement stipulates that if you have forgotten, if the box is dissolved, which is the case, one that goes to pay compensation to his partner.

Sean : I just want a new life

Christian : Do what you want, I want my money. You have a week or I am a lawyer and freeze your assets. Can I take your house, your retirement money studies Matt.

Sean : You would not do that

Christian : You Bet ! ... You also buy a carpet, it will be more Cosi.

Sean : Actually, Silvio Perez due out today. You must sign the form.

Christian : Let him rot


In House of Sean. In the kitchen, Julia is seated and filled out a form.

Julia : My God.

Matt : Mom, I'm going to Vanessa after class, okay?

Julia : No, Matt, you do not go. You have to clean the pool.

Matt : But, Mom, I can do that when I …

Julia : No, Matt! You have to clean the pool. I'm sick and tired of doing everything here.

Matt : Okay.

Matt would go and the gerbil out of the package of cereal on the table.

Julia : I'll clean your shit more!

She throws herself on the gerbil, grabs and throws it down the toilet.

In a building. Christian enters an elevator, he meets a little boy.

Flashback

Male : Christian

Christian Child : Yes, Mr. Troy?

M. Troy : Come here.

Back to the present, the elevator opens onto a huge apartment.

Woman : You have the right merchandise? Better it is. We pay 1000 dollars per girl.

Christian : It's the best there is.

Woman : Where is your partner? You said you'd be two doctors. There are 10 girls here.

Christian : I'm already 10 girls at the same time. I hate to pay in advance, Celia, but ...

Celia : It's like a drug case.

Christian : Yes!

In Hospital, on room of Mr. Perez

Sean : Let's see how you heal. Very good. Want to see? ...

Mr. Perez in Spanish : Incredible ... Girls are more resist me.

Sean : What did he say?

Alejandro : That he is happy

Sean : That little swollen. You can fly. I'll sign your release.

Alejandro : Dr. McNamara, my brother has a question.

Sean : What?

Alejandro : Can you change its size today as his face? You pay 2000 dollars.

Sean : I started a new firm. I do not have all the equipment for surgery. He wants a new size? He eats less than tacos.

Mr. Perez : And 20,000 dollars? In cash. This money will surely be useful for a businessman who is restarted. No?

In an apartment. Christian is actually doing Botox injections to Celia :

Christian : How do you know me?

Celia : The word of mouth.

Christian : Do not lie down for four hours.

Celia : Okay

Christian : Tomorrow you'll go for the best fried

Celia : I do not like rude people. One last girl looks.

Christian : Let's go.

Man : Dr. Troy! Let me introduce myself. I'm Escobar Gallardo, Celia's boyfriend. As the former boss of Silvio Perez.

In Sean car, outside his home.

Matt : I do not know you smoked.

Sean : Me neither.

Matt : What are you doing here?

Sean : I'm thinking.

Matt : About what?

Sean : If I have to do something or not.

Matt : What's stopping you?

Sean : Honestly? What you think of me.

Matt : Do not leave me stop you. Go ahead and do it. Almost all parents of my friends are divorced. Life goes on.

Sean : Your mother and I are not divorce. We spend a fair bit of time away from each other. I thought about a business problem.

Matt : About work, come. Since you’re fired Julio, I have to wash the pool. I should not clean your own mistakes.

In the apartment, Christian is in a bathtub, a big beefy hold him under water.

Escobar : I'll be nice to you. I'll ask one last time. I know you've made Silvio Perez.

Christian : You know bugger all! ...

Escobar : We have conducted our investigation. All your colleagues have refused Silvio. You've mentioned several times by your colleagues as lacking in ethics. Someone who would take a pedophile as a client. Silvio stole the money! He stole the innocence of my daughter. You can understand my lack of patience.

Christian : It is in Dade County, known as Cordova.

In the operating room.

Sean : Alejandro, you can not stay there.

Alejandro : My brother is very nervous this time. This piece is not as reassuring as the other. He loved plants, paintings on the wall. It was very comforting.

Sean : What do you want me to do?

Alejandro : Let me stay with him. I was always the one who calmed. If I'm there, it feels good. And I have no problem with the sight of blood.

Sean : Sorry, no.

Alejandro : We will give you an additional $ 5000 ...

Sean : Alejandro, put your mask. (Alejandro pulls out a gun)

In the apartment. Christian is tied to a chair.

Escobar : Why is not your partner come with you? I wanted to meet him.

Christian : It is in San Francisco at a convention of doctors.

Escobar : Question: are there side effects to drugs that you injected into the face of my friend? It is a toxin?

Christian : It is a serum purified toxins of botulism. It is approved. Safe.
 
Escobar : Why when you've injected my girlfriend, did you say not to extend hours?

Christian : It says to all patients.

Escobar : Why? (Christian did not answer, he gives a punch to the face)

Christian : The Botox works by paralyzing the muscles that control as the forehead wrinkles, the eyebrows. If you lie, there is a potential to spread into other areas such as cheeks.

Escobar : What is the problem?

Christian : These muscles control the saliva, which is used to speak. If the Botox is diffused, it seems to make an attack until the effect ceases.

Escobar : How long does it take?

Christian : Up to two months in some cases. That's why I said to Celia does not expand. For his own good.

Escobar : Interesting. Very nice of you. (He gives a blow to Christian, the chair falls backwards). So why do you protect a pedophile? Answer me! Why do you protect a pedophile? Your partner is not in San Francisco. He pointed out Silvio Perez from the hospital four hours ago. They left together. Where did they go? (Escobar took syringes of Botox, it shows a Christian)

Christian : I don’t know!

Escobar : You know nothing? And with that? (He plants 4 syringes of Botox in the cheek by Christian)

In operating room :

Sean : Alejandro, sit down.

Alejandro : (Pointing his weapon) the Wake.

Sean : That's impossible, we are in full action

Alejandro : Wake-on or I'll kill you both.

Liz : If he wakes up too early, he may die.

Alejandro : Do it! Obey!

Liz : At 80, he is conscious.

Alejandro :  Well, stop. Come on, push yourself! Wake up. Silvio, listen. I have good news. I learned ... I was told today that my girlfriend is pregnant. We're having a girl. She is 4 months pregnant. That's good, huh? You will never see my daughter. I can not take the risk. You're sick. You have shamed our family for the last time. I just wanted you to know that you understand and forgive me, please. Farewell, brother.

Sean tries to take the gun, hose discards liposuction and fat splashes around the block.

Alejandro : Goodbye my brother, farewell.

Sean : Stop. You'll kill him!

Alejandro : It's either that or a bullet in his temple! Choose!

In the apartment.

Escobar : A final injection of Botox, Dr. Troy. What we could cripple? One last chance. Your partner has not returned to his office. Where did he go? (Escobar sent down the syringe to the penis Christian, shoves and injects Christian yells) It looks painful. (Phone rings) Do not move. It is your partner. I'll answer it for you. Hello. Sorry. Dr. Troy is not available.

Christian : Sean, hang up!

Escobar : Dr. McNamara, we'll make a deal, I let you talk to your partner if you tell me where Silvio Perez.

In the block operation.

Christian : My God!

Sean : That's all you have to say!

Christian : What happened?

Alejandro : I killed my brother. It would have also had my daughter.

Escobar : You have found another family, Alejandro. Let's go.

Sean : Wait! What we are supposed to do with the body?

Escobar : That is your problem.

Christian : Damn it ! Going to the police.

Sean : Because they will believe us? I beg you. He died of an overdose of anesthesia. It may seem that a medical error. I lose my license for medicine. And Liz, too.

Liz : No. I will not pay the piper. I will not ruin my life because you messed up! Set it!

Christian : What do we do?

In a supermarket.

Sean : You're an attack?

Christian : Botox is effective. Ten injections into the muscles of motor control. I'm going to look like Kirk Douglas.

Sean : Why are these injections?

Christian : Because I did not say where was Silvio. Or where you were. You can tell me why we bought these 12 fucking ham?

Sean : Because alligators are difficult.

Near a swamp. Christian and Sean attach the hams on the body of Mr. Perez.

Sean : They should be troubled and eat it all. There will be no trace. Hum.

Christian : What?

Sean : I remembered that I was doing the same thing with Matt when he was little. Hide peas in mashed potatoes.

Christian : I don’t know, Sean. When I accepted the job, I do not know. I never made that someone can hurt Annie. Never.

Sean : We will have to prove it.

Christian : Okay. We hired a full time psychiatrist to better filter.

Sean : And now I want 20% of transactions are charitable. We'll clean the trunk? ...

Christian : You're a little too good at this. You scared me.

Sean : I'm glad you're afraid of me.

Kikavu ?

Au total, 25 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Blue24 
01.04.2019 vers 21h

wolfgirl88 
11.06.2018 vers 00h

kira2000 
24.12.2017 vers 15h

Siobhan62 
19.10.2017 vers 21h

kazmaone 
24.09.2017 vers 00h

Ali3nBrain 
14.05.2017 vers 13h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs

Julian McMahon interviewé par Télé Loisirs
Julian McMahon a été interviewé par Télé Loisirs.  Il s'exprime sur la série Marvel's Runaways dans...

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1

Dylan Walsh | Whiskey Cavalier bientôt sur TF1
L'acteur Dylan Walsh est dans la série Whiskey Cavalier, qui sera diffusée sur TF1 à partir du 29...

Julian McMahon dans la série F.B.I.

Julian McMahon dans la série F.B.I.
Julian McMahon apparaît dans la série F.B.I. créée par Craig Turk & Dick Wolf. Il apparaît en effet...

Design Nip Tuck

Design Nip Tuck
Un tout nouveau design signé Spyfafa et placé sous le soleil de Miami est en ligne ! Merci pour sa...

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique

Julian McMahon | Swinging Safari sortira en Amérique
Le film australien Swinging Safari réalisé par Stephan Elliott est sorti il y a un peu plus d'un an,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

Locksley, Aujourd'hui à 13:27

Qui sont-ils ? Réponse sur la page du jeu et dans la news de l'Accueil ! Bonne journée à tous !

Flora12, Aujourd'hui à 15:24

Nouveau sondage sur le quartier Sanctuary, venez nombreux !

cinto, Aujourd'hui à 18:49

Un nouveau titre pour Ma sorcière bien aimée? N'hésites pas à voir le sondage , à voter et à commenter. Merci pour votre passage.

cinto, Aujourd'hui à 18:51

Vous voulez poser une question à Henry? RDV au sondage chez The Tudors et Régalez-vous à commenter. Merci à tous.

CastleBeck, Aujourd'hui à 22:21

Un nouveau concours d'écriture vous attend sur le quartier Castle. Merci

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site